18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L'APESA garde un temps d'avance en matière de transition énergétique

17/06/2014 | L'Apesa accompagne l'intégration des enjeux environnementaux dans le développement économique local. Au coeur de ses activités, la transition énergétique.

Didier Anglerot, le Président de l'APESA, Benoît de Guillebon, Directeur de l'APESA

L'APESA, centre technologique en environnement et maîtrise des risques, organisait son Assemblée générale ce vendredi 13 juin. L'occasion pour Didier Anglerot, son Président, Benoît de Guillebon, son directeur et l'ensemble des équipes de revenir sur une année 2013 qui inscrit résolument la structure dans une ambition d'innovation et de R&D. Pour autant l'APESA n'oublie pas de rester en phase avec les attentes et besoins concrets et immédiats des acteurs socio-économiques locaux (mais aussi hors aquitaine) qui sont ses clients et partenaires quotidiens. Outre son pôle innovation, elle agit via trois grandes autres activités: management, animation et technologies. C'est d'ailleurs sur le site de son plateau technique à Lescar que s'est déroulée la réunion.

Fondée en 1995, l'Apesa, qui a plusieurs sites en Aquitaine, et principalement dans les Pyrénées-Atlantiques, compte désormais une équipe 38 salariés répartie en 4 pôles au service des entreprises et territoires voulant intégrer dans leur fonctionnement et économie, les enjeux et valeurs du développement durable. Et comme le développement durable est transversal et multi-facette, l'APESA propose tout autant des solutions de formation et d'accompagnement sur la réglementation environnementale ou le management «durable» des organisations que des solutions techniques concrètes sur le recyclage des déchets ou la valorisation énergétique des biomasses via la méthanisation.

Accueil de doctorants et publications scientifiquesDes solutions élaborées par le pôle Technologies de l'APESA grâce notamment aux expérimentations et tests pouvant être menés sur son plateau technique de Lescar. En 2013, elle a ajouté aux missions de ce pôle, la rédaction d'un guide méthodologique national sur la méthanisation pour l'ADEME, ou encore le suivi des premières installations françaises autorisant la réinjection de bio méthane dans le réseau de gaz et non uniquement pour la production de chaleur. 2013 marque également pour le Pôle technologie, le début d'expérimentations nouvelles autour des microalgues et du traitement de l'eau, précise le Directeur. 

Mais, au delà de ce pôle Technologies de haut niveau, l'APESA, depuis sa fusion avec Estia Innovation en 2012, oriente une partie de son activité vers la recherche et le développement. Au-delà de son expertise méthodologique innovante en analyse de cycle de vie (ie analyse des impacts environnementaux d'un produit, d'un service, d'une entreprise ou d'un procédé spécifique), l'APESA co-construit et participe à plusieurs projets de recherche. Deux doctorants sont déjà passés entre ses murs, une troisième y est actuellement accueillie. L'accueil de doctorants et les publications scientifiques ont vocation à se multiplier dans les années à venir, précise l'équipe.

L'objectif est d'affiner une double expertise tant sur les matériaux (éco-emballage notamment) que sur les technologies et outils d'analyse des cycles de vie. Un projet a par exemple été lancé en 2013, en partenariat avec l'Agence de l'eau Adour Garonne, META-IT et l'association "Du flocon à la vague". Baptisé H2O, ce projet de R&D vise à développer un outils de mesure de l'impact d'une organisation sur la ressource en eau, en intégrant l'aspect territorial, explique Cyril Baldacchino, responsable du pôle Innovation.

Une partie des membres du Conseil d'administration et des équipes de l'association

Volonté permanente d'innover
Mais au delà, du pôle Innovation, la volonté de faire le lien entre acteurs du territoire et recherche est également présente dans l'activité «Animation» de l'APESA. Si celle-ci à pour vocation le partage d'informations, l'animation de réseaux scientifiques et techniques, ou encore la mise en place de méthodologies d'animations territoriales, l'équipe de l'APESA souhaiterait aller plus avant.  C'est notamment le cas sur "l'étude des dynamiques de l'appropriation sociétale" d'une thématique donnée, ici, l'économie circulaire. Et pour ce faire, «pourquoi pas une thèse?» se plaît à interroger Magali Silva, la responsable du pôle. Réponse sans doute au cours de l'année. Des contacts avec Bordeaux 3 ont d'ores et déjà été pris, précise Benoît de Guillebon. 

Pour Didier Anglerot, le Président de la structure, un centre technique tel que l'APESA, est à sa place quand il choisit de développer la dimension «recherche» au sein de ses missions. Selon lui, «il permet ainsi de faire le lien entre l'université et l'industrie, qu'on a par ailleurs beaucoup de mal à faire». Pour son directeur c'est aussi la preuve de la volonté permanente d'innover de l'APESA, et ainsi sa capacité de proposer des outils qui ont « un temps d'avance » en matière de transition énergétique. Une forme aussi de compétitivité pour l'APESA, qui bien qu'à statut associatif tient 70% de son budget de prestations fournies  à des clients privés.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr et APESA

Partager sur Facebook
Vu par vous
3831
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !