Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | En Nouvelle-Aquitaine, l'inégalité salariale au détriment des femmes

03/10/2017 | L’INSEE Nouvelle-Aquitaine présente son enquête sur les différences salariales entre les genres. Une première base pour élaborer des politiques d'égalité.

Infographie sur les différences salariales

Le constat est alarmant : « Les femmes salariées néo-aquitaines gagnent en moyenne 20% de moins que les hommes » titre le rapport de l’INSEE. Plus que de mesurer les principaux écarts de salaires dans la région et les départements, l’Institut national de la statistique explique certains mécanismes au cœur des disparités.

Cette enquête a été réalisée par l’étude des salaires nets mensuels moyens perçus en 2014 par les salariés du privé et du public. Ainsi, pour 2014, en Nouvelle-Aquitaine, une femme salariée perçoit en moyenne 1516 euros de revenus salariaux mensuels nets contre 1896 euros pour un homme, tous secteurs et toutes catégories socio-professionnelles confondus. L’écart – un tiers du SMIC- représente 20% du revenu moyen des hommes.

Des écarts qui atteignent jusqu’à 38% dans le secteur du commerce : les femmes y sont plus nombreuses que les hommes mais occupent deux fois moins souvent qu’eux des fonctions de cadres, « un phénomène de plafond de verre », selon Géraldine Labarthe, cheffe de projet à l’INSEE. Et lorsqu’elles occupent des fonctions de cadres (10% d’entre elles), les femmes perçoivent en moyenne 25% de salaire de moins que les hommes. Le fil du parcours professionnel n’y change rien et l’étude souligne que les salaires des femmes augmentent moins que ceux des hommes. Par exemple, avant 35 ans l’écart de salaire s’étend de 15% à 17% et atteint les 23% passé 45 ans. Un véritable « effet boule de neige » selon Géraldine Labarthe.

Différence du temps de travail
Alors comment expliquer ces écarts persistants ? D’abord, l’effet du temps de travail explique presque la moitié des différences salariales dans la région. D’une part, les femmes travaillent plus souvent à temps partiel ; que celui-ci soit choisi ou subi, dû à une pression sociale plus forte chez les femmes que chez les hommes. D’autre part, en Nouvelle-Aquitaine, 32% des femmes connaissent au moins une période sans contrat de travail au cours de l’année, contre 14% des hommes.

Parmi les 20% d’écart de revenu salarial mensuel régional, 4 points proviennent de la différence de profil des femmes et des hommes salariés, selon le secteur d’activité, la catégorie socio-professionnelle ou encore la nature de l’employeur. En effet, l’écart régional est impacté par les inégalités observées dans le secteur des services aux particuliers : ce secteur emploie la moitié des femmes et un quart des hommes. L’industrie contribue aussi, bien que plus modestement, à l’écart régional, avec une forte représentation masculine et de forts écarts.
Au chapitre de la catégorie socio-professionnelle, la catégorie des cadres, en majorité très masculine et plus rémunératrice, participe aussi beaucoup à l’écart régional en augmentant le niveau du salaire moyen des hommes salariés. La catégorie, moins rémunératrice, des employés, ou agents de la fonction publique compte une majorité de femmes, ce qui contribue à l’écart global en limitant la masse salariale des femmes.

Pour le reste, 7 points d’écart de salaire mensuel entre les hommes et les femmes de la région restants sont dus à des facteurs « non-mesurés » par l’Insee. Cette partie est difficile à sonder : il peut s’agir du niveau de diplôme, de l’ancienneté ou encore de discriminations liées directement au genre du salarié.

Les spécificités départementales modulent les écarts
L’analyse des statistiques pointe aussi les disparités entre les 12 départements de la région. Au niveau global, l’écart de salaire est en moyenne de 180 euros dans la Creuse, contrairement à la Gironde où celui-ci s’élève à 460 euros. Ici aussi, c’est le temps de travail qui explique pour un quart les inégalités entre les départements.Carte sur les disparités salariales en Nouvelle-Aquitaine

Les secteurs et catégories socio-professionnelles identifiées comme facteurs explicatifs des inégalités régionales ne concernent pas tous les départements avec la même ampleur. Les plus grandes inégalités salariales concernent les Pyrénées-Atlantiques, la Gironde, les Landes et la Vienne. La Gironde compte plus de cadres que dans les autres départements du fait de son attractivité. Ils sont ainsi mieux rémunérés que dans le reste de la région, une réalité d’autant plus forte pour les hommes que pour les femmes. Ce mécanisme de concentration tire vers le haut les inégalités salariales du département de la Gironde au détriment des femmes. A l’opposé, la Haute-Vienne compte plus d’emplois publics – en général occupés par des femmes- un secteur qui atténue les écarts de salaires entre les hommes et les femmes notamment car celui-ci est davantage réglementé que le secteur privé.

Tour de France de l’égalitéLa date de présentation de ce rapport, le 2 octobre 2017, n’a pas été choisie au hasard. Celle-ci coïncide avec le début de la semaine de l’égalité professionnelle. Cette initiative se donne pour objectif de mettre en lumière les actions qui existent dans le domaine de l’égalité professionnelle. Sophie Buffeteau, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité est venue assister à cette présentation. Une occasion pour elle de rappeler le début du « Tour de France de l’égalité ». Un projet piloté par Marlène Schiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, qui consiste à faire remonter la parole des citoyens, femmes et hommes, pour mener des politiques d’égalité efficaces. « Un objectif du quinquennat d'Emmanuel Macron » pour Sophie Buffeteau, qui est encore loin d’être atteint en Nouvelle-Aquitaine.

Alizé Boissin
Par Alizé Boissin

Crédit Photo : INSEE

Partager sur Facebook
Vu par vous
49186
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !