Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/06/18 : Après dix mois de travaux nécessités par le futur TramBus Tarnos-Biarritz, le pont historique qui enjambe l'Adour à Bayonne sera rouvert ce 2 juillet et festivement inauguré. Passage réalisé une habile quote-part entre voitures-bus, vélos- piétons.

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/06/18 | Basque et gascon au côté du français au Pays basque

    Lire

    Vendredi soir, après d'âpres discussions, la Communauté Pays basque, a voté -par vote électronique- "dans le respect du cadre juridique, la reconnaissance officielle du basque et du gascon comme langues de son territoire au côté du français." Le débat a porté sur la territorialité, la place du gascon par rapport au basque. Avec 59,65% des voix,l'amendement pour supprimer le périmètre géographique initialement prévu entre Basque et Gascon a été adopté.le gascon a évité une frontière linguistique au sein du territoire.

  • 25/06/18 | Le festival Sunny Side à La Rochelle du 25 au 28 juin

    Lire

    Le festival international du film documentaire Sunny Side of the dock prend de nouveau ses quartiers à l'espace Encan de La Rochelle pour quatre jours d'échanges entre professionnels de l'audiovisuel. Avec une nouveauté cette année : la journée du mercredi sera dédiée à l'usage du digital dans les collectivités locales, en particulier en terme de communication touristique. Le grand public pourra quant à lui découvrir les vidéos en réalité augmentée de Pixii. Renseignements : www.docmarkets.com

  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Lacanau-Océan, la Mecque du surf hexagonal

18/08/2008 |

surfvague

« Le 4x4 du surf », telle serait la réputation de Lacanau-Océan. « Si tu sais surfer ici, tu pourras le faire n'importe où » disent les pros. Il n'a pas fallu attendre longtemps pour que l'industrie du surfwear et ses commerces viennent ici, sur les pas des meilleurs surfers du monde. C'est justement maintenant, en plein été, que les commerçants réalisent la plus grande part de leur chiffre d'affaires, avec l'évènement phare de la saison - le championnat du monde de surf.

Neuf écoles de surf, au moins autant de magasins dédiés à ce sport, et ce seulement à Lacanau-Océan. Autant dire que la ville ne semble vivre que de la glisse sur vagues. Le premier club de surf à Lacanau fête déjà cette année ses 40 ans. La compétition de Sooruz Lacanau Pro en aura trente l'année prochaine. Une longue histoire et tradition qui ne cesse de porter ses fruits, pour tout le bonheur des écoles et commerçants.

Un loisir au prix raisonable
« On doit avoir environ 350 élèves par jour. » note Romain Bergheaud, coordinateur général du Surf Lacanau Club. Un chiffre impressionnant qui témoigne de l'ampleur du phénomène. Les prix y jouent un certain rôle. 250 € pour un stage plein temps, 2x2h, pendant cinq jours, ce n'est pas une somme qui découragerait des débutants motivés. La location « planche-combi » aux alentours de 30€ pour la journée n'est pas exhorbitante. A long terme, l'achat d'une planche semble être la meilleure solution. « A 3 francs, 6 sous on peut avoir du matériel qui va nous servir à vie » affirme M. Bergheaud. Les choses se compliquent quand les ambitions deviennent plus élevées. Le prix des planches en fonction du niveau du surfer et de la qualité peuvent alors varier de 250 à 1200€.

Un sport de « mecs » où les « nanas » ont leur mot à dire
Le surf semble tout de même « brancher » plus les adolescents et tout petits que les plus âgés. « Les catégories 15-25 et 8-13 ans sont les plus présentes. » confirme M. Bergheaud. Bien qu'il y ait apparemment de plus en plus d'amateurs de glisse de plus de 30 ans. Par ailleurs les filles arrivent très nombreuses chaque année « Petit-à-petit c'est du 50-50 au niveau garçons/filles. » constate encore le coordinateur du club. Mais cela dépend de la discipline. Dans le bodyboard par exemple, les filles sont plutôt minoritaires. « C'est un sport très physique, il faut avoir une bonne ceinture abdominale et il est vrai que de ce côté là, les filles sont défavorisées. » raconte Aurore Soulier, championne d'Aquitaine en bodyboard.

Essayez du... bodyboard
Mais qu'est ce le bodyboard ? Certains doivent sûrement se poser cette question. C'est là qu'on se rend compte que « faire du surf » ne veut rien dire, du moins pour planchesceux qui en font. Car le surf, tel qu'on l'imagine, debout sur une planche, n'est en fait qu'une discipline, appelée d'ailleurs le short/longboard, parmi beaucoup d'autres se réclamant de la même famille « surf ». Particulièrement à la mode cette saison, le bodyboard, consiste à surfer la vague allongé sur la planche. Cette dernière n'a d'ailleurs rien à voir avec celle du surf ou plutôt shortboard. Plus courte, sans ailerons, faite le plus souvent de polyéthylène, elle permet des évolutions tout aussi spectaculaires qu'en surf traditionnel. C'est naturellement la terminologie anglaise qui prime dans ce sport relativement peu connu encore en France. Roll Spin, Invert, Reverse Air, Back Flipp, tels en seraient quelques exemples de manoeuvres.

Bodyboard House vs Lacanau Surf Club
Alors que le contexte du Lacanau Pro focalise l'attention sur le shortboard, c'est avec surprise que l'on découvre cette discipline de bodyboard. Une discipline qui possède après tout ses propres championnats départementaux, régionaux et nationaux. Cela fait d'ailleurs déjà huit ans que l'école Hardcore Life The Bodyboard House à Lacanau Océan témoigne de la montée en force du bodyboard. Un soixantaine de licenciés, plus de 60 élèves par jour, ce ne sont pas les chiffres du Lacanau Surf Club, mais pour le Bodyboard House c'est tout-à-fait optimal. « On fonctionne dans une ambiance plus conviviale, avec 4,5 élèves par prof, c'est plus efficace, tout le monde en profite. » souligne Marc Labouerie, employé du TBH.

Plus de « fun » avec le bodyboard
Mais en dehors de cette formule, fort intéressante, l'école ne cesse de mettre en avant les nombreux mérites du bodyboard, considéré comme beaucoup plus « fun » que le shortboard. « Déjà il y a tout le problème du take off (se mettre debout sur la planche), qui se pose pas. » remarque M. Labouerie « Tu commences à t'éclater dès ta première glisse, en plus la planche est plus maniable et tu peux attaquer des vagues même hyper creuses. » Pour les plus avancés, le bodyboard se décline encore en drop-knee (un genou sur la planche en position demi-assise) ou en surfboard, ou l'on surf avec... tout son corps, en s'appuyant uniquement sur une mini planche accrochée à la main.

Shortboard ou bodyboard, le plus important à maîtriser dans un premier temps reste... la mer. « Le plus difficile effectivement au début, est de comprendre le milieu, le sens des courants, le profil des vagues, sur quelles on peut ou peut pas surfer » explique M. Bergheaud du Lacanau Surf Club. « Sans une bonne navigation tu sauras jamais attrapper les bonnes vagues. » souligne de son côté M. Labouerie du TBH.

Piotr Czarzasty

photos: Aqui!; millzero.com 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
643
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !