Devenez actionnaire d'aqui.fr

21/01/22 : Hermione Académie, la mission formation de l’Association Hermione – La Fayette réunit désormais plusieurs formations: le cycle « Savoir-être, savoir-faire, savoir agir », les séminaires « Esprit d’équipage » et le programme « Engagement citoyen ».+ d'info

21/01/22 : Du 27 janvier au 31 mars, un centre de dépistage du Covid-19 va être installé au pied du Château Diable à Cenon. De 13h à 16h, sur rdv la population pourra réaliser des tests antigéniques. Les rdv doivent être pris sur Doctolib.

20/01/22 : En Dordogne, la disparition de Gaspard Ulliel, hier à l'âge de 37 ans, laisse le souvenir d'un jeune homme charmant et sympathique. L'acteur avait tourné "Jacquou le Croquant" en Dordogne. L'avant-première avait eu lieu à Montignac en janvier 2007.

19/01/22 : Bayonne lance la seconde édition de son budget participatif doté de 300 000 euros. Dès 9 ans, les habitants proposent des projets liés au vivre ensemble et au développement durable. Ils sont sélectionnés et soumis au vote. Puis la Ville réalise!+ d'info

17/01/22 : Le 22 mars, c'est à Cognac en Charente que se tiendra la première cérémonie des nouveaux étoilés du Guide Michelin en région. L'occasion, selon le guide rouge, de mettre en lumière “une ville et un territoire qui témoignent de l’excellence française”.

12/01/22 : Ce 12 janvier, le centre de vaccination de Pau ouvre 2 lignes de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Soit une capacité de 60 rendez-vous pédiatriques journaliers. La présence d'un des 2 parents est obligatoire pour répondre au questionnaire médica+ d'info

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge crues depuis hier. Les tronçons du Gave d'Oloron, Gave de Pau Béarnais ou encore du Saison risquent de vivre ce lundi des crues comparables voire supérieures à celles, record, de décembre 2021.

10/01/22 : Les Pyrénées-Atlantiques sont placés en vigilance rouge pluies et inondations depuis hier. Entre dimanche et lundi, on attend des cumuls de 50 à 80 mm en plaine, 100 à 130 mm sur les premiers contreforts, vallées et piémont, 150 à 250 mm en montagne.

07/01/22 : Football: le Bergerac Périgord Football club, dernier club aquitain en lice, devra se délocaliser pour recevoir l’AS Saint-Étienne en 8es de finale de la Coupe de France. Le match aura lieu au stade Francis-Rongiéras de Périgueux, le 30 janvier.

06/01/22 : START-UP : Les acteurs technologiques et innovants de Nouvelle-Aquitaine ont levé plus de 280 millions d'euros en 2021. Un record historique confirmé au 4ème trimestre avec 11 opérations et un peu plus de 28M€ levés.

06/01/22 : Le musée des Beaux-Arts de Libourne annonce une bonne nouvelle en ce début d'année : l'exposition "Toulouse-Lautrec, la naissance d’un artiste" qui aurait du s'achever au 9 janvier, joue les prolongation jusqu’au 16 janvier 2022 ! A voir!+ d'info

06/01/22 : Pyrénées-Atlantiques - Céline Dumerc, manager générale et ancienne capitaine de l’équipe de France féminine de basket vient d'être nommée Chevalier de l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de la promotion civile du 1er janvier 2022.

02/01/22 : Coupe de France : Bergerac est en huitièmes de finales de Coupe de France de football. Les Bergeracois ont remporté leur match face à Créteil aux tirs au but (5 à 4). Au tour précédent, ils avaient battu Metz pensionnaire de ligue 1 aux tirs au but.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/22 | SNCF Réseau annonce un trafic régional "très perturbé" lundi

    Lire

    Du 23 janvier 19h au 25 janvier 8h, de fortes perturbations sont à prévoir sur le réseau ferroviaire suite à un mouvement social des aiguilleurs de la SNCF en Nouvelle-Aquitaine. Le trafic sera très perturbé lundi au sud de Poitiers. Quelques circulations seront assurées sur la LGV entre Paris et Bordeaux durant la journée de lundi mais aucune au sud de Bordeaux. Le trafic régional sera quant à lui très faible.

  • 21/01/22 | Unités de méthanisation et de méthanation de Lescar: le chantier démarre

    Lire

    Sur le site Cap Ecologia à Lescar, près de Pau, l'ambitieux projet de transformation de l'usine de dépollution des eaux usées en unité de production de ressources énergétiques décarbonées démarre aujourd'hui avec la pose des premières pierres des usines de méthanisation et de méthanation du projet pensé par Suez. Les boues permettront de produire du biométhane, du biochar, du compostage mais aussi indirectement du méthane de synthèse... Objectif a terme de cet équipement: réduire les émissions de CO² de l'agglomération de 550 t/an.

  • 21/01/22 | À Brive, il va y avoir du sport !

    Lire

    Afin de s’immiscer dans l’aventure des Jeux Olympiques de Paris qui se dérouleront en 2024, la ville de Brive et son Agglo ont obtenu les labels « Terre de Jeux 2024 » et « Centre de Préparation aux Jeux ». C’est l’occasion pour la ville corrézienne d’accueillir des délégations et clubs français et étrangers, en plus d’organiser des manifestations sportives importantes comme le meeting national d’Athlétisme qui se déroulera le 12 juin prochain. Plus d’infos sur http://www.brive.fr/

  • 21/01/22 | En Dordogne, les dépenses sociales grimpent

    Lire

    Le débat des orientations budgétaires du Département de la Dordogne a mis en lumière la forte hausse des dépenses sociales. Elles sont en augmentation de 4,5 % par an, soit 11 M€. Ce sont le RSA et le secteur de l'aide sociale à l'enfance qui enregistrent les plus fortes augmentations. L'Etat ne compense pas intégralement. En 2021, les dépenses sociales en Dordogne ont représenté 258 M€. Elles devraient atteindre 273 M€ cette année, soit une progression de 6 %.

  • 20/01/22 | H5N1 : face à sa diffusion, la stratégie de lutte s'intensifie encore

    Lire

    Le ministère de l'agriculture vient d'annoncer « le dépeuplement préventif de toutes les volailles et palmipèdes d’une zone géographique caractérisée par de nombreux foyers est désormais nécessaire au-delà des mesures actuelles visant l’élimination des foyers et le dépeuplement préventif autour des foyers ». 226 communes (39 dans le Gers, 161 dans les Landes et 26 dans les Pyrénées-Atlantiques), sont concernées, soit environ 1,5 million d’animaux, en plus des 1,5 million déjà dépeuplés. Consultée sur ces mesures, c'est « un nouveau traumatisme pour la filière avicole », assure la profession.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La fibre déployée sur 12 communes de Grand Poitiers d’ici 2022

03/02/2020 | Le déploiement de la fibre optique sur douze communes de Grand Poitiers devrait se faire à l'horizon 2022. C'est Orange qui l'assure avec ses fonds propres.

1

La communauté urbaine de Grand Poitiers passe à la vitesse supérieure concernant le réseau Internet. Depuis 2016, Orange déploie, sur ses fonds propres, la fibre optique sur le territoire de onze communes de la communauté urbaine. L’objectif : couvrir l’ensemble des habitations à l’horizon 2020-2022. Ce mercredi 29 janvier, deux armoires centralisatrices de fibre optique, ont été inaugurées au parking de l’hôtel de ville de Poitiers. Les dernières des 122 qui couvrent l’ensemble de la ville. Les 28 autres communes de Grand Poitiers, seront couvertes d’ici normalement 2025. C’est le conseil départemental de la Vienne qui gère le déploiement pour ces dernières.

On y passe devant sans y prêter vraiment attention. Deux armoires métalliques grises situées parking de l’hôtel de ville à Poitiers. Rien ne les distingue des armoires techniques classiques. Pourtant à l’intérieur des sortes de tiroirs d’où partent des câbles. Pas n’importe lesquels, il s’agit de fibre. Avec ces deux armoires 350 à 500 foyers sont couverts par cette technologie. Ce sont les deux dernières à être posées à Poitiers, symbole de l’avancée du déploiement de la fibre sur la ville. « Cela peut être étonnant lorsqu’on dit que nous posons la dernière armoire, ici, dans l’hypercentre de Poitiers mais nous avons commencé l’opération là où le débit cuivre n’était pas bon. En centre-ville, le réseau cuivre apporte des solutions correctes », explique Franck Aupetit, délégué régional du Nord Nouvelle-Aquitaine d’Orange. 

Orange déploie la fibre sur Grand Poitiers

Sur la communauté urbaine de Grand Poitiers, Orange se charge du déploiement de la fibre. Une convention a été signée entre l’entreprise de télécommunication et la communauté urbaine en octobre 2015 pour une couverture total à l’horizon 2020-2022. Orange s’engageait à déployer la fibre sur ses fonds propres sur onze communes qui formaient l’agglomération à l’époque : Béruges, Buxerolles, Chasseneuil-du-Poitou, Fontaine-le-Comte, Mignaloux-Beauvoir, Croutelle, Montamisé, Migné-Auxances, Saint-Benoît, Biard, Vouneuil-sous-Biard. Concernant Poitiers, elle se situe en zone dite très dense où chaque opérateur peut déployer son réseau. Les autres communes de la communauté urbaine, quant à elle, dépendent du plan réseau très haut débit du département de la Vienne. Elles devraient être couvertes d’ici 2025. 

La fibre est déployée sur douze communes de Grand Poitiers par Orange. Objectif que l'ensemble des logements soient raccordables d'ici la fin 2020

La construction et le déploiement de ce nouveau réseau de la fibre ne se fait pas tout seul. Orange entretient des relations avec l’ARCEP (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) qui dispose d’un statut d'autorité administrative indépendante (AAI). Elle s’occupe de la régulation des réseaux de communication. Orange la consulte pour vérifier s’ils répondent bien aux exigences nationales. Autre point, où la société de télécommunication reste vigilante celui des travaux et de la pose de ces nouveaux dispositifs (armoires mais également boîtiers de branchement). « Nous avons la volonté de chercher des emplacements discrets. Nous devons également rédiger et passer des conventions avec ENEDIS pour utiliser leurs poteaux électriques. Sans oublier qu’il y a des rues classées », précise Franck Aupetit. Pour ces rues classées, Orange s’adresse aux bâtiments de France qui vont les aiguiller au maximum pour une meilleure intégration au paysage urbain.

Sur la ville de Poitiers, 10 000 boîtiers de raccordement sont disséminés dans les rues. Ils permettent la desserte de 6 à 12 logements.

72% des habitants de Poitiers « fibrés », 65% pour Grand Poitiers

Au total, 122 armoires comme celles-ci sont disséminées dans Poitiers. Même s’il s’agit des deux dernières qui sont posées, cela ne signifie pour autant pas que tous les logements sont éligibles à la fibre. « C’est un peu le premier morceau du réseau, la première étape. Il faut maintenant déployer ces boîtes grises (voir photo) qui sont des points de branchement », poursuit le délégué régional.  A ce jour, il y en a plus de 10 000 qui ont été posées à Poitiers. Chacune d’entre elles peut accueillir les branchements de six à douze logements. Ces boîtes font l’objet de discussions. Le maire poitevin, Alain Claeys, a formulé une requête. « Il faudrait qu’ils soient placés au-delà des 2m20 ». Une demande entendue par Orange qui va proposer des solutions. 

Aujourd’hui, à Poitiers, 72% des habitants sont « fibrés » soit 43 309 logements sur 60 155. D’ici 2022, l’objectif est couvrir la totalité de la ville et de son agglomération. Pour l’instant, 65% de Grand Poitiers (les onze communes citées ci-dessus). « Si nous continuons sur cette trajectoire là nous pourrons peut-être couvrir l’ensemble du territoire un peu avant la fin 2020 », explique Franck Aupetit délégué régional. Le déploiement de la fibre doit être équitable selon, Alain Claeys. Le président de Grand Poitiers ne veut pas que cela développe des inégalités entre ces concitoyens. « Le numérique est essentiel dans la société d’aujourd’hui. Il ne faut pas qu’il y ait de fracture au sein du territoire de Grand Poitiers. Je regarde de près les autres communes de la communauté urbaine et souhaite que toutes soient couvertes d’ici 2025 ». Autre enjeu, sensibiliser les populations à la fibre notamment les jeunes. « Ce travail d’inclusion au numérique doit commencer à l’école. Il est important au niveau social aussi », poursuit le président de Grand Poitiers. 

D’autant que la fibre répond à une demande des particuliers. Le télétravail se développant, ils ont besoin de connexions toujours plus rapides et stables. Tous les opérateurs observent le même phénomène lors de l’arrivée de ce réseau sur les territoires. « Nous observons, dans les quartiers où la fibre arrive, une montée en charge », précise Franck Aupetit. Un pic d’activité qu’ils arrivent à aborder tout en prenant garde au plafond de verre fixé. Du côté des entreprises de Grand Poitiers, le déploiement tend vers la fin. Les premières zones d’activités économies (ZAE) ont été reliées à partir de 2013. Actuellement, il y a 42 ZAE soit 1 700 entreprises de Grand Poitiers qui sont raccordables, plus de 330 établissements de santé et d’éducation (collège et lycée).  

Points forts de la fibre

Franck Aupetit ne tarit pas d’éloge sur la fibre. « Elle est insensible à l’humidité, aux ondes électromagnétiques contrairement au cuivre. Elle a également un impact moindre sur l’environnement ». Selon l’ARCEP, la fibre optique consommerait un peu plus de 0,5 watt en moyenne par ligne soit trois fois moins que l’ADSL qui consomme 1,8 watt par ligne et quatre fois moins que le réseau téléphonique fixe (2,1 watts par ligne). Ce qui caractérise également la fibre c’est rapidité (plusieurs centaine de fois plus rapide que l’ADSL), sa stabilité et sa bande passante plus importante (permet même de recevoir la télévision en 4K). Et cela sur des câbles très longs. « Vous voyez ces armoires vont couvrir des rues à plusieurs kilomètres d’ici. Nous pouvons aller jusqu’à une dizaine de kilomètres sans perdre de service », assure le délégué régional.

La pose des deux dernières armoires qui permettent le déploiement de la fibre à Poitiers. Sur la ville, 122 ont été installées.

Sur Grand Poitiers, c’est donc Orange qui a été choisie pour déployer la fibre. Cependant, ce réseau peut être mutualisé, c’est-à-dire que les autres opérateurs peuvent se brancher dessus et l’utiliser. Orange est obligé de les avertir une fois que la fibre est déployée. Le délais est de quelques mois. « C’est une processus d’équilibre concurrentiel, précise Bruno Lévèque, directeur des relations collectivités locales Poitou d’Orange. Au premier semestre de 2020, toutes les habitations de Grand Poitiers seront raccordables sur demande ». Ce qui signifie que tous les foyers seront éligibles commercialement à une offre fibre et pourront bénéficier d’un raccordement sous six mois. Autant que ces onze communes de Grand Poitiers passeront à la vitesse supérieure en terme débit et de connexion au réseau Internet.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6151
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !