Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'habitat participatif s'invite à Bordeaux

17/03/2015 | Un projet de construction de 20 logements en "habitat participatif" pourrait voir le jour sur la rive droite de Bordeaux. Un projet singulier.

Ce projet fait partie du futur Ilot A7, rive droite

Un parc d'une vingtaine de logements dits en "habitat participatif" pourraient voir le jour en 2017 sur la rive droite de Bordeaux, quais de Brazza. L'initiative, portée par le COL (Comité ouvrier du logement), coopérative HLM indépendant, a vocation à être moins cher que les prix actuels du marché, et à impliquer les futurs acquéreurs dans les travaux de leurs futurs appartements. Une vraie petite communauté "collective", qui séduit de plus en plus et qui pourrait bénéficier de l'aura du quartier écolo pour se revendiquer comme une nouvelle initiative de la consommation collaborative.

C'est une initiative qui, depuis la loi Alur, a tendance à se multiplier. Un projet d'habitat participatif pourrait prochainement voir le jour à Bordeaux. Proposé par le COL (Comité ouvrier du logement), le projet serait constitué d'une vingtaine de logements en accession sociale à la propriété ou PSLA (Prêt Social Location Accession, c'est à dire le même mode d'accession que le récent projet de logements sociaux de Bruges). Moins chers que les prix du marché (1850 euros du mètre carré environ, contre 3000 euros pour les prix moyens dans le secteur) et accessibles à des foyers gagnant entre 1 et 3 SMIC (jusqu'à 5 pour des familles avec enfants), le projet se fonde sur l'entente des futurs acquéreurs, réunis autour de réunions publiques (une toutes les deux semaines, ce qui rallonge le processus de construction d'environ 8 mois) avec le soutien de l'AERA (Action études et recherches sur l'architecture), association qui promeut ce type d'habitat. Enfin, ce sont les futurs acquéreurs eux-même, en accord avec un architecte, qui définissent l'agencement de leur futur logement ! 

Une idée pour renforcer les liensComme l'explique Imed Robbana, directeur général du COL, "notre modèle fait appel au peuple. Au départ, le groupe ne se connaît pas. Puis il se forme, il se solidifie. Le projet est fait par les habitants. Le but, c'est de développer du lien social avant même que le bâtiment ne soit construit, pour éviter des conflits comme c'est souvent le cas dans des types de logements classiques". "Tous les risques sont pris par le COL, nous avons un rôle protecteur, contrairement aux autres types d'habitats participatifs. Bien sûr, nous sommes là pour les épauler, leur éviter des éventuels surcoûts infinançables. Mais contrairement au logement social, au départ la feuille est blanche", souligne à son tour Bertrand Bouru, président du comité.

Une idée qui séduit notamment un certain nombre de personnes agées, rassurées et moins isolées. L'organisation fonctionne sur une mise en commun des services : chacun propose des idées, notamment la garde d'enfants, le co-voiturage... le tout dans un dispositif d'entraide et de développement du lien entre les personnes. "C'est une solution qui marche très bien pour le maintien à domicile", s'étonne Bertrand Bourru.  Ainsi, les urbanistes définissent des critères de base, et chacun propose ensuite son propre plan de logement, chaque foyer comptant pour une voix lors de la création du syndic (qui peut être soit proposé par un opérateur, soit formé à titre bénévole). 

Un besoin croissantEt le COL n'en est pas à son coût d'essai : ce comité crée dans le Pays Basque il y a 60 ans, a déjà développé d'autres projets de ce type. Parmi eux, un parc similaire de 46 logements à Bayonne au sein de l'écoquartier du Séqué. Sur les 46, 85% sont déjà commercialisés et 45% restent à des prix compétitifs. Le parc, dont la livraison est prévue pour fin 2016, bénéficiera d'une buanderie commune, d'un atelier de bricolage, de jardins partagés ou encore d'une salle polyvalente. Un troisième plan de 36 logements, dont les travaux débuteront en juin 2016, doit être livré en 2017 à Bilière. 

"Ca répond essentiellement à des besoins", confie le directeur du COL. Autre particularité de ce système : le logement sera ensuite livré clé en main et entièrement fonctionnel, sans autres travaux à effectuer ni installation d'électricité (entre autres). En moyenne, le prix de ces logements est inférieur de 30% aux prix habituels. Et ils se multiplient en France : on en comptait 231 en 2011 et déjà 416 en 2013. Les multiples garanties et l'accompagnement du COL vont sans doute aider à mettre Bordeaux dans le mouvement. La première réunion sera publique, ouverte à tous. Elle est prévue le 19 mars prochain au centre d'animation Queyries, sur la rive droite, à 18h30. Plus d'infos  : http://www.lecol-bordeaux.com/

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6291
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !