Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/02/18 | Charente-Maritime et Deux-Sèvres font Chambres communes

    Lire

    Les deux Chambres d'Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres ont fusionné leurs services en janvier. En fait de fusion, il s'agit plus exactement d'une "mutualisation" de moyens à travers le regroupement des services. Les 180 agents des Deux-Chambres travaillent désormais pour les deux départements, de façon complémentaires : le 17 apportera son expertise en maraîchage au 79, qui apportera son expertise en élevage. L'accueil du public et les antennes locales ne changent pas.

  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La Grande Jonction tend le micro aux entrepreneurs du numérique

08/04/2016 | Rendez-vous important de la "Semaine Digitale" de Bordeaux depuis son lancement, la "Grande Jonction" fait le lien entre grandes et petites entreprises

Grande Jonction

C'est un rendez-vous à ne pas manquer pour les acteur du numérique local : la Grande Jonction, c'est l'occasion pour les professionnels de l'économie numérique locaux d'échanger avec des experts internationaux autour de la croissance du secteur, du commerce connecté ou encore de l'expérience utilisateur. Sorte de vitrine de la cinquième Semaine Digitale, elle s'est tenue ce vendredi en présence de nombreux témoins dont Nicolas Gaume, directeur de la division Developer eXperience chez Microsoft France. Un entretien qui visait aussi à faire passer un message. Extraits.

+16% d'emplois privés dans le numérique en 2015 à Bordeaux. Le chiffre est fort, il a été martelé par Virginie Calmels, adjointe au maire de Bordeaux chargée de l'Économie, de l'Emploi et de la Croissance Durable lors de ses prises de paroles sur la scène de la Grande Jonction, sorte de grande réunion des acteurs locaux du numérique, qui se tient chaque année et reste l'un des temps forts de la Semaine Digitale (elle a réuni plus de 2000 inscrits cette année). Durant toute la matinée, ça a discuté chiffres, places de marché, commerce en ligne, French Tech et écosystèmes. Un commerce connecté sur lequel mise beaucoup le label French Tech, qui reste, à Bordeaux, très actif (pas moins de 9000 followers sur Twitter). Mais La Grande Jonction voit plus loin que le local, elle fait aussi intervenir de grands témoins, nationaux ou internationaux comme ce fut le cas pour Nicolas Gaume, actuellement directeur de la division Developer eXperience chez Microsoft France mais ancien fondateur de Kalypso Entertainement, ancien développeur de jeux-vidéo entre 1990 et 2002. 

Le grand témoinAu travers d'un témoignage personnel, celui qui a découvert l'informatique à 8 ans en tâtonnant sur un Apple 2 conçoit toujours, après avoir fondé plusieurs sociétés, l'entreprenariat comme "une passion, une envie de tracer une route là où il n'y avait rien, de changer le monde". Un discours très idéaliste, mais qui a fait aussi la part belle à la culture de l'échec, pour l'instant absente de l'entrepreunariat à la française. "Ce qui fait la différence, aujourd'hui", assène-t-il, "ce n'est plus le service mais l'expérience personnalisée. Il faut savoir faire des efforts. Le souffle entreprenariat est vif en France mais sur les 10 000 start-ups fondées, une grande majorité va mourir". La solution ? Changer de business model régulièrement, comme l'a affirmé Arnaud Perré, fondateur de Mr-T-shirt..com lors d'un témoignage le matin même autour du "territoire et du commerce connecté". Nous avons déjà changé notre modèle économique trois fois depuis la création de l'entreprise. Le succès de MonsieurTshirt est voué à notre focalisation sur l'exécution et notre maître mot : rentabilité". 

Les derniers seront les premiersLa solution pour Nicolas Gaume ? A l'entendre, il ne faut pas que les start-ups aient peur de se faire avaler par des entreprises plus grandes. "Aujourd'hui, mon travail chez Microsoft? j'aide à accélérer les start-ups, les PME. On les met en relations directes avec des ingénieurs et on les aide à développer une activité commerciale. Sur les 10 000 start-ups existantes, nous en suivons 3000", a-t-il notamment déclaré. Des propos adoubés par Frédéric Eich, l'un des dirigeants du groupe CDiscount, sixième groupe mondial de e-commerce pour qui l'aide de Microsoft a permis "un développement plus rapide que prévu". Pas sûr qu'Yves Guillemot, l'un des patrons de la société de jeux-vidéo Ubisoft, actuellement en pleine bataille financière avec le groupe Bolloré pour être racheté, partage le même point de vue, mais les échelles sont bien différentes. En revanche, chacun a hoché la tête lorsque Nicolas Gaume a décrit ce qu'était pour lui le numérique. "On a peur que ce soit une menace. Mais il permet de raccourcir, d'intensifier la conversation entre les entrepreneurs et les utilisateurs".

S'il a connu plusieurs crises, dont celle de la faillite de son studio en 2002, l'opinion de Nicolas Gaume n'est jamais plus intéressante que lorsqu'il parle de l'échec. Et l'intéressé de citer Churchill "Le succès, c'est aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme." Le numérique bordelais, lui, semble assez loin de ces considérations : avec 3700 entreprises et 23 000 emplois, le secteur bordelais des TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) reste l'un des points forts de sa croissance économique. Même si du chemin reste encore à faire pour Bordeaux et sa métropole dans ce domaine (elle reste à la quatrième place pour la création d'entreprises dans le numérique mais leur taux de survie est assez faible), la Cité Numérique, qui verra le jour mi-2017, devrait être un challenge à sa hauteur. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4424
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !