18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | La Dordogne décline la "citoyenneté par le sport pour tous"

30/01/2016 | Thierry Braillard, secrétaire d’état aux Sports, était vendredi en Dordogne pour assister à des actions mises en oeuvre dans le cadre du plan « Citoyens du sport ».

Le secrétaire d'état aux sports a jugé exemplaire les actions du boxing club de Périgueux

Le sport, ce n'est pas seulement le haut niveau. Ce sont aussi des associations, des clubs, des bénévoles. De par leur engagement, ils contribuent à la promotion de valeurs citoyennes, du vivre ensemble. La pratique sportive se révèle aussi un vecteur efficace d'éducation, d'éveil à la citoyenneté, d'intégration, de formation, d'insertion. Les projets portés par le milieu sportif ont besoin d'être accompagnés. En visite ce jour en Dordogne, le secrétaire d'Etat, Thierry Braillard, a précisé les mesures du gouvernement pour répondre aux besoins du monde sportif.

Ce vendredi, la visite en Dordogne du secrétaire d'état aux sports, Thierry Braillard, était résolument tournée vers la jeunesse et à l'accessibilité d'une pratique sportive pour tous, en milieu rural, comme en zone urbaine. Elle a débuté par la piscine couverte de Nontron, où des enfants de primaire suivaient des cours natation. 25 % des enfants entrant en classe de sixième ne savent pas nager et ce taux est encore plus élevé dans les campagnes et dans les quartiers sensibles.
Le gouvernement a lancé en 2015, le programme "j'apprends à nager", pour favoriser l'apprentissage de la natation chez les 6 - 12 ans.  Il a fait suite à l'opération "savoir nager", mené en partenariat avec les clubs de la fédération. "Tout enfant en sixième doit savoir lire, écrire compter et nager, où qu'il soit. L'état a investi deux millions d'euros cette année pour ces stages de 10 h d'apprentissage de la natation." Malheureusement, le département ne compte que cinq piscines couvertes : deux sur l'agglomération de Périgueux, une à Bergerac, une à Saint Astier et une à Nontron. Christelle Boucaud, vice-présidente du conseil départemental a émis l'idée pour compenser ce manque d'équipements que les enfants puissent apprendre à nager en étang, sur les bases de loisirs départementales.   La visite de Thierry Braillard permettra -t-elle de relancer le vieux dossier de création de piscine couverte à Sarlat ? "Si le dossier de Sarlat remonte, je ne vois pas pourquoi l'Etat ne viendrait pas en soutien, et c'est vrai qu'aujourd'hui les équipements de piscine sont assez prioritaires par rapport à d'autres équipements" a dit le secrétaire d'Etat." Il n'a avancé aucun chiffre.

Thierry Braillard était en visite en Dordogne ce vendredi : il a assisté à des cours de natation d'enfants de primaire15 000 missions de service civiqueLa deuxième partie de la visite était largement consacrée aux soutiens des clubs sportifs, dans l'accompagnement de leurs projets, ou dans la création d'un  emploi, par la formation des bénévoles ou l'aide à la professionnalisation des associations. "Il y a une volonté en Dordogne d'agir sur le suivi socio-professionnel du sportif, et surtout sur la formation du sportif jusqu'à l'insertion professionnelle, précise Thierry Braillard, qui a pu se rendre compte des différentes expériences menées en Dordogne en dialoguant avec des clubs locaux. Exemple, le club de judo de Boulazac a obtenu un emploi citoyen du sport. 300 emplois  ont été créés en France en 2015, une centaine le seront en 2016. "L'aide est assez intéressante, c'est 18 000 euros par an pendant trois ans. Ce dispositif s'adresse aux développement des pratiques sur les territoires prioritaires (notamment les quartiers politique de la ville), ajoute Thierry Braillard. Il est revenu sur la succès du service civique qui répond à de vrais besoins et qui donne satisfaction aux associations, aux comités départements. 15 000 missions de service civique seront proposées dans le sport dans les deux prochaines années. Le gouvernement aide aussi des entreprises dans le sport qui s'engagent dans des contrats d'apprentissage.

 

Premier club de boxe de FranceThierry Braillard a terminé sa visite par le boxing club de Périgueux, premier club de France par le nombre de licenciés, plus de 350. Surtout, ce club mène des actions exemplaires pour favoriser la mixité des pratiques sportives, vers les féminines, les personnes en situation de handicap mental ou moteur, vis à vis des personnes éloignées d'une pratique sportive. Les dirigeants du club ont profité de l'occasion pour annoncer la création d'une antenne à destination des jeunes des quartiers difficiles de Chamiers mais ils ont demandé le soutien du secrétaire d'état pour avoir un gymnase. Ce projet relance le débat du gymnase de l'ASPTT que la Poste souhaite vendre à un prix de 650 000 euros. Mais la municipalité de Coulounieix-Chamiers, très endettée, n'a pas les moyens de l'accquérir. On estime aujourd'hui que plus de 1000 licenciés des différentes sections de l'ASPTT utilisent ce gymnase. 

 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
4472
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !