17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bientôt la collecte de la Banque alimentaire Bordeaux-Gironde

24/11/2014 | La banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde entame les 28 et 29 novembre sa vingt-huitième collecte, et ne cesse de chercher à financer son action.

Charles Brossier, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde

"Une petite partie de vos courses peut sauver une famille". Une campagne claire, pour un objectif commun partagé par les 144 associations et les 180 bénévoles de la banque alimentaire : réussir à atteindre les 500 tonnes de denrées alimentaires récoltées dans sa vingt-huitième collecte girondine. Pour s'en donner les moyens, l'organisme ne cesse d'innover et de trouver des solutions aux obstacles économiques, pour tenter de nourrir les 33 000 personnes qui font appel à eux dans le département. Et la collecte hivernale, si elle est importante, n'est que l'une de ces solutions.

Il n'y a pas que les Restos du coeur qui, depuis 30 ans, aident les plus démunis. La banque alimentaire assurera, les 28 et 29 novembre prochain, sa 30ème collecte nationale, et sa vingt-huitième pour le local de Bordeaux et de la Gironde. Jean François Runel-Belliard, le secrétaire général de cette association humanitaire qui compte plus de 170 bénévoles  et 144 associations relais qui s'occupent de la distribution en Gironde, en explique les enjeux : "Cette collecte est une opération primordiale pour compenser la perte des produits de l'Union Européenne (800 tonnes de moins provenant du Programme européen d'aide aux plus démunis en 2 ans, programme qui bénéficie non plus à 16 mais à 28 pays...). Tout ce que les gens vont donner sera redistribué localement", précise-t-il, dissipant les doutes de certains.

De nombreux obstacles Cette collecte devrait mobiliser plus de 3000 bénévoles et se poster aux entrées de plus de 300 points de distribution alimentaires en Gironde, soit toutes les grandes surfaces de la CUB. Pourtant, malgré cette masse à laquelle il faut rajouter des étudiants des lycées de la région qui aident pour le tri (et peuvent même se voir remettre un trophée pour leur action), les bénévoles manquent encore dans certaines zones comme Libourne, Pessac, Talence ou Lesparre. Plus que le manque, c'est un "vieillissement des bénévoles" qui est constaté par le secrétaire général. 

Autre problème, la baisse des dons des denrées alimentaires dans la grande distribution (avec notamment une restruction drastique prévue sur la limite des produits jetés en grandes surfaces, qui passera de 40 tonnes à 20 en 2015, puis 10 en 2016) qui pousse l'organisme à chercher de nouvelles sources d'approvisionnement. Le sucre, le café ou l'huile sont parmi les produits les plus recherchés pour tenter d'aider les 33 000 personnes qui sont venues frapper à sa porte en 2013. L'année dernière, sur l'objectif des 500 tonnes espéré, c'est 445 tonnes qui avaient été récoltées lors de cette collecte hivernale, tout cela en faisant face à l'augmentation des prix de l'alimentation. 

Des solutions innovantesAlors l'association cherche à mettre en place de nouvelles initiatives. A l'orée 2015, elle devrait solliciter plusieurs lycées de Gironde pour les mobiliser contre le gaspillage alimentaire. Elle fait de plus en plus appel aux coopératives (comme Maïsadour ou le Grand Moulin de Paris), fait pédaler des gens à la foire agricole pour tenter de gagner le plus de stock possible. En mai dernier, elle a lancé une opération de crowdfunding pour financer l'achat d'un nouveau camion de collecte qui viendrait renforcer les 52 déjà existants, essentiellement des véhicules prétés par des entreprises locales.

Plus encore, Charles Brossier, vice-président de la banque alimentaire, a signé le 22 novembre dernier une convention de partenariat avec Francis Riether, directeur du développement territorial chez EDF, pour la création de 3 demi-journées d'information à destination du personnel et des bénévoles sur la maîtrise des consommations d'énergie, et distribuera des pamphlets aux associations, qui seront elles-même un relais pour enseigner ces nouvelles pratiques aux plus démunis. "C'est réconfortant de voir que même dans une aussi grosse entreprise qu'EDF, il y a aussi des gens de bonne volonté pour faire des choses concrètes", déclare Charles Brossier. "Ils ont conscience de l'existence de la précarité énergétique chez certaines personnes, et ils fournissent aussi des aides et des conseils sur l'installation électrique des particuliers en difficulté". 

La gastronomie au service du socialMême si la collecte hivernale ne représente que 10% de ce que la banque alimentaire distribue dans l'année (30 000 repas par jour, soit 13,5 millions par an sur le département, alors qu'environ 180 000 girondins sont en dessous du seuil de pauvreté fixé à 924€ par mois), elle s'annonce tout de même très importante face à des restrictions de plus en plus handicapantes. Dans le même temps, une récente étude a démontré que chaque foyer gaspillait environ 20 kilos de nourriture par an. Les bordelais, eux, pourront se rattraper : à l'occasion du grand festival de la gastronomie "Bordeaux So good !" dont l'association est partenaire, un grand débat sur le gaspillage alimentaire est organisé le 28 novembre à 18 heures à Darwin, suivi d'un dîner de gala (cuisiné par Philippe Etchebest et Lorenzo Toni à partir des produits collectés), dont une grande partie des recettes sera reversée à une association de lutte contre le gaspillage alimentaire.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2328
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !