Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérée de troubles à l’ordre public au Vieux Port".

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/03/19 | Grande America : la toxicité des produits à bord se confirme

    Lire

    La préfecture maritime a publié hier soir la liste des produits contenus à bord du Grande America, confirmant que la pollution ne sera pas liée qu'aux hydrocarbures. Le navire contenait à son départ 365 conteneurs dont 45 de matières dangereuses: de l'Hydrogénosulfure de sodium, du White Spirit, du phosphate de zinc, du polyéthersiloxane, du prothioconazole, du chloro-méthyl, de l'acide sulfurique, de l'acide chlorhydrique et divers aérosols.

  • 22/03/19 | Ecoles : fermeture de 31 classes à la rentrée en Charente-Maritime

    Lire

    L'inspection académique fermera 31 classes dont une école (Saint-Exupéry à Saintes) à la rentrée prochaine. Le sort de 7 classes reste en suspens d'ici juin. La Charente-Maritime devrait perdre en septembre 644 inscriptions sur les 4937 enfants actuellement en école publique. Une chute démographique observée depuis plusieurs années qui impacte aujourd'hui les effectifs scolaires, selon l'Académie. Le doublement des classes de CP-CE1 en zone prioritaire devrait permettre l'ouverture de 12 classes.

  • 22/03/19 | Job dating à Pau

    Lire

    Le 26 mars prochain, le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Wizbii organisent un job dating à destination des jeunes. Cette initiative « 1er stage, 1er job » a pour but de permettre aux jeunes de développer leur réseau professionnel mais aussi de pouvoir décrocher leurs futurs stages, alternances ou emplois. Une dizaine d’entreprises seront présentes dont le Crédit Agricole Pyrénées Gascogne et Square Habitat notamment. Inscription obligatoire

  • 22/03/19 | Trélisssac, ville étape du 52e Tour du Limousin-Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Trélissac sera ville étape du Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine pour la cinquième fois. Après avoir accueilli deux départs en 1999 et en 2014, ainsi que les arrivées de deux étapes en 1999 et en 2012, cette commune aux portes de Périgueux accueillera la deuxième étape du 52ème Tour du Limousin - Nouvelle-Aquitaine le jeudi 22 août, étape tracée en intégralité sur les routes du département de la Dordogne. Le départ s'effectue depuis la base départementale de Rouffiac.

  • 22/03/19 | Limoges : une convention pour loger les jeunes

    Lire

    Le CCAS de la Ville de Limoges et l'Association Varlin Pont-Neuf s'engagent à mettre à disposition des logements pour les jeunes en insertion. Limoges poursuit ainsi sa démarche d'aide aux jeunes en difficulté dans le cadre du dispositif Allocation Logement Temporaire (ALT) conduit par l'Accueil Social des Jeunes. Grâce à ce partenariat, les deux parties pourront profiter pleinement des compétences de chacune, tout en permettant un meilleur accompagnement et logement des jeunes en insertion.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La presse hebdomadaire régionale en conclave à Biarritz

29/05/2015 | C'est "la Semaine du Pays basque" qui a accueilli cette année sur la Côte basque le 42e congrès de la SPHR qui a procédé à la nomination d'un nouveau président: Vincent David.

Congres presse départementale

La Une de "Phrases directes", le quotidien du congrès du Syndicat de la presse hebdomadaire qui se tient depuis jeudi et aujourd'hui encore à Biarritz l'indiquait: "Mission ultime pour le nouveau président Vincent David: surfer dans le sillon de son prédécesseur Eric Lejeune tout en recherchant la vague qui maintiendra la Presse hebdomadaire régionale hors de l'eau. Mais gare aux requins". Cette image carte postale inspirée par la Côte basque illustre bien les défis pressants qui se font jour, pour la presse papier. Un signe? L'hebdo basque qui accueillait tous ces titres a, pour la première fois, fait des bénéfices

 

En ce jeudi matin, c'est l'adjoint au maire, Guy Lafite qui a ouvert le 42e congrès de la presse hebdomadaire régionale présidée jusqu'à ce jour par Eric Lejeune et auquel a succédé  lors de l'assemblée générale de ce jeudi Vincent David, président directeur du groupe "Courrier français". Guy Lafite représentait le maire de la ville Michel Veunac, car celui-ci était officiellement, "empêché par un déplacement imprévu". Mais les journalistes, qu'ils soient de la presse quotidienne ou hebdomadaire, ne pouvaient ignorer qu'au petit matin, des armes et des explosifs pouvant appartenir à ETA avaient été découvertes dans une villa de maître occupée par une architecte et son compagnon... Au coeur de la ville de Michel Veunac.

Dans son discours, Guy Lafite a souligné ce point commun entre les élus et les journalistes de région: un lien de proximité avec leur territoire.  Une activité difficile, solide car indispensable auprès des gens, mais qui pose question sur l'évolution des moyens d'informations. Quel modèle économique? Comment combiner l'information dématérialisée et le papier. Puis, plus politique, il évoqua les relations, parfois compliquées, élus-journalistes, la responsabilité de la presse, reflet d'un territoire qui ne doit pas être que le reflet de ce territoire mais garder une certaine distance. " C'est votre rôle que de faire office de poil à gratter", mais il faut savoir aussi garder des distances, du recul sur l'info. " Et de faire évidemment allusion à l'emballement médiatique qui a accompagné les (malheureuses) péripéties de l'Aviron Bayonnais et du Biarritz Olympique.

Du pain béni pour les organisateurs que cette introduction, car cette révolution des usages était la teneur du débat qui suivait, présenté par Bruno Hocquart de Turtot, directeur de ce syndicat qui représente 280 titres différents et  animé par Florent Rimbert.  Equation à résoudre: dans une société  l'information n'a jamais connu une telle profusion, disponible partout et à tout moment, avec une multiplication de supports, comment répondre à cette véritable révolution des usages? Et des usagers, des consommateurs d'info, avec. D'autant que la plupart des  hebdomadaires départementaux ou régionaux ont pris du retard dans la valse des techniques nouvelles, souvent par manque de moyens financiers.

Les ravages dans un premier temps et la remise en question du papier par les technologies nouvelles sont illustrées par ces imprimeurs de Roto Centre à Orléans qui tenaient un stand de partenaires à Biarritz. Ils assuraient, jusque il n'y a guère, la sortie de "Paru-vendu" balayé en quelques années par toute la kirielle de sites d'annonces gratuites sur le web. L'un de ses co-gérants, Marc Ducatillon se rappelle: "Nous avions un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros, celui-ci est descendu à 2,5 millions. Nous avons du nous battre et nous sommes orientés vers une presse spécialisée. Dans les domaines agricole et hôtelier entre autres. Nous sommes parvenus à remonter la pente. Avec 15 employés nous avons atteints 3,5 million de CA, soit un exercice d'1 million d'euros de progression et sommes en négociation pour un deuxième centre d'impression à Amiens. A terme,  nous espérons porter nos effectifs à 45 personnes." La douloureuse mésaventure de "Paru vendu" les a obligés à tout remettre en question. A commencer par eux mêmes.

Hubert De Caslou: de "La Semaine du Pays basque" à "Air et Cosmos"

C'est l'hebdomadaire "La Semaine du Pays basque" qui accueillait ce congrès de la presse hebdomadaire régionale. Créé à la fin de l'été de 1993 par Roland Machenaud, acquis en 1998 par le groupe "Sud Ouest", Hubert de Caslou en a racheté la majorité des part avant de l'acquérir totalement en 2009. (sur notgre photo avec Vincent David et Guy Lafite) Cet hebdomadaire qui compte 7 permanents et 26 correspondants a acquis sa notoriété grâce à un grand esprit d'indépendance, pour ne pas dire parfois d'impertinence. Son tirage varie de 6 000 à 8 000 exemplaires l'été. Il a enfouché aussi les techniqDavid, De Caslou, Lafiteues nouvelles à traves une newsletter quotdienne envoyée à plus de 10 000 contacts, une appli Iphone et androïd. "Pour la première fois, la Semaine a connu son premier solde positif en 2013, depuis sa création", remarque son propriétaire... De quoi apporter un souffle d'optimisme pour cette  presse hebdomadaire régionale?

"Pour moi, ce congrès est l'occasion, pour la Semaine et mon équipe, de montrer aux acteurs locaux, politiques, économique qu'il existe sur l'ensemble du territoire et en France des acteurs qui agissent en hyper proximité, acteurs d'information certes, mais surtout  des acteurs de développement et de territoire." exprime Hubert de Caslou. De manière plus large, quand 200 patrons de presse de territoire se rassemblent c'est l'occasion de lancer un message aussi à tous ceux qui pensent que la solution consistant à la construction de grandes régions que j'appellerais 'hors sol' ne répondront certainement pas à toutes les probèmatiques qui se posent au niveau le plus proche de la vie quotidienne des hommes et des femmes qui vivent dans ce territoire. Nous, à la Semaine, on est résolument d'ici, c'est à dire porteurs des valeurs du Pays basque, d'identité basque, fiere et sereine, dans un environnement aux valeurs chrétiennes. La Semaine est un média non prosélyte, ouvert et qui fait de la confrontation des idées et des opinions un fer de lance."

Depuis 2013, Hubert De Caslou a aussi repris la revue aéronautique "Air et Cosmos". A un mur du son, pourrait-on penser,  de la vie locale et paisible du Pays basque.  "Non pas vraiment. Je crois à la force des communautés qui veulent construire des territoires, qui sont aujourd'hui, soit géographiques, soit thématiques. L'aéronautique est une communauté extrèmement forte, passionnée, très professionelle et fer de lance d'une éconnomie conquérante. Je dirais  que la stratégie d'"Air et Cosmos" est un mouvement qui part des territoires et va vers l'international, à  l'export. Il est l'acteur de valorisation et de développement de cette industrie avec, je dirais, un regard amical et affectueux pour toutes les sociétés aéronautiques  du Pays Basque et du sud de l'Aquitaine qui font déjà l'objet de traitement dans ses colonnes. Un exemple? Pierre Oteiza sera présent aux côtés d'"Air et Cosmos" au prochain Salon du Bourget. Il n'y a pas de succès qui ne s'appuie sur une véritable dynamique collective."

Aujourd'hui, le serpent de mer: l'avenir de la presse locale

Aujourd'hui, grand forum en fin de matinée avec la question qui revient comme un serpent de mer, un sparadrap : "L'avenir de la presse locale". Quel visage aura-t-elle donc demain? On pourrait presque ajouter insolemment, cet après-midi, tant elle est fulgurante. Patrick Eveno, professeur de la Sorbonne, spécialiste des medias et président de l'OJD, qui offre les plus gros stress aux patrons de presse à la lecture des chiffres de diffusion sera présent. Et bien entouré: Joël Aubert, directeur du site d'informations régionales aqui.fr et ancien directeur de la rédaction du grand quotidien régional "Sud Ouest'; Patrick Venries, directeur général délégué de ce même groupe "Sud Ouest", après avoir vécu la presse quotidienne régionale, la PQR, au groupe La Dépêche du Midi; Cécile Dupont, "La Gazette Ariégeoise" et Thierry du Par, économiste et auteur de "Economie de proximité et de revitalisation des territoires. Que son devenir soit vite inscrit dans le marbre. Comme disaient les typos à l'époque dans les imprimeries ou dans les ateliers de la presse écrite

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2760
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !