Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/04/21 | Saint-Médard-en-Jalles (33) cherche des projets citoyens innovants

    Lire

    La commune de Saint-Médard-en-Jalles souhaite inclure les habitants dans la construction des projets de leur commune. Dès le 19 avril, la ville lance donc son budget participatif. Tous les projets qui relèvent de l’intérêt collectif, les enjeux environnementaux, les valeurs de solidarité et de responsabilité citoyenne sont les bienvenus. Pour cela, les habitants ont du 19 avril au 21 mai pour déposer leur projet en ligne sur le site de la ville.

  • 20/04/21 | Servières-le-Château passe aux granulés bois

    Lire

    En Corrèze, la commune de Servières-le-Château va remplacer sa chaudière fioul par deux chaudières à granulés de bois afin d’alimenter les 4 bâtiments communaux. D’une puissance de 55 kW chacune, elles produiront 93 127 kWh par an ce qui permettra de couvrir les besoins en chaleur des bâtiments communaux mais aussi de la garderie et de la bibliothèque. Alimentée par 22 tonnes de granulés de bois par an, ces chaudières réduiront de 24 tonnes l’émission de CO2 annuel.

  • 20/04/21 | Des policiers nationaux arrivent à Niort

    Lire

    Dans un communiqué, Jérôme Baloge, maire de Niort, a annoncé que le Ministère de l’Intérieur avait décidé la création de 6 nouveaux postes de policiers nationaux au sein du commissariat de Niort. Le maire se réjouit de cette annonce qui va permettre à la police nationale « de renforcer l’efficacité de son action contre toutes les formes de délinquance et notamment le trafic de stupéfiants qui perturbe la vie des habitants dans certains secteurs de la Ville ».

  • 20/04/21 | 2ème édition des Jobs d'été en ligne

    Lire

    Pôle emploi, la Mission Locale des Graves et la Ville de Villenave d’Ornon notamment s’associent pour la 2ème édition des Jobs d’été en ligne qui se dérouleront du 19 au 30 mai. A destination des jeunes, des contrats saisonniers mais également des missions de Service civique seront proposés. Les jeunes intéressés pourront déposer leurs candidatures et voir les offres d’emplois en ligne dès le 20 mai.

  • 19/04/21 | Bordeaux : les travaux préliminaires du Pont de Pierre démarrent

    Lire

    A compter de ce lundi 19 avril et jusqu'au mois de juillet, Bordeaux Métropole va effectuer des prélèvements sur une dizaine de piles du Pont de Pierre. Inauguré en 1822, le pont emblématique de Bordeaux fera l'objet de travaux de rénovation programmés pour 2 ans à partir de 2023. Pour cette phase préparatoire de travaux, Bordeaux Métropole assure le maintien de la circulation des tramways sur toute la durée des prélèvements, afin de ne pas (trop) impacter les 60 000 personnes qui empruntent le pont quotidiennement. Bus et taxis quant à eux ne circuleront plus.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L’histoire de la K7 à Poitiers : une association qui veut tisser des liens

17/06/2020 | La K7 est composée de 2 bâtiments sur 4500m2 de terrain. Sa vocation : l'échange, le partage, la convivialité, le développement durable et le divertissement.

La K7

C’est une petite histoire avec de grandes ambitions. Depuis 2016, La K7 a pour vocation d'abriter différents espaces dédiés à l'échange, la convivialité, le développement durable et le divertissement. Proche de l'esprit des tiers-lieux, ce type d’endroit semble de plus en plus indispensable dans une société bouleversée par la crise liée au Covid-19. Témoignage d’une envie de bien faire, mais de faire autrement, la structure poitevine est une représentation intéressante de ces lieux qui prônent le collectif et l’innovation.

L’aventure a commencé par le rachat, par deux particuliers, d’une friche industrielle qui était pendant des années une boite de nuit. « Nous avons racheté le site qui était inhabité depuis quatre années en 2016 », explique Aurélia Roccia, la propriétaire. Nous avions un projet culturel en tête et finalement, après les travaux, des personnes extérieures sont venues nous aider et nos envies ont évolué ». Un espace pluriel qui puisse accueillir tous types de personnes a donc très vite été imaginé. La particularité de la K7 réside dans sa capacité de réunir des activités qui, habituellement, ne se croisent pas. « C’est une façon de mixer un peu les genres », insiste Aurélia.

Lieu d'expression et d'expérimentation, la K7 est un site polymorphe qui s'étend sur 4500m2 de terrain arboré en bord de Boivre, à Poitiers. Ce havre de paix se compose d'un atelier artisan d’art et lowtech (ensemble de techniques simples, pratiques, économiques et populaires), de jardins partagés en permaculture qui sont sortis de terre en 2017 et de la Kbane, salle de 70m2 proposée à la location. Les ateliers peuvent aller du cours de yoga à l’accueil de familles pour faire des anniversaires par exemple. Les évènements organisés sur ce lieu mixte sont privés ou publics. Le plus grand bâtiment aura vocation à devenir, comme prévu initiatialement, un espace 100% culturel avec un espace d’arts associatifs, un coin cabaret et une salle de spectacle.

Les propriétaires de la K7 proposent des tarifs extrêmement raisonnables. La structure associative de l’organisation gère une partie des évènements mais, comme le rappelle la gérante, « l’objectif est de rendre accessibles des espaces hybrides à des personnes qui débutent leurs activités ». Les tarifs pratiqués sont bas, de manière à ce que certaines entreprises qui débutent puissent venir tester leur activité dans ce lieu ouvert. « La première année, une entreprise de brasserie nous a rejoint et est restée plusieurs années, par exemple, et elle a aujourd’hui pu ouvrir sa propre brasserie : la manufacture de bières à Poitiers. Notre accueil leur a permis de pouvoir développer plus facilement leur activité par la suite », explique Aurélia. Concernant le jardin partagé, il est ouvert à toutes et tous. « Avant la crise, l’association accueillait un groupe d’un IME (institut médico-éducatif), où des jeunes découvraient le milieu extérieur et les adhérents venaient aussi régulièrement cultiver la terre et réfléchir à de nouveaux agencements », indique t-elle.

La K7 : un endroit nécessaire pour créer du lien

Cette envie de créer un lieu de partage a très vite été associée au concept de « tiers-lieu ». La Région Nouvelle-Aquitaine joue d’ailleurs un rôle de leader au plan national au regard de sa politique volontariste en matière de tiers lieux. La Région s’est fixée comme objectif 300 tiers-lieux d’ici 2021, répartis sur l’ensemble des territoires urbains, péri-urbains et ruraux. L’intérêt de la K7, comme pour de nombreux tiers-lieux néoaquitains, est de développer des interactions diverses entre les différentes personnes qui viennent quotidiennement ou plus rarement. « C’est l’un des rares lieu où cela peut se produire car généralement lorsque l’on travaille c’est dans une entreprise, si vous faites du yoga vous êtes dans une salle : les activités se retrouvent rarement au même endroit », explique la gérante poitevine. Telle est la richesse de ces lieux particuliers. « En Nouvelle-Aquitaine, il y a un maillage extrêmement important de tiers lieux. Nous sommes tous dans une même dynamique : créer du lien et du partage », affirme Aurélia.

Les thématiques peuvent différer : nouvelles technologies, écologie, culture et arts, sciences… Ces nouvelles valeurs de développement durable et de qualité de vie correspondent parfaitement au schéma de ce que beaucoup appellent « le nouveau monde post-Covid-19 ». Ce genre de lieu a un goût différent après l’isolement qu’on pu connaître de nombreuses personnes suite au confinement. C’est un lieu qui a du sens, qui prouve son importance grâce à son essence.
Pour sa part, la K7 a été désertée suite à l’annonce du confinement. L’atelier aurait pu continué de fonctionner avec la présence d’Eclowtech, mais malheureusement la location de douches solaires pour les festivals n’avait plus trop de sens économiquement parlant durant cette période. Mais le lieu a pu être repensé grâce aux propriétaires qui ont pu commencer des travaux de réaménagement. « Les gens reviennent à la K7 mais le retour n’est pas aussi radical que l’on pourrait l’imaginer, confie la propriétaire. Les gens sont tout de même ancrés dans un système dont il est difficile de sortir. Les réflexions sur de nouveaux modes de vie ont émergé pendant le confinement, mais le rythme a repris et l'oubli des bonnes résolutions également... »

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : La K7

Partager sur Facebook
Vu par vous
5541
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !