Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/18 | Floirac : budgets participatifs n°2

    Lire

    A Floirac dans le cadre de la 2ème édition des budgets participatif, 160 000 € ont été réservés par le conseil municipal pour financer ces actions proposé par les habitants, dont 60 000 € pour des projets visant à améliorer le cadre de vie en milieu scolaire. 45 projets ont été déposés: 35 pour la ville, 10 pour les écoles. Le vote est désormais ouverts aux habitants jusqu'au 29 octobre, pour l'élection de 4 projets de ville et 3 projets d'écoles. Les 45 projets déposés sont présentés sur internet et à la M.270, où une urne est disposition pour le vote qui peut aussi se faire sur internet.

  • 18/10/18 | Une journée de travail autour des migrations

    Lire

    Samedi 20 octobre, de 9h30 à 17h le département DEFLE de l’Université Bordeaux 3 Montaigne à Talence accueille une journée de travail des Etats Généraux des migrations en Gironde portés localement par le collectif d'associations Collectif Réfugiés Solidarité 33. L'occasion à travers 6 ateliers de réfléchir et être force de proposition sur des thèmes liés à l'action, à la communication, et à la structuration du collectif, ainsi qu'aux conditions d’accueil des personnes migrantes en France, et particulièrement en Gironde. L’objectif est de préparer les actions que ce collectif militant veut organiser tout au long de l’année.

  • 18/10/18 | René Goscinny prend ses quartiers

    Lire

    Le Musée de la BD d’Angoulême accueille jusqu’au 2 janvier 2019 une exposition pour toute la famille « Goscinny et le cinéma, astérix, lucky luke et cie ». Cinéphile averti, Goscinny s’est nourri des classiques américains et européens avant que le cinéma ne s’empare de ses créations. Cette exposition met en lumière des centaines de documents dans une scénographie claire et ludique. Un parcours enfant permet aux plus jeunes de découvrir l’exposition tout en jouant et en se déguisant.

  • 17/10/18 | Les métiers de la propreté en lumière

    Lire

    Le 18 octobre aura lieu la 1ère journée nationale des métiers de la propreté afin de mettre en lumière ces métiers souvent oubliés. A Bordeaux, une animation dédiée au métier « Laveur de vitres » se déroulera de 10h à 12h entre la place de la Comédie et le cours Alsace-Lorraine avec entre autre une parade originale et décalée ou encore une boîte à CV place Saint-Projet à destination des demandeurs d'emploi. De 8h à 20h, la gare Saint-Jean accueillera une exposition éphémère #500000visages atour des jeunes en formation qui seront présents pour échanger avec le grand public.

  • 17/10/18 | La restauration du château de Commarque (24) récompensée

    Lire

    Le château de Commarque à Sireuil sur la commune des Eyzies -de- Tayac (24) vient de se voir décerner le grand trophée 2018 de la plus belle restauration d'un monument historique par le journal le Figaro. Doté de 30 000 euros, il a été remis au propriétaire Hubert de Commarque le 11 octobre à Paris. Ce prix récompense près d'un demi siècle de travaux menés par le propriétaire. Il accueille 45 000 visiteurs chaque année depuis son ouverture au public.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La Gironde et l'Adrar : un bel exemple de coopération franco-algérienne

05/06/2008 |

Philippe Madrelle et la ministre de la culture algérienne

Il y aura bientôt trois ans que le Conseil général de la Gironde et l'Assemblée populaire de la Wilaya d'Adrar dans le grand sud algérien, une région presque aussi vaste que la France, ont signé un accord de coopération. C'était une première dans les échanges conventionnés franco-algériens; elle a permis nombre d'initiatives. Au retour d'un voyage dans l'Adrar, Philippe Madrelle nous confie l'importance des contacts qui se nouent et se prolongeront notamment par la venue de la ministre de la culture algérienne à l'automne.

@qui! : Vous rentrez d'un voyage en Algérie organisé dans le cadre de la coopération décentralisée. Que vous ont appris vos contacts et rencontres à propos de la situation actuelle du pays?

Philipe Madrelle : D'abord, je tiens à souligner que les autorités et responsables rencontrés nous ont témoigné plus que la naturelle hospitalité des gens du sud, trop souvent passée, ici, sous silence. Les audiences accordées par les Ministre de la Culture (notre photo avec Philippe Madrelle) et des Collectivités locales représentaient, certes, un véritable honneur pour notre département et les actions concrètes menées au bénéfice de nos deux populations; elles ont vite dépassé le volet purement protocolaire pour atteindre une vraie profondeur. Nos échanges et conversations furent la preuve de la grande confiance qui caractérise nos rapports, depuis bientôt trois ans.
Ce qui nous a frappé ? Une vraie volonté de l’Etat algérien de redistribuer, sans attendre, les profits tirés de l’exploitation du pétrole et du gaz. Partout on construit… logements, routes, infrastructures, une Université africaine dont les aménagements peuvent faire rêver… Un réel souci de qualité pour les équipements et bâtiments, respectueux des techniques et de l’esthétique traditionnelle.
Manifeste aussi, ce souci d’ouverture et d’échanges, et là, reconnaissons que les Français, plus que leurs collègues européens demeurent encore bien frileux !!! Bien sûr, après les années noires de la décennie passée, tout ne peut aller aussi vite dans les esprits et il faut composer pour adapter les mentalités à ces immenses changements dans un Sud en pleine transformation.
Nous avons pu constater aussi que « l’après-pétrole » fait déjà partie des préoccupations des dirigeants, conscients que le soleil et les vents représentent ici des énergies renouvelables capitales… Nous avons vite compris que la Gironde, pilote en matière d’Agenda 21, et les autorités nationales et locales algériennes « avions des choses à nous dire » autour d’options communes en matière de développement raisonnable, équitable et durable !

Aider à la sauvegarde des manuscrits du désert

@! : Existe-t-il vraiment une attente au sein des collectivités territoriales algériennes?

P.M. : Oui, sans équivoque. Et cette attente n’est pas « une question d’argent » ; elle est liée à cette volonté d’ouverture économique, certes, mais surtout de demande d’échanges de savoir et d’expériences, de formations professionnelles, de dispositifs d’insertion…. C’est ainsi que le Ministère de la Culture et le Centre National des Manuscrits d’Adrar, créé pour sauvegarder les manuscrits du désert, ont fait appel au Conseil général pour l’accompagner dans ce programme à court et long terme; c’est ainsi que l’Université d’Adrar va envoyer en novembre prochain sept doctorants, en Gironde, dans le cadre d’une convention avec le Conseil Général et l’IUFM, l'Institut de Formation des Maîtres, pour soutenir la maîtrise du français « technique » des étudiants et chercheurs. Et comme nos échanges sont basés sur la réciprocité, une dizaine de professeurs stagiaires de l’IUFM se rendront au printemps 2009 à Adrar. Savoir-faire, encore, avec une demande de l’Ecole des Jeunes malentendants d’Adrar, disposant d’un équipement et de professionnels performants mais qui nous demandent une expertise-conseil en matière d’insertion.
Dans le cadre d’une valorisation touristique raisonnable de leur patrimoine historique naturel, immatériel et humain dans le Touat, à Timimoun ou de le Gourara, les autorités sont curieuses des dispositifs du tourisme de proximité que nous avons mis en place en Gironde. La Route des bastides pourrait bien un jour « se jumeler » avec la route des Ksours…

La délégation du conseil Général de la Gironde dans la région de l'Adrar

 

La jeunesse d'abord

@! : Quelle place comptez-vous réserver à ce type de coopération et quel intérêt pour un département comme la Gironde?

P.M. : Quel intérêt pour le département de la Gironde ? C’est la première question qui fut posée par la presse algérienne à Adrar au sénateur Bernard Dussaut venu signer au nom du Conseil Général, accompagné du 2ème Vice-Président Jean Touzeau, le protocole d’accord en novembre 2005 !
Eh bien, nous savons, de plus en plus, et les indicateurs climatiques nous le montrent chaque jour, que nous sommes tous irrémédiablement solidaires de la qualité de notre planète. Nous avons terriblement à apprendre des techniques, usages et ressources des territoires qui nous sont devenus de plus en plus proches. L’eau se fait rare et le système d’irrigation des "foggaras" à Tamentit nous intéresse ! L’agriculture d’oasis sait gérer un bien précieux que nous dilapidons encore trop par des cultures trop « gourmandes ». Nos territoires du Nord, villes, départements, régions, ne peuvent plus, aujourd’hui, vivre en vases clos à l’heure où les techniques tissent des liens virtuels. La peur de l’Autre et du différent est bien mauvaise conseillère et nos identités évoluent au contact d’autres modes de pensée, de coutumes et d’usages. C’est pourquoi, la coopération entre et pour les populations d’Adrar et de Gironde est d’abord tournée résolument vers la jeunesse.(1) D'ailleurs, nous allons poursuivre et accentuer tout ce qui, autour de projets éducatifs, pédagogiques, professionnels et culturels, favorisera la circulation des idées et des personnes.
Repensons à cette « semaine culturelle d’Adrar » dans six villes de Gironde en septembre 2007: plus de 80 musiciens, conférenciers, artistes, cuisiniers ont rencontré plusieurs centaines de Girondins, de citoyens franco-maghrébinsqui bientôt ont demandé : « Et après ? » Alors, dès aujourd’hui, nous développons avec les autorités locales et nationales algériennes, avec nos associations, cet « après » : ainsi, quatre collèges à Bordeaux, Mérignac, Lormont, Pessac échangent déjà avec les collèges d’Adrar, de Timimoun, de Tinerkouk, sur leur environnement, leur vie quotidienne, leurs préoccupations d’adolescents… Les premiers départs ont déjà eu lieu et la Gironde prépare déjà l’accueil de deux classes l’an prochain…

Propos recueillis par Joël Aubert

1.les élèves du collège Edouard Vaillant se sont rendus à Timimoun en novembre 2007; les élèves du collège Montaigne de Lormont doivent se rendre en Adrar en novembre 2008, des projets sont en cours d'études avec les collèges de Mérignac-Capeyron et Alouette de Pessac.

Partager sur Facebook
Vu par vous
566
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !