Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/12/18 : L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

14/12/18 : Du 15/12/18 au 5/01/19 : le centre-ville montois sera piéton les week-ends du 15 et 22/12 et le 24/12 et le stationnement gratuit dans le centre-ville les samedis après-midi. 1h de stationnement gratuit par demi-journée, du lundi au samedi matin.

14/12/18 : Center Parcs Lot-et-Garonne. Les premiers coups de pioche de ce chantier sont donnés ce jour, 14 décembre, à l’étang du Papetier, à Pindères.

14/12/18 : En raison des mouvements sociaux actuels, le Grand-Théâtre sera fermé au public ce samedi 15 décembre entraînant le report du récital de Sondra Radvanovsky au 31 mars 2019. Les visites guidées sont également annulées.

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/18 | Biarritz: un feu d'artifice séuritaire pour le président

    Lire

    Nous nous en sommes fait écho, le président de la République Emmanuel Macron se déplace mardi 18 décembre à Biarritz pour la préparation du G7 en présence de vingt ambassadeurs. La ceinture de sécurité appliquée est celle que la Ville met en place depuis des années pour...le feu d'artifice du 15 août. Il sera donc difficile d'accéder en voiture au centre ville. Nous vous recommandons d'aller sur le site de la ville, www.biarritz.fr ou www.chronoplus.eu pour prendre connaissance du dispositif et déplacements.

  • 14/12/18 | Jacqueline Gourault en déplacement en Dordogne lundi 17 décembre

    Lire

    Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales sera en déplacement en déplacement en Dordogne ce lundi 17 décembre. En fin de matinée, elle sera à Coulounieix Chamiers pour le projet de rénovation urbaine. L'après midi, elle se rendra au Nord du département pour la pose de la première pierre de la maison médicale de Lanouaille. C'est la troisième fois que la ministre se rend en Dordogne depuis dix huit mois.

  • 14/12/18 | De nouveaux équipements pour la section foot d'un collège du 87

    Lire

    Créée en 2011, la section de football du collège André Maurois est labellisée et reconnue par la FFF et l’Education Nationale. Cette section rend possible la pratique du football dans un cadre scolaire privilégié. Afin de les soutenir, le Conseil Départemental de la Haute-Vienne vient de les doter de 14 équipements joueurs complets et 2 équipements gardiens. Dernièrement, la section sportive a formalisé de nouveaux partenariats avec la FFF, le Limoges Football Club et la Ville de Limoges.

  • 14/12/18 | L'industrie du pin maritime cherche de nouvelles ressources

    Lire

    Début décembre dans les Landes, l’Etat, les acteurs de la filière forêt-bois et les collectivités locales se sont réunis sur les difficultés d’approvisionnement des industries du bois qui nécessitent 6 M m³ annuels alors que la récolte actuelle est de 5,6 M m³. Avec 32 M m³ de bois ayant atteint ou dépassé l’âge d’exploitation préconisé, l’enjeu pour la filière est donc de récolter ces bois mûrs dans les années à venir. Outre l'engagement de l'Etat à intensifier sa communication en ce sens auprès des propriétaires, l'amont et l'aval de la filière pourraient en passer par la contractualisation pour garantir l'adéquation entre offre et demande.

  • 14/12/18 | La Rochelle lance une nouvelle course au Nautic de Paris

    Lire

    L'agglomération de La Rochelle profite de sa présence au salon Nautic de Paris, du 8 au 16 décembre, pour présenter une toute nouvelle course, organisée en partenariat avec le Grand Pavois Organisation : le Défi Atlantique. Cette nouvelle épreuve en équipage est réservée aux Class 40. Le départ sera donné fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'Agence Régionale de Santé, le département et la préfecture au chevet de la médecine lot-et-garonnaise

03/03/2012 |

ARS

13 dermatologues. 6 allergologues. 4 chirurgiens cardio-vasculaires. 17 gynécologues. 15 sages-femmes. 10 pneumologues. 277 généralistes. Voici quelques exemples du nombre de médecins par spécialité qui oeuvrent en Lot-et-Garonne. Au vu de ces chiffres, la situation est plus que préoccupante pour un département qui compte 330.000 habitants. Le Conseil général, la préfecture et l'ARS l'ont bien compris. En 2009, ils ont créé la Commission départementale de la démographie médicale afin de réorganiser l'offre médicale. Aujourd'hui, rendre attractif le territoire et créer des maisons de santé pluridisciplinaire sont les priorités...

« Non, la France ne manque pas de médecin ! » Le message est clair, net et précis. Le député maire du Villeneuvois, et également médecin, Jérôme Cahuzac, veut tordre le cou aux idées reçues. En revanche, « la répartition de l'installation médicale, médecine générale et de spécialité confondues, est profondément inégalitaire et inhomogène. Les généralistes et les spécialistes manquent cruellement dans les territoires ruraux comme le Lot-et-Garonne. » Et tout spécialement dans le Villeneuvois. En effet, la neurologie et l'ophtalmologie sont en pénurie, « même si les ophtalmologistes installés font tout leur possible pour satisfaire les demandes et les besoins des patients. » Jean-Marc, lui, a 47 ans et habite Astaffort depuis trois ans. Autant pour trouver un médecin généraliste, il n'a rencontré aucun problème autant pour l'ophtalmologiste, c'est une autre histoire. En effet, depuis toujours, il se rendait à Lectoure dans le Gers, pour voir son spécialiste. Mais, le 31 décembre dernier, cette dernière a pris sa retraite. « Depuis, j'ai essayé à Nérac, raconte-t-il, mais sans réponse, et puis à Agen c'est au minimum 6 mois d'attente. » Il n'a donc pris aucun rendez-vous pour l'instant...

110 des 277 médecins généralistes ont plus de 60 ans

Si le Lot-et-Garonne compte 3 médecins généralistes supplémentaires en 2011 par rapport à 2010, il faut noter que 110 des 277 médecins généralistes ont plus de 60 ans. Et les prévisions annoncent le départ d'un quart des médecins généralistes dans les trois ans à venir. « Notre taux de médecins est le plus faible de France avec une population de praticiens dont l'âge moyen est l'un des plus élevés de France ! », explique Joël Hocquelet, conseiller général et vice-président de la commission « Action sociale, Insertion et Habitat ». Et ça, Rolande le sait bien. Agée de 92 ans, elle a vu le changement. Pour elle, c'est simple « aujourd'hui c'est extrêmement difficile de se faire soigner ! Avant, se rappelle-t-elle, on passait un coup de fil et il y avait toujours un médecin de libre. Aujourd'hui, c'est vraiment pénible. En plus, j'ai la malchance de toujours tomber malade le week-end ! Je dois attendre le lundi pour me faire soigner. »

Les maisons de santé pluridisciplinaire :
une solution pour lutter contre cette désertification médicale ?

Le Conseil général et la préfecture de Lot-et-Garonne, et l'Agence Régionale de Santé ont bien compris l'urgence de la situation. En 2009, ils ont décidé de créer la Commission départementale de la démographie médicale, la Coddem, pour lutter contre cette désertification médicale. Réunie régulièrement, elle travaille à la réorganisation de l'offre médicale dans le département. Un département qui a été découpé en 15 aires de santé pour mieux garantir cette action dans chaque territoire, « afin qu'ils ne soient pas en concurrence et pour que les professionnels dialoguent et travaillent ensemble », précise Pierre Camani, le président du Conseil général. En clair, il s'agit d'organiser les soins de premiers recours par le biais d'un cabinet de médecine généraliste ou d'une maison de santé pluridisciplinaire (MSP). Une MSP va d'ailleurs prochainement sortir de terre dans l'aire de Miramont-Duras-Lévignac. Et neuf autres projets sont en réflexion, dont six bien avancés.

Attirer et garder les jeunes médecins de Bordeaux :
une autre solution ?

« Ces MSP sont une réponse partielle au problème de la désertification médicale », modère Henri Dubois, médecin inspecteur de santé publique à la délégation territoriale de Lot-et-Garonne de l'ARS. En effet, « il est vrai qu'elles permettent une organisation plus collective du travail, un partage de l'agenda et un dialogue entre médecins praticiens. Elles permettent aussi une continuité dans la prise en charge du patient. Mais j'y mets quand même une réserve, car il faut voir ce qu'on met derrière ces MSP. Si le financement ne suit pas, si la contractualisation entre Etat et pôle de santé ne fonctionne pas, on aura perdu une grande partie des bienfaits de ces structures ». Aussi, dans certaines zones, les professionnels de santé n'étant pas assez nombreux, la question de l'intérêt de ces maisons se pose donc.
Pour Henri Dubois, la lutte contre cette désertification médicale passe aussi et surtout par l'attractivité du territoire. Le Département a mis en place des aides au logement et au transport pour attirer les internes bordelais. « Notre travail avec la faculté de Bordeaux commence à porter ses fruits. L'université arrive à laisser partir ses internes. Aussi, le nombre de médecins enseignants a augmenté. Du coup, nous pouvons recevoir plus de stagiaires. » Le nombre de stagiaires en hôpital est passé de 27 à 45 entre 2007 et 2011 et chez les généralistes de 2 à 9 pendant la même période. « Et puis on sait par expérience que les jeunes médecins qui goûtent au métier dans nos campagnes, sont convaincus de la route à prendre... », conclut, optimiste, Henri Dubois.

Crédit photo : SR

Sybille Rousseau

Partager sur Facebook
Vu par vous
490
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !