Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La P’tite Rédac’, une initiation aux médias au cœur du Festival du journalisme

21/07/2019 | Avec la P'tite Rédac', des enfants de 4 à 12 ans ont pu s'initier au reportage et à la photographie pendant le Festival international du journalisme à Couthures

La P'tite Rédac FIJ 2019

Dès la première édition du Festival de journalisme à Couthures-sur-Garonne, la question s’est posée : que faire des enfants ? Pour Laurence Corona, directrice du festival, des animations de qualité devaient être proposées. En effet, quelle meilleure occasion que ce festival pour éduquer aux médias ? Elle fait appel à Virginie Blanc, enseignante et formatrice, et Annie Cabrera, conseillère pédagogique.

Virginie Blanc et Annie Cabrera ont pensé les activités en fonction des thématiques du festival et de l’âge des enfants, qui va de quatre à douze ans. Les plus jeunes, de quatre à six ans, réalisent cette année un carnet de voyage. Marcus, carte de presse autour du cou, nous explique « on va marcher pour rencontrer des gens et ils nous font des dessins. »

Pour Virginie Blanc, « il est important de proposer des activités journalistiques de qualité. Les journalistes, les festivaliers, les Couthurains sont toujours surpris de la qualité des reportages. Les enfants travaillent le langage oral, la technique de l’interview, comment choisir un angle, respecter le nombre de signes, comment prendre une bonne photo, l’importance de recouper les sources… » C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres enfants qui viennent des quatre coins de la France et du monde. La P’tite Rédac’ accueille des enfants de journalistes, mais aussi des enfants du village. Certains n'ont jamais touché à un média, d’autres les connaissent tous sur le bout des doigts.

Le P’tit Monde, un journal 100% festival

La P'tite Rédac FIJ 2019 Audrey Pulvar

De neuf à douze ans, le P’tit Monde accueille des journalistes et les invités des ateliers pour les interviewer comme de grands journalistes. Les enfants rédigent leur article et le publient dans Le P’tit Monde, avant de le vendre à la criée. Cette année, une rubrique spéciale Couthurains a été créée pour que les enfants partent à la rencontre des villageois. Le P'tit Monde est aujourd’hui archivé à la BNF.

Il y avait du monde à interviewer : Pierre Lescure, Nicolas Forissier, un lanceur d’alerte, Camille Choplin l’écologirl. Après l’interview de Audrey Pulvar, les trois journalistes Corto, Susie et Gabriel partagent leurs impressions. « On était préparé donc ce n’était pas trop compliqué. On voit qu’elle a l’habitude de parler à des enfants. Je pense qu’elle intervient dans les classes, confie Susie. On dirait qu’elle est populaire, que les gens l’aiment bien. » Ce sont des habitués du festival. Plus tard, Gabriel veut être journaliste d’investigation, grand reporter ou présentateur du JT. Il hésite encore entre la presse et la télévision.

 

Avec Astrapi, découvrir les clés de l'interview

Rémi Chaurand est rédacteur graphiste pour le magazine jeunesse Astrapi. Avec Christophe Nicolas, chef de la rubrique philosophie, ils animent des ateliers pour initier nos petits apprentis à l’art (ou la science) de l’interview et à la lecture d’images. Les enfants se glissent dans la peau d’un journaliste de l’Equipe, de Sciences et Vie ou de Voici pour interviewer des célébrités telles J.K. Rowling, Thomas Pesquet et Antoine Griezmann. Rapidement, ils prennent conscience que les questions ne seront pas les mêmes selon le journal ! Des questions loufoques surgissent parfois, dignes d’enfants de sept ans « est-ce que vous êtes né ? »

Pour initier au décodage de l'image, les journalistes en herbe se retrouvent face à des photos réelles ou truquées. Un lion noir, ça existe ? « Je n’en ai jamais vu, donc c’est faux. » "Cet argument est-il solide ? lui renvoie Rémi Chaurand. On découvre de nouvelles choses tous les jours !" Les enfants se raccrochent aux détails et à leur intuition. La réponse les surprend souvent, ce qu’ils pensaient vrai est faux et inversement.

Le Débrief de la P’tite Rédac’

Tous les soirs, la P’tite Rédac monte sur les planches pour présenter fièrement ses reportages et photos de la journée. L’organisatrice Annie Cabrera félicite les jeunes journalistes qui se sont engagés avec cœur dans des activités difficiles. Samedi 13 juillet, le groupe des 7-11 ans a réalisé une série de « Questions idiotes » pour les festivaliers et Couthurains : « Vous préférez la choucroute ou le cassoulet ? Si vous étiez un homme, vous aimeriez les femmes ? Il est bien le bar ? Est-ce que vous êtes amoureuse ? »

L’UNICEF était présente pour faire participer les enfants au Prix UNICEF de littérature jeunesse. Un temps de détente au milieu des rendez-vous de ces journalistes intrépides. Sur le thème des héros et héroïnes du quotidien, des lectures ont été proposées et chaque enfant a pu voter pour son livre préféré. Une parenthèse pour se plonger dans les histoires et débattre sur l’égalité filles garçons, le harcèlement scolaire, l’accueil des réfugiés ou encore la protection de l’environnement.

Des ateliers pour s’initier à la photographie, au dessin de presse, au micro-trottoir étaient organisés. Les adolescents bénéficiaient eux aussi d’animations à la Grande Rédaction.

La P'tite Rédac FIJ 2019

Léa Calleau
Par Léa Calleau

Crédit Photo : Virginie Blanc

Partager sur Facebook
Vu par vous
4754
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !