Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Grand entretien: Mahmoud Doua Imam de Cenon: "L'Azerbaïdjan et le Qatar appuient le Centre Culturel Musulman de Bordeaux"

03/03/2014 | Le projet du Centre Culturel Musulman de Bordeaux comptera sur l'appui financier de l'Azerbaïdjan et du Qatar, selon l'Imam de Cenon, Mahmoud Doua.

1

Mahmoud Doua a quitté la Mauritanie en 1990 pour finir son doctorat de Sciences Po en France. Il n'imaginait pas y rester ni devenir imam. "C’était le destin, plutôt". Alors, il a été convaincu de se lancer vers l'enseignement religieux des enfants. Son engagement en faveur d'un Islam "adapté" à la République se poursuit. Vendredi 14 février, prière à la mosquée de Cenon. L’imam appelle les fidèles à renforcer leur confiance en Dieu. Lors de notre rencontre il se déclare confiant dans le projet de la grand mosquée de Bordeaux qui sera installée au sein du futur Centre Culturel Musulman. L’Azerbaïdjan et le Qatar appuient ce projet.

@qui! -  Un sondage récemment publié* montre que plus d'un français sur trois dit adhérer aux idées du Front National. Comment cela affecte-t-il la communauté musulmane?
Mahmoud Doua - 
C'est inquiétant. L’Islam est devenu un enjeu électoral. C'est jouer avec la peur des gens. On constate cette dérive dans toute la classe politique, que ce soit de gauche ou de droite. C'est une situation d'incertitude que traverse toute l'Europe, liée essentiellement à l'emploi, mais aussi aux visions du monde : de la famille, l'individu... On est vraiment dans un brouillard le plus total. Et le plus facile et le plus dangereux c'est de jouer avec la peur des gens. Le thème de l'Islam fait peur. Malgré ça, je refuse de tomber dans le piège, de considérer la France comme islamophobe ou comme raciste. Elle ne l'est pas du tout. Même ceux qui votent FN.

@qui! -  (De suite, l'imam parle des problèmes internes des musulmans, sans que nous lui posions la question)
M.D.
Les musulmans sont une communauté ordinaire qui est confrontée aux mêmes problèmes qu'une grande partie de la population. Il n'y a pas une cohabitation, on est dedans. On est Français. Il y a effectivement parfois des dérives, comme dans toutes les communautés, mais ce sont des gens qui n'ont pas beaucoup de connaissances religieuses, qui subissent la pression quotidienne ou qui se laissent faire par le radicalisme. Il est de notre responsabilité de musulman, surtout les cadres religieux, de trouver la meilleure lexis, la meilleure formule canonique et théologique pour adapter l'Islam et se faire accepter. On n'a pas de problème avec le droit français; on à un problème avec la mentalité française.

Il faut que nos enfants restent dans l'école publique

@qui! -  Comment peut-on réussir cette adaptation de l'Islam?
M.D.
Il y a un travail des deux côtés. Du côté musulman, certains imams, la plupart formés à l'étranger, ne sont pas prêts à développer un discours pour encadrer la pratique musulmane. Ils n'ont pas les moyens pour bien comprendre la société française, la laïcité, l'histoire, etc. Mais, paradoxalement, le problème n'existe pas, ni dans les textes religieux ni dans la laïcité elle-même. La laïcité est faite pour gérer la pluralité religieuse. Par contre, de l'autre côté il y a une approche de la laïcité très idéologisée. Par exemple, le fait de porter le foulard est minime par rapport à la prière et une pratique minoritaire, mais il a un poids identitaire et culturel qui est très fort. Ça peut créer un problème à partir du moment où il existe une loi qui interdit aux filles de porter leur voile à l'école. Les musulmans vont développer des écoles de confession privées et on va tomber dans le communautarisme. Nous ne voulons pas ça; il faut que nos enfants restent dans l'école publique.

@qui! -  Est-ce qu'on peut contrôler les influences du néo-wahabisme (courant littéraliste radical musulman)?
M.D.
Dans les mosquées on essaye de diffuser un discours d'une grande profondeur théologique, avec une bonne dimension spirituelle et ouverte sur la société. Ça c'est notre conception et celle de la majorité de la communauté musulmane. Après, certains imams n'ont pas les moyens pour maîtriser la connaissance de la société française. Ce sont des cas qu'on ne peut pas contrôler; on ne peut pas faire autrement.

Participation politique

@qui! -  Nous sommes proches des élections municipales. Les musulmans, dites-vous, doivent faire confiance à Dieu, mais est-ce qu'ils doivent s'engager aussi politiquement pour résoudre ces problèmes?
M.D.
Oui. Ils sont absents du monde politique. Ils sont discriminés, comme d'autres citoyens (lors de la prière mentionnée, l'imam a prêché affirmant que les peurs devant la recherche d'emploi ou le racisme sont causées par un manque de confiance en Dieu) . Mais au lieu de s'enfermer ou de sentir la frustration et après de l'exprimer de manière radicale, il vaut mieux s'engager sur le terrain politique. Défendre ses droits, travailler avec les élus, être inscrit sur les listes électorales...

@qui! -  Qui doit susciter cette participation politique? Est ce vous, les imams?
M.D.
On peut l'inciter sur le plan moral. J'ai cité l'exemple du prophète. Avant de devenir musulman il a fait des pactes, une sorte de parti, pour défendre la justice. Je n'ai pas besoin d'afficher mon Islam, je peux rencontrer d'autres citoyens qui défendent les mêmes projets que moi. Nous avons une association qui s'appelle Jeunes Musulmans de Gironde qui incite ces jeunes à jouer, pleinement, de leur citoyenneté. À Bordeaux, on développe aussi beaucoup le dialogue entre religions. Par contre, en tant qu'imams, on ne veut pas prendre de position politique. On n'a pas le droit et on ne veut pas jouer ce rôle.

Centre Culturel Musulman de Bordeaux

@qui! -  A quel stade en est le projet de la grande mosquée de Bordeaux à La Bastide ?
M.D.
Sur le Centre Culturel Musulman de Bordeaux on a déjà l’unanimité de toute la société civile. Il y aura un volet culturel pour les musulmans, mais la plus grande partie sera, bien sûr, ouverte à tous les bordelais. On pourra assister à une conférence, à des spectacles, voir un film ou manger au restaurant. L'acquisition du terrain est faite. Le Conseil Municipal de Bordeaux a approuvé la vente. Maintenant on reste tributaire du financement; c'est une grande question, car le coût est de 19 millions d'euros. Pour le moment il n'y a rien, mais nous avons des pistes. On veut faire contribuer tous les citoyens, qu'ils soient musulmans ou pas. On a déjà contacté des hommes d'affaires, des entrepreneurs bordelais, des acteurs de cinéma... Il y a de bonnes promesses. Après, on va pister la liste des pays. On compte déjà sur l'appui de l'Azerbaïdjan et du Qatar, mais à condition que l'aide ne soit pas conditionnée. Le plan de la collecte est fait ; nous commencerons en avril, une fois que le cabinet d'architectes chargé du projet aura été choisi par un concours.

@qui! -  La division interne de la Fédération Musulmane de Gironde**, a-t elle causé des dégâts au sein de la communauté musulmane?
M.D.
En interne, oui. Ce n'était pas une question de vision ou radicalisme, c’était de l'ego. Ça a provoqué une période difficile au sein des mosquées. Mais grâce à Dieu, c'est fini. C'était une tempête pour enlever les feuilles mortes....

@qui! -  La restriction du droit à l'IVG est arrivée en Espagne et c'est un sujet qui peut ressurgir pendant les élections européennes. Faut-il interdire l'avortement?
M.D.
C'est un débat national. Nous sommes contre l'avortement, bien sûr, mais pas totalement. (Pendant la prière M.Doua a également mentionné le thème: "Un femme veut avorter parce que son partenaire l'a abandonnée. C'est ça une vraie musulmane?"). Il y a des cas où l'avortement est possible, parce que chez les musulmans ce sujet est dans le droit, pas dans la croyance comme chez les catholiques. Pour nous il est interdit par principe, mais il y a des cas, un viol par exemple, où ce n'est pas interdit.

*Réalisé par TNS Sofres pour Le Monde, France Info et Canal+
**Lors d'une assemblée générale en novembre 2010, Jawad Rhaouti a été réélu président de la FMG sur fonds d'accusations d'irrégularités. Après que le Tribunal de Grande Instance ait validé un nouveau collège électoral, une deuxième assemblée a designé Mokhtar Noui président en septembre 2011.

Pau Dachs
Par Pau Dachs

Crédit Photo : Pau Dachs

Partager sur Facebook
Vu par vous
9386
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !