Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La Nouvelle-Aquitaine s'arme face au coronavirus

13/03/2020 | La région, qui reste "un peu en retrait en termes d'impact" du cononavirus, a précisé ce vendredi les nouvelles dispositions mises en place suite au discours d'Emmanuel Macron.

Préfecture corona

Ce vendredi, la préfecture de Nouvelle-Aquitaine a fait un nouveau point sur la situation de pandémie de coronavirus. La Nouvelle-Aquitaine recense ainsi 127 cas. "Deux départements sont concernés par une circulation plus importante du virus : le Lot-et-Garonne et la Charente-Maritime", a ainsi précisé Daniel Habold, directeur de la santé publique à l'ARS Nouvelle-Aquitaine. Dans le Lot-et-Garonne, l'ARS a mis en place l'une des six équipes mobiles de dépistage pour intervenir dans une quarantaine de foyers du département, plus concerné que les autres notamment en raison d'un rassemblement religieux qui s'est tenu à Mulhouse du 17 au 24 février.

Concernant l'arrêté ministériel (qui devrait être pris dès ce samedi) interdisant les rassemblements de plus de cent personnes, la préfète de Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio, a précisé que "les commerces, les marchés alimentaires et les transports en commun continuent. J'ai demandé une fermeture ou une organisation très stricte pour les cinémas, les musées, les salles de sport, les piscines, les lieux de cultes, les restaurants et les bars. Pour les cérémonies religieuses, il faudra dédoubler les lieux de culte et les offices mais les autorités religieuses sont à la manœuvre". Même chose pour les manifestations sportives, ce sera le nombre qui comptera dans leur annulation ou leur maintien éventuel.

Le scrutin municipal, lui, est en revanche maintenu. "Ce n'est pas une décision prise à la légère", a confié la préfète, pour qui "aller dans le bureau de vote ne créée pas plus de danger que d'aller faire ses courses". Elle évoque toutefois des "dispositions supplémentaires : les personnes âgées devront voter en priorité pour ne pas rester dans la file d'attente, chacun devra apporter son propre stylo pour émarger et les maires veilleront à la progression des files d'attentes". L'idée est la même pour les supermarchés : le but est d'éviter les regroupements trop importants. 

Éducation : vers la continuité

Pour ce qui est de l'évolution régionale de l'épidémie, le responsable de l'ARS a affirmé que la Nouvelle-Aquitaine était toujours "un peu en retrait en termes d'impact. Cela veut dire que quelques jours de plus nous sont donnés pour anticiper et tenter de diminuer la force d'impact de l'épidémie et la retarder". Il précise également que le personnel hospitalier se prépare à recevoir "plusieurs vagues de patients légers, de cas simples qui représentent 80% des cas" (15% de cas sévères et 5% des cas en réanimation) et ajoute que d'ores et déjà, pour les 3 CHU et les 14 établissements secondaires de santé, comme partout en France, la programmation des opérations est limitée : "On ne déprogramme pas seulement la chirurgie mais tout ce qui ne met pas en péril la vie des gens pour pouvoir disposer d'une masse de personnel que l'on pourra redéployer dans d'autres services. Le plan blanc des établissements de santé s'applique pour aménager les horaires du personnel, les amplitudes peuvent être variables". 

Côté éducation, enfin, la rectrice d'académie a précisé que le but était d'assurer "la continuité pédagogique. Les écoles sont fermées mais les enfants ne sont pas en vacances. Tous les parents reçoivent fiche parent de continuité pédagogique pour les établissements de premier ou de second degré". Pour le reste, les dispositifs "ma classe à la maison", "lycée connecté" et les espaces naturels de travail sont prêts à "assurer la continuité pédagogique", qui sera aussi assurée pour les universités".  Les professionnels de santé qui rencontreraient des problèmes de garde d'enfants bénéficieront d'"un accueil organisé avec un point de contact dans les DSDEN" (direction des services départementaux de l'éducation nationale), a terminé Anne Bisagni-Faure.

Les collectivités s'organisent

La mairie de Bordeaux précisait ce vendredi que les 105 écoles élémentaires et crèches municipales seraient fermées, malgré l'ouverture de quatre établissements dès lundi pour assurer la garde du personnel soignant. La mairie a aussi annoncé la mise en place du "dispositif canicule", autrement dit un appel téléphonique quotidien des personnes âgées les plus isolées (environ 2500 personnes concernées). La mairie rappelle aussi le numéro vert "autonomie senior" : 0 800 62 58 85. Pour ce qui est des services (garde d'enfants, courses), la municipalité compte sur le bénévolat via le site jeparticipe.bordeaux.fr avec ouverture d'un volet spécial "COVID 19".

Le département de la Gironde ajoute que les horaires de la Plateforme Accueil Autonomie seront élargis (9h-17h15 du lundi au jeudi et 9h à 16h30 le vendredi). "Des mesures plus spécifiques seront adressées à partir de lundi en fonction des services, des métiers, des établissements et des professionnels avec lesquels travaille le département", avec une attention spécifique au "personnel travaillant à domicile". Enfin, la région Nouvelle-Aquitaine a assuré qu'un nouveau plan transports pour les TER allait être connu dès ce samedi. Dans les lycées, un service minimum des agents techniques est maintenu et un service gratuit d'aide aux devoirs (accessible au 05 57 57 00 00) est renforcée sur un créneau allant de 16 à 20h.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
8500
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !