Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/18 : "Progrès et Sagesse": ce sera le thème de la 24° Université Hommes-Entreprise du CECA les 30 et 31 août au Château Smith Haut Lafitte. Il y sera question d'éthique et de sens, en particulier celui de l'intelligence artificielle: bienfait ou menace?

16/01/18 : France Télévision a compris l'utilité de France 3 Euskal Herri au Pays basque. Les sept minutes quotidiennes ont été maintenues, dans l'état. C'est à dire dans sa structure au studio des allées Marines de Bayonne et non prestataire de reportages

16/01/18 : Cyrille Guimard, sélectionneur de l'équipe de France de cyclisme, parrainera la 23e édition du Tour de Lot-et-Garonne et sa cyclosportive les 14 et 15 avril prochains.

16/01/18 : L'agglo de La Rochelle a été choisie par le cabinet Missions Publiques pour faire partie des 4 collectivités françaises à organiser un débat publique atour de l'essor des transports sans conducteur, le 27/01 de 9h à 17h. Inscription : debatcitoyen.fr

15/01/18 : La Rochelle participe à la 2e Nuit de la lecture samedi 20 janvier de 16h30 à minuit à la médiathèque de Villeneuve-les-Salines et dans le Hall de l’Agora au Centre social. Au programme : des lectures et des animations variées. Tout public. Gratuit.

13/01/18 : Cognac: les Trophées du vin 2018 ont récompensé le 11 janvier l'association cognaçaise Les Etapes du cognac avec le prix "meilleur accueil dans le vignoble", récompensant son développement de l'oenotourisme sur le territoire.

11/01/18 : Opération de régulation des sangliers à Agen et Foulayronnes. Un grand nombre de sangliers a été signalé et confirmé dans ces deux communes. Les services de l’Etat ont donc décidé d'organiser des opérations de régulation jusqu’au 28 février inclus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/01/18 | Le Reggae Sun Ska repart en Médoc

    Lire

    Clap de fin pour la version "campus" du Reggae Sun Ska. À la suite d'un courrier et de plusieurs échanges téléphoniques avec les maires de Pessac, Talence et Gradignan soulignant des plaintes de riverains soumis à des "nuisances sonores", la 21ème édition du festival se délocalise. Elle aura lieu sur le domaine de Nodris, à Vertheuil, pouvant accueillir 12 000 festivaliers par jour (contre 27 000 sur le campus). Ce mercredi, les premiers noms de la programmation annoncent notamment Jimmy Cliff en tête d'affiche.

  • 17/01/18 | Le trafic de l'aéroport de Biarritz Pays-Basque: +4,7%

    Lire

    Les gestionnaires de l'aéroport de Biarritz Pays basque pourront avoir le sourire lors de la présentation des vœux la semaine prochaine. Si les chiffres de décembre ont connu une légère baisse, (74 091 passagers contre 74 727 en 2016) vraisemblablement en raison de l'enneigement précoce des stations de sports d'hiver, en revanche 2017 affiche des chiffres flamboyants avec 1 190 991 passagers, soit une augmentation de 4,88% qui confirme largement sa place de deuxième plateforme aéroportuaire de la Nouvelle-Aquitaine.

  • 17/01/18 | Contrat juteux pour Gaz de Bordeaux

    Lire

    La SAS Gaz de Bordeaux peut se frotter les mains : elle vient de décrocher un marché auprès de la Direction des Achats de l'État pour fournir plus de 2000 sites en gaz naturel pendant deux ans. Parmi eux, on retrouve la Cour des Comptes, Météo France, plusieurs ministères mais aussi l'ensemble des centres pénitentiaires de France. En 2016, cette société possédée par Régaz dont Bordeaux Métropole est actionnaire à 51,93% a réalisé un chiffre d'affaires de 355 millions d'euros, dont 70% hors Gironde.

  • 17/01/18 | La réforme de l'enseignement supérieur avance

    Lire

    Frédérique Vidal, la Ministre de l'Enseignement supérieur, s'est rendue ce mardi à Bordeaux. Elle y a effectué un nouveau point d'étape à la rencontre des présidents des universités de Bordeaux Montaigne, Poitiers, Limoges, Pau et La Rochelle et de la communauté d'enseignants. L'ordre du jour était évidemment consacré à la réforme de la réussite et de l'orientation, dont la première étape (remplacer "APB" par Parcours Sup) est effective depuis lundi. Cette réforme représente un budget d'un milliard d'euros sur cinq ans.

  • 17/01/18 | Le maire de Bayonne s'inquiète pour l'avenir des Galeries Lafayette

    Lire

    Après avoir appris que dans le cadre du projet de cession en franchise de magasins Galeries Lafayette en province celui de Bayonne serait éventuellement concerné. Le maire a fait part de sa "totale incompréhension et sa plus vive réprobation si une telle information venait à être confirmée". Pour Jean-René Etchegaray, cette décision irait à l’encontre des efforts conjugués pour renforcer le dynamisme commercial et l’attractivité d'un centre-ville, dont les Galeries Lafayette sont une des locomotives".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'habitat participatif s'invite à Bordeaux

17/03/2015 | Un projet de construction de 20 logements en "habitat participatif" pourrait voir le jour sur la rive droite de Bordeaux. Un projet singulier.

Ce projet fait partie du futur Ilot A7, rive droite

Un parc d'une vingtaine de logements dits en "habitat participatif" pourraient voir le jour en 2017 sur la rive droite de Bordeaux, quais de Brazza. L'initiative, portée par le COL (Comité ouvrier du logement), coopérative HLM indépendant, a vocation à être moins cher que les prix actuels du marché, et à impliquer les futurs acquéreurs dans les travaux de leurs futurs appartements. Une vraie petite communauté "collective", qui séduit de plus en plus et qui pourrait bénéficier de l'aura du quartier écolo pour se revendiquer comme une nouvelle initiative de la consommation collaborative.

C'est une initiative qui, depuis la loi Alur, a tendance à se multiplier. Un projet d'habitat participatif pourrait prochainement voir le jour à Bordeaux. Proposé par le COL (Comité ouvrier du logement), le projet serait constitué d'une vingtaine de logements en accession sociale à la propriété ou PSLA (Prêt Social Location Accession, c'est à dire le même mode d'accession que le récent projet de logements sociaux de Bruges). Moins chers que les prix du marché (1850 euros du mètre carré environ, contre 3000 euros pour les prix moyens dans le secteur) et accessibles à des foyers gagnant entre 1 et 3 SMIC (jusqu'à 5 pour des familles avec enfants), le projet se fonde sur l'entente des futurs acquéreurs, réunis autour de réunions publiques (une toutes les deux semaines, ce qui rallonge le processus de construction d'environ 8 mois) avec le soutien de l'AERA (Action études et recherches sur l'architecture), association qui promeut ce type d'habitat. Enfin, ce sont les futurs acquéreurs eux-même, en accord avec un architecte, qui définissent l'agencement de leur futur logement ! 

Une idée pour renforcer les liensComme l'explique Imed Robbana, directeur général du COL, "notre modèle fait appel au peuple. Au départ, le groupe ne se connaît pas. Puis il se forme, il se solidifie. Le projet est fait par les habitants. Le but, c'est de développer du lien social avant même que le bâtiment ne soit construit, pour éviter des conflits comme c'est souvent le cas dans des types de logements classiques". "Tous les risques sont pris par le COL, nous avons un rôle protecteur, contrairement aux autres types d'habitats participatifs. Bien sûr, nous sommes là pour les épauler, leur éviter des éventuels surcoûts infinançables. Mais contrairement au logement social, au départ la feuille est blanche", souligne à son tour Bertrand Bouru, président du comité.

Une idée qui séduit notamment un certain nombre de personnes agées, rassurées et moins isolées. L'organisation fonctionne sur une mise en commun des services : chacun propose des idées, notamment la garde d'enfants, le co-voiturage... le tout dans un dispositif d'entraide et de développement du lien entre les personnes. "C'est une solution qui marche très bien pour le maintien à domicile", s'étonne Bertrand Bourru.  Ainsi, les urbanistes définissent des critères de base, et chacun propose ensuite son propre plan de logement, chaque foyer comptant pour une voix lors de la création du syndic (qui peut être soit proposé par un opérateur, soit formé à titre bénévole). 

Un besoin croissantEt le COL n'en est pas à son coût d'essai : ce comité crée dans le Pays Basque il y a 60 ans, a déjà développé d'autres projets de ce type. Parmi eux, un parc similaire de 46 logements à Bayonne au sein de l'écoquartier du Séqué. Sur les 46, 85% sont déjà commercialisés et 45% restent à des prix compétitifs. Le parc, dont la livraison est prévue pour fin 2016, bénéficiera d'une buanderie commune, d'un atelier de bricolage, de jardins partagés ou encore d'une salle polyvalente. Un troisième plan de 36 logements, dont les travaux débuteront en juin 2016, doit être livré en 2017 à Bilière. 

"Ca répond essentiellement à des besoins", confie le directeur du COL. Autre particularité de ce système : le logement sera ensuite livré clé en main et entièrement fonctionnel, sans autres travaux à effectuer ni installation d'électricité (entre autres). En moyenne, le prix de ces logements est inférieur de 30% aux prix habituels. Et ils se multiplient en France : on en comptait 231 en 2011 et déjà 416 en 2013. Les multiples garanties et l'accompagnement du COL vont sans doute aider à mettre Bordeaux dans le mouvement. La première réunion sera publique, ouverte à tous. Elle est prévue le 19 mars prochain au centre d'animation Queyries, sur la rive droite, à 18h30. Plus d'infos  : http://www.lecol-bordeaux.com/

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6040
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !