Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/04/21 | La Creuse et la Corrèze partenaires du festival Coquelicontes

    Lire

    Faute d'édidtion 2020, le Festival Coquelicontes devrait, normalement, refleurir en Creuse et en Corrèze, le 18 mai prochain... Le spectacle d’ouverture se déroulera avec les conteurs à la Cité Internationale de la Tapisserie d’Aubusson en Creuse et le festival se clôturera à Meyssac, en Corrèze, avec le traditionnel goûter conté le 30 mai. Les Départements de la Creuse et de la Corrèze sont partenaires de cet évènement.

  • 19/04/21 | Charente-Maritime : Les Républicains renouvellent leurs représentants

    Lire

    La Fédération de la Charente-Maritime a organisé des élections internes le 12 avril, qui a mobilisé 56,80 % des adhérents. Didier Quentin a été renouvelé dans ses fonctions de président, à la quasi unanimité (moins une voix). Elus conseillers Nationaux David Labiche, David Caron et Tony Chéron siégeront au conseil national comme membres de droit, avec pour remplaçants, Patrick Boisbleau, Nadine Pénigaud et Agnès Leveque.

  • 16/04/21 | Régionales : Geneviève Darrieussecq officiellement candidate

    Lire

    La ministre Geneviève Darrieussecq représentera la majorité présidentielle - entre autres UDI et Mouvement Radical - pour les prochaines élections régionales (20 et 27 juin). L'ancienne Maire de Mont-de-Marsan souhaite rapprocher la région de ses habitants avec une politique en trois axes : « Une Région de la proximité, une Région qui protège et une Région du progrès », éclaire-t-elle. Geneviève Darrieussecq estime qu'il faut du « sang neuf, de l'alternance » après 23 ans de règne d'Alain Rousset sur l'ex-Aquitaine et la Nouvelle-Aquitaine.

  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L’Education nouvelle, au cœur du « 4Médias » sur O2 Radio

11/07/2019 | Fin juin, Marion Malaty et Vincent Chapon ont échangé autour de l’Education nouvelle au cours de l’émission « 4Médias » diffusée sur O2 Radio…

Marion Malaty et Vincent Chapon

O2 Radio, l’Echo des Collines et Aqui.fr se sont retrouvés, comme chaque mois, pour animer une émission commune autour d’une thématique sociétale. En cette fin d’année scolaire, l’éducation et la pédagogie furent au cœur de ce « 4 Médias ». Pour en parler, deux invités avaient fait le déplacement, Marion Malaty, ancienne AVS et directrice de colonie de vacances déterminée à ériger une école démocratique dans l’Entre-deux-Mers et Vincent Chapon, directeur régional du Ceméa Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active et universitaire…

Les pédagogies Montessory et Freinet. L’école démocratique Summer Hill… Pendant une heure Marion Malaty, ancienne AVS et désireuse de construire une école démocratique dans l’Entre-deux-Mers ainsi que Vincent Chapon, directeur régional du Ceméa Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active et universitaire, ont exposé leur point de vue sur l’éducation d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
A la suite de diverses expériences en établissements scolaires dits « classiques » ainsi qu’en colonie de vacances, Marion Malaty s’est donc lancé un défi, celui d’ériger une école démocratique dans l’Entre-deux-Mers à Créon baptisée "l'Ecole démocratique entre deux merveilles". Cette éducation démocratique place la démocratie au centre de l’apprentissage. L’élève est libre, il apprend ce qu’il veut et, à l’enseignant de s’adapter. Ainsi, les apprentissages sont autonomes et les enseignants deviennent alors des « facilitateurs » d’acquisitions. « Le règlement est établi avec les élèves. Ils posent les règles. Du reste un conseil de justice existe afin que soient respectées les règles de vie. D’où l’aspect démocratique omniprésent dans cette éducation. » Ce type d’apprentissage s’inspire directement de l’école Sudbury. « C’est un lieu de vie dans lequel l’apprentissage se fait naturellement, libéré des programmes et des classes d’âge, où la voix de chaque membre, enfant ou adulte, a la même valeur, ajoute Marion Malaty. L’intérêt de ce fonctionnement est de préserver la confiance en soi et la soif d’apprentissage naturelle et permanente de l’Être humain. La bienveillance, la liberté, le respect, la justice et la confiance sont au cœur de la culture de l’école. »

L’école, facteur d’émancipation
Vincent Chapon émet un petit bémol à ce genre d’apprentissage. « Si l’enfant apprend ce qu’il veut, alors comment faire pour que l’enfant ait soif d’apprendre de nouvelles connaissances ? Comment l’invite-t-on à se nourrir intellectuellement d’autres idées ? » Le principe même de l’école est, selon l’universitaire, l’« émancipation ». Ce dernier nous invite à nous poser les bonnes questions sur l’école d’aujourd’hui, à savoir « A quoi sert l’école ? Comment se construit le projet d’école ? Comment travailler collectivement ? Comment inciter l’apprenant à s’intéresser à de nouvelles choses ? » Au-delà d’être universitaire, Vincent Chapon est directeur régional du Ceméa Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active. Le Ceméa qui soutient « les valeurs de l’Éducation nouvelle, mobilisant ainsi une approche politique de l’éducation et qui considère l’Éducation nouvelle comme une conception novatrice de l’éducation tout en affirmant la nécessaire transformation sociale de l’environnement politique et sociétal. » Dans cet esprit les Ceméa ont rédigé un manifeste de douze thématiques relatant leurs priorités d’actions telles que le renforcement de la citoyenneté et de l’engagement, la lutte contre toutes les exclusions et discriminations, la démocratisation de l’éducation culturelle par les pratiques artistiques, l’accompagnement à la parentalité ou encore le développement du numérique pour l’éducation et la citoyenneté.

L’enfant au cœur du système éducatif
Mais au juste qu’est-ce que l’Education nouvelle ? Gisèle de Failly, cofondatrice des Ceméa, écrivait dans le premier numéro de la revue « Vers l’Education nouvelle », dans les années 40 : « S’il est un mot maltraité par la vie, un mot galvaudé et appauvri, c’est bien celui de l’Education nouvelle qui porte en lui, pourtant, tel élan et tel espoir. Dans l’esprit et la volonté de ceux qui l’ont créé, il s’agissait d’un total renouvellement de notre éducation : atmosphère nouvelle, méthodes nouvelles, structures et organisations nouvelles ». Cette Education nouvelle ne date pas d’hier donc. Selon l’universitaire Angela Medici, auteure du Que sais-je sur l’Education nouvelle (PUF, 1990), « 1937 est l’étape révolutionnaire du mouvement ». Son précepte : mettre l’enfant au centre du système éducatif et l'apprentissage, avant d'être une accumulation de connaissances, comme facteur de progrès global de la personne. Dans cette approche d’Education nouvelle, les Ceméa s’attachent à provoquer un double courant de réflexion comprenant une approche théorique qui permet de conceptualiser des pratiques pour les placer dans un espace de réflexion favorable à la confrontation des idées, associé à la recherche pédagogique ainsi qu’une approche pratique qui consiste à mettre en œuvre des idées et à en évaluer les effets dans ses différents domaines d’activités. Dans ce processus dialectique, les interventions des Ceméa impliquent une démarche qui associe et la détermination de faire, d’expérimenter, et le souci constant de réfléchir sur leurs pratiques. 

L’activité au centre de l’apprentissage
« Il n’existe pas de moment où l’on n’apprend pas ! » Vincent Chapon l’affirme, à chaque instant de notre vie nous apprenons ! Aussi, l’activité tient une place primordiale dans l’acquisition des savoirs, des connaissances et du savoir-être. « L’éducation doit se fonder sur l’activité, essentielle dans la formation personnelle et l’acquisition de la culture ». Ce principe est l’un de ceux élaborés en 1957 au congrès des Ceméa de Caen.
Afin d’échanger autour de ce précepte d’Education nouvelle, les Ceméa, le GFEN, l’ICEM-Pédagogie Freinet, le CRAP-Cahiers pédagogiques, la FESPI (établissements scolaires publics innovants) et la FI-Ceméa (fédération internationale) ont créé une biennale internationale de l’Education nouvelle. La première s’est tenue en novembre 2017 à Poitiers. La prochaine aura lieu du 28 au 31 octobre dans la capitale poitevine. L’objectif de cette deuxième édition est de proposer conférences, débats, tables rondes, forum des pratiques « en pensant aussi au rapport étroit entre Education nouvelle et droits de l’Enfant en cette année anniversaire de la convention internationale ». L’objectif est également d’« ouvrir à des problématiques éducatives plus générales pour faire de cette Biennale un évènement fédérateur et mobilisateur à la hauteur des enjeux que nous travaillons au quotidien ».

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3117
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !