Devenez actionnaire d'aqui.fr

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

20/12/21 : En concertation avec les Maires, la préfète de Gironde rend obligatoire le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques d’Arcachon et de Saint-Emilion durant les vacances scolaires de Noël, tous les jours de 12H00 à 19H00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

  • 20/01/22 | Un laboratoire de transformation des fruits à Assat (64)

    Lire

    Un laboratoire de transformation des fruits du jardin et du verger voit le jour à Assat (Pyrénées-Atlantiques) sur le site du jardin-verger du Conservatoire des Légumes Anciens du Béarn (CLAB) où sont plantés près de 120 arbres fruitiers de variétés anciennes et de terroir et autant de petits fruits. Inauguré ce jeudi 20 janvier, le projet de 38 000 euros est subventionné par l'Etat à hauteur de 30 000 euros dans le cadre du volet transition écologique du plan France Relance. http://clab64.fr

  • 20/01/22 | Brive : L'écrivain Michel Peyramaure fête ses 100 ans à la médiathèque

    Lire

    Le 29 janvier de 11h à 12h, la médiathèque de Brive met à l'honneur l'écrivain du terroir, Michel Peyramaure, qui fêtera ses 100 ans le 30 janvier prochain. L'auteur d'une centaine d'ouvrages reviendra lors de cet échange sur sa vie, son œuvre, son amour pour Brive, où il est né, et l'Histoire. Le public pourra également poser des questions lors de ce moment de partage. Séance de dédicaces la fin de la rencontre. Entrée libre

  • 20/01/22 | Ababor, nouveau salon nautique du Pays Basque du 1er au 3 avril

    Lire

    Ababor, le premier salon nautique de la côte basque est lancé par le Ficoba, le palais des congrès d’Irun, du 1er au 3 avril 2022. A quelques encablures du port de Hendaye, le Ficoba va se transformer en port intérieur. Outre l’exposition de bateaux, tous les secteurs de la navigation et des activités nautiques sont annoncés. Avec des solutions pour naviguer sans acheter un bateau, des alternatives ou des écoles de croisière qui permettent de partir seul. www.ficoba.org/fr/evento/ababor/

  • 19/01/22 | Le cyclisme mis en lumière à Royan

    Lire

    L’opération « Cyclistes, brillez » - organisée par la Fédération française des Usagers de la Bicyclette, l’association vélo Pays Royannais et la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique - se tiendra le jeudi 19 janvier de 14h à 18h, à Royan. Afin de sensibiliser la communauté cycliste à l’importance d’être éclairé pour assurer sa sécurité, plusieurs animations sont prévues dont un atelier de conseil, des quizz et jeux, la mise à disposition de brassards et autocollants réfléchissants, ainsi qu’une parade lumineuse de quelques kilomètres dans la ville, de 18h à 19h30.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « La Caf n’est pas que synonyme de prestations sociales » Virginie Monti, directrice de la Caf 47

21/12/2017 | A la tête de la Caf 47 depuis 2014, Virginie Monti développe notamment des actions d’accompagnement et d’écoute auprès des allocataires…

1

Sous-directrice de la CPAM 47, puis directrice adjointe de la Caf 46, aujourd’hui, et ce depuis 2014, Virginie Monti tient les rênes de la Caf 47. Affectionnant tout particulièrement le travail au cœur de la branche « Famille », elle s’attache à développer toujours plus des actions et des événements -le mois des familles-, en partenariat avec des acteurs locaux, en direction de toutes les familles lot-et-garonnaises. Surtout connue pour verser des prestations sociales à ses allocataires, la Caf assure également des missions d’accompagnements et de conseils mais aussi d’ingénierie sociale et de financement des services et des équipements comme les crèches. Entretien avec Virginie Monti.

@qui ! : Pourquoi la Caf est-elle considérée comme un acteur local incontournable ?
Virginie Monti :
D’un point de vue économique, la Caf de Lot-et-Garonne injecte 350 millions d’euros de budget dans la vie locale lot-et-garonnaise. Aussi, elle emploie 132 salariés en contrat à durée indéterminée ainsi qu’une dizaine de personnes en contrat à durée déterminée. En ce sens, de part son budget d’intervention et sa masse salariale, la Caf 47 est véritablement un acteur économique clé du département.

@ ! : Quelles sont les missions de la Caf ?
V. M. :
La Caf a pour mission d’aider les familles à concilier vie familiale sociale et professionnelle, soutenir la fonction parentale ainsi que les familles dans leur cadre de vie et favoriser l’autonomie et l’insertion.

@ ! : La Caf est surtout connue pour ses prestations sociales. Quelles en sont les chiffres en Lot-et-Garonne ?
V. M. :
Plus de 328 millions d’euros de budget sont alloués aux prestations légales. En Lot-et-Garonne, 55 305 allocataires sont recensés, soit 135 049 personnes couvertes par les allocations, ce qui représente 40 % de la population lot-et-garonnaise. Ces chiffres sont en hausse de 6 %, augmentation essentiellement due à la prime d’activité. Aussi, 19 % des allocataires ont pour seules ressources nos prestations. Les allocataires bénéficient pour certains d’entre eux d’une aide au logement, de revenus garantis et complémentaires tel que le RSA, d’une aide à la naissance ou encore de prestations d’entretien comme l’allocation de rentrée scolaire. « La Caf pour un accompagnement individualisé et un soutien humain » @ ! : Mais la Caf n’a pas pour seul levier d’action de verser des allocations familiales. Elle a également une fonction de conseil et d’accompagnement social. Dites-nous en plus.
V. M.
 : Oui, en effet. Grâce à nos neuf travailleurs sociaux présents sur tout le département – trois dans chaque bassin de vie – nous accompagnons au plus près les familles selon les besoins. Ainsi, par exemple, une famille qui attend une naissance multiple peut prendre rendez-vous avec un travailleur social pour discuter de la situation. Des événements tels qu’un décès, une séparation, un problème de logement peuvent également être au cœur des discussions. Nous assurons un accompagnement individualisé et proposons un soutien humain.

@ ! : Toujours dans le cadre de votre fonction d’accompagnement, vous mettez en place des ateliers thématiques. Parlez-nous en.
V. M. :
Grâce à nos cafés partenaires où des professionnels de la famille (Conseil départemental, Caf, …) se réunissent pour échanger autour des besoins des territoires des thématiques ressortient. Ainsi, dans le Villeréalais, un besoin autour de la question du numérique s’est fait ressentir. Nous avons donc mis en place, aidé d’acteurs du territoire, des ateliers autour du numérique. Egalement, nous avons créé, en lien avec la PMI et la CPAM un atelier « Premier bébé » ou encore « Rester parent après séparation ».

@ ! : Justement en matière de numérique, vous mettez en place une politique d’inclusion numérique auprès de vos allocataires. De quelle manière vous la menez ?
V. M. :
Cette politique d’inclusion numérique compte trois axes prioritaires. Tout d’abord, que chaque bassin de vie possède un point numérique. Dans cet esprit, nous avons fait évoluer la plupart des Points Info Caf en points numériques ou en point relais Caf en 2016. Autre axe : un accompagnement individualisé sur chaque Point Info afin de garantir un accès aux droits personnalisé. Enfin, troisième axe, le partenariat avec les Maisons de Service Au Public créées dans le Département. Le but de cette politique est bien de garantir l’accès aux droits pour les allocataires les plus éloignés des services en ligne, d’être présent dans chaque bassin de vie et d’accompagner les allocataires à l’utilisation du caf.fr et/ou de répondre aux questions sur les aides Caf. 70 crèches financées @ ! : Vous venez de détailler les deux premiers leviers d’action de la Caf que sont le versement des prestations et l’accompagnement social. Quel est le troisième ?
V. M. :
Le troisième levier d’action de la Caf est double. C’est l’ingénierie sociale et le financement pour les services et l’équipement. Ainsi, nous agissons auprès de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse, de la parentalité, de l’animation de la vie sociale et du logement.

@ ! : De quelle manière agissez-vous ?
V. M. :
Et bien, par exemple, nous aidons au financement des crèches du département : de la construction à la gestion via des subventions de fonctionnement. Et cela représente 70 crèches, micro-crèches, haltes garderies et 26 Relais d’Assistantes Maternelles. Il faut savoir, qu’aujourd’hui, une place en crèche coûte 14 100 €, 7 000 € sont financés par la Caf ! S’il n’existait pas cette aide de la Caf, pas grand monde pourrait confier son enfant à une crèche.

@ ! : Aussi, en qualité de partenaire social, vous avez pris part à la définition d’un Schéma Départemental des Services aux Familles porté par le Conseil départemental.
V. M. :
Oui, la CAF joue un rôle d’assemblier, de coordonnateur dans le cadre de ce Schéma qui vise une approche globale des besoins des familles et une meilleure coordination des acteurs et politiques dans le champ de la petite enfance, de l’enfance, de la jeunesse, de la parentalité et du vivre-ensemble.

@ ! : La Caf a aussi pris part à des animations sur tout le territoire. Lesquels ?
V. M. :
En 2016, par exemple, nous avons mis en place le Mois des Familles piloté par la Caf et impulsé par les acteurs du Réseau appui accompagnement parents qui s’est déroulé du 27 mai au 2 juillet. 200 animations étaient ainsi proposées aux familles. Autre fait marquant de cette année 2016, nous avons créé un dispositif d’écoute client interne pour donner suite aux résultats du Baromètre Social Institutionnel 2015. Souvent méconnue pour ses actions d’accompagnement, d’écoute et de partenariat pour créer des événements, la Caf est véritablement un acteur incontournable pour les familles.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
34802
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !