Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/06/19 : En Dordogne, le niveau 3 alerte canicule a été déclenché qui permet de mettre en œuvre immédiatement des mesures appropriées en vue de protéger les populations. Le pic de chaleur devrait se situer le 27 juin avec des minimales à 21° et des maximales à 41

23/06/19 : Chez les féminines, la belge Nafissatou Thiam remporte le Décastar à Talence. La bordelaise Solene Ndama termine 4° avec 6290 points, elle se qualifie pour les Championnats d'Europe Espoirs, mais échoue à 10 points de la qualification aux mondiaux.

22/06/19 : Au Décastar Talence, ce samedi 22 juin, la Championne Olympique belge Nafissatou Thiam a battu le record du stade de hauteur avec un saut à 2m02, 2ème performance mondiale de l'année, et record du monde de saut en Hauteur lors d'un heptathlon.

21/06/19 : Le 20 juin, Alexandra Siarri adjointe au maire de Bordeaux chargée de la Ville de demain, de la cohésion sociale et territoriale, a été élue présidente nationale de «France Médiation» qui fédère les 75 acteurs publics et privés de la médiation sociale

21/06/19 : Après Bordeaux, Blaye, La Rochelle, Dax et Mont-de-Marsan, Parthenay et Niort testent actuellement une nouvelle ligne de bus (la 12) fonctionnant au biogaz. Le projet est soutenu par la Région.

20/06/19 : Deux Sèvres : dimanche 23 juin, de 10 h à 18 h, la Maison du Département à Niort accueillera une trentaine d'activités sportives à tester gratuitement en famille. Basket, kendo, escrime, tir à l'arc, rugby fauteuil... dans une ambiance festive. Gratuit.

19/06/19 : L'Hebdomadaire "Le Point" classe en 3ème position parmi les 70 villes les plus attractives de France, Bayonne Anglet et Biarritz sur la Côte basque pour leur dynamisme économique, leur mobilité leur connectivité et la qualité de vie.

19/06/19 : Charentes: selon le BNIC, les dégâts causés par l'épisode orageux de cette nuit ont eu un niveau d'impact limité sur le vignoble, localisés à Salles d'Angles, Sigogne, Angeac-Champagne, St-Martial, Jarnac, Gensac, Genté, Jarnac-Champagne ou Chadenac.

19/06/19 : La Rochelle : dans le cadre de l’approbation du Plan local d'Urbanisme intercommunal, une enquête publique est ouverte jusqu'au 26 juillet, dans 60 permanences réparties dans l'agglomération. Registre en ligne : www.registre-dematerialise.fr/1359.

19/06/19 : En raison d’un changement de programme de dernière minute, la visite de Nicolas Thierry, vice-président en charge de l’environnement et de la biodiversité, à Iraty et à Esterençuby ce jeudi 20 juin est reportée sine die.

18/06/19 : Nathalie Lasserre, première conseillère du corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel est nommée sous-préfet de Nontron. Elle remplace Frédéric Roussel, nommé directeur de cabinet à la préfecture du Tarn à Albi.

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/06/19 | Deux-Sèvres : fermetures des routes niortaises pour travaux

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres va procéder à des travaux d'entretien (fauchage, élagage, voirie) sur le contournement sud de Niort. Les travaux seront réalisés de nuit entre 19 h et 23 h 30 selon les phasages suivant : du 26 au 27 juin entre la route d'Aiffres et la route de Saint-Jean d'Angély ; du 3 au 4 juillet entre la route de Saint-Jean d'Angély et la route de La Rochelle.

  • 24/06/19 | Vienne : la Préfecture au chevet d'Avanton

    Lire

    Après un arrêté interministériel daté du 21 juin 2019, la Préfecture de la Vienne annonce la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour Avanton. En effet, la commune a été fortement affectée par la sécheresse de l'été 2017, et la réhydratation des sols a provoqué plusieurs mouvements de terrain. Les sinistrés ont 10 jours à compter de la publication de l'arrêté au Journal officiel pour se manifester dans le cadre d'une indemnisation. Les demandes se font donc jusqu'au 2 juillet.

  • 24/06/19 | Virginie Calmels quitte Barnes

    Lire

    Virginie Calmels, ancienne numéro 2 des Républicains et ex adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, quitte ses fonctions de présidente de Barnes France et CEO de Barnes International et Hospitality prises en mars. Dans un communiqué, le groupe immobilier de luxe parle de "dissension majeures avec les actionnaires et d'une "décision devenue inévitable". La principale concernée a précisé dans un communiqué que la décision serait intervenue "suite au refus des actionnaires de me garantir leur accord pour la mise en œuvre des mesures correctrices préconisées" dans un rapport d'audit visant à "structurer le groupe".

  • 24/06/19 | Deux-Sèvres : la plus grande ferme de méthanisation de France inaugurée

    Lire

    Une nouvelle ferme de méthanisation a été inaugurée le 21 juin à Combrand (79). Avec une production énergétique équivalente à celle de 2500 foyers par an pour un recyclage de 45.000t de fumier, c'est le plus grand et le 1er site de méthanisation en France dont le biométhane produit est réinjecté dans le réseau de GRTgaz. Le projet est porté par un collectif d'une trentaine d'agriculteurs. La société GRTgaz souhaite développer d'autres projets pour arriver à 100% de gaz "propre" à l'horizon 2050.

  • 24/06/19 | Un budget supplémentaire de 168,8M€ pour la Charente-Maritime

    Lire

    Le Département 17 a adopté son budget supplémentaire 2019 lors de sa session d'été,le 21 juin. Avec 168,8M€, cette somme permet de réinvestir dans les budgets voirie (+12M€); péréquation (3,3 M€) dont le nouveau Fonds volontaire de soutien interdépartemental ; ports (+2,8 M€); travaux d'entretien du fleuve Charente (2,7 M€); ferroviaire (+2 M€) dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région; équipements SDIS (+1,3 M€). Tous budgets confondus, le budget global 2019 s’élève à 1,256 milliard d’euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'université du futur : l'intelligence artificielle au coeur du débat à Poitiers

30/05/2018 | L'intelligence artificielle fut la thématique principale de la première conférence de l'université du futur ce 28 mai à Poitiers. Plus de 900 personnes ont assisté aux débats.

Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine, a lancé l'université du futur, ce lundi 28 mai à Poitiers.

La première conférence de l'université du futur de la région de la Nouvelle-Aquitaine a eu lieu ce lundi 28 mai à Poitiers de 17 heures à 21 heures. Le thème de cette rencontre, qui a réuni plus de 900 personnes, était l’intelligence artificielle. Ce sujet a suscité de nombreux débats et les intervenants ont exposé leur point de vue dans de nombreux domaines : économie, emploi, sécurité, santé. Ces nombreux thèmes ont tenu en alerte le public. D'ores et déjà, deux autres journées sont programmées à Bordeaux en septembre prochain, lors du festival de l'innovation Novaq, et à Limoges en novembre.

L’université du futur est lancée. Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine l’a affirmé hier lors de son discours d’introduction. Là pour débattre, communiquer avec le grand public sur des notions que l’on peut craindre. « Cette université a mis deux ans à se mettre en place sous l’impulsion du Dr François Vincent et de David Sanguin. Ce siècle va être marqué par l’Intelligence Artificielle (IA), la robotique. On vit actuellement une révolution du numérique. L’IA est capable de nous écraser (au jeu de go, aux échecs), de conduire, de lire, d’écrire de l’ADN. On ne doit pas être à l’écart de cette révolution », constate le président de région. C’était en clair le message qui a ponctué de manière récurrente la soirée de conférences programmées au Théâtre Auditorium de Poitiers (TAP). Durant quatre heures plus d’une dizaine d’intervenants se sont succédés sur scène afin de débattre sur l’intelligence artificielle, dernière invention de l’homme. 

Conférences, débats, tables rondes, dont le thème principal était l'intelligence artificielle, se sont déroulées ce lundi 28 mai devant plus de 900 personnes.

Une nouvelle révolution

Parmi ces spécialistes, l’économiste et essayiste, Nicolas Bouzou, rappelait que le monde actuel vivait une nouvelle révolution,  celle du numérique qui peut être considérée comme la plus radicale aujourd’hui… et pourtant ce ne sont pas les premiers bouleversements que vit la société. Il y a eu plusieurs grands tournants dans l’histoire rappelle-t-il. «  Je veux démontrer que le monde est moins pire qu’on le pense. L’innovation et notamment l’IA peuvent contribuer à ce progrès. D’ailleurs, ils le font déjà. Ce qui compte, c’est l’usage que l’on fait de l’innovation. Un exemple, la radioactivité. Certes elle peut servir d’armes, mais avec on peut produire de l’électricité et aussi l’utiliser dans le domaine de la santé,combattre le cancer. Je crois qu’il ne faut pas voir que les risques et adopter une vision globale des choses. » Pour lui, participer à ce genre de débats et de conférences est nécessaire car elles lui permettent de rencontrer le public et d’endosser un rôle de pédagogue.

Quand on écoute les intervenants on sent que l’IA ne leur fait pas peur, loin de là. Le nouveau président du CNRS, Antoine Petit, chercheur et ancien professeur d’informatique, le confirme. Car l’IA est déjà présente, dans notre quotidien, sans qu’on s’en aperçoive. « Nous ne pouvons pas être contre l’Intelligence Artificielle, sinon nous sommes contre le progrès.  L’IA est déjà présente dans notre quotidien. C’est à nous de la construire. Il faut une IA qui correspondent à nos valeurs, à notre culture. Je pense que c’est un challenge pour l’Europe de mettre au point une IA qui nous correspondent. Car l’IA est de toute manière déjà là. »

L’IA : pilier de la médecine.

L’IA fait de plus en plus sont apparition dans le domaine de la santé et de la médecine. Un secteur qui a fait l’objet d’une table ronde sur le thème " médecine du futur : promesses et défis d’une révolution". Les données numériques du patient, la médecine prédictive. Parmi les animateurs de cette table ronde : le docteur en médecine et professeur honoraire au collège de France, Pierre Corvol. « En médecine, on est au début de l’IA avec des diagnostics réalisés par ordinateur. Aujourd’hui, un ordinateur peut voir si des liaisons cutanées sont cancéreuses. Il va y avoir un bouleversement autour des trois grands acteurs : le patient, le médecin et le système de santé. Il va falloir s’adapter. »

 Ce rendez-vous apparaît être un véritable succès avec plus 900 personnes qui ont participé au débat. « La salle est pleine. En plus, cette conférence a été diffusée en direct sur le site Internet de l’université du futur. L’objectif a été de mobiliser les forces vives et de sensibiliser un maximum de personnes à l’IA » explique Éric Ballois, chargé de communication événementielle et marketing à la région Nouvelle-Aquitaine. C’est chose faite puisque l’après midi plus de 300 lycéens de la région venant de Charente, Charente-Maritime, Deux-Sevres et Vienne ont pu assister à des conférences sur l’IA.  « Ce sont les premiers concernés », conclut-il.

Tous paraissent unanimes sur la manière de dompter et d’adopter l’IA. L’université du futur de la région Nouvelle-Aquitaine a déjà un calendrier établi. De nouvelles conférences sont programmées en septembre à Bordeaux dans la cadre de la fête régionale de l’innovation Novaq et en novembre à Limoges.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4236
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !