Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

  • 20/02/18 | Logement : la flambée bordelaise confirmée

    Lire

    Le nouveau baromètre des prix moyens de l'immobilier dans les villes de plus de 100 000 habitants est riche en enseignements. On y apprend, sans grande surprise, que Bordeaux figure dans le top 3 des dix villes les plus chères de France : 266 124 euros en moyenne (juste derrière Lyon et ses 279 524 euros), soit une hausse de 13,2%. En comparaison, la ville de Toulouse se situe loin derrière en douzième position (175 609 euros). Enfin, le baromètre d'LPI-Se Loger affirme que le prix moyen d'un logement dépasse les 200 000 euros dans sept villes (sur 34) de plus de 100 000 habitants.

  • 19/02/18 | Benoît Simian, député LREM du Médoc défend les petites lignes

    Lire

    Le député du Médoc qui a participé aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures soutient "l'ambition forte du gouvernement pour le service public ferroviaire". "Au sujet des « petites lignes », cela "relève d’une autre démarche et de discussions avec les régions qui sont les premières concernées. Le Gouvernement respectera ses engagements pris dans les CPER pour la rénovation des petites lignes et mènera ces discussions dans le cadre de la préparation des schémas régionaux d’aménagement qui doivent être élaborés d’ici 2019. Supprimer nos petites lignes serait asphyxier nos territoires."

  • 19/02/18 | Angoulême : le trésor réouvert au public

    Lire

    Le trésor de la cathédrale Saint-Pierre d’Angoulême, protégée au titre des Monuments historiques, fermé depuis novembre suite à des actes de vandalisme, rouvre au public ce mardi 20 février. De gros travaux y ont été réalisés afin de restaurer les lieux et sécuriser le site. Le ministère de la Culture a confié la scénographie du trésor de la cathédrale à l’artiste plasticien Jean-Michel Othoniel. Pour découvrir les plus de 200 objets et sculptures liturgiques datant pour la plupart du XIXe siècle, les visites sont assurées sur réservation du mardi au dimanche par les guides de l’association Via Patrimoine.

  • 16/02/18 | Crédit Agricole d'Aquitaine: des assemblées new look

    Lire

    Le Crédit Agricole d'Aquitaine innove à l'occasion de ces assemblées de caisses locales qui se tiennent cette année du 20 février au 23 mars. A Dax le 24 février, Marmande le 3 mars, Aire sur l'Adour le 10 mars les sociétaires pourront rencontrer des associations locales, des intervenants sur le thème de l'emploi et du digital. En outre, avec le souci de "connecter les jeunes aux valeurs du sociétariat" le Crédit Agricole d'Aquitaine lance une "web-série" "Chaque voix compte" interprétée part 8 jeunes recrutés via un casting Facebook : à découvrir sur @caavalefaire

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La Dordogne fête le Tour de France malgré la pluie

25/07/2014 | Le retour de la Grande boucle en Dordogne a été marqué par des conditions climatiques dantesques pour les coureurs et le public venu en masse.

L'arrivée de la 19 e étape a eu lieu à Bergerac sous une pluie battante

Privé d'étape depuis vingt ans, la Dordogne rêvait d'accueillir la grande boucle. L'arrivée de la 19 e étape à Bergerac a été compliquée par les orages tant pour les coureurs, qui ont cherché à tout prix à éviter les risques de la pluie. Pourtant à trois kilomètres de l'arrivée, une chute massive dans laquelle a été pris le porteur du maillot vert, Peter Sagan, a empêcher les sprinteurs de s'exprimer librement. La pluie n'a pas empêché le public d'être nombreux sur le bord des routes mais l'orage a gâché la fête en attendant le contre la montre décisif de demain, avec l'espoir d'un temps plus clément.

Le Tour de France est en Dordogne jusqu'à demain, jour du contre la montre décisif pour le classement général, du moins pour le podium. Les coureurs de la Grande boucle sont rentrés dans notre département par la bastide d'Eymet, sous une pluie battante. Il faut dire que les conditions météorologiques étaient dantesques. Et la dénomination célèbre "des Forcats de la route" a pris tout son sens aujourd'hui, lors de cette 19 étape. Et pourtant le public est là nombreux, massé sur le bord des routes, dans la côte de Monbazillac, ou encore à l'arrivée à Bergerac, malgré la pluie, le vent.
Sur le plan sportif, le Lituatnien Navardauskas l'a emporté ce vendredi à Bergerac. Les prétendants au podium ont surtout cherché à éviter la chute sur les routes détrempées par la pluie. Pourtant, une chute massive dans laquelle s'est retrouvée le porteur du maillot vert, Peter Sagan, a empêché les sprinteurs de s'exprimer librement. Et le public, dans tout cela? Il a été chaleureux, encapuchonné dans des grandes capes, coupes vents ou sous des parapluies. Car le Tour a ses inconditionnels. Comme ce couple de retraités habitant Grenoble, qui suit les étapes depuis l'Angleterre. "Cela fait 14 ans que nous suivons le Tour avec mon épouse Elisabeth, précise Dominique. "Le Tour a quelque chose de magique. Même pour le public, c'est une aventure. Elle permet de faire découvrir les régions de France, sa gastronomie. J'ai découvert cette année, les spécialités du Nord. Les vins de Bergerac sont sympas, malheureusement, je ne supporte pas les fraises. Mon épouse les trouve délicieuses. Seul regret, l'accueil de Bergerac, nous aurions espérer mettre notre camping-car  un peu plus près. Ce qui nous a surtout choqué, c'est le ton peu aimable du policier municipal. Dommage, car vous avez une superbe région. Demain, pour le contre la montre, on verra où l'on se place." 

Villamblard, sur le parcours du contre la montre, avec son superbe décorVillamblard et Manzac prêts à accueillir le TourA Villamblard, commune située sur le parcours du contre la montre de demain, on s'active aux derniers préparatifs, en espérant que le temps sera plus clément. Le village est magnifiquement décoré de guirlandes, de vélos, les enfants des écoles ont participé. A Manzac sur Vern, village où vit Valentin Huot, ancien coureur cyciiste professionnel, double champion de France, 150 bénévoles  sur 550 habitants se sont mobilisés depuis l'annonce de la venue de la Grande boucle. "Une association a été créée; elle rassemble des gens de tous milieux, amoureux de la petite reine. C'est un projet fédérateur. Demain, nous espérons mutiplier la population au moins par dix, pourquoi pas par vingt. Oui, il y a des contraintes. Nous avons dû négocier pendant plusieurs mois avec les propriétaires privés, pour créer des parkings, car il sera interdit de se garer sur le parcours, explique le nouveau maire Bernard Puyrigaud. Nous avons aussi rencontré ce vendredi matin, ce couple de Sarthois, André et Eliane, de la Fléche, à vélo. "Chaque année, nous suivons trois à quatre étapes, de montagne principalement. Mercredi, nous étions dans le col de Peyresourde. Nous avions coché les deux étapes périgourdines, nous aimons beaucoup ce département. Nous venons tous les ans. Les petits villages sont magnifiques et là, ils sont superbement décorés comme à Manzac." Un couple de Sarthois de passage en Dordogne, amoureux de la petite reine

Le départ de contre la montre retardé. Le Tour passera sa seconde journée en Dordogne demain, avec  le seul "chrono" du Tour. Sur le plan sportif, le suspens sera au rendez vous. Concernant le contre-la-montre de samedi entre Bergerac et Périgueux, vu le nombre de coureurs moins important que prévu, les horaires sont décalés d'environ une demi-heure. Donc, la caravane publicitaire partira samedi de Bergerac à 9h10 et arrivera à Périgueux vers 10h15. Le premier coureur devrait s'élancer à 10h40 pour une arrivée programmée autour de 11h45. Organisateurs et public espèrent le retour du soleil et au moins un coureur français sur le podium à Paris et pourquoi un Chavanel, spécialiste français de ce type d'épreuve, dans un superbe jour.  

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : Claude-Hélène Yvard

Partager sur Facebook
Vu par vous
1177
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !