Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet de Gironde. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines lipophiles a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre e la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

  • 22/06/18 | Charentes : de nouvelles plantations viticoles autorisées

    Lire

    Suite à son AG de juin, le Conseil viticole du bassin "Charentes-Cognac" a fait le point sur les demandes d’autorisation de plantations nouvelles en 2018. Elles ont dépassé les limitations fixées. Chaque demandeur de ces secteurs se verra donc attribuer une surface minimale dans la limite de la surface demandée. A savoir : 48 ares pour l’AOC Cognac ; 3 ares pour l’AOC pineau des Charentes ; 13 ares pour l’IGP charentais ; 59 ares pour les demandes de vins sans IG (VSIG).

  • 21/06/18 | Le kaolin au secours de la vigne contre la cicadelle des grillures

    Lire

    Agri Synergie, spécialiste des solutions alternatives dans les domaines de la fertilisation et du bio contrôle, annonce au-côté de la société Soka (productrice de kaolin) la création d'un produit homologué par l'ANSES, pouvant remplacer les produits phytos sur la cicadelle des grillures de la vigne. Créant une barrière minérale physique blanche, l’action est à la fois visuelle, modifiant la teinte du végétal rendant l’identification par le ravageur difficile, et mécanique, gênant les arrêts des parasites. Naturel et utilisable en Bio, ce produit est présenté aux viticulteurs lors d'une conférence le 27 juin au Château Olivier à Léognan (18h30).

  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La corrida conforme à la constitution

23/09/2012 | La loi protégeant la tauromachie en France, contestée par les associations animalistes, a été confirmée par le Conseil constitutionnel

triomphe d'Ivan Fandino à Dax

Le Conseil constitutionnel a confirmé vendredi 21 septembre la constitutionnalité de l'alinéa 7 de l'article 521-1 du Code pénal qui autorise les courses de taureaux. Une date historique pour les aficionados du sud de la France qui se sont vu reconnaître par la plus haute instance du pays le droit de vivre leur passion. Cette décision juridique ne marque pas pour autant la fin du combat des associations animalistes qui comptent épuiser toutes les voies de recours jusqu'à la Cour européenne des Droits de l'Homme et poursuivre leur pression sur l'opinion publique pour déposer une nouvelle proposition de loi à l'Assemblée nationale.

L'association Droits des animaux (DDA) et le CRAC Europe avaient porté plainte devant le tribunal administratif pour demander le retrait de la corrida du patrimoine immatériel de la France. La plainte a conduit à l'examen d'une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) sur la tauromachie par les sages du Palais Royal. Les associations animalistes contestaient la constitutionnalité de l'alinéa 7 de l'article 521-1 du Code pénal au motif qu'il serait contraire au principe d'« égalité des citoyens devant la Loi». Luce Lapin, porte-parole de l'association strasbourgeoise radicalement anticorrida (CRAC), prétendait un brin malicieuse lors d'un entretien téléphonique, qu'il y avait rupture de l'égalité des citoyens devant la loi à partir du moment où certaines régions avaient droit à un traitement différent. « Pourquoi une ville du nord de la France n'aurait-elle pas le droit d'organiser des corridas ?», interrogeait elle.

L'alinéa en question fait de la corrida et du combat de coq, " lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée ",  une exception à l’article du code pénal qui punit de deux ans d’emprisonnement et 30000 euros d’amende " les sévices graves et les actes de cruauté envers les animaux ". Le Conseil constitutionnel a jugé que le critère de "tradition locale ininterrompue" est «précis, objectif et rationnel (...) Ces pratiques traditionnelles ainsi autorisées ne portent pas atteinte à des droits constitutionnels protégés », ont estimé les Sages du Palais Royal ajoutant que « l'animal ne bénéficie pas d'un droit absolu » et « peut être chassé ou élevé pour la consommation ». Seul le législateur peut changer la loi.

Le directeur des arènes de Nîmes et ancien matador, Simon Casa, s'est réjoui de la décision du Conseil constitutionnel une semaine après le triomphe historique du prodige José Tomàs dans l'amphithéâtre romain du Gard, applaudi par nombre d'intellectuels comme le Prix Nobel de littérature 2010 Mario Vargas Llosa, habitué des arènes de Nîmes. « La corrida, c'est un art » a-t-il déclaré, faisant référence à l'écrivain américain Ernest Hemingway, grand aficionado devant l'éternel. « Tous ces gens-là ne sont pas des imbéciles », a ajouté M. Casas. Pour lui, « les anticorrida mènent un combat stérile, ils ne savent pas de quoi ils parlent ». Pour autant, les associations animalistes n'ont pas dit leur dernier mot. « Cette décision, plus politique que juridique, n'est cependant qu'une étape dans la lutte contre la corrida, qui ne cessera que lorsque la compassion l’aura emporté sur la cruauté, a déclaré Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC, avant de conclure, notre procédure auprès du tribunal administratif de Paris reprend dès aujourd'hui. »

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : ville de Dax

Partager sur Facebook
Vu par vous
636
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Coati | 10/10/2012



Un rassemblement citoyen réunira le 20 octobre à partir de 14 heures, Place du Palais Royal à Paris, les français indignés par la scandaleuse réponse du Conseil Constitutionnel suite à la procédure visant la Question Prioritaire de Constitutionnalité. Cette décision, rendue le 21 septembre, entérine l’impunité pénale dont bénéficie la corrida dans certaines localités du sud de la France.

Face à cette infamie, les français rappelleront qu’ils sont en grande majorité pour l’abolition de la corrida.

Ils exprimeront leur colère quant à cette pratique barbare, financée par les contribuables et creusant des importants déficits budgétaires qui viennent aggraver la crise dans certaines régions (un exemple flagrant: la ville de Bayonne).

Ils exigeront que les propositions de loi sur le sujet soient débattues à l’Assemblée Nationale et que l'abolition ne soit plus tergiversée.

Ils demanderont aussi à Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture, de confirmer son soutien à l’abolition et au retrait de la corrida du Patrimoine Culturel Immatériel.
En présence de nombreuses associations de protection animale: le Comité Radicalement Anti Corrida Europe, la Fondation Brigitte Bardot, Droits des Animaux, L214 Éthique & Animaux, la Brigade Anti-corrida Marseille, Animaux en péril (Belgique), la Société Nationale pour la Défense des Animaux, le Collectif Contre l'Expérimentation et l'Exploitation Animale, l'Association Stéphane Lamart.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !