Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La réforme des rythmes scolaires soumise aux questions des réolais

02/03/2013 | Le maire de La Réole, Bernard Castagnet, souhaitait répondre aux doutes des parents d'élèves et enseignants ce 1e mars, en présence de la députée Martine Faure.

Bruno Marty, Martine Faure et Bernard Castagnet répondent aux réolais.

La réforme des rythmes scolaires est encore bien controversée et discutée un peu partout en France. Exemple dans le réolais, en Gironde, où la réflexion se fait au niveau cantonal : "on ne se voyait pas prendre des décisions disparates, on avait le souhait de privilégier une décision commune des cantons", confiait ce 1e mars le maire de La Réole, Bernard Castagnet. Aux côtés de son adjoint à l'enfance/jeunesse, vie scolaire et NTIC, Bruno Marty, et surtout de la députée de la 12e circonscription, Martine Faure, il a joué au jeu des questions-réponses avec les parents d'élèves et enseignants présents.

Projet urgent et calendrier serré.Le maire de La Réole indique "ne pas pouvoir donner la date de mise en place de la réforme", mais sous-entend tout de même qu'il serait difficile de la mettre en place à la rentrée 2013 : "il faut qu'on prenne le temps de faire un projet éducatif en lien avec la communauté des communes". La ville prendra la décision le 5 mars, pour convenir à la date de clôture voulue par le Conseil Général, le 9 mars, s'orientant vers "une décision homogène d'ouverture le mercredi matin".
Pour Martine Faure, le projet était devenu une urgence : "les constats étaient unanimes, tout le système éducatif ne se porte pas très bien, non seulement il ne progresse plus, mais il régresse". Ainsi, la député ne voit pas cette réforme des rythmes scolaires comme une erreur, mais reconnaît "un souci dans son organisation, dans sa communication".

Réforme des rythmes scolaires, mais pas seulement.Pour quelques parents d'élèves présents, le problème de l'éducation a été pris à l'envers, évoquant des programmes méritant d'être revus ; Martine Faure leur répond qu'un Conseil supérieur des programmes se mettra en place dès la loi votée. Les rythmes scolaires vont donc être changés : raccourcissement du temps de travail sur une journée entière (et donc une matinée supplémentaire d'école), impliquant donc une période péri-éducative, puis la période périscolaire habituelle. La seule contrainte reste l'obligation des 24 heures d'enseignement dévolus aux enseignants.
La députée souligne trois autres points importants de la réforme : une priorité donnée à l'école maternelle et primaire, une nouvelle formation des enseignants (initiale et continue) et une présence progressivement plus accrue du numérique.

Quelques chiffres.Les questions étaient nombreuses ce 1e mars, soulevant des problèmes de mise en place de la réforme : quid des temps professionnels des parents, des locaux pour ce temps péri-éducatif à venir ? Pour l'instant, aucune réponse n'y a été apportée, car comme le souligne Bruno Marty, des réunions de travail seront organisées une fois les questionnaires distribués aux parents d'élèves dans tout le canton rendus et analysés. Aux premiers chiffres, il apparaît que 38% des enfants des écoles de La Réole ne pratiquent aucune activité en-dehors des écoles, pour 35% sur le regroupement du Bacalomo ; sur ceux qui ont des activités, 24% des réolais les pratiquent le mercredi matin.
Côté financement, le tarif de ce temps péri-éducatif n'est pas décidé, même si Bernard Castagnet semble vouloir que la mairie se charge d'offrir ce service à tous les élèves qui le souhaiteraient.

Laura Jarry
Par Laura Jarry

Crédit Photo : Aqui.fr - Tous droits réservés.

Partager sur Facebook
Vu par vous
774
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !