11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'interpellation d'enfants de six et dix ans à la sortie de l'école de Foirac fait scandale.

22/05/2009 |

Une école

Les méthodes employées par la police apparaissent disproportionnées. Mardi, deux enfants de 6 et 10 ans, soupçonnés de vols de vélos, ont été interpellés par six policiers à la sortie de leur école à Floirac, dans la banlieue bordelaise et emmenés au commissariat. Aujourd'hui, les mères des enfants s'émeuvent des conditions d'interpellation de leurs enfants. De son côté, la direction de la police rappelle que les forces de l'ordre ont agi en parfaite légalité. Explications.

Mardi 19 mai, 16h30, deux voitures de police et six fonctionnaires, s'approchent de l'école élémentaire Louis-Aragon à Floirac. Ils viennent chercher à la sortie de l'école, deux enfants de 6 et 10 ans, que la mère d'un autre élève avait dit avoir vus au guidon de vélos lui ayant été dérobés. Transportés dans les locaux de la police de Cenon, les deux enfants ont été interrogés pendant près de deux heures, le temps que leurs parents fournissent des explications. Des méthodes qui ont profondément choqué leurs mères, qui crient aujourd'hui au scandale. "Je suis choquée qu'ils viennent chercher des gamins à la sortie de l'école devant tous leurs camarades", a témoigné Mme Ouachin, l'une d'entre elles, qui aurait préféré que la police "aille voir le directeur de l'école, qu'ils demandent les coordonnées du gamin et qu'ils viennent à la maison ou qu'ils nous convoquent". Pour sa part, Olivier Billand, le directeur de l'école primaire Louis Aragon où sont scolarisés les deux enfants, a jugé "inadmissible la mise en place d'un tel dispositif policier". "Ils auraient pu s'adresser à la famille sans attendre la sortie de 200 enfants pour interpeller devant leurs petits camarades deux élèves de neuf et six ans", a-t-il déclaré.

Le directeur de la sécurité publique soutient les policiers

De son côté, le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), Albert Doutre, justifie l'intervention de ses hommes. "Je soutiens entièrement et j'assume entièrement jusqu'au bout ce qui a été fait", a-t-il clamé, lors d'un point presse, estimant que tout avait été fait dans le cadre "des lois de la République". Les policiers ont, selon lui, agi avec "discernement", conduisant les deux enfants au commissariat pour être entendus en compagnie d'une mère. Il a aussi rappelé qu'une personne avait déposé plainte et que les policiers "ont des comptes à rendre au parquet". Albert Doutre a enfin précisé que l'enfant de six ans avait "reconnu avoir emprunté le vélo". Pour le deuxième, "l'enquête se poursuit", a-t-il ajouté.

Selon Xavier Darcos, les policiers ont fait du "zèle"

L'affaire ne devrait pas en rester là. L'UMP, qui juge cette interpellation "pas acceptable" a demandé une enquête. "L'école doit rester un lieu privilégié du vivre ensemble", a écrit dans un communiqué le porte-parole du parti majoritaire, Frédéric Lefebvre. "L'arrestation d'un enfant de six ans soupçonné du vol d'un vélo à la sortie de l'école n'est pas acceptable". Pour Xavier Darcos, le ministre de l'Education, cette affaire relève sans doute d'un excès de zèle. Aymed Korbosli, secrétaire régional de l'Unsa-police, a, quant à, lui affirmé que la responsabilité de ce type d'interventions incombait à sa hiérarchie qui exige "de la quantité, pas de la qualité", au "manque d'effectifs" et "à la religion du chiffre et des statistiques". "Cette affaire aurait pu être traitée en enquête préliminaire. On aurait envoyé un fonctionnaire en civil suivre les enfants, aller voir les parents sur place et, pourquoi pas, s'arranger avec la requérante. Mais cela, on pouvait encore le faire il y a quinze-vingt ans, aujourd'hui on ne peut plus", conclut-il.

Nicolas César

Partager sur Facebook
Vu par vous
279
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Michel | 21/05/2009

Les événements de Floirac, cette arrestation d'enfants digne des
rafles des années 40, la position de Darcos sur les "fouilles"
scolaires, donnent une fois de plus un éclairage sur une politique de
plus en plus sécuritaire, à l'image des pathologies psycho-
comportementales de notre ministre de l'intérieur ! Allons-nous
continuer à prendre les citoyens pour des boeufs à qui seul le fouet
permet de faire passer qq chose ? La dépendance par la coercition
sera-t'elle l'unique proposition d'une droite au bord de la faillite
morale, loin des enseignements d'Averroes comme ceux de Montaigne ? Où
sont nos valeurs ? Celles qui, d'un point de vue humaniste, permettent
de croire en demain, en une société plus ouverte, plus partageuse,
plus interdépendante. Le connerie n'est plus à nos portes, elle s'est
assise à notre table et développe plus que jamais sa gangrène.
Paradoxe des paradoxes, à l'aube de ce XXIème siècle. En cette période
de crise, nos politiques démontre un autisme dommageable à tous en
général, à nos enfants en particulier.
Pour rappel, le terme Autisme désigne, si on se réfère à la définition
du clinique du trouble autistique, un ensemble de troubles affectant
la personne dans les trois domaines suivants :
* La communication (on observe des déficiences qualitatives)
* Les interactions sociales (on observe également des déficiences
qualitatives)
* Les centres d'intérêts (on note qu'ils sont restreints,
répétitif, stéréotypées).

Allo docteur ?!
michel

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !