Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

  • 09/04/20 | Charente-Maritime : des masques pour les aidants

    Lire

    A partir du 10 avril, le Département 17 met à disposition, dans les pharmacies, des masques pour les professionnels employés directement par une personne bénéficiaire de l'APA ou de la PCH, pour leurs interventions à domicile. Il leur suffit de se présenter à la pharmacie et de présenter l’attestation transmise par l’ACOSS/CESU, indiquant le nombre de masques attribués, complétée (nom de l’employé et de l’employeur) et signée par l'aide à domicile ainsi que sa carte d’identité.

  • 09/04/20 | Hébergements touristiques : 4 aides régionales dans les Landes

    Lire

    Dans le cadre de sa politique de rénovation des hébergements touristiques et de structuration de la filière du tourisme, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté ce lundi 6 avril 4 aides dans le territoire landais. 3 aides pour la création de 3 gîtes de grande capacité : 37 500€ à François Dubedout, à Doazit ; 34 425€ au Domaine de Bouhemy, à Mimizan ; et 37 500€ à la commune de Pimbo. Une aide de 100 000€ a aussi été votée pour la modernisation de l'hôtel-restaurant "Les Pyrénées" à Mont-de-Marsan. Parce qu'un jour promis, on pourra à nouveau de sortir de chez nous et partir en vacances.

  • 09/04/20 | 200 000 masques distribués dans les Landes

    Lire

    Suite à la commande groupée avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine fin mars, ce sont 200 000 masques chirurgicaux qui sont distribués par les services du Département des Landes ces 8 et 9 avril. Coordonnées par l’ARS, cette distribution va permettre de fournir les établissements collectifs pour personnes handicapées ou âgées dont tous les EHPAD, les services d’aide à domicile et les accueillants familiaux de personnes âgées. Une nouvelle commande de masques, cette fois achetée avec les collectivités locales, est attendue pour ces prochains jours.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La Réole : le patrimoine au service de la ville de demain

22/09/2019 | L’évènement « 33 minutes pour changer de vie » est organisé à La Réole depuis trois ans dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine.

Le clocher du prieuré de La Réole

A quelques kilomètres de la limite entre la Gironde et le Lot-et-Garonne se dresse la cité médiévale de La Réole. Située entre la Garonne et son affluent, le Dropt, la commune renferme un patrimoine historique hors du commun. Ce dernier lui a d’ailleurs valu l’obtention du label « Ville d’Art et d’Histoire » en 2015, faisant de La Réole et ses près de 4400 habitants la plus petite commune lauréate. La ville, à une demi-heure en train de Bordeaux, organise depuis 2016 l’évènement « 33 minutes pour changer de vie », pour mettre en valeur son patrimoine et attirer des investisseurs ou acheteurs.

La Réole utilise son patrimoine culturel et historique pour se rendre attractive. En effet, le village médiéval, situé au bord de la Garonne, intéresse de plus en plus de monde souhaitant s’installer hors de la Métropole. A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, la plus petite commune labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » de France organise une visite singulière de son patrimoie. L’évènement « 33 minutes pour changer de vie » est, depuis 2016, la vitrine de l’habitat réolais. Cette ‘grande journée’ du 21 septembre est l’occasion de découvrir le projet d’urbanisme de la commune à travers plusieurs tables rondes sur le thème « Investir et vivre à La Réole », ou aller à la rencontre de professionnels de l’immobilier, de notaires, de banques ou encore d’institutionnels partenaires de l’évènement, pour les investisseurs ou acheteurs potentiels.

 

Une ville qui voit grand sans se dire grande

Dans le détail du projet de ville, la redynamisation du cœur de ville est le principal objectif. « Notre faiblesse, c’est que nous n’avons pas de cœur de ville, précise Bruno Marty, Maire de La Réole. C’est pour cela que j’ai demandé des travaux, pour en créer trois : un espace culturel au Prieuré Saint Pierre, l’espace administratif dans l’ancien Hôtel de Ville et l’espace éducatif dans l’ancienne prison ». La Ville va lancer, d’après une initiative citoyenne, un chantier d’habitat participatif le premier octobre. Mettant l’humain au coeur de ses préoccupations, la Mairie a sauté sur l’occasion. « Vous savez, j’avais le choix entre ce projet d’habitat participatif pour réhabiliter un espace du centre-bourg et un projet d’urbanisme impliquant la construction de 11 habitations, je n’ai pas hésité longtemps ». La Réole a également accueilli récemment 12 jeunes migrants « du suicide, me disaient certains », sourit Bruno Marty, fier de l’humanité qui transpire de ses administrés.

 

 

Sa population n’est pas le seul atout de La Réole. L’offre culturelle est pour beaucoup dans l’attractivité grandissante de la commune. En effet, en 2014, la Mairie prend le pari de miser sur la culture, malgré les baisses de dotations de l’État. « Le budget culture a presque doublé depuis 2014, affirme le Maire, et nous avons également fait le choix d’allouer une enveloppe plus grande aux Activités Périscolaires [de l’ordre de 40 000€]. Je préfère avoir des pôles culturels que des boulevards. La commune organise également toutes sortes de festivals, dont un festival d’électro sur les bords de Garonne : Millésime. « Nous menons des actions qui amènent des familles tournées vers la culture et le développement durable », ajoute Bruno Marty. Ces actions ont l’air de leur réussir, puisque la commune qui comptait 4265 habitants en 2016 (INSEE) approche aujourd’hui les 4500.

 

« La ville est presque un quartier de Bordeaux »

L’attractivité de La Réole pour les bordelais est due notamment au train. En effet, le chemin de fer permet de se rendre à Bordeaux en une demi-heure. « Le train permet de se rendre à la métropole aussi rapidement si ce n’est plus que des bordelais prenant la voiture pour aller au travail à Mérignac », déclare Bruno Marty. Ce dernier est d’ailleurs conscient que « sans la gare, tout serait plus compliqué ». « Nous sommes presque un quartier de Bordeaux », s’amuse le Maire de La Réole. Cette proximité pourrait être, selon lui, bénéfique dans le développement aussi bien pour sa commune que pour Bordeaux : « J’ai vu un candidat à la Mairie de Bordeaux dire qu’il fallait construire une ville sur la ville, pour continuer à s’agrandir. Je ne suis pas d’accord avec ça : Bordeaux a besoin de respiration. Il faut s’appuyer sur les villes d’équilibre, comme nous, qui sont proches, et qui permettent de désengorger la métropole ». Bruno Marty est également défavorable à l’arrivée d’un métro bordelais « trop loin dans le temps et trop cher », alors que des outils comme le train et le tram sont à portée de main.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
3659
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !
Les masques arrivent en Lot-et-Garonne Société | 09/04/2020

Covid-19 : 330 000 masques arrivés en Lot-et-Garonne

Côté Ô Société | 08/04/2020

Vague de solidarité dans les campings du groupe Côté Ô

Distribution du Collectif Solidarité-Continuité Alimentaire Bordeaux Société | 08/04/2020

Précarité étudiante: entre chômage partiel et difficultés alimentaires, le confinement s'avère difficile

Hubert Herbreteau évêque d'Agen Société | 07/04/2020

« Cultivons notre espace intérieur en cette période de confinement » Hubert Herbreteau, évêque d’Agen

L'ESSCA Société | 06/04/2020

Confinement : l’innovation dans l’enseignement à distance des Ecoles supérieures

Sport à la maison Société | 05/04/2020

A Bordeaux, les acteurs du sport s’adaptent au confinement

Opération de contrôle à l'entrée de l'île d'Oleron le 3 avril 2020 pour éviter l'affluence des touristes Société | 04/04/2020

Covid-19 : En Charente-Maritime, les vacanciers ne sont pas les bienvenus

Aurélien Leroy Pôle Emploi Société | 03/04/2020

Covid-19 : pour Aurélien Leroy, responsable régional de Pôle Emploi, il faudra "continuer à s'adapter"

Entrée de l’hôpital de La Rochelle Société | 02/04/2020

Covid-19 : La Rochelle ouvre ses premiers centres de consultation publiques

Angélique, infirmière libérale en milieu rural à l'heure du Covid 19 Société | 01/04/2020

Angélique, infirmière libérale en milieu rural : « Nous acceptons toute l'aide que l'on nous propose ! »

Banque Alimentaire 2020 Société | 31/03/2020

Face à l'épidémie du Covid-19, la distribution alimentaire se réorganise en Nouvelle-Aquitaine

masques Société | 31/03/2020

Solidarité et masques en tissu : nouveau combat dans des communes en Gironde

Hopital de Bayonne Société | 30/03/2020

Le Plan blanc Aquitaine s'étend jusqu'au Pays basque

Les supporters de l'UBB célèbrent la victoire Société | 29/03/2020

Union Bordeaux-Bègles : l'histoire fait la force

"Construire un lieu différent qui serait le lieu des possibles pour les jeunes porteurs de TSA et leur famille », tel est l'objectif du Conseil départemental des Landes, en partenariat avec le milieu associatif et les différentes institutions Société | 28/03/2020

"Chacun sa vie, chacun sa réussite", l'ambitieux projet landais pour les jeunes autistes