Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/07/18 : La maternité Jean Villar de Bordeaux vient d’être distinguée, dans la catégorie "cocooning" par le magazine Magic Maman qui publie le palmarès des meilleures maternités de France. Une reconnaissance de son programme d’accompagnement des futurs parents

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/07/18 | Léger ralentissement de l’économie girondine

    Lire

    Le Baromètre de l’Economie Girondine de la CCi Bordeaux Gironde, montre au 2ème trimestre 2018 des résultats en baisse sur plusieurs indicateurs. Le solde d’opinion est à +12 pour le Chiffre d’affaires (baisse de 6 points), à +3 pour la Trésorerie (baisse de 7 points) ou encore à -14 pour les Délais de paiement (baisse de 3 points). L’activité économique conserve cependant un rythme soutenu grâce aux carnets de commandes qui restent à un niveau élevé (+21) et des investissements en hausse de 3 points: 34% de chefs d’entreprise ayant investi au trimestre dernier. 82% des patrons se disent confiants en l’avenir.

  • 23/07/18 | Saint-Macaire clôture les Nuits Atypiques

    Lire

    Dès le 28 juillet 15h, Saint-Macaire (33) clôturera la 27ème édition des Nuits Aytipiques. Deux rencontres-débats, une lecture musicale et 3 concerts vous attendent dont le groupe du batteur franco-ivoirien Paco Séry. Une attention particulière sera accordée cette année à la thématique de la migration et des migrants avec notamment la présentation de la revue « Ancrage » consacrée aux migrations et aux métissages dans le Sud-Ouest. Retrouvez tout le programme de cette journée : www.nuitsatypiques.org

  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La coordination « vigilance LGV » sur les rails du débat ferroviaire

01/07/2014 | Alors que l’enquête publique débutera à l’automne, les sympathisants anti-LGV commencent à mettre de l’huile dans leurs rouages militants.

Banderole anti-LGV Bernos-Beaulac - 2014

C’est à Bernos Beaulac, au cœur du triangle ferroviaire LGV que se sont réunis les militants et sympathisants de la coordination «Vigilance LGV» ce lundi 30 juin. Ils étaient une quarantaine venue des Landes, du Sud-Gironde, ou encore du pays-basque. Après une balade d’une heure trente sur les bords du Ciron, impactés par l’axe ferroviaire, les sympathisants ont échangé autour d’un repas type auberge espagnole pour finir sur une présentation approfondie des trois projets de lignes à grande vitesse concernant la région ; À savoir, Bordeaux-Toulouse, Bordeaux-Espagne et Bordeaux-Dax.

C’est à 16 heures que le rendez-vous a été fixé au gîte de Bacourey. Au compte-gouttes, les militants anti LGV arrivent sur place et sont accueillis par Denise Cassou, présidente de Landes Environnement Attitude (LEA) et porte-parole de la coordination vigilance LGV. « C’est en janvier 2006 que la coordination a été créé, peu après l’annonce du projet LGV Bordeaux-Toulouse » explique Denise Cassou. Depuis la coordination a assisté aux deux débats publics qui ont eu lieu en 2005 et 2006. « Ce qui est ressorti de ces débats publics est l’affirmation que les élus locaux ne veulent pas de ce projet sur leur territoire, mais que les grands élus tels qu’Alain Rousset ou Martin Malvy leur mettent la pression pour qu’ils cèdent… » lance Denise Cassou. « Si nous sommes aujourd’hui réunis, c’est parce que l’enquête publique commence à l’automne. Il faut donc commencer la mobilisation… » explique Jacques Lacampagne, sympathisant « Vigilance LGV ».

La balade des gens anxieux Pour illustrer au mieux leur combat, la coordination convie les sympathisants à une balade le long du Ciron, affluent de la Garonne. De Bernos-Beaulac jusqu’au moulin de labarie, Jacques Lacampagne décrit ce paysage comme personne.la balade des gens anxieux aux bords du Ciron

Arbres environnants, espèces menacées, couches géologiques, tout est passé au crible. Aulnes, hêtres, érable, pin, acacia… les bordures du Ciron cachent bien des trésors floristiques. Du côté de la faune, des espèces rarissimes logent au cœur de cet environnement. La cistude, petite tortue carnivore, fait partie de ces espèces en danger, tout comme le vison d’Europe, mammifère dont la survie est la plus menacée de France. La géologie du Ciron est également très variée : sable, calcaire, argile… « Mais toute cette biodiversité florissante n’est apparemment pas le souci majeur de RFF qui compte passer sur, et proche de ce cours d’eau en réalisant ce projet de LGV » déplore Jacques Lacampagne. « Réseau Ferré de France a inventé une méthode compensatoire pour se donner bonne conscience, et pour nous duper… par exemple, s'ils pompent de l’eau dans une rivière en Gironde, ils s’engagent à remettre par la suite de l’eau dans un lac en Dordogne…seulement ils ne se rendent pas compte des dégâts qu’ils créent là où ils passent » déplore Denise Cassou.

La LGV : trois lettres mais combien de chiffres ?« Les LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax représentent à elles seules 6300 hectares d’occupation, dont 1466 hectares en Gironde. 1 kilomètre de LGV équivaut à 15 hectares artificialisés… Sans compter les structures environnantes comme les deux viaducs de 380 mètres qui devraient être construits à Bernos Beauliac » constate Jacques Lacampagne. Tracé LGV

« En plus de l’A65, nous allons avoir trois lignes de LGV et deux viaducs ? » questionne une habitante de Bernos-Beauliac avec colère. Un petit garçon âgé d’une dizaine d’années apparemment préoccupé par le sujet avance : « Nous on ne veut pas de la ligne à Bernos, mais si elle est déplacée, ça va gêner d’autres personnes… »

Monsieur et Madame Ferrand : futurs expulsés de la LGVDans la salle Marie-Claude et Jean-Louis Ferrand sont très attentifs aux remarques. Et pour cause, leur maison située à Benesse Marenme dans les Landes est au beau milieu du tracé LGV. « Alors que ça faisait quatre ans que nous avions acheté notre maison, en 2009 on a appris pour la ligne LGV. Notre habitation est pourtant en zone Natura 2000, et une ligne de train est déjà existante… » Lors de leur achat, ce couple de septuagénaires ne se doutait vraiment de rien, au contraire, « on pensait être tranquille » avouent-ils. Depuis, même si Marie Claude et Jean-Louis ont encore espoir que le projet n’aboutisse pas, ils se sont renseignés pour le rachat de leur maison. On leur a indiqué un prix 30 à 40% moins cher que le marché.

Mécontentements ou pas, une enquête publique aura bien lieu d’octobre à novembre 2014. Depuis peu, les maires concernés par le tracé ont reçu des prérogatives pour mettre en conformité  l’urbanisme de leur commune. L’acquisition foncière quant à elle est prévue pour 2015, même si dans la bande des 500 mètres, celle-ci a déjà commencé. Le début des travaux est programmé pour 2017-2018, et l’effectivité de la ligne en 2024.

Un train à deux vitesses : qui gagnera la course ? Une trentaine de maire sont défavorables aux LGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Espagne, certains députés comme Gilles Savary ont exprimé leur réticence quant à la création de nouvelles lignes. Alain Rousset, Alain Juppé, tout comme Philippe Madrelle soutiennent quant à eux fermement le projet. Un match politique qui s’annonce donc des plus serrés, auquel les sympathisants de la coordination vigilance LGV assisteront au premier rang non en criant « à mort l’arbitre » mais « à mort la LGV ».   

Lucy Moreau
Par Lucy Moreau

Crédit Photo : Lucy Moreau

La LGV Sud-OuestCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
3777
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !