14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La réouverture de la ligne Pau-Canfranc indissociable de l'arrivée à Pau de la LGV

03/05/2010 |

La réouverture de la ligne Pau-Canfranc indissociable de l'arrivée à Pau de la LGV

L'Association des Villes et Régions Européennes de la Grande Vitesse et la ville de Pau accueillaient ce 30 avril au Palais Beaumont un colloque dont le thème " les nouveaux enjeux de la Grande Vitesse dans le Sud-Ouest" prenait une dimension internationale du fait de la présence d'une importante délégation de la région Aragonaise. En effet, la réouverture de la ligne Pau-Canfranc pour laquelle le conseil régional d'Aquitaine et le Béarn plaident sans relâche reste une nécessité aux yeux des voisins espagnols. Qu'ils viennent de Saragosse Huesca ou Jaca. L'occasion d'une nouvelle démarche solennelle sous la forme d'une déclaration commune signée en présence d'Alain Rousset; l'Aquitaine s'étant déjà engagée financièrement et faisant le forcing pour que les travaux financés entre Oloron et Bedous, en vallée d'Aspe, débutent bien l'été prochain. (1)

Au moment où les "Grands projets du Sud Ouest" commencent à entrer dans une phase plus active de préfiguration, après le comité de pilotage de janvier qui a choisi les options de tracé de la Grande vitesse depuis Bordeaux vers Toulouse d'une part, l'Espagne d'autre part via Mont-de-Marsan et Bayonne, il était logique que Pau se préoccupe de sa desserte future. Celle-ci a bien été envisagée - et évoquée lors du débat public de 2006 depuis Mont-de-Marsan- avec au moins deux options de tracés et une manière de noeud gordien béarnais du côté d' Orthez dont on n'a pas fini d'entendre parler. La LGV en route vers le Béarn et la Bigorre passera-t-il par Orthez ou arrivera-t-il directement à Pau depuis Mont-de-Marsan? 

La gare de demain,  coeur de ville
Les Palois, Martine Lignères-Cassou en tête, maire et présidente de la Communauté d'agglomération ont choisi, avec l'aide de l'Association  des Villes et Régions europénnes, de rouvrir le dossier en débattant au grand jour des enjeux ferroviaires de demain. Cela a donné lieu à des échanges passionnants en présence de Christain Maudet, chef de mission de Réseau Ferré de France dans le sud ouest, de Michel Leboeuf directeur Grands Projets et Prospectives à la SNCF, de Philippe Castay directeur des Gares et connexions de la SNCF pour le sud ouest. Et les enjeux ne se résument pas à des gains de temps considérables, par exemple  sur un trajet Paris-Pau ou Pau-Bordeaux ; ils concernent la création de gares qui deviennent le nouveau lieu de "centralité" au coeur des viles. Fabienne Keller ancienne maire de Strsabourg et sénatrice du Haut Rhin, auteur d'un rapport sur la "gare contemporaine" est venue en témoigner; Philippe Lavaud, aussi, le maire et président de la communauté d'Angoulême qui prépare sa ville à la nouvelle donne permise par l'arrivée de la LGV à l'horizon 2016.

Pau-Canfranc : une déclaration et une...volonté communesPau, pour sa part, dont la gare est en fréquentation la troisième d'Aquitaine avec 1.100.000 voyageurs par an s'apprête déjà à en acueillir 2 quand Bordeaux sera à deux heures de Paris. Elle va être repensée et devenir le cœur d'un espace urbain de plus de 200 hectares, un pôle d'échange multimodal. Le nouvel ensemble de la « Porte des Gaves » qui fait d'ailleurs l'objet d'un marché de définition lancé, en janvier dernier, pour lequel des architectes de renom ont été sollicités. La gare, à l'articulation entre la ville historique et le gave de Pau devrait être non seulement le centre d'un éco-quartier mais aussi le lieu de créations de nouveaux services et d'une vie culturelle nouvelle. Philippe Lavaud qui fait partie, lui aussi, de ces nouveaux maires qui s'engagent dans des projets urbainsnovateurs a rappelé, d'emblée, que l'équipement phare de celui de l'agglomération d'Angoulême serait la médiathèque dont le lien sera évident avec la dimension d'Angoulême, capitale de la BD. On a noté aussi l'ouverture qu'il a faite en direction de Bordeaux et de l'Aquitaine qui sera, dans six sept ans, à une demi-heure du chef lieu de la Charente ou... quand la Grande Vitesse est attendue comme outil au service de l'aménagement du territoire, participant à l'attractivité économique d'une région et de villes. Bernard Soulage président de l'Association des Régions et Villes européennes cita, à ce sujet, avec vigueur, l'exemple du Paris-Marseille, d'abord devenu un accélérateur d'échanges entre ...Lyon et la cité phocéenne. Point de vue qu'Alain Rousset le président du Conseil régional d'Aquitaine a défendu, une nouvelle fois, s'agissant des relations futures entre les villes de l'Aquitaine et la capitale régionale. La communauté d'agglomération Pau-Pyrénées s'est engagée à participer à hauteur de 21 millions d'euros au financement du tronçon Tours Bordeaux ; autant dire que le gain d'une heuresur l'ensemble du trajet Pau-Paris qui en découleraparaît déjà considérable mais ne changera pas la relation entre Bordeaux et la deuxième ville d'Aquitaine tant que la liaison vers l'Espagne n'aura pas été réalisée. Et, là, il vaut mieux parler, aujourd'hui, d'horizon 2025 voire au-delà. (www.bap-europe.com).

Pau-Canfranc : une déclaration et une... volonté communes
Ces perspectives, certes encore éloignées, ne dispensent pas les Palois, la mairie en première ligne aux côtés du CRELOC, l'association qui milite activement pour la réouverture de la ligne Pau-Canfranc, de pousser, à côté de la Région et de son président, pour arriver à leur fin. Et pour espérer y arriver ils n'ont aucun mal à embarquer les Aragonais dans cette bataille transpyrénéenne du rail. Ils étaient tous là, ou presque, les élus de l'autre versant maire de Canfranc en tête, ainsi que Mme Angela Abos Ballarin, présidente du Conseil Economique et Social d'Aragon qui a présenté les résultats d'une étude en faveur de la réouverture rapide de la ligne. La seule qui soit susceptible, à court terme, d'offrir une réponse au désenclavement ferroviaire de l'Aragon vers le Nord. Une manière de préfiguration de la traversée centrale à l'horizon improbable des années 2040...De ce rendez vous palois est née une déclaration commune, signée en bonne et due forme, sous l'oeil d'Alain Rousset; les élus béarnais en nombre de Mme Lignères-Cassou au maire d'Oloron, Bernard Uthurry à celui de Borce, René Rose, Michel Labourdette président de la communauté du canton d'Orthez, sans oublier celui de Lourdes M. Artiganave, venu rappeler les raisons pour lesquelles la cité mariale tenait tant à cette réouverture. Reste à convaincre l'Etat français, toujours hostile, et à trouver des financements que l'Aquitaine se promet de trouver si celui-ci fait défaut. En attendant, de nouveaux travaux cet été entre Oloron et Bedous, tous les amoureux du train et de la vallée d'Aspe ont le loisir de s'arrêter au palais Beaumont découvrir l'exposition inaugurée ce 30 avril. Ils n'y respireront pas que le seul air de la nostalgie; ils pourront imaginer le plaisir de prendre le train qui n'aurait jamais dû quitter ces paysages majestueux.

J.A

Pau-Oloron-Canfranc : une réouverture à 300 millions d'euros
Le coût de la remise en service de laliaison Pau-Oloron-Canfranc est estimé dans une fourchette de 250 à 300 millions d'euros, dont 65 ont déjà été engagés pour la régénération des voies entre Pau et Bedous. Un investissement intremédiaire de 100 millions supplémentaires pourrait permettre la réouverture de la liaison intrenationale pour un trafic de fret de l'ordre de 1,5 millions de tonnes par an. La Région aquitaine et l'Etat au travers du contrat de Projet 2007-2013 ont acté un montant de travaux de 35 millions pour la régénaration de la voie entre Pau et Oloron ; les travaux devant avoir lieu entre juillet et décembre 2010.

 

1. la section ferroviaire entre Oloron et Canfranc n'est plus exploitée depuis la rupture accidentelle en 1970 du pont métallique de l'Estanguet en amont d'Accous .

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
1106
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !