20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Du 20 au 22 sept, 12 collaborateurs de Bristol-Myers Squibb parcourront près de 700km à vélo pour récolter des fonds en faveur de la recherche contre les cancers des jeunes. Ils passeront par Agen le 20 sept.

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

15/09/17 : L'île d'Oléron a été choisie pour accueillir les prochaines Rencontres inter-îles, du 24 au 26 novembre. Ce rendez-vous autour des problématiques liées au maintien de l'agriculture dans les îles aura pour thématique l'accès au foncier.

15/09/17 : L'ancien maire socialiste de Cenon, Alain David, ayant été élu à l'Assemblée nationale c'est son successeur Jean-François Egron qui prend le relais en tant que vice-président de la métropole aux Ressources humaines et à l'administration générale

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

  • 20/09/17 | La municipalité d'Orthez implose...

    Lire

    Rien ne va plus à Orthez (64). Cette ville de plus de 10 700 habitants devrait connaître une nouvelle élection municipale d'ici la fin de l'année. Onze élus faisant partie du groupe conduit par le maire, Yves Darrigrand, ont en effet décidé de démissionner avec l'accord de ce dernier. Cela, afin de mettre un terme aux graves dissensions survenues au sein de la municipalité. Querelles qui ont débouché sur le rejet du budget 2016. Les opposants à la politique menée par le maire sont réunis au sein de trois groupes conduits par des conseillers PS, Modem et un adjoint dissident.

  • 19/09/17 | Création d'une Commission départementale des espaces, sites et itinéraires au CD47

    Lire

    Engagé depuis des années dans la valorisation des itinéraires et promenades de randonnés, notamment à travers un plan départemental, le CD de Lot-et-Garonne vient de créer une Commission départementale des espaces, sites et itinéraires réunissant les acteurs évoluant dans le domaine des sports nature. « Cette instance de réflexion et de concertation aura à cœur de promouvoir et de favoriser le développement maîtrisé des sports de nature, au bénéfice des acteurs et des usagers de la nature ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L'Université Hommes-Entreprises prend le pouvoir

24/08/2017 | Raphaël Enthoven, Christian Monjou ou encore Patrick Poivre d'Arvor, étaient parmi les premiers intervenants de la 23ème Université Hommes-Entreprises du CECA

23ème Université Hommes-entreprises - 24 et 25 août au Chateau Smith Haut Lafitte

Le pouvoir. Tel est le (vaste) thème qui fait l'objet des réflexions et échanges de l'Université Hommes-Entreprises du CECA, ces 24 et 25 août, dans le cadre radieux du Château Smith Haut Lafitte à Martillac. Deux jours durant, une dizaine de penseurs d'horizons variés (philosophes, universitaires, sportifs, entrepreneurs, artistes, journalistes, réfugiés politiques..) partagent leurs réflexions et expériences auprès des 600 participants, acteurs du monde économique pour la plupart. Un rendez-vous annuel dont le postulat de départ est que l'entreprise, au-delà de la performance économique, c'est aussi et sans doute avant tout, les hommes et les femmes qui la composent. Une humanité (dans et hors l'entreprise d'ailleurs) que le pouvoir, justement, laisse rarement indifférente. Mais il y a pouvoir et pouvoir... comme l'ont décortiqué en ouverture de ce premier jour le conférencier Christian Monjou et le philosophe Raphaël Enthoven.

Pour Christian Monjou, le pouvoir n'existe pas en lui seul. Quand il s'agit d'incarner le pouvoir, il y accole les notions d'autorité et de légitimité. En effet, selon lui, « le pouvoir se mérite par la construction de l'autorité. Or, un homme de pouvoir ne peut-être légitimé dans son pouvoir que s'il provoque l'adhésion. En somme, dans l'entreprise par exemple, c'est le regard du collaborateur qui rend le pouvoir légitime ». Quant à cette légitimité, elle trouve sa source dans « l'exemplarité des personnes de pouvoir. » Une exemplarité qui se niche dans la cohérence entre ce qu'il appelle « le corps public » et le « corps privé » de l'individu au pouvoir... De quoi sans doute inspiré, au moins, quelques politiques...

"Le nouveau pouvoir court un double danger"Et il en va de même dans une période de changements ou d'évolutions pouvant être troublante voire déstabilisante pour les collaborateurs. Si la personne au pouvoir désigne aux collabrateurs le lieu, l'objectif où il veut mener l'entreprise (ou le pays...), « il doit lui aussi, être en mouvement, marcher au milieu d'eux et partager les défis du changement ».
Des collaborateurs dont il est de la légitimité de l'homme ou de la femme de pouvoir de choisir, et « de reconnaître la radicale originalité de chacun d'entre eux », indique Christian Monjou. « Le management, c'est de permettre à des visages de s'extraire », lance-t-il à la salle qui hoche la tête comme un seul homme. En somme, il s'agit pour la personne de pouvoir de « repérer les talents, de les promouvoir, de les protéger, les combiner entre eux et enfin un jour sans doute les libérer ».
Cependant, dans le contexte d'un pouvoir nouveau, un double danger existe prévient-il ; « l' « hurbis », le pouvoir qui s'enivre de lui-même » et « l' « effet de cour », qui risque de transformer des "conseillers fenêtres", dont le rôle est d'effacer les angles morts du leader, en "conseillers miroirs", et mettrait ainsi le pouvoir en grand danger». Et de glisser en fin d'intervention, en allusion à la situation de son ancien élève et ami, qui a su marcher et faire marcher jusqu'à l'Elysée, « mon obsession à l'heure actuelle est que ça ne se produise pas »...

Intervention du philosophe Raphaël Enthoven lors de la 23ème Université Hommes-entreprises du CECA - 24 et 25 août au Chateau Smith Haut Lafitte

L'illusion du "syndrome de Perrette"Du point de vue philosophique, Raphaël Enthoven, s'est quant à lui attaché à souligner « l'ambivalence fondatrice » qui réside dans le mot pouvoir : la capacité d'agir d'une part, et l'autorisation, la levée de l'interdiction de l'autre. Et de souligner tout de go que « si l'absence d'autorisation peut susciter l'envie d'agir, l'autorisation quant à elle n'implique pas par elle-même une capacité ». « Vous avez le droit d'établir des records sportifs, personne ne vous l'interdit; pour autant vous n'en avez pas forcément la capacité », illustre-t-il.En d'autres termes, la liberté d'agir, n'implique pas l'existence d'une capacité d'agir. 
« Prétendre que l'on est capable de faire quelque chose parce qu'on a le droit de le faire est une illusion » Une illusion que Rafaël Enthoven baptise « syndrome de Perrette », d'après la Fable de La Fontaine. Un syndrome qui, confondant capacité et autorisation, explique, et du même coup détruit, l'argumentaire de la théorie du complot ou du négationnisme qui se fondent sur cette confusion entre autorisation et capacité. Autre exemple, en politique où la confusion des deux sens est un « atout », pour ne pas dire un système de démagogie, largement utilisé. « On conquiert le pouvoir en se donnant l'apparence de l'avoir... Un homme politique ne sera jamais élu, si en toute lucidité il explique aux électeurs, que même une fois au pouvoir, il ne pourra pas améliorer telle ou telle situation... Il préférera promettre l'action, quitte une fois en place, ne pas tenir sa promesse », appelle Raphaël Enthoven à la mémoire collective des congressistes. D'une autre manière, le syndrome de Perrette en politique « c'est de faire passer une puissance propre pour l'expression de votre propre puissance... Songez à Jupiter par exemple », glisse-t-il tout sourire.

Accepter d'être la cause de ses propres échecsUn syndrome de confusion qui permet bien souvent aussi de « justifier » que l'on n'est pas la source de ses propres échecs. La faute aux circonstances ou au reste du monde, aime-t-on parfois prétendre... « C'est une illusion fondée sur la peur de la mort ou la frustration de n'avoir qu'une vie » analyse pour sa part Raphaël Enthoven. « La mort est l'essentielle limitation de notre vie, et nous avons la nécessité de construire notre vie par rapport à cette limitation. L'individu est là, il ne sait pas pourquoi ni comment... Il faut reconnaître que sa situation de n'est pas brillante; alors entre une naissance qu'on a oubliée et la mort, on joue au pouvoir. » Or pour le philosophe, tout à l'inverse, le pouvoir, c'est prendre le contre-pied de l'illusion portée par le syndrome de Perrette. « Le courage, c'est quand un individu accepte d'être la cause de ses propres échecs, quoi qu'il n'ait sur le monde qu'un impact minimal ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3399
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !