Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le bus 33 tours à la rencontre des girondins

28/05/2014 | Durant 5 mois, le bus 33 tours a sillonné la gironde pour recueillir plus de 500 témoignages sur l’avenir de ce département.

Le bus 33 tours à la foire expo de Bordeaux

A travers un concept innovant, le conseil général de la Gironde a voulu aller à la rencontre de ses habitants. Par le biais de véhicules originaux, une équipe de 10 personnes aux profils divers comme un anthropologue, un journaliste, des intermittents du spectacle ou encore des membres associatifs, sont partis pendant 5 mois dans le but de questionner les girondins sur leur vision du département en 2033. Le résultat de cette aventure s’est illustré par la réalisation d’un film de 33 minutes résumant ainsi les attentes et craintes de la population locale.

« D’habitude, la concertation pour les problématiques locales se fait à huit clos… L’objectif de 33 tours est justement de casser cette norme pour faire parler les gens que l'on a pas l’habitude d’entendre » explique Stéphane Juguet, anthropologue spécialiste des politiques territoriales.

Comme le dit si bien Jean-Philippe, régisseur général et à ces heures perdues conducteur du bus, « il fallait trouver un moyen de reveiller les esprits citoyens et politiciens, pour démontrer que tous les chemins sont bons à envisager… Nous ne sommes pas obligés d’attendre que les élus fassent les choses, au contraire c’est aux citoyens d’agir pour leurs territoires. »

4 000 KM et 500 girondinsPar bus, voiture à pédale ou engin autonome, l’équipe a parcouru 4 000 kilomètres, pour au final rencontrer plus de 500 girondins. « Il fallait se mettre au format de la rue, pour atteindre les lieux stratégiques comme les lycées, marchés ou grandes surfaces » commente Stéphane Juguet.

Les moyens mis en place pour réaliser ce grand débat citoyen l'ont été de façon ludique pour permettre à tous de participer. Sous la forme de jeux qui stimulent l’imaginaire, questions sur le thème « comment imaginez-vous la gironde en 2033 ?», ou ateliers participatifs. 5 axes ont pu être ressortis de l’opinion publique.

Nécessité du dialogueLes témoignages attestent premièrement la nécessité du dialogue, de l’échange dans le but de mettre en commun les expériences ou avis. « Il faut arrêter de construire des cages à lapin dans les campagnes, et s’appuyer sur le patrimoine pour en faire des lieux de vie. Dans ces lotissements sans vie, sans histoire, il n’y a pas possibilité de faire société » témoigne un habitant.

AutonomisationLe deuxième axe qui est ressorti de ce périple est l’autonomisation au sens énergétique d’une part, alimentaire d’autre part mais également au point de vue du territoire. Un riverain lance par exemple «  dans les campagnes, nous pourrions créer des centrales locales de production d’énergie. »

Un autre thème est revenu souvent à travers ces rencontres : « prendre soin ».
Au sens de la santé, de l’entraide, mais également au sens des territoires à préserver. « Pour bien vivre et bien veiller à demain, il faut garantir des services de proximité » affirme untel, « en ville il faut être performant, rapide. Cela pose la question du bien-être » dit un autre.

Le quatrième aspect qui a émergé de l’opinion publique est la répartition sur le territoire tant sur le contraste entre l’urbain et le rural que sur les liaisons inter-territoires.  Les girondins ont fait entendre l’envie de renforcer un chapelet de villes moyennes pour équilibrer le poids des métropoles.

L'action au premier planToutes ces priorités ont été pointées du doigt par les habitants de Gironde, mais si une thématique devrait prédominer le débat public, il s’agit bien de l’action avec un grand "A".

Ce extrait du film où intervient un girondin illustre à merveille l’action en question : « dans la démarche 33 tours, ce qui m’intéresse, c’est de réfléchir pour sortir des idées concrètes qui vont se réaliser. Si c’est pour faire une étude qui ne sert à rien et qui reste dans un placard, autant s’arrêter… Ecrire des grandes phrases, ça ne sert à rien. Penser demain, c’est agir aujourd’hui ! ».

Stéphane Juguet, anthropologue en charge de l’enquête a proposé à la suite de ces témoignages, de créer 3 collèges de projets. Un collège citoyen qui serait en charge d’un projet, un collège d’élu qui exercerait un rôle de soutien et un collège d’investisseurs qui financerait le tout. « Cette idée a été soumise aux politiques qui la trouvent très intéressante à développer. Le problème est que lorsque cette réflexion fut engagée, le contexte actuel de la disparition des départements n’existait pas… ».

Que vont devenir ces territoires face à cette nouvelle donne ?Ce qui ressort de la tournée « 33 tours » est que « les gens se foutent des réformes territoriales… Les idées subsistent pour autant, et les besoins ne vont pas disparaître. Droite, gauche, municipalité, région, déparement, la population n’en a rien à faire, ce qui compte c’est le concret du terrain » revendique haut et fort Stéphane Juguet. Peu importe le flacon donc, pourvu qu’il y ait vitesse d’action.

Lucy Moreau
Par Lucy Moreau

Crédit Photo : Lucy Moreau

Partager sur Facebook
Vu par vous
1037
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
ciccazzo | 29/05/2014

Je tiens à m'exprimer.D'Abord GIRONDE Va faire de bonnes choses;je le souhaite.
Mais je voudrais parler de ce qui manque à
CAUDROT: Dans le Site de notre Ville,Roger
Nette nous parles de beaucoup de sorties
c'est très bien.Seulement comment les personnes de tout ages qui n'ont aucun moyen de transport font-elles ? Rien elles restent tous les jours chez elles.
Un covoiturages se trouve à Langon mais là aussi il faut pouvoir y allez.En espérant que çà ne soit mis aux oublettes comme précedemment, Amicalement.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !