13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'utilité de l'optimisme, discutée à l'Université Hommes Entreprises.

26/08/2011 |

Philippe Gabilliet

L'Université Hommes-Entreprises poursuivait sa deuxième édition ce jeudi 25 août, au château Smith Haut-Lafitte. Après une ouverture la veille consacrée à l'importance de prendre son temps, et une matinée sur l'accord entre les valeurs des hommes et leur temps, cet après-midi était davantage axé sur la réflexion. L'ancien ministre Jean-Noël Jeanneney, professeur en histoire politique et histoire des médias, est intervenu sur l'accélération du temps, l'artiste Nathalie Decoster a pour sa part mis en forme sa vision du temps et le spécialiste de la motivation Philippe Gabilliet parlait des différents temps de l'optimiste. Le grand acteur Jacques Weber avait fait également le déplacement pour parler en toute simplicité du temps théâtral. Une clôture de cette université en bonne compagnie donc, mais qui emmène à dévisager le temps et à l'appréhender.

Thèse d'un showman de la motivation.
En prêcheur des temps modernes, Philippe Gabilliet ne cite pas la Bible mais des légendes chinoises ou des anecdotes qu'il a lui-même vécues, des réflexions de ses étudiants (« La vie est la seule maladie sexuellement transmissible, et toujours mortelle en plus »). Introduisant son propos par la phrase de Sacha Guitry : « Le pessimiste pense que toutes les femmes sont volages ; l'optimiste espère bien que c'est vrai », il plante tout de suite le décor.
On lui avait promis une carrière fichue alors qu'il écrivait son livre sur l'optimisme (« Eloge de l'optimisme »), le grand oracle moderne Google lui a pourtant donné raison : le terme « optimisme » compte d'avantage de résultats que son frère « pessimisme ». Alors que beaucoup de gens considèrent l'optimisme seulement comme une attitude, un trait de caractère, la plupart ignorent qu'il est fonction de l'éduction que l'on a reçue, bien sûr, mais aussi fonction d'un gène. Au quotidien, selon comme une personne explique son échec, on distinguera s'il est pessimiste ou non : s'il se pense entièrement responsable, que cet échec aura une grande importance et pourra se répercuter sur d'autres éléments de sa vie, il s'agira d'un grand pessimiste. Et comme l'a dit Philippe Gabilliet aux personnes présentes à l'Université Hommes-Entreprises, « vous avez à vos côtés des pessimistes que vous devez avoir repérer déjà depuis hier ».

Pourquoi être optimiste dans une entreprise ?
Deux courants de pensées s'affrontent : à ma gauche, Leibniz qui voit le verrJean-Noël Jeanneneye à moitié plein et le monde assez parfait pour que l'on puisse y vivre aisément ; à ma droite, Schopenhauer (« avouez qu'il a le physique de l'emploi », dira Philippe Gabilliet ») qui voit le verre à moitié vide et le monde où mieux vaut ne pas être, qu'être. Sans aller trop dans l'extrême de l'optimiste parfait, il a pourtant fait ses preuves.
Sous les conseils du psychologue Seligman, une entreprise choisit de recruter des personnes peu douées mais d'un naturel très optimiste et les regroupe dans la même équipe : au bout d'un an, les résultats du groupe étaient de 22% supérieurs à la normale, et sur plusieurs années, au lieu du 40% de turn over des personnes de l'entreprise, celui de cette équipe n'était que de 18% : « les nuls optimistes étaient contents d'avoir trouvé une place, que ça marche, ils s'accrochaient les mecs ! ».
Il faut cependant distinguer plusieurs cas : l'optimiste de but qui pense « on va y arriver » et celui de chemin « ça va être facile », le pessimiste de but qui se dit « on va échouer » et de chemin « en plus, on va souffrir ». D'après Philippe Gabilliet, le modèle français reposerait sur un pessimisme de but et un optimiste de chemin « on ne va pas y arriver, mais qu'est-ce qu'on va se marrer ! » alors que la bonne méthode serait un optimiste de but et un pessimisme de chemin.

Derniers chemins de réflexion.
D'autres personnalités sontJacques Weber intervenues en ce dernier après-midi de conférences de la dix-septième Université Hommes-Entreprises. Le brillant Jean-Noël Jeanneney, en professeur ne voulant pas endormir son auditoire après un cocktail agréable, étala ses connaissances et sut éclairer ses propos de citations bien placées. Sur le thème « L'histoire va-t-elle plus vite ? », il a posé d'intéressantes questions sur cette accélération du temps que chacun ressent et les ralentissements de celui-ci que l'on peut pourtant observer dans notre Histoire.
L'Université Hommes-Entreprises s'est achevée par l'intervention de l'acteur Jacques Weber qui, loin d'être un conférencier aguerri, parla avec sincérité de ce temps théâtral où l'acteur vous embarque dans un rythme. Ne dit-on pas qu'un bon acteur au théâtre est capable de suspendre le temps ? De même, Racine, son auteur préféré, coupait le temps, ses vers par un simple « Excusez ma douleur ». Son ton juste et ses réflexions personnelles auront su donner un chemin de réflexion, à se réapproprier personnellement.

 

Laura Jarry.

Partager sur Facebook
Vu par vous
301
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !