aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/02/16 : Leader dans les services à domicile, le groupe O2 prévoit de recruter cette année 93 personnes en CDI (le plus souvent à temps partiel) dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces offres concernent principalement la garde d'enfants à domicile. + d'info

09/02/16 : Les mutations sociétales seront au cœur des rencontres "antro-Pau-logiques" organisées les jeudi 11 et vendredi 12 février par le laboratoire de recherche Identité, territoires, expressions, mobilités de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.+ d'info

09/02/16 : "Les droites extrêmes en Europe" seront évoquées lors d'une soirée libre expression organisée le jeudi 11 février à 20h30 salle Lacaze à Billère (64) par la députée PS Martine Lignières-Cassou, en présence du politologue Jean-Yves Camus.+ d'info

09/02/16 : Muse en tête d'affiche du prochain Garorock qui se déroulera du 30 juin au 3 juillet à Marmande (47)

09/02/16 : Le violoncelliste Tonycello, maitre de l'ironie, présentera le vendredi 12 février son spectacle : «Chansons pauvres à rimes riches», à 21 h, à l'espace James Chambaud, à Lons (64). Il revisitera les œuvres de Brassens, Barbara, Bobby Lapointe. + d'info

09/02/16 : Le prochain spectacle "sons et brioches", à vivre en famille, proposé par l'orchestre de Pau Pays de Béarn sera présenté au cours du week-end des 13 et 14 février. Il s'agira de "La tête dans le sac", d'après le livre de Marjorie Pourchet.+ d'info

06/02/16 : Gargantua et le Petit chaperon rouge font l'objet de deux projets théâtraux présentés en février et en avril par les scènes Espaces Pluriels et Agora, à Pau. Ils sont proposés par le comédien et metteur en scène José Mellano et par Joël Pommerat+ d'info

06/02/16 : Le grand cross de Pau Reverdy, première étape du challenge européen de cross country qu'est la Crystal Cup, se disputera le dimanche 7 février sur l'hippodrome du Pont Long, à Pau. Il constitue la course la plus spectaculaire du meeting d'hiver.+ d'info

05/02/16 : A630: en raison des travaux de mise à 2X3 voies la rocade intérieure sera fermée à la circulation entre l’échangeur 12 (Beutre) et l’échangeur 9 (Magudas), lundi 8 et mardi 9 février 2016 de 21h00 à 6h00.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 08/02/16 | A Biarritz, le Palais propose une Saint-Valentin impériale

    Lire

    Ce week-end,l’Hôtel du Palais propose un forfait Saint-­Valentin avec une nuitée à célébrer au champagne, le petit-­déjeuner buffet et la possibilité de découvrir le nouveau brunch "Napoléon & Eugénie" ainsi qu'un dîner quatre plats aux chandelles élaboré par le chef étoilé Jean-Marie Gautier sur fond d'animation musicale. Dans ce forfait (500 euros pour deux), le palace propose également l’accès au spa. La clientèle extérieure peut aussi réserver pour le dîner et le brunch Renseignements :0559410064 et hotel-­du-palais.com  

  • 08/02/16 | Virginie Calmels les bus et les TER...

    Lire

    Virginie Calmels présidente du groupe LR/CPNT au conseil régional s'en prend très vivement à Alain Rousset qui a "demandé à l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER) l’interdiction ou la limitation de 4 lignes d’autocars. ouvertes dans le cadre de la loi Macron: Poitiers-Niort, Brive-la-Gaillarde-Périgueux, Limoges-Brive et Mont-de-Marsan-Pau. La concurrence a cela de bon qu’elle met en lumière les échecs de la politique régionale des transports. Tous les usagers savent pertinemment que les lignes dont la Région a demandé l’interdiction ou la limitation comptent parmi les liaisons où le service TER est le plus déficient"

  • 08/02/16 | Un groupe PRG au sein du Conseil Régional d'APLC

    Lire

    Ils sont quatre élus radicaux de gauche de la Grande région qui, après avoir pris part à la victoire d'Alain Rousset, ont décidé de constituer un groupe autonome "disposant de moyens politiques nécessaires afin d'exprimer leur sensibilité républicaine et laïque à l'intérieur d'une majorité loyale mais diverse": en l'occurrence, Benoît Biteau, Soraya Ammouche-Milhiet, Régine Marchand, Francis Wilsius. Ils seront accompagnés dans la mission qu'ils s'assignent par Yannick Boutot, leur secrétaire général.

  • 07/02/16 | VTC: Une association bordelaise

    Lire

    Les sociétés bordelaises de VTC et de transport public de personnes viennent de créer de l’association « la MAISON du TRANSPORT » "afin de se regrouper autour d’objectifs communs afin de défendre un marché libre et ouvert, propice au développement. Ses membres souhaitent mettre rapidement en place un dialogue avec les pouvoirs publics, préfecture et mairie de Bordeaux, visant à favoriser l’usage et les services de Voitures de Transport avec Chauffeur pour les visites touristiques régionales, les mises à disposition et les déplacements interurbains évangélisés par les plates formes de mise en relation de type UBER.

  • 06/02/16 | Les batailles lycéennes d'oeufs et de farine interdites à Pau

    Lire

    Trop c'est trop. Les batailles d'œufs et de farine qui opposent chaque année les élèves des lycées Saint-Cricq et Barthou ont été interdites par François Bayrou, le maire de Pau, ainsi que les tirs de pétards qui les accompagnent. Cela, après que des passants, des commerces et des policiers aient reçu des projectiles. La Police nationale a fait savoir qu'elle infligera une contravention de 11 € à toute personne qui ne respectera pas l'arrêté. Les parents des auteurs mineurs devront par ailleurs indemniser les victimes pour les dégâts subis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | La maltraitance des enfants, un sujet encore tabou

18/01/2013 | La conférence organisée par Cubeek ce jeudi 17 janvier a rempli tout un amphithéâtre à Bordeaux

La conférence sur la maltraitance à Bordeaux a fait salle comble

C'est un sujet dont on parle trop peu. Pourtant, la maltraitance des enfants est un fléau et a un coût social extrêmement important et sous-estimé. CubeekEvents, la branche évènementielle du magazine bordelais Cubeek a organisé jeudi 17 janvier une conférence publique gratuite sur ce thème de la maltraitance des enfants. Elle était placée sous l’égide de la chaire Unitwin Unesco « Aborder la violence : un défi transdisciplinaire » et en partenariat avec la ville de Bordeaux. Le débat a attiré beaucoup de monde et a été passionnant, avec la révélation de chiffres étonnants, qui font froid dans le dos...

Chaque jour, un enfant décède suite à des violences familiales. C’est ce qu’affirme le psychiatre Gérard Lopez dans son livre "Enfants violés et violentés : le scandale ignoré" aux éditions Dunod, qui vient de paraître. Pour lui, comme d’autres professionnels, les statistiques et les enquêtes concernant la maltraitance infantile ne sont ni assez nombreuses ni assez complètes pour évaluer l’ampleur de ce problème de santé publique qui serait largement sous-estimé. Des centaines de milliers de victimes seraient "oubliées"... Or, "le coût pour la société en matière de santé publique est très important. Et ce fléau touche toutes les couches sociales", rappelle le Dr Labri Benali, médecin-légiste au Cauva (Centre d'accueil d'urgence des victimes d'agression) à Bordeaux. "Que devient une fille violée à 10 ans quand elle a 30 ans ? Lorsqu'un enfant est maltraité, cela le marque à vie", poursuit-il.

Les prisons sont pleines d'adultes maltraités enfantLa recherche démontre que les enfants maltraités présentent de graves troubles du comportement. Devenus adultes, ils risquent 5 fois plus d’états dépressifs, 12 fois plus tentatives de suicide, 7 fois plus d’être alcoolique, 5 fois plus d’être toxicomane, 4 fois plus d’être bronchitique chronique, 2 fois plus de présenter un cancer, etc. En fait, les prisons sont pleines d'adultes maltraités enfants. Les chiffres délivrés par ces professionnels sont édifiants : 1 à 2 enfants meurent par jour sous les coups. Malgré tout, les signalements sont rares. Il n'y a eu aucun signalement à Paris en 2006.
Comment expliquer que le sujet reste encore tabou ? "Nos politiques n'ont pas encore pris la mesure du problème", déplore le Dr Labri Benali. "Il y a aussi une idéologie aujourd'hui qui fait croire que les enfants sont dangereux... pour les parents", s'indigne Gilles Lazimi, médecin généraliste du Centre Municipal de santé de Romainville et membre du Collectif féministe contre le viol et de SOS femmes 93. Il suffit de prendre, sans recuil, la Une du Nouvel Obs de cette semaine pour s'en convaincre. Le titre de Une est édifiant : "Nos enfants, ces tyrans". "La maltraitance des enfants découle aussi d'une forme d'éducation qui est axée domination. Dans les cas de maltraitance qui bien souvent durent parfois sur plusieurs années, l'enfant devient un objet", analyse Gérard Lopez, psychiatre, directeur du centre de psychothérapie de l'institut de victimologie.
Les raisons de ce déni s’enracinent dans la culture. L’enfant doit respecter ses parents comme l’affirment les 10 Commandements et… le Code civil, et en toutes circonstances. Aujourd'hui, même les institutions ne jouent pas toujours leur rôle. "Un enfant a été enfermé pendant un an, mais l'école ne s'en est pas préoccupé !", regrette-t-il. A l'évidence, la prévention est nécessaire pour faire changer les mentalités. Et, pour cela, il faut un message fort des politiques et une vraie formation des médecins au problème.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
190
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
SOS Parents Abusés | 23/01/2013

Et la maltraitance institutionnel aux enfants placés est aussi un fléau, bien caché de nos administrations de la protection de l'enfance, l'ASE.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !