18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L'Insee délivre sa première étude de la future grande région

14/01/2015 | L'Insee Aquitaine a présenté ce matin les nouvelles modalités du recensement démographique 2015-2020 et une première étude démographique sur la grande région

Pour la première fois, l'Insee Aquitaine, Poitou-Charente et Limousin ont réalisé une étude démographique sur la future grande région

ALPC. C'est le nom provisoire pour la future grande région qui réunira l'Aquitaine, le Limousin et Poitou-Charentes au 1er janvier 2016. A cette occasion, les bureaux des trois régions ont réalisé leur première étude sur le profil démographique de ce futur territoire, le plus vaste de France. Egalement en ligne de mire de l'Insee, le recensement de la population, qui débute le 15 janvier prochain et sera possible (pour l'ensemble des 492 communes concernées sur l'année) pour la première fois sur le net.

L'ALPC (dont le nom est provisoire), est donc, avec ses 84 000 km2, considéré comme la future grande région la plus vaste de France, "une surface comparable à un pays comme l'Autriche", souligne Pierre Valadou, Chef de service des études et de la diffusion à l'Insee Aquitaine. Un territoire, selon des chiffres récents, de 5,8 millions d'habitants (soit la quatrième région la plus peuplée derrière L'Ile-de-France, l'Auvergne-Rhône Alpes et Nord-Pas-de-Calais-Picardie) qui est notamment "marqué par la ruralité" : 7 habitants sur 10 vivent ainsi dans une des 25 grandes aires urbaines contre 8 sur 10 en France de province. 

Un territoire âgé et un déficit des jeunes
La croissance démographique reste plus forte que la moyenne métropolitaine (+0,6% en taux de croissance annuel moyen contre +0,5% au niveau national ce qui la place au 6ème rang) avec 36 000 habitants supplémentaires chaque année constatés entre 2007 et 2012. Cette croissance reste tout de même plus forte en Aquitaine (57%, 37% en Poitou-Charentes et 12% sur le Limousin), avec notamment un impact fort sur les communes du littoral et autour de Bordeaux. Entre 2007 et 2012, l'ALPC enregistrait plus de 90% de croissance démographique annuelle, principalement dûe au solde migratoire, notamment des nouvaux habitants en provenance du Nord (Ile-de-France en majorité) et de l'Est. Ceux qui arrivent sont en majorité des jeunes actifs (entre 30 et 40 ans) et des jeunes retraités, et ceux qui en partent des jeunes autour de 25 ans (6000 jeunes sont concernés entre 2003 et 2008), majoritairement des diplômés qui partent chercher un emploi ailleurs, "ce qui n'est pas spécifique uniquement à ce territoire", affirme Pierre Valaudou. 

L'ALPC est aussi marqué par le nombre de seniors sur son territoire : ils étaient 1,6 millions à avoir 60 ans ou plus en 2011 soit 27% de la population contre 23% en France métropolitaine contre 22% de jeunes. A en croire les prévisions de l'Insee, cette tendance pourrait s'accroître selon des projections à l'horizon 2040 : ils représenteraient alors 35,5% de la population tandis que les 75 ans ou plus seraient de l'ordre de 1 165 000 personnes. Principales causes de ce vieillissement : une espérance de vie en hausse, un nombre de naissances qui se stabilise et moins de décès en 2014. L'nstitut prévoit aussi une augmentation démographique tous âges confondus d'un million d'habitants (6,75 millions d'habitants selon les projections). 

Le recensement 2015 débuteLes 3 bureaux de l'Insee en charge de cette étude "seront évidemment amenés à travailler de concert, aucun territoire ne devant être privilégié par rapport à un autre dans les futurs études", déclare le responsable d'étude. En attendant cette éventuelle "fusion des études, l'Insee Aquitaine lance l'enquête de recensement 2015 (réalisée sur 5 ans pour définir les politiques publiques nationales et établir la contribution de l'Etat au budget des communes entre autres). Cette année, elle concernera 450 des 2250 communes de moins de 10 000 habitants et 42 communes de 10 000 habitants et plus, et durera 4 semaines dans le premier cas et 5 semaines dans le deuxième (elle débutera le 15 janvier) sur une échelle d'environ 8% de la population.

Le principe reste inchangé, avec le déploiement de 1397 agents sur les 492 communes concernées, qui viennent remettre un formulaire papier au domicile des personnes recensées (environ 509 000). Nouveauté cette année, la généralisation du recensement... en ligne. Selon Marie-André Maurand, directrice régionale de l'Insee, cette solution est avant tout un souci de simplification. "Premièrement, l'agent ne passera qu'une seule fois pour vous remettre un code d'accès et un mot de passe personnalisé, le questionnaire s'adapte au réponse donc il est plus rapide à remplir, et cela fait moins de papier à gérer, avec environ 10% de formulaires en moins". Cette généralisation fait suite à des phases de tests : 3 communes dont Bruges, qui a été la première à bénéficier de ce système, en 2013 et 15 communes en 2014. Un recensement virtuel dont la confidentialité est garantie par l'institut, et qui coûte logiquement moins cher. Les habitants semblent y trouver leur compte : en 2014, ce nouveau système a obtenu 99% de recensés satisfaits. 

L'info pratique :Toutes les données des études démographiques et du recensement sont disponibles sur le site de l'Insee. Pour répondre par internet après la visite de l'agent recenseur, l'adresse est par ici. Enfin, pour retrouver les détails de la précédente étude de l'Insee qui portait sur les spécificités des entreprises en Aquitaine, c'est par là

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : TF1 News

Partager sur Facebook
Vu par vous
9783
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !