Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

  • 18/10/19 | Sécheresse en Creuse : la préfecture alerte

    Lire

    Dans un communiqué publié ce jeudi, la préfecture de la Creuse alerte sur les conditions de sécheresse profonde des sols dans le département qui, malgré les pluies de ces derniers jours, ne semblent pas s'atténuer. L'État a annoncé que la Creuse allait être placée en alerte à la sécheresse, soit un seuil moins fort que celui de "crise aïgue", pour cause d'une pluviométrie plus forte depuis plusieurs semaines. "Si l’automne et l’hiver 2019/2020 s’avéraient secs, le retour à une situation de crise aiguë pourrait réapparaître très rapidement", prévient la préfecture.

  • 18/10/19 | Pau: l'expo Apollo fête les 50 ans de la mission lunaire

    Lire

    Le 50e anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune (mission Apollo 11 en 1969), est l'occasion d’expliquer et de resituer dans un contexte historique une étape marquante de l’histoire des sciences et des techniques. C'est l'objet de l'"Expo Apollo" présentée à la Chapelle de la Persévérance à Pau par l'asso GERMEA : maquettes de la fusée Saturn V, présentation du voyage d'Apollo 11, des sites d'atterrissage, d'expériences réalisées sur la Lune, vidéos sous-titrées pour les sourds et malentendants, et panneaux d'exposition transcrits en braille. Du 21 au 26 octobre de 14h à 18h.

  • 18/10/19 | Nouvelle-Aquitaine: Programme chargé pour les Journées de l'architecture

    Lire

    Pour la 4ème édition des Journées nationales de l'Architecture (du 18 au 20/10) 130 rendez-vous sont proposés au public en région: ateliers pour enfants, balades urbaines, visites de chantiers, expositions ou conférences autour de la réhabilitation du patrimoine et de l’architecture contemporaine. A voir notamment: un magasin aux vivres du 17e s. devenu résidence à Rochefort, le réaménagement du centre-bourg de Meymac (19), un village de tiers-lieux à Lavaveix-les-Mines (23), la nouvelle École d’art et de design dans un édifice art déco à Pau, un ancien garage devenu Maison de l’architecture à Poitiers (86), le Palais de justice à Limoges.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L’Education nouvelle, au cœur du « 4Médias » sur O2 Radio

11/07/2019 | Fin juin, Marion Malaty et Vincent Chapon ont échangé autour de l’Education nouvelle au cours de l’émission « 4Médias » diffusée sur O2 Radio…

Marion Malaty et Vincent Chapon

O2 Radio, l’Echo des Collines et Aqui.fr se sont retrouvés, comme chaque mois, pour animer une émission commune autour d’une thématique sociétale. En cette fin d’année scolaire, l’éducation et la pédagogie furent au cœur de ce « 4 Médias ». Pour en parler, deux invités avaient fait le déplacement, Marion Malaty, ancienne AVS et directrice de colonie de vacances déterminée à ériger une école démocratique dans l’Entre-deux-Mers et Vincent Chapon, directeur régional du Ceméa Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active et universitaire…

Les pédagogies Montessory et Freinet. L’école démocratique Summer Hill… Pendant une heure Marion Malaty, ancienne AVS et désireuse de construire une école démocratique dans l’Entre-deux-Mers ainsi que Vincent Chapon, directeur régional du Ceméa Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active et universitaire, ont exposé leur point de vue sur l’éducation d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
A la suite de diverses expériences en établissements scolaires dits « classiques » ainsi qu’en colonie de vacances, Marion Malaty s’est donc lancé un défi, celui d’ériger une école démocratique dans l’Entre-deux-Mers à Créon baptisée "l'Ecole démocratique entre deux merveilles". Cette éducation démocratique place la démocratie au centre de l’apprentissage. L’élève est libre, il apprend ce qu’il veut et, à l’enseignant de s’adapter. Ainsi, les apprentissages sont autonomes et les enseignants deviennent alors des « facilitateurs » d’acquisitions. « Le règlement est établi avec les élèves. Ils posent les règles. Du reste un conseil de justice existe afin que soient respectées les règles de vie. D’où l’aspect démocratique omniprésent dans cette éducation. » Ce type d’apprentissage s’inspire directement de l’école Sudbury. « C’est un lieu de vie dans lequel l’apprentissage se fait naturellement, libéré des programmes et des classes d’âge, où la voix de chaque membre, enfant ou adulte, a la même valeur, ajoute Marion Malaty. L’intérêt de ce fonctionnement est de préserver la confiance en soi et la soif d’apprentissage naturelle et permanente de l’Être humain. La bienveillance, la liberté, le respect, la justice et la confiance sont au cœur de la culture de l’école. »

L’école, facteur d’émancipation
Vincent Chapon émet un petit bémol à ce genre d’apprentissage. « Si l’enfant apprend ce qu’il veut, alors comment faire pour que l’enfant ait soif d’apprendre de nouvelles connaissances ? Comment l’invite-t-on à se nourrir intellectuellement d’autres idées ? » Le principe même de l’école est, selon l’universitaire, l’« émancipation ». Ce dernier nous invite à nous poser les bonnes questions sur l’école d’aujourd’hui, à savoir « A quoi sert l’école ? Comment se construit le projet d’école ? Comment travailler collectivement ? Comment inciter l’apprenant à s’intéresser à de nouvelles choses ? » Au-delà d’être universitaire, Vincent Chapon est directeur régional du Ceméa Nouvelle-Aquitaine, le Centre d’Entraînement aux Méthodes d’Education Active. Le Ceméa qui soutient « les valeurs de l’Éducation nouvelle, mobilisant ainsi une approche politique de l’éducation et qui considère l’Éducation nouvelle comme une conception novatrice de l’éducation tout en affirmant la nécessaire transformation sociale de l’environnement politique et sociétal. » Dans cet esprit les Ceméa ont rédigé un manifeste de douze thématiques relatant leurs priorités d’actions telles que le renforcement de la citoyenneté et de l’engagement, la lutte contre toutes les exclusions et discriminations, la démocratisation de l’éducation culturelle par les pratiques artistiques, l’accompagnement à la parentalité ou encore le développement du numérique pour l’éducation et la citoyenneté.

L’enfant au cœur du système éducatif
Mais au juste qu’est-ce que l’Education nouvelle ? Gisèle de Failly, cofondatrice des Ceméa, écrivait dans le premier numéro de la revue « Vers l’Education nouvelle », dans les années 40 : « S’il est un mot maltraité par la vie, un mot galvaudé et appauvri, c’est bien celui de l’Education nouvelle qui porte en lui, pourtant, tel élan et tel espoir. Dans l’esprit et la volonté de ceux qui l’ont créé, il s’agissait d’un total renouvellement de notre éducation : atmosphère nouvelle, méthodes nouvelles, structures et organisations nouvelles ». Cette Education nouvelle ne date pas d’hier donc. Selon l’universitaire Angela Medici, auteure du Que sais-je sur l’Education nouvelle (PUF, 1990), « 1937 est l’étape révolutionnaire du mouvement ». Son précepte : mettre l’enfant au centre du système éducatif et l'apprentissage, avant d'être une accumulation de connaissances, comme facteur de progrès global de la personne. Dans cette approche d’Education nouvelle, les Ceméa s’attachent à provoquer un double courant de réflexion comprenant une approche théorique qui permet de conceptualiser des pratiques pour les placer dans un espace de réflexion favorable à la confrontation des idées, associé à la recherche pédagogique ainsi qu’une approche pratique qui consiste à mettre en œuvre des idées et à en évaluer les effets dans ses différents domaines d’activités. Dans ce processus dialectique, les interventions des Ceméa impliquent une démarche qui associe et la détermination de faire, d’expérimenter, et le souci constant de réfléchir sur leurs pratiques. 

L’activité au centre de l’apprentissage
« Il n’existe pas de moment où l’on n’apprend pas ! » Vincent Chapon l’affirme, à chaque instant de notre vie nous apprenons ! Aussi, l’activité tient une place primordiale dans l’acquisition des savoirs, des connaissances et du savoir-être. « L’éducation doit se fonder sur l’activité, essentielle dans la formation personnelle et l’acquisition de la culture ». Ce principe est l’un de ceux élaborés en 1957 au congrès des Ceméa de Caen.
Afin d’échanger autour de ce précepte d’Education nouvelle, les Ceméa, le GFEN, l’ICEM-Pédagogie Freinet, le CRAP-Cahiers pédagogiques, la FESPI (établissements scolaires publics innovants) et la FI-Ceméa (fédération internationale) ont créé une biennale internationale de l’Education nouvelle. La première s’est tenue en novembre 2017 à Poitiers. La prochaine aura lieu du 28 au 31 octobre dans la capitale poitevine. L’objectif de cette deuxième édition est de proposer conférences, débats, tables rondes, forum des pratiques « en pensant aussi au rapport étroit entre Education nouvelle et droits de l’Enfant en cette année anniversaire de la convention internationale ». L’objectif est également d’« ouvrir à des problématiques éducatives plus générales pour faire de cette Biennale un évènement fédérateur et mobilisateur à la hauteur des enjeux que nous travaillons au quotidien ».

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2091
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !