Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/01/21 : La Rochelle: la compagnie aérienne britannique Jet2 va ouvrir une nouvelle ligne entre Birmingham et La Rochelle l’été 2022. Les 2 lignes actuelles avec Leeds-Bradford et Manchester seront desservies du 29/05 au 18/09 et du 3/07 au 18/09 - 1 vol/samedi.

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/01/21 | Landes : 1 M€ pour réparer les dégâts des intempéries de 2020

    Lire

    Ce 25 janvier, le Conseil départemental des Landes réuni en séance plénière extraordinaire a voté une enveloppe d'1 M€ suite aux 4 épisodes de pluie et de crues connues en 2020, et particulièrement ravageuses sur le réseau et ouvrages d'art routiers. 500 000 € sont dédiés à la remise en état du réseau départemental et 500 000 € iront en soutien des collectivités locales dans leurs propres chantiers de réhabilitation. L'enveloppe globale pourra être revue à la hausse selon les besoins.

  • 26/01/21 | Tribord arrive à La Rochelle

    Lire

    Tribord, la marque de nautisme de Décathlon, a dernièrement quitté son siège de Hendaye pour s'installer à La Rochelle. L'équipe est en train d'emménager dans les locaux de l'ancienne Société des régates rochelaises, au niveau de la capitainerie du port des Minimes. Le site devrait être opérationnel en avril, pour une ouverture au public cet été. Ce laboratoire de recherche et de développement, le "Sailing Lab", aura vocation à développer de nouveaux produits du nautisme. 5 emplois seront créés.

  • 26/01/21 | Transition énergétique: la Région pactise avec les entreprises

    Lire

    Le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a conclu début janvier un contrat de partenariat "Compétitivité énergétique" avec l'entreprise Placoplatre, à Cherves-Richemont (Charente). Il s’agit du dixième de ce type. La volonté de la Région est de faire baisser de 30% sa consommation électrique sur l’ensemble du territoire néo-aquitain, dont 20% de celle-ci est représenté par le secteur de l’industrie. Avec ce dixième contrat, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine atteint une économie d'énergie totale de plus de 500 GWh, ce qui correspond à la rénovation de 100 000 logements.

  • 26/01/21 | La voiture, moyen de transport préféré des Néo-Aquitains

    Lire

    Une récente étude de l'INSEE Nouvelle-Aquitaine montre que les Neo-Aquitains ont bien du mal à se séparer de leur voiture, même pour effectuer des déplacements courts. Sur 700 000 personnes habitant à moins de 5kms de leur travail, 72% prennent la voiture, contre 60% nationalement. Pour ceux qui habitent à plus de 5kms de leur travail, 16% s’y rendent en transports en commun et 11% en vélo. Les transports en communs sont davantage utilisés dans les zones fortement urbanisées. Là où le recours au vélo est aussi en hausse. Les résultats de l’enquête ici

  • 25/01/21 | Vienne: une visite guidée digitale de l'Abbaye de Saint-Savin !

    Lire

    L'abbaye de Saint-Savin (86) propose une visite virtuelle en partenariat avec la société Conférentia spécialisée dans l’organisation d’événements digitaux. Totalement gratuite, cette visite inédite se déroule ce lundi 25 janvier entre 18h30 et 20h et sera animée par 2 guides-conférenciers de l’abbaye. Le temps de cette visite atypique, le visiteur sera transporté de son salon jusqu’au au cœur du Moyen Âge, entre petite et grande histoire de France, à la découverte de l’abbaye et de lieux traditionnellement interdits d’accès ! Infos et inscription : www.conferentia.fr (onglet conférence gratuite)

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La fibre déployée sur 12 communes de Grand Poitiers d’ici 2022

03/02/2020 | Le déploiement de la fibre optique sur douze communes de Grand Poitiers devrait se faire à l'horizon 2022. C'est Orange qui l'assure avec ses fonds propres.

Alain Claeys et à sa droite, le délégué région Nouvelle-Aquitaine Nord d'Orange, Franck Aupetit lors de l'inauguration de deux armoires symboles du déploiement de la fibre sur Grand Poitiers

La communauté urbaine de Grand Poitiers passe à la vitesse supérieure concernant le réseau Internet. Depuis 2016, Orange déploie, sur ses fonds propres, la fibre optique sur le territoire de onze communes de la communauté urbaine. L’objectif : couvrir l’ensemble des habitations à l’horizon 2020-2022. Ce mercredi 29 janvier, deux armoires centralisatrices de fibre optique, ont été inaugurées au parking de l’hôtel de ville de Poitiers. Les dernières des 122 qui couvrent l’ensemble de la ville. Les 28 autres communes de Grand Poitiers, seront couvertes d’ici normalement 2025. C’est le conseil départemental de la Vienne qui gère le déploiement pour ces dernières.

On y passe devant sans y prêter vraiment attention. Deux armoires métalliques grises situées parking de l’hôtel de ville à Poitiers. Rien ne les distingue des armoires techniques classiques. Pourtant à l’intérieur des sortes de tiroirs d’où partent des câbles. Pas n’importe lesquels, il s’agit de fibre. Avec ces deux armoires 350 à 500 foyers sont couverts par cette technologie. Ce sont les deux dernières à être posées à Poitiers, symbole de l’avancée du déploiement de la fibre sur la ville. « Cela peut être étonnant lorsqu’on dit que nous posons la dernière armoire, ici, dans l’hypercentre de Poitiers mais nous avons commencé l’opération là où le débit cuivre n’était pas bon. En centre-ville, le réseau cuivre apporte des solutions correctes », explique Franck Aupetit, délégué régional du Nord Nouvelle-Aquitaine d’Orange. 

Orange déploie la fibre sur Grand Poitiers

Sur la communauté urbaine de Grand Poitiers, Orange se charge du déploiement de la fibre. Une convention a été signée entre l’entreprise de télécommunication et la communauté urbaine en octobre 2015 pour une couverture total à l’horizon 2020-2022. Orange s’engageait à déployer la fibre sur ses fonds propres sur onze communes qui formaient l’agglomération à l’époque : Béruges, Buxerolles, Chasseneuil-du-Poitou, Fontaine-le-Comte, Mignaloux-Beauvoir, Croutelle, Montamisé, Migné-Auxances, Saint-Benoît, Biard, Vouneuil-sous-Biard. Concernant Poitiers, elle se situe en zone dite très dense où chaque opérateur peut déployer son réseau. Les autres communes de la communauté urbaine, quant à elle, dépendent du plan réseau très haut débit du département de la Vienne. Elles devraient être couvertes d’ici 2025. 

La fibre est déployée sur douze communes de Grand Poitiers par Orange. Objectif que l'ensemble des logements soient raccordables d'ici la fin 2020

La construction et le déploiement de ce nouveau réseau de la fibre ne se fait pas tout seul. Orange entretient des relations avec l’ARCEP (l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes) qui dispose d’un statut d'autorité administrative indépendante (AAI). Elle s’occupe de la régulation des réseaux de communication. Orange la consulte pour vérifier s’ils répondent bien aux exigences nationales. Autre point, où la société de télécommunication reste vigilante celui des travaux et de la pose de ces nouveaux dispositifs (armoires mais également boîtiers de branchement). « Nous avons la volonté de chercher des emplacements discrets. Nous devons également rédiger et passer des conventions avec ENEDIS pour utiliser leurs poteaux électriques. Sans oublier qu’il y a des rues classées », précise Franck Aupetit. Pour ces rues classées, Orange s’adresse aux bâtiments de France qui vont les aiguiller au maximum pour une meilleure intégration au paysage urbain.

Sur la ville de Poitiers, 10 000 boîtiers de raccordement sont disséminés dans les rues. Ils permettent la desserte de 6 à 12 logements.

72% des habitants de Poitiers « fibrés », 65% pour Grand Poitiers

Au total, 122 armoires comme celles-ci sont disséminées dans Poitiers. Même s’il s’agit des deux dernières qui sont posées, cela ne signifie pour autant pas que tous les logements sont éligibles à la fibre. « C’est un peu le premier morceau du réseau, la première étape. Il faut maintenant déployer ces boîtes grises (voir photo) qui sont des points de branchement », poursuit le délégué régional.  A ce jour, il y en a plus de 10 000 qui ont été posées à Poitiers. Chacune d’entre elles peut accueillir les branchements de six à douze logements. Ces boîtes font l’objet de discussions. Le maire poitevin, Alain Claeys, a formulé une requête. « Il faudrait qu’ils soient placés au-delà des 2m20 ». Une demande entendue par Orange qui va proposer des solutions. 

Aujourd’hui, à Poitiers, 72% des habitants sont « fibrés » soit 43 309 logements sur 60 155. D’ici 2022, l’objectif est couvrir la totalité de la ville et de son agglomération. Pour l’instant, 65% de Grand Poitiers (les onze communes citées ci-dessus). « Si nous continuons sur cette trajectoire là nous pourrons peut-être couvrir l’ensemble du territoire un peu avant la fin 2020 », explique Franck Aupetit délégué régional. Le déploiement de la fibre doit être équitable selon, Alain Claeys. Le président de Grand Poitiers ne veut pas que cela développe des inégalités entre ces concitoyens. « Le numérique est essentiel dans la société d’aujourd’hui. Il ne faut pas qu’il y ait de fracture au sein du territoire de Grand Poitiers. Je regarde de près les autres communes de la communauté urbaine et souhaite que toutes soient couvertes d’ici 2025 ». Autre enjeu, sensibiliser les populations à la fibre notamment les jeunes. « Ce travail d’inclusion au numérique doit commencer à l’école. Il est important au niveau social aussi », poursuit le président de Grand Poitiers. 

D’autant que la fibre répond à une demande des particuliers. Le télétravail se développant, ils ont besoin de connexions toujours plus rapides et stables. Tous les opérateurs observent le même phénomène lors de l’arrivée de ce réseau sur les territoires. « Nous observons, dans les quartiers où la fibre arrive, une montée en charge », précise Franck Aupetit. Un pic d’activité qu’ils arrivent à aborder tout en prenant garde au plafond de verre fixé. Du côté des entreprises de Grand Poitiers, le déploiement tend vers la fin. Les premières zones d’activités économies (ZAE) ont été reliées à partir de 2013. Actuellement, il y a 42 ZAE soit 1 700 entreprises de Grand Poitiers qui sont raccordables, plus de 330 établissements de santé et d’éducation (collège et lycée).  

Points forts de la fibre

Franck Aupetit ne tarit pas d’éloge sur la fibre. « Elle est insensible à l’humidité, aux ondes électromagnétiques contrairement au cuivre. Elle a également un impact moindre sur l’environnement ». Selon l’ARCEP, la fibre optique consommerait un peu plus de 0,5 watt en moyenne par ligne soit trois fois moins que l’ADSL qui consomme 1,8 watt par ligne et quatre fois moins que le réseau téléphonique fixe (2,1 watts par ligne). Ce qui caractérise également la fibre c’est rapidité (plusieurs centaine de fois plus rapide que l’ADSL), sa stabilité et sa bande passante plus importante (permet même de recevoir la télévision en 4K). Et cela sur des câbles très longs. « Vous voyez ces armoires vont couvrir des rues à plusieurs kilomètres d’ici. Nous pouvons aller jusqu’à une dizaine de kilomètres sans perdre de service », assure le délégué régional.

La pose des deux dernières armoires qui permettent le déploiement de la fibre à Poitiers. Sur la ville, 122 ont été installées.

Sur Grand Poitiers, c’est donc Orange qui a été choisie pour déployer la fibre. Cependant, ce réseau peut être mutualisé, c’est-à-dire que les autres opérateurs peuvent se brancher dessus et l’utiliser. Orange est obligé de les avertir une fois que la fibre est déployée. Le délais est de quelques mois. « C’est une processus d’équilibre concurrentiel, précise Bruno Lévèque, directeur des relations collectivités locales Poitou d’Orange. Au premier semestre de 2020, toutes les habitations de Grand Poitiers seront raccordables sur demande ». Ce qui signifie que tous les foyers seront éligibles commercialement à une offre fibre et pourront bénéficier d’un raccordement sous six mois. Autant que ces onze communes de Grand Poitiers passeront à la vitesse supérieure en terme débit et de connexion au réseau Internet.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3857
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !