aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | La Stratégie Nationale de Santé mobilise en Aquitaine

17/01/2014 | Ils sont pas moins de 600 acteurs de la santé, tout secteur confondu, à avoir participé au débat régional de la Stratégie Nationale de Santé (SNS) organisé ce 16 janvier à Pessac.

Le débat régional autour de la Stratégie Nationale de Santé, en présence de Michèle Delaunay, Ministre déléguée aux personnes âgées

Sous l'égide de l'Agence Régionale de Santé (ARS), le débat de Pessac est venu clôturer et synthétiser une série d'autres rencontres organisées depuis plusieurs semaines sur chacun des 6 territoires de santé de la Région Aquitaine. Objectif de ce grand forum: partager les grands axes de la SNS avec les acteurs et prendre bonne note de leurs diagnostics et propositions pour compléter le dispositif. Un débat auquel devait assister Marisol Touraine, Ministre de la Santé, mais retenue à Paris, c'est Michel Delaunay, sa Ministre déléguée aux Personnes âgées qui a pris sa place.

Premier succès pour l'ARS, les consultations organisées à l'occasion de la Stratégie nationale de Santé auront mobilisé les acteurs. 850 personnes ont participé aux débats «délocalisés» et 600 étaient à Pessac... Un «plébiscite», selon l'expression de Michèle Delaunay, qui démontre à tout le moins, la nécessité urgente de modifier et d'améliorer le système de santé français vers un renforcement de la démarche sanitaire. Un renforcement qui vise à mieux «répondre au défi démographique de la longévité», à faire face à «l'explosion des maladies chroniques», et enfin, «à diminuer des inégalités de santé», qui ne cessent pour l'heure d'augmenter, rappelle la Ministre.

La santé, "un continuum de la prévention au soin"Afin de répondre à ces objectifs, la SNS, se focalise sur trois enjeux que sont le développement de la prévention, l'amélioration de l'accès et de l'organisation des soins et enfin, le renforcement de la démocratie sanitaire pour donner plus de poids aux usagers dans le système de santé. Trois enjeux qui ont fait l'objet de très nombreuses propositions de la part des professionnels.

De l'ensemble de ces contributions ressort en effet, la forte affirmation d'un besoin d'une montée en puissance de la prévention. Une prévention non pas en rupture ou en opposition avec le soin, mais bien au contraire dans «un continuum» de parcours de santé, insitent les professionnels.
C'est à une véritable «culture de la prévention» visant encore plus spécifiquement les enfants, les jeunes et les personnes en situation de précarité qu'appellent les acteurs. Une prévention à la visibilité affirmée, avec nécessairement «des ressources financières plus importantes», et des objectifs déployés «dans toutes les politiques publiques, à l'image de ce qui a pu être fait avec le Grenelle de l'environnement» a-t-on entendu ce jeudi.

Plus d'échanges d'informationsSur l'accès et l'organisation du soin, la notion clef des échanges est celle de «coordination». «Coordination entre les acteurs», tant par la création de structures telles que les maisons de santé de proximité, que plus globalement par la facilitation du dialogue, le partage de connaissances ou l'échange d'informations entre les différents secteurs du médico-social.
Une coordination pour laquelle les outils numériques sont mis en avant, à commencer par le Dossier Médical Personnalisé (un dossier numérique accessible à tous intervenant auprès d'un patient, ndlr) dont la mise en œuvre doit être davantage encouragée par les pouvoirs publics, jugent nombre d'intervenants. En d'autres temres ici, la coordination doit être présente aussi sur le parcours individuel des patients.

Enfin, sur la démocratie sanitaire, il s'agit d'inclure davantage les usagers dans les instances et dans leur propre parcours de santé, en donnant tout d'abord un véritable statut à leurs représentants, en communiquant davantage sur les droits des malades, ou encore en renforçant la participation et la visibilité des «patients experts».

Proximité, globalité et évaluationPour les trois enjeux de la SNS, des lignes guides dans la mise en oeuvre de la future politique apparaissent: il s'agit de "systématiser une approche globale de la santé", aller vers "des logiques de guichet unique" d'information au plus près des usagers et "multiplier les évaluations" des dispositifs créés, afin d'aller rapidement aux plus efficaces. Autre aspect plusieurs fois évoqué comme facteur de coordination: «inventer un nouveau mode de rémunération où le paiement à l'acte ne soit plus le pivot du système de santé, mais en devienne l'exception».

Un foisonnement d'idées qui devra tout de même faire avec un principe de réalité rappelé par Michel Laforcade, Directeur de l'ARS, celui de caractère limité des deniers publics. C'est donc uniquement «par le redéploiement des ressources, que se feront la plupart des ces actions». Cela dit, pour le Directeur, cet aspect des choses «ne doit pas baisser les ambitions; c'est de mal soigner les gens qui coûte cher, si la prise en charge est mieux adaptée, alors, elle coûtera moins chère, permettant d'autant plus l'amélioration de la qualité globale du système de santé».

Lire aussi: Stratégie nationale de santé et précarite en débat à Bayonne

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
339
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !