Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | "La diversité fait son cinéma ?" Les acteurs des quartiers interrogent la souffrance sociale

23/12/2009 |

la diversité fait son cinéma

Comment aborder un sujet sensible dans une ambiance bon enfant ? A travers un message d'espoir, le talent qui se trouve en chacun de nous. L'initiative individuelle!, semble nous renvoyer ce projet conduit par la Maison de l'emploi de Bordeaux et financé par la CDC (Caisse des dépôts). Au programme de « la diversité fait son cinéma » : un débat citoyen qui fait suite à un documentaire, monté par M-Allians et Cap citoyenneté, sur les rapports ambigus qu'entretiennent employeurs et jeunes « issus de la diversité ». Pour terminer la soirée, l'initiative individuelle « à l'américaine » est raillée dans un film tourné avec les moyens du bord par des jeunes des quartiers de l'agglomération.

Les rires résonnent dans la grande salle du Mégarama de Bordeaux. « Oh Abdel ! ». Des premières places, quelqu'un vient de héler le protagoniste. Il est à l'écran, mais aussi quelque part dans la salle. « A midi, j'ai pas encore parlé d'emploi ! ». Hilarité générale. Sur l'écran, c'est la fin d'un Sketch improvisé qui provoque les applaudissements. Desproges disait du rire qu'il était la politesse du désespoir, c'est ainsi que répond la salle face à la bétise d'une société sclérosée.
Sur le thème de l'initiative et de la création d'entreprise, la charge d'organiser l'évènement avait été dévolue à une boîte nouvellement crée : Synchroniz. Abde Rchouk, jeune entrepreneur dans l'évènementiel que l'on imagine bien dans le passé, « ambianceur » attitré des fêtes entre potes, aujourd'hui devenu professionnel, anime la soirée avec talent.

"C'est une chance d'habiter en cité !" Alice
Le président de la Maison de l'emploi de Bordeaux, M. Josy Reiffers, ouvre la soirée. Durant le débat qui suit, la chaise de Christiane Demeaux est vide. L'absence remarquée de la responsable du pôle emploi gironde fait tâche dans le dynamisme voulu par les organisateurs. Absence injustifiée ? Monsieur Baazizi de la Maison de l'emploi, charismatique et philosophe, l'excuse : «Je connais son grand intérêt pour ces questions, elle a du avoir un empêchement de dernière minute, ça peut arriver à tout le monde...»
Lorsqu'on les interroge, Alice et Marta trouvent qu'il y a de l'espoir, même si elles avouent leur lassitude vis-à-vis de l'administration sociale. Victime de la discrimination à l'emploi, l'une d'elle est décidée, dans l'année, à créer son entreprise de stylisme. Aussi, les deux filles se réjouissent des mécanismes de solidarité qui s'opèrent dans les quartiers. Marta raconte, « Une dame de mon immeuble avait du mal à vivre, alors tout le monde s'est cotisé pour lui venir en aide », Alice poursuit, « Chez moi, on met des vêtements dans le hall et les gens qui en ont besoin se servent. J'habite là-bas depuis six ans, je ne connaissais pas cette ambiance et pour rien au monde je partirais de mon immeuble. On apprend à vivre ensemble. C'est une chance d'habiter en cité » conclut elle.

"Les entreprises sont ouvertes à la diversité !" Robert Venturi

Les problèmes à l'embauche sont flagrants. Les chiffres le montrent, même si personne ne veut en entendre parler. Le discours statistique ennuie. La violence réelle est plus profonde. Discrimination, racisme, exclusion, désespoir sont devenus récurrents. Une fille confie à la caméra, « Je ne suis même plus en colère. » Pourtant, tout laisse entendre que la diversité est une richesse, une mine d'or, qu'elle est la somme d'une identité nationale. « Si la France marchait sur ses deux pieds ? », s'interroge un jeune  homme. Le témoignage des jeunes demandeurs d'emplois assis dans un parc municipal restent malgré tout en décalage avec le patronat, que l'on nous montre à l'écran, discuter dans les salons bourgeois.
Alors que le directeur d'Auchan assume sans pudeur que son entreprise est "très catho", mais que " l'employé doit ressembler à ses clients", celui de Decathlon compare sans crainte le contrat de travail avec le « contrat de mariage ». Ces hommes nous renvoient la sensation que la France n'est pas prête de changer de mentalité. Pourtant, à la surprise générale, Robert Venturi, président de la régie de Bacalan, déclame sur le ton de l'engagement: « Les entreprises sont ouvertes à la diversité ! »
Hicham reste sceptique : « Peut être que les entreprises sont en phase de s'ouvrir, mais c'est un idéal... »  


"La seule chose qui nous aidera c'est qu'on s'aide nous même. Sans cela, chacun d'entre nous cèdera." Abdel, Alien Nation


Aux belles paroles pleines d'espoir, le mur. A l'heure des promesses, pour l'instant, "la diversité" se débrouille. Les régies de quartier essaient de rendre la vie plus agréable, la solidarité s'active. Mais le vague à l'âme s'insinue de nouveau en nous, à la présentation d'une tentative des pouvoirs publics de « revaloriser » les jeunes à travers une formation de moniteur au centre de voile de Bordeaux-Lac, pour leur permettre de devenir... travailleur saisonnier !
« Seule l'action importe ! Il faut se battre » martèle Monsieur Baazizi de la maison de l'emploi face à l'impuissance des politiques publiques.
A la fin de la soirée où l'initiative individuelle est systématiquement mise en avant comme le moyen de s'en sortir, Djamel reste persuadé que « la diversité est utilisée pour mettre la peur ! On me parle de code... Moi, je n'ai pas d'argent pour me payer un costard, Elle est là l'injustice ! » Abdel ajoute le lyric d'un morceau de son groupe de rap, Alien Nation : " La seule chose qui nous aidera c'est qu'on s'aide nous même. Sans cela, chacun d'entre nous cèdera."

Olivier Darrioumerle

                                                                           

Partager sur Facebook
Vu par vous
452
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !