Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

29/07/20 : En concertation avec les SDIS, Météo France et la DFCI, les préfètes de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne élèvent la vigilance "risque feux de forêt" au niveau orange (vigilance élevée/niveau 3 sur 5) dans leur département, du 29/07 au 2/08

21/07/20 : Le 17 juillet dernier, la Commission Permanente du Conseil régional a décidé d’attribuer un montant de 11 592 542 euros à SNCF Réseau pour le financement des travaux de régénération de la ligne Angoulême-Beillant.

20/07/20 : L'agglo de Pau propose un service de location gratuite de broyeur ainsi que 8 formations préalables à l’obtention d’une carte de prêt. Ces formations se tiendront les 6, 10, 18 et 28 août, puis les 3, 15, 17 et 24 septembre.+ d'info

20/07/20 : 294 délibérations, 2943 dossiers d'aides et 39 opérations de travaux ont été votés par les élus régionaux, réunis en Commission permanente le 17 juillet dernier. Au total, plus de 275 M€ de subventions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/08/20 | Pau : chèvres et brebis reviennent entretenir les praires urbaines

    Lire

    24 brebis landaises et 4 chèvres des Pyrénées vont prendre leurs quartiers d'été à Pau à compter du 3 août. Une démarche d'écopâturage mise en oeuvre dans 4 espace de la ville, choisis en concertation avec les jardiniers. Objectif: un entretien écologique des prairies permettant à la biodiversité de se développer, une fertilisation naturelle des sols et la réduction des déchets verts. C'est aussi un moyen pour la ville de "soutenir les éleveurs locaux et de participer à la conservation de races locales". Interdiction d'entrer dans les enclos, de toucher et de nourrir les animaux afin de leur garantir un séjour paisible.

  • 03/08/20 | De nouveaux vélos à assistance électrique à Pau

    Lire

    Depuis quelques jours, 60 nouveaux vélos à assistance électriques ont été livrés à Idelis, portant à 700 la flotte totale de vélos à assistance électrique acquise par Pau Béarn Pyrénées Mobilités et louée par Idelis. Ces vélos de fabrication française de la marque Arcade sont disponibles à la location longue durée auprès d’Idelis, soit par téléphone au 05 59 14 15 16 ou sur le site www.idelis.fr. Ils disposent d’une batterie 36V/9aH, d‘un antivol intégré, d’un compteur digital, d’un panier avant et d’une selle confort pour une autonomie de 40 kilomètres.

  • 02/08/20 | Régionales : Alain Rousset sera bien candidat

    Lire

    Laurence Rouède, la première adjointe du maire de Libourne et vice-présidente du Conseil Régional l'annonce dans un post ce dimanche 2 août : Alain Rousset sera bien candidat pour un cinquième mandat en mars prochain. Et elle sera sa directrice de campagne ajoutant : « La Nouvelle-Aquitaine a de beaux atouts, et elle a montré sa capacité d'intervention auprès des habitants et des collectivités sous la présidence d'Alain Rousset qui a su la faire entrer dans un monde en transition écologique, notamment avec la feuille de route Néo Terra »

  • 02/08/20 | Une nouvelle voie verte entre Croix de Buzy et Eaux-Bonnes (64)

    Lire

    La Communauté de communes de la Vallée-d'Ossau (CCVO) souhaite aménager une voie cyclable reliant le sud de Pau à la station thermale des Eaux-Bonnes. Un axe qui répond à un enjeu régional et territorial en structurant une pratique cyclable de loisirs dans une vallée touristique. Il permettra une connexion entre l'itinéraire national V81 "Bayonne-Perpignan", traversant l'agglomération de Pau, et la route des Cols, axe pyrénéen de montagne positionné sur un cyclisme très sportif. En cohérence avec son Schéma régional des véloroutes 2020-2030, la Région octroie 226 816 € à la CCVO pour ce projet

  • 02/08/20 | Le marché IDOKI à Espelette fête ses 22 ans

    Lire

    Les producteurs fermiers IDOKI maintiennent ce vendredi 14 août, de 10h à 18h, leur marché sous les Halles du marché d'Espelette. Cette année, Covid oblige, le traditionnel repas avec 7 assiettes au choix n'aura pas lieu, mais les producteurs feront tout de même découvrir et déguster leurs produits dont ceux des quatre appellations d'origine protégée du Pays Basque : fromage de brebis Ossau Iraty, les vins d'Irouléguy, le jambon de porc Kintoa et le Piment d'Espelette. Au total une vingtaine de fermes IDOKI participent à ce marché

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La sexualité et l’handiparentalité, un tabou !

15/02/2019 | L’émission mensuelle « 4 médias » diffusée sur O2 radio était consacrée à la sexualité des personnes en situation de handicap ainsi qu’à l’handiparentalité…

Julie Merveilleau, chargée de mission au Centre Ressource Aquitain, Justine Mackowiak, maman en situation de handicap d'une petite Juliette âgée de 16 mois et Paulo, travailleur au sein de l’ESAT de Floirac…

O2 Radio, l’Echo des Collines et Aqui.fr se sont retrouvés comme chaque mois, le 7 février dernier, pour animer une émission commune autour d’une thématique sociétale. Ce mois-ci, « nous avons décidé tout simplement de nous emparer d’un sujet tabou, qui est tu, celui de la sexualité des personnes en situation de handicap et de l’handiparentalité », souligne, d’entrée de jeu, Cendrine Brouard, animatrice de la Radio de la Rive Droite. Pour en parler, trois invités avaient fait le déplacement, Julie Merveilleau, chargée de mission au Centre Ressource Aquitain Vie Intime, Affective, Sexuelle et Handicap, Justine Mackowiak, maman en situation de handicap d'une petite Juliette âgée de 16 mois et Paulo, travailleur au sein de l’ESAT de Floirac…

Le 6 février dernier, Suzana Sabino sortait en librairie son livre baptisé « Ma vie pour deux » aux éditions Arthaud. Suzana Sabino est la femme de Philippe Croizon, cet athlète dépourvu de bras et de jambes qui a traversé la Manche. Au travers de cet opus, cette femme se livre sur sa relation intime avec cet ancien ouvrier. Par ce livre, « j'ai souhaité rassurer certaines personnes confrontées au handicap. Si nous ne faisons pas l'amour de manière classique, la sensualité demeure. Il ne manque rien à notre relation charnelle. Il existe de multiples manières de se faire du bien », souligne cette dernière. La sexualité des personnes en situation de handicap est un véritable tabou aujourd’hui. C’est pour cette raison bien précise que l’émission « 4 médias » diffusée sur O2 Radio le 7 février dernier s’en est emparée. Malgré le handicap, une grossesse « naturelle » Les yeux empreints d’humanité, Justine Mackowiak compte sa grossesse au micro. En fauteuil roulant depuis sa naissance, cette jeune maman était certaine de porter un jour la vie. « Mes parents me le disent encore aujourd’hui, que, petite, je ne cessais de répéter à qui voulait l’entendre, qu’un jour je serais mère. » Des regards dans la rue, des questionnements à son égard, Justine a du faire face aux critiques visuelles. « Lorsque mon ventre a commencé à s’arrondir, certaines personnes autour de moi ou dehors demandé si cette grossesse était naturelle. A croire que je ne peux pas tomber enceinte à cause de mon handicap. Certains m’ont carrément demandé si mon bébé avait été conçu grâce à une FIV. Et non, c’est naturel je leur répondais ». Un corps médical impuissant Pendant sa grossesse, Justine a connu des périodes délicates, comme toutes autres femmes non porteuses de handicap. « A plusieurs reprises, j’ai dû être hospitalisée à cause de nausées et de déshydratation. » Lors de ses séjours à l’hôpital Pellegrin, cette jeune femme a été confrontée au manque de matériel et d’expérience du corps médical. « Dans le service de maternité, aucun matériel était présent pour prendre en charge les personnes en situation de handicap. » Ainsi, Justine a dû apporter son propre lève-personne. « Aussi, j’observais une certaine gêne du corps médical qui n’avait pas l’habitude de gérer des personnes porteuses de handicap comme moi. » Du coup, ses assistantes de vie ont dû élire domicile à l’hôpital. « Mais pour que cela soit possible, j’ai dû demander une dérogation auprès du Conseil départemental. » Après son accouchement, Justine a été très fortement marquée par l’attitude des professionnels de santé. « Ils ne voulaient pas que je prenne mon bébé, alors que je ne suis pas inconsciente quand même, je n’aurai pas mis en danger ma fille. » Ainsi, ils ne souhaitaient pas qu’elle fasse du peau à peau avec son nouveau-né. « Mon compagnon a dû revenir à la charge plusieurs fois pour que j’en sois autorisée ! » Autre affront « ils ne s’adressaient qu’au père et jamais à moi ! » A son départ, le corps médical lui a précisé qu’il avait beaucoup appris à ses côtés. Un Centre pour accueillir, écouter et informer

Centre Ressource Logo

Durant son adolescence, Justine Mackowiak était à l’Institut d’Education Motrice de Talence. Un établissement géré par APF France handicap qui accueille des jeunes âgés de 15 à 25 ans en situation de handicap moteur avec ou sans troubles associés et qui facilite leur inclusion dans les établissements scolaires, universitaires ou de formation professionnelle. En septembre 2015, le Centre Ressource Aquitain Vie Intime, Affective, Sexuelle et Handicap a vu le jour au sein de ce même IEM dans le cadre d’une expérimentation ARS sur 3 ans. Julie Merveilleau est la chargée de mission de ce Centre qui vise à favoriser l’accès aux soins, la santé sexuelle, à réduire les inégalités de chance, à promouvoir l’estime de soi et à contribuer à la construction d’une société ouverte à tous. « Notre action s’inscrit dans le champ de la promotion de la santé, précise Julie Merveilleau, plus spécifiquement celui de la vie affective et sexuelle. Nous nous adressons aux personnes en situation de handicap, aux familles, aux professionnels, aux étudiants sanitaires et sociaux. En clair, à tous ceux qui sont en quête d’informations concrètes et expertes sur les questions autour de la vie affective, sexuelle, familiale et de la parentalité. » Des actions concrètes pour les professionnels Que ce soit dans le domaine de la santé sexuelle ou dans celui de la réduction des risques, le Centre ressource met en œuvre une démarche proactive vis-à-vis des professionnels identifiés du droit commun sensibilisés et rassemblés en réseau, mais aussi via des entretiens individuels ou séances de groupes, visant à délivrer les premiers niveaux d’information nécessaire. « Les professionnels nous ont accueillis très positivement. Nous avons vu des professionnels indignés en constatant la manière différente selon les pays d’aborder cette question de la vie intime, affective et sexuelle. Ils attendent du concret, des actions à mener sur le terrain. Ils sont en demande. Et justement c’est notre mission de les aider à initier des groupes de travail, des échanges de pratiques professionnelles et de leur proposer de la formation professionnelle. » Dans cet esprit-là, le 20 mars prochain, le Centre organise un colloque sur le thème « Vie intime, affective, sexuelle et handicap » où des tables rondes aborderont notamment les questions juridiques et éthiques de la vie affective et sexuelle en institution, nourries de témoignages des bénéficiaires du Centre ressource. L’estime de soi : la clé pour réussir sa vie intimeQue ce soit pour les valides ou les non valides, la question de l’estime de soi est au cœur de la réussite d’une vie intime. « Mes collègues ont honte d’eux-mêmes. Qu’ils aient 20, 30, 40 ou 50 ans, ils ne s’acceptent pas comme ils sont. Du coup, ils s’interdisent toute relation. » Paulo travaille en ESAT -Etablissement et service d’aide par le travail- à Floirac, pour traumatisés crâniens. Il a souhaité vivement participer à cette émission car, dit-il « cette question de la sexualité des personnes en situation de handicap est tabou aujourd’hui et elle ne devrait pas l’être. J’en discute librement avec mes collègues. Je n’ai aucun problème avec ça. Mais malheureusement, je suis bien le seul ! » Encore beaucoup de travail reste à faire pour que les mentalités évoluent, les regards changent afin que chacun soit en confiance…

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
3858
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !