18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | La Gironde fait le pari des routes intelligentes

09/10/2015 | Dans le cadre du Congrès mondial ITS, le département de la Gironde a présenté sur le terrain un nouveau dispositif de «routes intelligentes» pour une meilleure sécurité des piétons.

Le nouveau dispositif de route intelligente expérimenté sur la RD112

Innovation ne va pas forcément avec complexité. La preuve en est avec le dispositif expérimenté à Cazaux, à l'intersection de la RD112 et de la piste cyclable, toutes deux fortement fréquentées, et particulièrement en été, l'une par les autos, l'autre par les piétons et cyclistes. Autant dire un endroits dangereux pour ces derniers, qui empruntant la piste cyclable sont amenés à traverser la ligne droite de la RD 112 où les véhicules arrivent à pleine vitesse... Un danger d'autant plus important à la nuit tombée. Afin de limiter les risques et prévenir les automobilistes d'un éventuel danger, le croisement est désormais mis en lumière dés lors qu'un piéton ou cycliste s'apprêtent à traverser.

Ce sont deux bus remplis de participants du congrès ITS qui sont venus sur place à Cazaux pour prendre connaissance du système innovant mis en place sur ce croisement accidentogène de la RD112. Techniquement l'innovation ici, c'est la pose de capteurs qui détectent, la nuit venue, la présence de piétons ou cyclistes s'apprêtant à traverser et qui déclenchent tout un système lumineux autour de cette zone. Un panneau lumineux s'enclenche et des diodes s'allument le long de la RD 112 sur 150 m de part et d'autre de la traversée cyclable ; en outre la traversée de la route est également éclairée.

Au total, «  l'environnement des cyclistes et des automobilistes changent, ce qui attire l'attention sur la présence d'un danger et amène le ralentissement des véhicules, synthétise Nicolas Pezas, le Directeur des infrastructures au Département. C'est bien dans cette adaptation de l'infrastructure au danger que réside le caractère innovant et « intelligent » du système », complète-t-il. Quand les lumières s'allument c'est que le danger est réel, contrairement aux zones éclairées en permanence, dont rien ne vient signaler l'existence d'un danger... Avec cet investissement de 80 000€, le Département a fait « le choix de parier davantage sur l'intelligence des conducteurs que la contrainte » conclut le fonctionnaire .

La visite des congressiste ITS sur le site de Cazaux le 8 octobre 2015

« Avec trois mois de fonctionnement cet été, nous avons déjà un retour qualitatif de la part du camping voisin. La question pour nous est désormais de savoir comment, et où, intégrer ce dispositif sur d'autres points où se présentent des conflits d'usage entre voiture et mobilité douce. Car notre objectif, en contribuant à la mise en sécurité des piétons et cyclistes, est aussi de permettre le développement des mobilités douces.», souligne Alain Renard, Vice Président en Charge des transports au Conseil départemental de Gironde. La sécurité comme un levier de développement des cheminements doux dans le Département, qui justifierait l'installation de ce dispositif intelligent à proximité des collèges permettant ainsi de rassurer les parents qui hésitent à envoyer leurs enfants en vélo à l'école. Autres installation possibles de ce dispositif : là où justement il y a peu de vélos, et où parallèlement les véhicules ont l'habitude de prendre de la vitesse...

Intervenir que si nécessaireUne seconde innovation a également était présentée ce jeudi,en bordure de la RD112 : l'implantation de cryopédomètre. Bien que non visible puisque implantés à différentes profondeurs de la chaussée, ces capteurs permettent de surveiller en temps réel la température des corps de chaussée. Des données qui sont transmises en temps réel au Centre Routier Départemental, qui peut ainsi immédiatement adapter le traitement de la chaussée aux conditions climatiques et notamment de gel. L'innovation ici est « d'intervenir que si nécessaire et dans un temps très réduit », contrairement au système actuel qui fonctionne sur la base de tests par secteur géographique et selon une typologie de routes pré-établie.
Pour Alain Renard, outre la meilleure sécurisation de la route, « c'est aussi une mesure qui aura des retombées sur un plan économique, permettant de conserver une bonne fluidité du trafic. » Un autre cryopédomètre a été implanté à Artigues-de-Lussac (RD1089). Ces deux expérimentations réalisées en partenariat avec Eurovia - Signature ont vocation à être déployées dans des lieux similaires, pour un investissement de 4000 € par cryopédomètre.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1609
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
kaczov | 10/10/2015

2 bus pleins de gens qui viennent voir en plein jour un système qui ne fonctionne que de nuit.... Bref des fonctionnaires qui ont trouvés le moyen de glander par une belle journée d'automne.

Solène Méric | 11/10/2015

Bonjour et merci de m'amener à faire cette précision. Les participants au Congrès venus sur place ont bien sûr également eu l'occasion de voir le dispositif à l'oeuvre la nuit tombée avant de rentrer sur Bordeaux...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !