18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | La solidarité contre toutes formes d'exclusions au coeur de la 14ème édition de Planète Lormont

09/09/2014 | Ce samedi 6 septembre, c'est sur l'esplanade F.Mitterand de Lormont que se déroulait la 14ème édition de" Planète", une journée de rencontres, d'échanges et de solidarité.

14ème édition planète Lormont, Concert de P2FREEZE

C'est dans une ambiance estivale et conviviale que s'est déroulée la 14ème édition de Planète Lormont, manifestation intercommunale qui regroupe cinq communes de la Rive Droite, Bassens, Cenon, Floirac, Bordeaux Bastide et Lormont donc. Organisée conjointement par le Collectif pour l'Egalité des Droits, l'Association de Soutien aux Travailleurs Immigrés et O2 Radio, cette journée invitait le public à se rencontrer, à profiter de concerts, à participer à des débats et, point de mire de l'évènement, à marquer sa solidarité contre les exclusions, quelles qu'elles soient.

Les espoirs météorologiques des organisateurs ont été exaucées ce premier samedi de septembre puisque c'est sous un soleil de plomb qu'un public nombreux (entre 1500 et 2000 personnes sur la journée) est venu participer à cette 14ème édition de Planète, sur l'esplanade François Mitterand et au Château Génicart de Lormont. Après une ouverture sur les coups de midi, le maire de la ville, Jean Touzeau, était présent pour féliciter l'initiative des organisateurs de la manifestation et encourager, à son tour, la solidarité de chacun à toujours lutter contres les exclusions et les discriminations. Planète, c'est une cinquantaine de bénévoles qui ont répondu présents à l'appel afin d'organiser, gérer et encadrer cette journée; pour Marie-Jeanne Mainhagu, Présidente du Collectif pour l'Egalité des Droits, "nous sommes, à l'année, un noyau militant d'une vingtaine de personnes mais pour un évènement comme Planète, le cercle s'agrandit considérablement, les gens ont envie de partager et de participer à cette journée de rencontres et c'est tant mieux!".

Concerts et village associatif sous le soleil Baguettes et percussions avec Pan's Passion, mix de rap et de rock avec P2FREEZE, sonorités et danse hip-hop avec Aktuel Feeling, le tout surplombé par les marionnettes géantes mises sur pied par Les Voisins du dessus, c'est dans une ambiance conviviale et festive que l'après-midi s'est déroulé cet après-midi de Planète. La dimension participative de la manifestation étant, chaque année, l'une des plus importantes, le public a profité de nombreuses animations: des ateliers hip-hop, initiation à la boxe, maquillage, tatouage henné, réalisation d'objets et de bijoux entre autres. Un village associatif regroupant des associations de différents horizons de la CUB était installé pour proposer objets artisanaux et cuisines du monde aux public. Des expositions peintures et photos étaient également disposées sur l'esplanade François Mitterand, chacune allant une nouvelle fois dans cette lutte, ici artistique, contre toute forme d'exclusion, à l'image de "6 femmes sans logement photographient l'itinérance", un projet ayant permis à 6 femmes sans domicile fixe de photographier, à l'aide d'un appareil jetable, des choses ou situations de leurs choix avec comme consigne "représenter votre vie, votre quotidien en images", une vingtaine de clichés aussi forts qu'efficaces. Enfin, la soirée s'est profilée dans une ambiance toute aussi festive que celle de l'après-midi avec la succession de différents groupes: Kei's Band, les Bombyx du Cuvier & Salsabil et Salsa Ilegal.

Zoom sur les cités vues par les médias La dimension participative de Planète, c'est bien-sûr la parole, le débat, l'échange, la lutte contre les discriminations et les exclusions éclairant la manifestation se faisant tout d'abord par le dialogue avec l'autre. ce partage d'idées s'est, ce samedi, traduit par deux débats, l'un portant sur les cités vues par les médias et le second sur le droit d'asile, chacun s'étant tenu dans le Château de Génicart de Lormont. Le premier était animé par Patrick Balbastre et proposait un triple témoignage quant au traitement médiatique des banlieues: celui de Jérôme Berthaut, sociologue et auteur de "La banlieue du 20 heures" et ceux de Cynthie et Gérard, deux habitants du quartier populaire de la Villeneuve à Grenoble, ces deux derniers faisant partie de l'association ayant porté plainte contre France Télévisions l'année dernière suite à la diffusion d'une reportage dans l'émission Envoyé Spécial sur France 2, une grande première en France. En effet, en septembre 2013, l'émission était diffusée provoquant un véritable tolé dans le quartier de la Villeneuve, ses habitants s'étant sentis "trahis et manipulés" par un reportage caricaturant la cité en faisant de la délinquance et de la crainte les maîtres mots de la vie de cette cité. Pour Cynthia, jeune femme interviewée par la journaliste en tant que nouvelle arrivante du quartier, "je n'ai pas du tout reconnu mes propos, tout avait été éronné, ma bonne impression du quartier, du parc, des nombreuses animations, de la piscine, tout était balayé par l'idée de délinquance, la peur de sortir, la crainte de l'autre. Je ne ferme pas les yeux sur les problèmes qu'on peut rencontrer parfois dans une cité mais ici, tout était négatif et étranger à mon témoignange", une mauvaise surprise partagée par Gérard, présent également, " je ne suis pas parvenu à regarder le reportage jusqu'au bout, je me sentais trahi, blessé, tout comme de très nombreux habitants de la cité avec qui j'ai décidé d'entamer une procédure contre la chaîne, nous voulions avoir un droit de réponse". Finalement déboutée en juin dernier, l'association des habitants du quartier de La Villeneuve, bien que déçue par le verdict, a "tout de même été satisfaite de mettre en avant sa colère et le préjudice infligé à son quartier par ce reportage insultant et ne correspondant pas à la réalité des habitants", a précisé Gérard.

Débat sur la cité dans les médias avec Patrick Balbastre, Jérôme Berthaut et Gérard et Cynthia (habitants du quartier de La Villeneuve à grenoble)

Une banlieue "hors-sol" fantasmée par les médias Rebondissant sur cette affaire, le sociologue Jérôme Berthaut a évoqué son immersion dans les services de France 2 en parlant au public venu assister au débat du "processus de fabrication" d'un reportage, le ou la journaliste partant souvent avec une "consigne", une "injonction", établissant ainsi son travail selon ce "canevas préétabli". Pour reprendre ses termes, la "banlieue du 20 heures" est une "banlieue hors-sol", présentée au téléspectateur comme une réalité mais une "réalité imaginée et déclinée selon des fantasmes très souvent stigmatisants et négatifs". Tentation du fait divers, stratégie des concurrences, poids des autorités, hiérarchie des propos... un "processus de fabrication" assez édifiant quant à cette mise en lumière des cités, semble-t-il bien trop souvent ombragée par "une course au sensationnel et un changement de priorités éditoriales ces dix dernières années" a alors ajouté J. Berthaut. Solidarité, lutte contre les exclusions et les discriminations, chasse aux préjugés, ce débat a ainsi démontré que la question de la représentation médiatique se posait et se creusait, même lorsqu'il s'agit de sources considérées comme fiables et de référence par bon nombre de personnes. Toujours amer quant à ce reportage mensonger, Gérard, habitant du quartier de la Villeneuve, a alors affirmé "regarder dorénavant la télévision avec d'autres yeux, moins naïfs et plus proches du vrai que ceux avec lesquels j'avais vu cette caricature de nous-mêmes".

Lutte contre les exclusions, les images dégradantes et toutes formes de préjugés stigmatisants donc, mais aussi mobilisation pour l'égalité des droits et le droit au séjour et à la citoyenneté des résidents extracommunautaires avec un second débat sur le droit d'asile, Planète c'est aussi, et surtout, des échanges, des prises de parole, des moments de partage avec une attention permanente à l'autre, quel qu'il soit.

Lise Gallitre
Par Lise Gallitre

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1521
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !