Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

  • 19/07/18 | Beach rugby et patrouille de France sur la Côte basque

    Lire

    Ce week-end à Anglet, se disputera le tournoi annuel de l'Anglet Beach rugby Festival, un dérivé du sport roi, qui réunit une vingtaine d'équipes sur des terrains aménagés plage des Sables d'Or. Un véritable village a été installé avec des animations. Cette année, stars de l'édition, Miss France 2018 et la Patrouille de France, hôte de la ville, qui évoluera samedi à 18h15 le long des 4,5kms de littoral. Dimanche, clôture avec un Haka géant. Le programme sur https://beachrugbyfestival.fr et anglet.fr

  • 18/07/18 | Gironde: moins d'accidents mais plus de tués sur les routes

    Lire

    Au 16 juillet, 46 personnes sont décédées en 2018 sur les routes de la Gironde. L’analyse de l’accidentologie du 1er semestre 2018 en Gironde révèle que 53% des accidents mortels ont eu lieu en solo (un seul véhicule impliqué). On compte moins d’accidents et de blessés que l’an dernier sur la même période: 615 accidents contre 770 (-20%) et 180 blessés contre 240 (-25%). On dénombre en revanche plus de tués: 43 contre 37 (+16%). Les automobilistes représentent 63% des victimes. Les causes principales des accidents mortels sont la vitesse (12 cas), l’alcool (12 cas) et l’inattention (11 cas).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La solidarité contre toutes formes d'exclusions au coeur de la 14ème édition de Planète Lormont

09/09/2014 | Ce samedi 6 septembre, c'est sur l'esplanade F.Mitterand de Lormont que se déroulait la 14ème édition de" Planète", une journée de rencontres, d'échanges et de solidarité.

14ème édition planète Lormont, Concert de P2FREEZE

C'est dans une ambiance estivale et conviviale que s'est déroulée la 14ème édition de Planète Lormont, manifestation intercommunale qui regroupe cinq communes de la Rive Droite, Bassens, Cenon, Floirac, Bordeaux Bastide et Lormont donc. Organisée conjointement par le Collectif pour l'Egalité des Droits, l'Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés et O2 Radio, cette journée invitait le public à se rencontrer, à profiter de concerts, à participer à des débats et, point de mire de l'évènement, à marquer sa solidarité contre les exclusions, quelles qu'elles soient.

Les espoirs météorologiques des organisateurs ont été exaucées ce premier samedi de septembre puisque c'est sous un soleil de plomb qu'un public nombreux (entre 1500 et 2000 personnes sur la journée) est venu participer à cette 14ème édition de Planète, sur l'esplanade François Mitterand et au Château Génicart de Lormont. Après une ouverture sur les coups de midi, le maire de la ville, Jean Touzeau, était présent pour féliciter l'initiative des organisateurs de la manifestation et encourager, à son tour, la solidarité de chacun à toujours lutter contres les exclusions et les discriminations. Planète, c'est une cinquantaine de bénévoles qui ont répondu présents à l'appel afin d'organiser, gérer et encadrer cette journée; pour Marie-Jeanne Mainhagu, Présidente du Collectif pour l'Egalité des Droits, "nous sommes, à l'année, un noyau militant d'une vingtaine de personnes mais pour un évènement comme Planète, le cercle s'agrandit considérablement, les gens ont envie de partager et de participer à cette journée de rencontres et c'est tant mieux!".

Concerts et village associatif sous le soleil Baguettes et percussions avec Pan's Passion, mix de rap et de rock avec P2FREEZE, sonorités et danse hip-hop avec Aktuel Feeling, le tout surplombé par les marionnettes géantes mises sur pied par Les Voisins du dessus, c'est dans une ambiance conviviale et festive que l'après-midi s'est déroulé cet après-midi de Planète. La dimension participative de la manifestation étant, chaque année, l'une des plus importantes, le public a profité de nombreuses animations: des ateliers hip-hop, initiation à la boxe, maquillage, tatouage henné, réalisation d'objets et de bijoux entre autres. Un village associatif regroupant des associations de différents horizons de la CUB était installé pour proposer objets artisanaux et cuisines du monde aux public. Des expositions peintures et photos étaient également disposées sur l'esplanade François Mitterand, chacune allant une nouvelle fois dans cette lutte, ici artistique, contre toute forme d'exclusion, à l'image de "6 femmes sans logement photographient l'itinérance", un projet ayant permis à 6 femmes sans domicile fixe de photographier, à l'aide d'un appareil jetable, des choses ou situations de leurs choix avec comme consigne "représenter votre vie, votre quotidien en images", une vingtaine de clichés aussi forts qu'efficaces. Enfin, la soirée s'est profilée dans une ambiance toute aussi festive que celle de l'après-midi avec la succession de différents groupes: Kei's Band, les Bombyx du Cuvier & Salsabil et Salsa Ilegal.

Zoom sur les cités vues par les médias La dimension participative de Planète, c'est bien-sûr la parole, le débat, l'échange, la lutte contre les discriminations et les exclusions éclairant la manifestation se faisant tout d'abord par le dialogue avec l'autre. ce partage d'idées s'est, ce samedi, traduit par deux débats, l'un portant sur les cités vues par les médias et le second sur le droit d'asile, chacun s'étant tenu dans le Château de Génicart de Lormont. Le premier était animé par Patrick Balbastre et proposait un triple témoignage quant au traitement médiatique des banlieues: celui de Jérôme Berthaut, sociologue et auteur de "La banlieue du 20 heures" et ceux de Cynthie et Gérard, deux habitants du quartier populaire de la Villeneuve à Grenoble, ces deux derniers faisant partie de l'association ayant porté plainte contre France Télévisions l'année dernière suite à la diffusion d'une reportage dans l'émission Envoyé Spécial sur France 2, une grande première en France. En effet, en septembre 2013, l'émission était diffusée provoquant un véritable tolé dans le quartier de la Villeneuve, ses habitants s'étant sentis "trahis et manipulés" par un reportage caricaturant la cité en faisant de la délinquance et de la crainte les maîtres mots de la vie de cette cité. Pour Cynthia, jeune femme interviewée par la journaliste en tant que nouvelle arrivante du quartier, "je n'ai pas du tout reconnu mes propos, tout avait été éronné, ma bonne impression du quartier, du parc, des nombreuses animations, de la piscine, tout était balayé par l'idée de délinquance, la peur de sortir, la crainte de l'autre. Je ne ferme pas les yeux sur les problèmes qu'on peut rencontrer parfois dans une cité mais ici, tout était négatif et étranger à mon témoignange", une mauvaise surprise partagée par Gérard, présent également, " je ne suis pas parvenu à regarder le reportage jusqu'au bout, je me sentais trahi, blessé, tout comme de très nombreux habitants de la cité avec qui j'ai décidé d'entamer une procédure contre la chaîne, nous voulions avoir un droit de réponse". Finalement déboutée en juin dernier, l'association des habitants du quartier de La Villeneuve, bien que déçue par le verdict, a "tout de même été satisfaite de mettre en avant sa colère et le préjudice infligé à son quartier par ce reportage insultant et ne correspondant pas à la réalité des habitants", a précisé Gérard.

Débat sur la cité dans les médias avec Patrick Balbastre, Jérôme Berthaut et Gérard et Cynthia (habitants du quartier de La Villeneuve à grenoble)

Une banlieue "hors-sol" fantasmée par les médias Rebondissant sur cette affaire, le sociologue Jérôme Berthaut a évoqué son immersion dans les services de France 2 en parlant au public venu assister au débat du "processus de fabrication" d'un reportage, le ou la journaliste partant souvent avec une "consigne", une "injonction", établissant ainsi son travail selon ce "canevas préétabli". Pour reprendre ses termes, la "banlieue du 20 heures" est une "banlieue hors-sol", présentée au téléspectateur comme une réalité mais une "réalité imaginée et déclinée selon des fantasmes très souvent stigmatisants et négatifs". Tentation du fait divers, stratégie des concurrences, poids des autorités, hiérarchie des propos... un "processus de fabrication" assez édifiant quant à cette mise en lumière des cités, semble-t-il bien trop souvent ombragée par "une course au sensationnel et un changement de priorités éditoriales ces dix dernières années" a alors ajouté J. Berthaut. Solidarité, lutte contre les exclusions et les discriminations, chasse aux préjugés, ce débat a ainsi démontré que la question de la représentation médiatique se posait et se creusait, même lorsqu'il s'agit de sources considérées comme fiables et de référence par bon nombre de personnes. Toujours amer quant à ce reportage mensonger, Gérard, habitant du quartier de la Villeneuve, a alors affirmé "regarder dorénavant la télévision avec d'autres yeux, moins naïfs et plus proches du vrai que ceux avec lesquels j'avais vu cette caricature de nous-mêmes".

Lutte contre les exclusions, les images dégradantes et toutes formes de préjugés stigmatisants donc, mais aussi mobilisation pour l'égalité des droits et le droit au séjour et à la citoyenneté des résidents extracommunautaires avec un second débat sur le droit d'asile, Planète c'est aussi, et surtout, des échanges, des prises de parole, des moments de partage avec une attention permanente à l'autre, quel qu'il soit.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1946
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !