aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : La Préfète se rendra au commissariat de police de Périgueux, le 25 avril à 11 h pour une minute de silence en hommage à Xavier Jugelé, assassiné le 20 avril. La minute de silence sera observée à la même heure dans la Cour d'honneur de la Préfecture.

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | Gironde: un millier d'hectares pourraient être affectés par le gel

    Lire

    Ce chiffre a été évoqué avec les précautions d'usage lors de l'assemblée générale du CIVB ce lundi à Bordeaux. Le gel a en tout cas touché à des degrés divers le bas sauternais, des secteurs du Blayais et de l'entre deux mers et particulièrement dans la nuit du 20 avril. Une certaine inquiétude persiste puisque des températures très basses sont attendues ce milieu et cette fin de semaine alors que la vigne sous l'effet des fortes chaleurs de ce mois d'avril a accéléré son débourrement.

  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | L' Aquitaine définit son schéma en matière de santé

14/12/2012 | L’emploi et la formation ont été au cœur des discussions pour définir la prochaine organisation régionale sur le plan sanitaire et social.

Soins hospitaliers

Dans le cadre de l’élaboration du schéma régional des formations sanitaires et sociales pour la période 2013-2018 le conseil régional d’Aquitaine organisait, ce mercredi 12 décembre, une journée de réflexion autour des problématiques liées à l’emploi, à la formation et à l’organisation territoriale des dispositifs de santé. Menée par Solange Ménival, vice-présidente de la région en charge de la santé, les débats se sont portés sur les évolutions et les besoins du secteur ainsi que sur son adaptation aux nouvelles politiques de santé des régions européennes.

Alors qu’une refonte de la décentralisation est en marche et que l’entité régionale demeure l’un des acteurs majeurs dans la coordination des politiques sanitaires et sociales, la définition du schéma aquitain 2013-2018 des formations en matière de santé voit son importance renforcée. Si la lisibilité n’est pas encore optimale et qu’elle le sera davantage en avril prochain, au moment du vote de ce schéma, les rencontres et les échanges effectués hier au conseil régional ont tout de même permis de dégager plusieurs axes de réflexions, qui vont se traduire en actions à mener et en objectifs à atteindre sur le terrain.
Ainsi, pour Solange Ménival « le travail sur les modes de vie à travers la réorganisation des soins primaires grâce aux nouvelles technologies » doit être une priorité, notamment pour l’accompagnement des personnes âgées ou pour les maladies chroniques. Point de vue que confirme Roland Michel, auteur d’une étude prospective commanditée par la région Aquitaine sur l’évolution des métiers et des compétences du secteur de la santé, qui relève « à la fois les besoins de compétences et les manques matériels en matière de technologie ».

L’exemple du voisin basque

Invitée à venir partager son expérience et le succès de sa réforme, Olga Rivera Hernaez, vice-ministre de la santé de la région Euskadi, témoigne pour sa part de l’intérêt d’une meilleure analyse de la « patientèle » et de l’efficacité d’une segmentation précise des patients afin d’améliorer l’offre de santé et de proposer notamment du sur-mesure pour les patients récurrents. Une réussite qui interpelle en Europe, mais également aux Etats-Unis, où Rafael Bengoa, ministre de la santé du Pays Basque espagnol vient de se voir confier le poste de conseiller santé auprès du président Obama.
Qualifié par Roland Michel, de « défi primordial », la recherche d’efficacité prônée par les voisins basques sera donc le fil rouge du dispositif sanitaire et social de la région pour les 5 prochaines années. Mais la lutte contre les inégalités, surtout celles face à l’accès aux soins primaires, n’est pas oubliée et les démarches en matières de prévention, de soutien aux structures locales et de collaboration avec les services de l’Etat seront renforcées. Un double engagement qui s’accompagnera d’un maximum de clarté pour les citoyens, comme l’annonce en conclusion Solange Ménival : « La compréhension sera facilitée et tout le monde s’y retrouvera ».

Aymeric Bourlot
Par Aymeric Bourlot

Crédit Photo : Photo-libre

Partager sur Facebook
Vu par vous
633
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Solange MENIVAL | 14/12/2012

L'étude prospective réalisée par Roland MICHEL indique que nous sommes à un tournant.
Les maladies chroniques ont pris le dessus, elles représentent 80 % des maladies, et nécessitent une prise en charge continue.
Bâti pour les maladies aigues, le système est embolisé par la chronicisation des maladies, augmentant les inégalités de santé et les coûts, mettant en
jeu l'égalité d'accès aux soins et la rupture financière de notre système de solidarité nationale. Ainsi, la prise en charge coordonnée, territoriale, dans une approche de réponse aux besoins de la populations, par les soins primaires ou de premiers recours, est à développer. Un objectif qui n'a pas échappé au Conseil régional d'Aquitaine qui a développé le déploiement des maisons de santé, mais aussi à la Ministre Marisol TOURAINE, qui hier annonçait 12 mesures pour lutter contre les déserts médicaux. Ce sont les premiers éléments de transformation d'une politique qui réponde à ce tournant organisationnel.
Ainsi le nouveau schéma aquitain des formations sanitaires et sociales proposera des axes d'innovations pour répondre aux besoins d'emplois sanitaires et socios dans les territoires et d'évolution des nouveaux métiers. La nécessité d'établir des passerelles entre le sanitaire et le social devenant encore plus pressante dans un contexte économique de plus en plus dégradé.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !