Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | L'utilité de l'optimisme, discutée à l'Université Hommes Entreprises.

26/08/2011 |

Philippe Gabilliet

L'Université Hommes-Entreprises poursuivait sa deuxième édition ce jeudi 25 août, au château Smith Haut-Lafitte. Après une ouverture la veille consacrée à l'importance de prendre son temps, et une matinée sur l'accord entre les valeurs des hommes et leur temps, cet après-midi était davantage axé sur la réflexion. L'ancien ministre Jean-Noël Jeanneney, professeur en histoire politique et histoire des médias, est intervenu sur l'accélération du temps, l'artiste Nathalie Decoster a pour sa part mis en forme sa vision du temps et le spécialiste de la motivation Philippe Gabilliet parlait des différents temps de l'optimiste. Le grand acteur Jacques Weber avait fait également le déplacement pour parler en toute simplicité du temps théâtral. Une clôture de cette université en bonne compagnie donc, mais qui emmène à dévisager le temps et à l'appréhender.

Thèse d'un showman de la motivation.
En prêcheur des temps modernes, Philippe Gabilliet ne cite pas la Bible mais des légendes chinoises ou des anecdotes qu'il a lui-même vécues, des réflexions de ses étudiants (« La vie est la seule maladie sexuellement transmissible, et toujours mortelle en plus »). Introduisant son propos par la phrase de Sacha Guitry : « Le pessimiste pense que toutes les femmes sont volages ; l'optimiste espère bien que c'est vrai », il plante tout de suite le décor.
On lui avait promis une carrière fichue alors qu'il écrivait son livre sur l'optimisme (« Eloge de l'optimisme »), le grand oracle moderne Google lui a pourtant donné raison : le terme « optimisme » compte d'avantage de résultats que son frère « pessimisme ». Alors que beaucoup de gens considèrent l'optimisme seulement comme une attitude, un trait de caractère, la plupart ignorent qu'il est fonction de l'éduction que l'on a reçue, bien sûr, mais aussi fonction d'un gène. Au quotidien, selon comme une personne explique son échec, on distinguera s'il est pessimiste ou non : s'il se pense entièrement responsable, que cet échec aura une grande importance et pourra se répercuter sur d'autres éléments de sa vie, il s'agira d'un grand pessimiste. Et comme l'a dit Philippe Gabilliet aux personnes présentes à l'Université Hommes-Entreprises, « vous avez à vos côtés des pessimistes que vous devez avoir repérer déjà depuis hier ».

Pourquoi être optimiste dans une entreprise ?
Deux courants de pensées s'affrontent : à ma gauche, Leibniz qui voit le verrJean-Noël Jeanneneye à moitié plein et le monde assez parfait pour que l'on puisse y vivre aisément ; à ma droite, Schopenhauer (« avouez qu'il a le physique de l'emploi », dira Philippe Gabilliet ») qui voit le verre à moitié vide et le monde où mieux vaut ne pas être, qu'être. Sans aller trop dans l'extrême de l'optimiste parfait, il a pourtant fait ses preuves.
Sous les conseils du psychologue Seligman, une entreprise choisit de recruter des personnes peu douées mais d'un naturel très optimiste et les regroupe dans la même équipe : au bout d'un an, les résultats du groupe étaient de 22% supérieurs à la normale, et sur plusieurs années, au lieu du 40% de turn over des personnes de l'entreprise, celui de cette équipe n'était que de 18% : « les nuls optimistes étaient contents d'avoir trouvé une place, que ça marche, ils s'accrochaient les mecs ! ».
Il faut cependant distinguer plusieurs cas : l'optimiste de but qui pense « on va y arriver » et celui de chemin « ça va être facile », le pessimiste de but qui se dit « on va échouer » et de chemin « en plus, on va souffrir ». D'après Philippe Gabilliet, le modèle français reposerait sur un pessimisme de but et un optimiste de chemin « on ne va pas y arriver, mais qu'est-ce qu'on va se marrer ! » alors que la bonne méthode serait un optimiste de but et un pessimisme de chemin.

Derniers chemins de réflexion.
D'autres personnalités sontJacques Weber intervenues en ce dernier après-midi de conférences de la dix-septième Université Hommes-Entreprises. Le brillant Jean-Noël Jeanneney, en professeur ne voulant pas endormir son auditoire après un cocktail agréable, étala ses connaissances et sut éclairer ses propos de citations bien placées. Sur le thème « L'histoire va-t-elle plus vite ? », il a posé d'intéressantes questions sur cette accélération du temps que chacun ressent et les ralentissements de celui-ci que l'on peut pourtant observer dans notre Histoire.
L'Université Hommes-Entreprises s'est achevée par l'intervention de l'acteur Jacques Weber qui, loin d'être un conférencier aguerri, parla avec sincérité de ce temps théâtral où l'acteur vous embarque dans un rythme. Ne dit-on pas qu'un bon acteur au théâtre est capable de suspendre le temps ? De même, Racine, son auteur préféré, coupait le temps, ses vers par un simple « Excusez ma douleur ». Son ton juste et ses réflexions personnelles auront su donner un chemin de réflexion, à se réapproprier personnellement.

 

Laura Jarry.

Partager sur Facebook
Vu par vous
352
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !