Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/07/20 | Le 14 juillet à Pau, les lanternes remplacent le feux d'artifice

    Lire

    A défaut de pouvoir organiser le traditionnel feu d'artifice du 14 juillet pour des raisons sanitaires, la ville de Pau a choisi une autre option. 1200 lanternes volantes seront lâchées le 14 juillet au soir depuis six sites de lancer différents, selon les règles de distanciation physique. Biodégradables et ignifugées, elles seront lâchées par les habitants qui peuvent encore s'inscrire, y compris un enfant de plus de 12 ans s'il est accompagné d'un adulte. Détails et inscriptions: www.pau.fr

  • 11/07/20 | Biarritz: un pique-nique républicain pour fêter le 14 juillet

    Lire

    La maire de Biarritz MaÏder Arosteguy et le Conseil municipal proposent aux Biarrots mardi, un pique-nique républicain au lac Marion pour fêter le 14 juillet. Limité à 1000 personnes dans le respect des normes sanitaires. Chacun est invité à venir à partir de 12 heures avec ses victuailles pour profiter, dans une ambiance champêtre, en famille ou entre amis, d’un moment convivial et musical aux normes sanitaires. Toutefois, les personnes intéressées doivent obligatoirement s'inscrire sur le site de la ville: www.ville.biarritz.fr

  • 11/07/20 | L'Arsenal de Rochefort devient Grand Site de France

    Lire

    C'était dans les tuyaux, la nouvelle a été officialisée ce 9 juillet par le réseau des Grands Sites de France. L'estuaire de la Charente, Rochefort et son Arsenal ont été labellisés Grand site de France pour 6 ans - décision validée par le ministère de la transition écologique. Ce label reconnaît le travail réalisé sur la préservation durable des paysages et de l'accueil du public. Le territoire devient le 3e site du genre en Nouvelle-Aquitaine après le Marais Poitevin et la Vallée de la Vézère.

  • 10/07/20 | Caussade (47) : prison ferme pour Franken et Bousquet-Cassagne

    Lire

    Poursuivis pour avoir réalisé sans autorisation la retenue de Caussade (47), Patrick Franken et Serge Bousquet-Cassagne sont condamnés par le tribunal correctionnel d'Agen à 9 et 8 mois de prison ferme assortie de la révocation d'un sursis précédent, soit 22 et 13 mois ferme. S'ajoutent 65 000€ de dommages et intérêts aux associations écologistes partie civile, 32 907 € à Enedis pour la destruction d'un poteau électrique et 2 400 euros de préjudices moral, et enfin une amende, pour la chambre d'agriculture, de 40 000€ dont 20 000€ avec sursis. Les deux hommes ont dit faire appel de cette décision.

  • 10/07/20 | Université de Poitiers : des paniers alimentaires pour les étudiants

    Lire

    L'Université de Poitiers, le Crous et l’Afev organisent la distribution de denrées alimentaires pour les étudiants présents en résidence universitaire et/ou étant inscrits à l’épicerie sociale, et aussi à ceux et celles ayant bénéficié du dispositif d’urgence mis en place par l’université de Poitiers pendant le confinement. Une inscription sur le site de l'université permet de réserver un créneau. Au total, ce sont près de 350 étudiants, qui recevront chaque semaine des colis durant tout l'été de juin à fin août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L' Euro vu de Cracovie : Ces Anglais qui posent problème

24/06/2012 | La face cachée du championnat d'Europe de football Piotr Czarzasty l'a découvert à Cracovie non loin des supporters anglais qui inquiètent la sécurité.

Euro vu de Cracovie - Rue bloquée par les policiers

L’euro 2012 ne fait pas que des heureux en Pologne. L’arrivée de milliers de supporters représente certes une aubaine pour l’économie locale. Mais c’est loin d’être le cas pour les commerçants de la rue Szczepanska à Cracovie où se sont installés les Rooney, Gerrard et cie. Depuis que la sélection de la rose y a aménagé, leur chiffre d’affaires a chuté jusqu’à près de 50%.

La discretion n’est sûrement pas le point fort des Anglais. Logés à l’hôtel Stary, rue Szczepanska à Cracovie ils n’auraient pu choisir mieux pour se retrouver pratiquement en plein coeur du centre historique de la ville. Leur adresse n’est peut-être pas affichée à tous les coins de rue, mais même les non-initiés au ballon rond, n’auraient aucun mal à les localiser.

Devanture de l'hotel stary ou logent les joueurs anglais

La présence des Anglais est vite trahie par un dispositif de sécurité digne des plus grandes célébrités. Faisant près de 200 m, la rue Szczepanska a été coupée à la circulation sur toute sa longueur. Des barrières bien solides, telles qu’utilisées lors des manifestations, ont été déployées le long des trottoirs pour les séparer de la route. Impossible donc de traverser la rue sans être contraint de faire tout un détour. Pour veiller à ce que personne n’ose emprunter un raccourci et forcer les barrières, une dizaine de policiers et gendarmes veille à maintenir l’ordre.

Des commerces embaricadés pour clients motivés
Un dispositif de sécurité guère encourageant pour tout touriste désirant éventuellement s’aventurer dans ces parages. La situation commence d’ailleurs sérieusement à agacer les commerçants de la rue qui pâtissent du manque de clientèle. « C’est une catastrophe, s’exclame Kama, la manager d’un café lounge situé à deux mètres de l’entrée de l’hôtel Stary. On dirait que c’est la reine en personne qui est arrivée. C’est abusé. L’accès est tellement contraignant depuis la place centrale à côté qu’on n’accueille plus de nouveaux clients qui viendraient nous voir comme ça en passant dans la rue. Heureusement que nos clients réguliers assurent 70 % de notre chiffre d’affaires, sinon on ne s’en sortirait pas ».

« On enregistre 30% de ventes en moins par rapport au mois dernier, observe Klaudia, vendeuse dans un magasin de vêtements pour femmes. On se trouve en fait du mauvais côté de la rue. On est sur le même trottoir que l’hôtel et ceux qui veulent aller au bout de la rue doivent emprunter le trottoir d’en face. Donc même si les gens nous voient, ils n’ont pas envie de faire le détour. On n'a qu’une vingtaine de personnes par jour, toutes des clientes régulières. Les autres ne parviennent pas jusque ici. »

50% de pertes

Même son de cloche chez Jakub, proriétaire d’une chaîne de magasins de jouets : « J’ai cinq magasins en ville. Il y a moins de touristes que l’an dernier, c’est vrai, mais parmi les cinq, celui que j’ai ici note les pires résultats. Je crois qu’on n'a pas vendu la moitié de ce qu’on avait écoulé l’an dernier à la même époque ».

La situation empire lors des déplacements de la sélection anglaise. « La rue est envahie par les supporters. Les gens sont tellement nombreux qu’ils bloquent l’entrée des commerces, décrit la manager du Café lounge. L’autre jour, on avait un couple qui ne pouvait plus sortir de chez nous, tellement il y avait de monde dehors. Et je ne vous parle plus de ceux qui voudraient nous rendre visite à ce moment là. C’est même pas la peine d’essayer. Si encore ces supporters venaient prendre un verre ici, mais ce n’est pas le cas », déplore-t-elle.

Souffrir plus pour gagner plus

Euro vu de Cracovie - Mesures de sécurité

Du côté de la mairie on minimise les difficultés des commerçants. « Je peux comprendre qu’à ce moment précis il puisse y avoir des personnes mécontentes, mais les pertes que ces gens enregistrent aujourd’hui vont être, j’en suis sûr, récompensées dans les mois et années à venir », assure Filip Szatanik, responsable du département tourisme et promotion. La municipalité compte sur un effet boumerang de l’euro 2012. « Je pense que les supporters anglais, italiens et hollandais, dont les sélections sont basées chez nous, vont devenir les nouveaux ambassadeurs de la ville dans le monde. Il n’y a pas de meilleure promotion pour la ville, souligne le porte-parole. Plus tard, des touristes voudront sûrement visiter la rue où logeaient les joueurs anglais, s’arrêter dans le même hôtel où ils sont restés ou encore acheter dans les mêmes enseignes qu’eux. Ce ne pourra être que bénéfique pour notre économie ».

La sécurité avant tout
Ce qui interroge cependant c’est la flagrante différence de traitement entre les sélections anglaise et hollandaise. Cette dernière était aussi logée en ville, dans un lieu plus excentré mais non moins touristique des abords de la Vistule. Pourtant, aucune rue n’y a été coupée de la circulation. Le nombre de fonctionnaires se trouvant aussi diminué. « Il n’existe pas de traitement de faveur, affirme l’inspecteur Dariusz Nowak de la police municipale de Cracovie. Il n’y a pas d’équipe plus importante que d’autres. L’ampleur du dispositif de sécurité dépend notamment du nombre de fans. Il se trouve que les Anglais aiment bien Cracovie. Ils viennent chaque année et là avec la présence de leur équipe ils sont plus nombreux que les supporters hollandais. Il est donc normal que le dispositif de sécurité soit plus important pour assurer la sécurité de la sélection anglaise », explique le sergent.

Les commerçants ne l’entendent pas de la même oreille et n’hésiteront pas à demander des dédommagements. Pour le moment ils ne souhaitent qu’une chose : « Tout ce qu’on veut c’est qu’ils soient éliminés le plus vite possible », s’indignent les gérants d’un salon de thé inauguré il y a deux semaines. Les joueurs anglais sont prévenus.

Piotr CZARZASTY
Par Piotr CZARZASTY

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1368
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !