12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | "La diversité fait son cinéma ?" Les acteurs des quartiers interrogent la souffrance sociale

23/12/2009 |

la diversité fait son cinéma

Comment aborder un sujet sensible dans une ambiance bon enfant ? A travers un message d'espoir, le talent qui se trouve en chacun de nous. L'initiative individuelle!, semble nous renvoyer ce projet conduit par la Maison de l'emploi de Bordeaux et financé par la CDC (Caisse des dépôts). Au programme de « la diversité fait son cinéma » : un débat citoyen qui fait suite à un documentaire, monté par M-Allians et Cap citoyenneté, sur les rapports ambigus qu'entretiennent employeurs et jeunes « issus de la diversité ». Pour terminer la soirée, l'initiative individuelle « à l'américaine » est raillée dans un film tourné avec les moyens du bord par des jeunes des quartiers de l'agglomération.

Les rires résonnent dans la grande salle du Mégarama de Bordeaux. « Oh Abdel ! ». Des premières places, quelqu'un vient de héler le protagoniste. Il est à l'écran, mais aussi quelque part dans la salle. « A midi, j'ai pas encore parlé d'emploi ! ». Hilarité générale. Sur l'écran, c'est la fin d'un Sketch improvisé qui provoque les applaudissements. Desproges disait du rire qu'il était la politesse du désespoir, c'est ainsi que répond la salle face à la bétise d'une société sclérosée.
Sur le thème de l'initiative et de la création d'entreprise, la charge d'organiser l'évènement avait été dévolue à une boîte nouvellement crée : Synchroniz. Abde Rchouk, jeune entrepreneur dans l'évènementiel que l'on imagine bien dans le passé, « ambianceur » attitré des fêtes entre potes, aujourd'hui devenu professionnel, anime la soirée avec talent.

"C'est une chance d'habiter en cité !" Alice
Le président de la Maison de l'emploi de Bordeaux, M. Josy Reiffers, ouvre la soirée. Durant le débat qui suit, la chaise de Christiane Demeaux est vide. L'absence remarquée de la responsable du pôle emploi gironde fait tâche dans le dynamisme voulu par les organisateurs. Absence injustifiée ? Monsieur Baazizi de la Maison de l'emploi, charismatique et philosophe, l'excuse : «Je connais son grand intérêt pour ces questions, elle a du avoir un empêchement de dernière minute, ça peut arriver à tout le monde...»
Lorsqu'on les interroge, Alice et Marta trouvent qu'il y a de l'espoir, même si elles avouent leur lassitude vis-à-vis de l'administration sociale. Victime de la discrimination à l'emploi, l'une d'elle est décidée, dans l'année, à créer son entreprise de stylisme. Aussi, les deux filles se réjouissent des mécanismes de solidarité qui s'opèrent dans les quartiers. Marta raconte, « Une dame de mon immeuble avait du mal à vivre, alors tout le monde s'est cotisé pour lui venir en aide », Alice poursuit, « Chez moi, on met des vêtements dans le hall et les gens qui en ont besoin se servent. J'habite là-bas depuis six ans, je ne connaissais pas cette ambiance et pour rien au monde je partirais de mon immeuble. On apprend à vivre ensemble. C'est une chance d'habiter en cité » conclut elle.

"Les entreprises sont ouvertes à la diversité !" Robert Venturi

Les problèmes à l'embauche sont flagrants. Les chiffres le montrent, même si personne ne veut en entendre parler. Le discours statistique ennuie. La violence réelle est plus profonde. Discrimination, racisme, exclusion, désespoir sont devenus récurrents. Une fille confie à la caméra, « Je ne suis même plus en colère. » Pourtant, tout laisse entendre que la diversité est une richesse, une mine d'or, qu'elle est la somme d'une identité nationale. « Si la France marchait sur ses deux pieds ? », s'interroge un jeune  homme. Le témoignage des jeunes demandeurs d'emplois assis dans un parc municipal restent malgré tout en décalage avec le patronat, que l'on nous montre à l'écran, discuter dans les salons bourgeois.
Alors que le directeur d'Auchan assume sans pudeur que son entreprise est "très catho", mais que " l'employé doit ressembler à ses clients", celui de Decathlon compare sans crainte le contrat de travail avec le « contrat de mariage ». Ces hommes nous renvoient la sensation que la France n'est pas prête de changer de mentalité. Pourtant, à la surprise générale, Robert Venturi, président de la régie de Bacalan, déclame sur le ton de l'engagement: « Les entreprises sont ouvertes à la diversité ! »
Hicham reste sceptique : « Peut être que les entreprises sont en phase de s'ouvrir, mais c'est un idéal... »  


"La seule chose qui nous aidera c'est qu'on s'aide nous même. Sans cela, chacun d'entre nous cèdera." Abdel, Alien Nation


Aux belles paroles pleines d'espoir, le mur. A l'heure des promesses, pour l'instant, "la diversité" se débrouille. Les régies de quartier essaient de rendre la vie plus agréable, la solidarité s'active. Mais le vague à l'âme s'insinue de nouveau en nous, à la présentation d'une tentative des pouvoirs publics de « revaloriser » les jeunes à travers une formation de moniteur au centre de voile de Bordeaux-Lac, pour leur permettre de devenir... travailleur saisonnier !
« Seule l'action importe ! Il faut se battre » martèle Monsieur Baazizi de la maison de l'emploi face à l'impuissance des politiques publiques.
A la fin de la soirée où l'initiative individuelle est systématiquement mise en avant comme le moyen de s'en sortir, Djamel reste persuadé que « la diversité est utilisée pour mettre la peur ! On me parle de code... Moi, je n'ai pas d'argent pour me payer un costard, Elle est là l'injustice ! » Abdel ajoute le lyric d'un morceau de son groupe de rap, Alien Nation : " La seule chose qui nous aidera c'est qu'on s'aide nous même. Sans cela, chacun d'entre nous cèdera."

Olivier Darrioumerle

                                                                           

Partager sur Facebook
Vu par vous
407
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !