Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre e la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

  • 22/06/18 | Charentes : de nouvelles plantations viticoles autorisées

    Lire

    Suite à son AG de juin, le Conseil viticole du bassin "Charentes-Cognac" a fait le point sur les demandes d’autorisation de plantations nouvelles en 2018. Elles ont dépassé les limitations fixées. Chaque demandeur de ces secteurs se verra donc attribuer une surface minimale dans la limite de la surface demandée. A savoir : 48 ares pour l’AOC Cognac ; 3 ares pour l’AOC pineau des Charentes ; 13 ares pour l’IGP charentais ; 59 ares pour les demandes de vins sans IG (VSIG).

  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L' Euro vu de Cracovie : Ces Anglais qui posent problème

24/06/2012 | La face cachée du championnat d'Europe de football Piotr Czarzasty l'a découvert à Cracovie non loin des supporters anglais qui inquiètent la sécurité.

Euro vu de Cracovie - Rue bloquée par les policiers

L’euro 2012 ne fait pas que des heureux en Pologne. L’arrivée de milliers de supporters représente certes une aubaine pour l’économie locale. Mais c’est loin d’être le cas pour les commerçants de la rue Szczepanska à Cracovie où se sont installés les Rooney, Gerrard et cie. Depuis que la sélection de la rose y a aménagé, leur chiffre d’affaires a chuté jusqu’à près de 50%.

La discretion n’est sûrement pas le point fort des Anglais. Logés à l’hôtel Stary, rue Szczepanska à Cracovie ils n’auraient pu choisir mieux pour se retrouver pratiquement en plein coeur du centre historique de la ville. Leur adresse n’est peut-être pas affichée à tous les coins de rue, mais même les non-initiés au ballon rond, n’auraient aucun mal à les localiser.

Devanture de l'hotel stary ou logent les joueurs anglais

La présence des Anglais est vite trahie par un dispositif de sécurité digne des plus grandes célébrités. Faisant près de 200 m, la rue Szczepanska a été coupée à la circulation sur toute sa longueur. Des barrières bien solides, telles qu’utilisées lors des manifestations, ont été déployées le long des trottoirs pour les séparer de la route. Impossible donc de traverser la rue sans être contraint de faire tout un détour. Pour veiller à ce que personne n’ose emprunter un raccourci et forcer les barrières, une dizaine de policiers et gendarmes veille à maintenir l’ordre.

Des commerces embaricadés pour clients motivés
Un dispositif de sécurité guère encourageant pour tout touriste désirant éventuellement s’aventurer dans ces parages. La situation commence d’ailleurs sérieusement à agacer les commerçants de la rue qui pâtissent du manque de clientèle. « C’est une catastrophe, s’exclame Kama, la manager d’un café lounge situé à deux mètres de l’entrée de l’hôtel Stary. On dirait que c’est la reine en personne qui est arrivée. C’est abusé. L’accès est tellement contraignant depuis la place centrale à côté qu’on n’accueille plus de nouveaux clients qui viendraient nous voir comme ça en passant dans la rue. Heureusement que nos clients réguliers assurent 70 % de notre chiffre d’affaires, sinon on ne s’en sortirait pas ».

« On enregistre 30% de ventes en moins par rapport au mois dernier, observe Klaudia, vendeuse dans un magasin de vêtements pour femmes. On se trouve en fait du mauvais côté de la rue. On est sur le même trottoir que l’hôtel et ceux qui veulent aller au bout de la rue doivent emprunter le trottoir d’en face. Donc même si les gens nous voient, ils n’ont pas envie de faire le détour. On n'a qu’une vingtaine de personnes par jour, toutes des clientes régulières. Les autres ne parviennent pas jusque ici. »

50% de pertes

Même son de cloche chez Jakub, proriétaire d’une chaîne de magasins de jouets : « J’ai cinq magasins en ville. Il y a moins de touristes que l’an dernier, c’est vrai, mais parmi les cinq, celui que j’ai ici note les pires résultats. Je crois qu’on n'a pas vendu la moitié de ce qu’on avait écoulé l’an dernier à la même époque ».

La situation empire lors des déplacements de la sélection anglaise. « La rue est envahie par les supporters. Les gens sont tellement nombreux qu’ils bloquent l’entrée des commerces, décrit la manager du Café lounge. L’autre jour, on avait un couple qui ne pouvait plus sortir de chez nous, tellement il y avait de monde dehors. Et je ne vous parle plus de ceux qui voudraient nous rendre visite à ce moment là. C’est même pas la peine d’essayer. Si encore ces supporters venaient prendre un verre ici, mais ce n’est pas le cas », déplore-t-elle.

Souffrir plus pour gagner plus

Euro vu de Cracovie - Mesures de sécurité

Du côté de la mairie on minimise les difficultés des commerçants. « Je peux comprendre qu’à ce moment précis il puisse y avoir des personnes mécontentes, mais les pertes que ces gens enregistrent aujourd’hui vont être, j’en suis sûr, récompensées dans les mois et années à venir », assure Filip Szatanik, responsable du département tourisme et promotion. La municipalité compte sur un effet boumerang de l’euro 2012. « Je pense que les supporters anglais, italiens et hollandais, dont les sélections sont basées chez nous, vont devenir les nouveaux ambassadeurs de la ville dans le monde. Il n’y a pas de meilleure promotion pour la ville, souligne le porte-parole. Plus tard, des touristes voudront sûrement visiter la rue où logeaient les joueurs anglais, s’arrêter dans le même hôtel où ils sont restés ou encore acheter dans les mêmes enseignes qu’eux. Ce ne pourra être que bénéfique pour notre économie ».

La sécurité avant tout
Ce qui interroge cependant c’est la flagrante différence de traitement entre les sélections anglaise et hollandaise. Cette dernière était aussi logée en ville, dans un lieu plus excentré mais non moins touristique des abords de la Vistule. Pourtant, aucune rue n’y a été coupée de la circulation. Le nombre de fonctionnaires se trouvant aussi diminué. « Il n’existe pas de traitement de faveur, affirme l’inspecteur Dariusz Nowak de la police municipale de Cracovie. Il n’y a pas d’équipe plus importante que d’autres. L’ampleur du dispositif de sécurité dépend notamment du nombre de fans. Il se trouve que les Anglais aiment bien Cracovie. Ils viennent chaque année et là avec la présence de leur équipe ils sont plus nombreux que les supporters hollandais. Il est donc normal que le dispositif de sécurité soit plus important pour assurer la sécurité de la sélection anglaise », explique le sergent.

Les commerçants ne l’entendent pas de la même oreille et n’hésiteront pas à demander des dédommagements. Pour le moment ils ne souhaitent qu’une chose : « Tout ce qu’on veut c’est qu’ils soient éliminés le plus vite possible », s’indignent les gérants d’un salon de thé inauguré il y a deux semaines. Les joueurs anglais sont prévenus.

Piotr CZARZASTY
Par Piotr CZARZASTY

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
837
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !