aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | La quinzaine de l'égalité consacre une tribune à l'esclavage moderne

19/11/2014 | Organisé par le CRAN, la Mairie de Bordeaux dans le cadre de la quinzaine de l'égalité, le débat sur l'esclavage moderne s'est tenu mercredi au Musée d'Aquitaine

Esclavage moderne et dignité humaine étaient notamment les principaux sujets de ce débat dans le cadre de la Quinzaine de l'égalité

C'est dans le cadre de la première édition de la Quinzaine de l'égalité organisée par la mairie de Bordeaux du 12 au 27 novembre qu'a eu lieu ce mercredi un débat sur l'esclavage moderne. Organisé par le CRAN Aquitaine et l'association marocaine ADD&INN, il donnait l'occasion à plusieurs experts d'intervenir sur la question des flux migratoires et des multiples situations d'esclavage présentes à travers le monde. Petit florilège des déclarations les plus emblématiques.

Esclavage moderne : "Quand le manque de bien être et l'absence de Droits conduisent à l'immigration irrégulière et à l'atteinte de la dignité humaine". C'est ainsi qu'était présenté le débat qui avait lieu ce mercredi après-midi au Musée d'Aquitaine. Pour l'occasion, une trentaine de personnes étaient présentes pour écouter les déclarations des différents intervenants spécialistes du sujet et intervenir dans le débat qui a suivi, dans cette soirée spéciale organisée par le CRAN Aquitaine (Conseil représentatif des Associations noires) et l'ADD&INN (Association pour le Développement et l'Innovation). Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux responsable de l'égalité et de la citoyenneté, a notamment rappelé dans son introduction que l'esclavage, en principe aboli depuis longtemps, est encore une réalité économique, humaine et sociale". Une récente étude de l'ONG Walk Free d'octobre 2014 lui donne raison : il y aurait aujourd'hui environ 30 millions d'esclaves dans le monde, sous différentes formes telles que la prositution, le travail forcé, les enfants vendus, la servitude pour dette, ect. Un crime méconnu mais pourtant bien présent et multiforme, comme le rappelle cette étude du journal Libération

"Un esclavage interdit, mais caché et violent"

Najib Kettani, de l'Organisation Maroc Afrique et actuel conseiller spécial de premier ministre pour le Moyen Orient, a notamment dressé un riche exposé de l'histoire de la colonisation, en précisant "qu'aujourd'hui, beaucoup de pays africains continuent à verser un tribu aux anciens pays colonisateurs. La France a par exemple reçu en tout 500 milliards de dollars en provenance d'Afrique. L'existence de l'esclavage a servi de prétexte humaniste à la constitution des empires coloniaux", assène le spécialiste. "Les européens sont venus "civiliser l'Afrique", alors qu'elle l'était déjà notamment via certains empires constitués comme celui du Mali. Mais les droits de l'homme n'étaient pas encore à la mode". 

Mohammed Zerouali (professeur à la faculté de droit d'Oujda) a situé l'esclavage dans une réalité plus présente. "L'esclavage moderne est interdit, donc caché et violent. Il peut se traduire sous différentes formes pour l'esclave : confiscation des papiers d'identité, abus de vulnérabilité, séquestration et menace d'expulsion, rupture des liens familaux et isolement culturel", a-t-il notamment précisé. "Aujourd'hui, on nous dit que les migrants sont une menace transnationale, on les range parmi les traficants de drogues, les terrorristes. Les migrants font peur, quand on sait que dans la seule Libye, 600 000 subsahariens cherchent à passer les frontières de l'Europe. On nous dit que le travail irrégulier représente des pertes fiscales dans les pays développés, que les migrants seraient responsables de la criminalité transfrontalière. Mais ce serait une chimère de croire que les migrations vont s'arrêter. Les aides européennes sont insuffisantes et elles diminuent d'année en année. Une politique sécuritaire à 100% est contre productive, alors même que l'Union Européenne joue un rôle fondamental dans les relations internationales. Pour arrêter les flux migratoires internationaux, il faut des plans de développements durables dans ces pays, les aider à se développer et ne pas les repousser", terminait Mohammed Zerouali. 

La parole a été donnée aux spectateurs à la suite de la projection d'un film documentaire, et la soirée s'est terminée à la Mairie de Bordeaux (Hôtel de ville) avec un défilé de mode CAFTAN sur le thème "Liberté et égalité" avec des vêtements confectionnés par une styliste marocaine. Le programme complet de la quinzaine de l'égalité, qui se poursuit jusqu'au 27 novembre, est disponible à cette adresse.

 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6636
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
chaoui | 21/11/2014

Je vous remercie pour votre Article, mais c'est dommage que vous avez supprimé l'association AD&INN (marocaine)association pour le développement et l 'innovation qui est l'initiatrice du projet et qui a sollicité le cran association locale en partenariat avec la mairie de Bordeaux pour organiser ces deux événements, elle a ramené 3 experts intervenants, tout son staff pour l'organisation tous ces partenaires associatives (union européenne féminine, génération Ambares plus le film. En ce qui concerne le défilé, deux stylistes, AD&INN s'est occupée de tout avec le soutien de la mairie de Bordeaux et bien sur son partenaire local. Dommage que vous avez supprimé le logo d'AD&INN et que vous n'avez dit aucun mot sur toute l'équipe de AD&INN

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !