18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Le Régina de Biarritz repart sur la piste aux étoiles

16/07/2014 | On l'appellait le Petit Palace en référence à son prestigieux voisin. Sa nouvelle équipe dirigeante veut en faire avec l'aide de George Blanc, le nouveau 5 étoiles de la station balnéaire

Regina Biarritz Lemarchand

La rapidité (cinq mois) avec laquelle le Régina de Biarritz, 4 étoiles, a été métamorphosé était déjà un tour de force. Le résultat a plutôt époustoufflé les Biarrots comme la vingtaine de journalistes parisiens venus redécouvrir cet édifice de classe à proximité du phare de Biarritz. Outre la décoration art déco revisitée, le quatre étoiles d'origine qui devrait acquérir la cinquième a ajouté deux must: un restaurant avec vue sur l'océan, dont la carte est signée George Blanc, une piscine entièrement réaménagée et un spa. Naos Groupe a mis les petits plats dans les grands pour ajouter le Régina parmi ses joyaux

D'architecture Second Empire, achevé en 1907, le Régina d'inspiration belle époque semblait s'être inscrit dans  la lignée du célèbre Carlton de Cannes. On l'appelait le "Petit Palace" en référence à son prestigieux et impérial voisin situé en contrebas, en bordure de la Grande plage. En raison également de la verrière qui surplombait  le superbe et impressionnant patio cerné par les chambres. Un lieu qui dans les années 50 fascinait les personnalités de l'époque ainsi que les maison de mode comme Chanel. Qui dans les années 70 était une résidence bien aimée du roi Juan Carlos qui s'y rendait discrètement. Ensuite annexe jusque l'an dernier du Sofitel Miramar, du groupe Accor. Et puis Pascal Lemarchand, PDG de l'ambitieux groupe Naos éprouve un véritable coup de foudre pour cet édifice juché à quelques centaines de mètres du phare de Biarritz qui offre un point de vue unique sur la Côte basque et sur les Landes. Avec le co-fondateur du groupe Thierry Minsé, directeur général, il se lancent le pari de créer une Collection, c'est leur terme, d'hôtels haut de gamme dans des lieux qui ont une histoire. Ils en ont cinq dont un à Arcachon."Nous souhaitons offrir le luxe dans la simplicité", insiste Pascal Lemarchand.

La nouveauté, un restaurant ouvert sur le phare

Pour les Biarrots qui connaissaient l'établissement et l'ont redécouvert, le choc a été indiscutable. Le chocLe restaurant? non. L'émerveillement, assurément. Car il faut dire que les concepteurs ont fait dans l'imagination et l'audace. L'art déco du Régina Biarritz Hôtel & Spa a été revisité aux couleurs rouge et noire de Biarritz, les suites et chambres semblent être signées Coco Chanel. Une recherche spécifique menée par le burau de marketing et design a permis, comme le préçise Pascal Lemarchand, de remonter le temps pour aller à la rencontre de de ces époques: boudoir de Paul Poiret, oiseaux d'Armand-Albert Rateau, créé pour le mobilier de l'hôtel de la couturière Jeanne Lanvin, en passant par les camélias déclinés par Coco Chanel et l'utilisation des bois de macassar, pallissandre bois de violette,  associés à des matières inattendues comme la laque, le cuir et le fer forgé. Déjà tous les ingrédients pour obtenir l'enseigne M Gallery qui regroupe les hôtels de caractère du réseau Accor et de ses franchisés.

Et ce n'est pas tout, le superbe patio, a été débarrassé d'un restaurant qui était quelque peu vieillot pour faire place à un bar-loundge, le Café N, surplombé d'une mezzanine qui promet d'agréables soirées et animations. Mais encore et surtout, une véritable salle de restaurant (60 couverts) avec un prolongement en terrasse (50 couverts) ouvert sur le jardin du phare  est la dernière audace de ses concepteurs. Une ouverture évidente sur l'extérieur que les 5 étoiles de Biarritz n'ont pas -forcément- pour attirer une clientèle locale. C'est Georges Blanc  (sur notre photo, au centre, en compagnie de Pascal Lemarchand et Thierry Minsé), le chef aux trois étoiles de Vonnas qui a façonné la carte de ce lieu baptisé...  en toute simplicité, Numéro 1 by Georges. Enfin, la piscine entièrement repensée et le Spa opéré en partenariat avec Omninens complètent ce nouveau joyau de l'hôtellerie de luxe à Biarritz dont la direction a été confiée à Benoît Bayle, ancien directeur de la restauration du Sofitel Miramar de Biarritz. La bataille de l'hôtellerie de luxe est relancée à Biarritz.

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3515
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !