12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Il était une foi : Le Communisme », 20e Festival International du Film d'Histoire de Pessac, du 9 au 16 novembre

07/11/2009 |

affiche festival du film d'histoire de pessac 2009

100 films, 12 avant-premières, 30 débats, huit jours au lieu de sept. Le Festival du Film d'Histoire de Pessac bat tous ses records pour son 20e anniversaire. Outre ce bel anniversaire, la thématique oblige. L'ouverture du festival coïncidant avec la commémoration de la chute du mur de Berlin de 1989, c'est le communisme qui a été choisi comme fil conducteur du Festival cette année. Idéologie, système politique et économique en même temps, le communisme, à partir de la révolution bolchévique de 1917 jusqu'à la levée du rideau de fer en 1989, aura marqué profondément l'histoire du XX siècle. A travers une démarche historique et cinématographique, le Festival de Pessac propose donc de mieux découvrir et comprendre ce qu'était même jadis une foi : le communisme.

Pour sa 20e édition, la programmation du Festival réserve au public un vaste flash-back sur l'histoire du communisme, illustrée essentiellement par les contributions cinématographiques réalisées sur le continent européen mais avec la présence de nombreuses réalisations venues d'Asie, des Etats-Unis ou de Cuba. La sélection riche et variée de 80 films, rassemblée par Pierre Henri Deleau, aura pour mission de retracer cette histoire complexe et mouvementée du communisme, suscitant encore aujourd'hui beaucoup d'émotions et de controverses, d'autant plus que, pendant des années, celle-ci n'était demeurée que partielle.

Entre louanges et dénonciation
On pourra ainsi retrouver dans cette programmation aussi bien des films désignés par P.-H. Deleau comme « chantant les luttes et les idéaux du communisme (La Grève, Octobre, venant donc de l'Etat berceau du communisme, l'URSS, mais aussi, des films produits par le PCF, La Vie est à nous, Le Temps des cerises), des films militants ou de propagande (L'Homme que nous aimons le plus), des oeuvres plus distanciées et parfois critiques (J'ai 20 ans, Je demande la parole), mais aussi, dénonçant les perversions et les fautes du système, des films accusateurs et sans concession (L'Aveu, Kolonel Bunker, Le Chêne, Le Tchékiste) ».

Les pourquoi et comment du communisme
L'offre cinéphile est traditionnellement accompagnée de rencontres et débats réunissant historiens, journalistes, hommes politiques et experts de renom qui vont apporter au thème un éclairage personnel et historique, ne manquant pas non plus de pédagogie. Parmi les moments forts, la conférence inaugurale de Krzysztof Pomian qui s'exprimera sur : «La Chute du mur, pourquoi est-il tombé ?» On aura aussi l'occasion d'écouter le témoignage d'Andreï Gratchev, ancien conseiller de Mikhaïl Gorbatchev. On ne manquera pas de revenir souvent au Parti Communiste Français. Michel Winock évoquera à ce sujet l'influence de la pensée communiste sur le milieu des intellectuels français. Et enfin quelques références à l'actualité avec armée du crimeun débat sur « la Chine est-elle encore communiste ? », avec notamment la présence de Jean-Luc Domenach.

Rendre compte
La marque du Festival de Pessac reposant sur ce mariage réussi entre cinéma et pédagogie, n'a semble-t-il jamais été aussi évidente que cette année. « C'est vrai que le thème est si attrayant et imposant en même temps qu'il était nécessaire de le traiter de manière la plus exhaustive et complète possible. » explique François Aymé, commissaire général du festival. « D'où une programmation record de films et de rencontres de manière à satisfaire les attentes du public. » Le directeur souligne à cet égard l'importance de la dimension pédagogique du festival : « Notre but est d'éclairer les gens sur ce phénomène complexe du communisme, en adoptant une démarche historique relatant les faits. » Une démarche d'autant plus nécessaire qu' « il faut se rappeler que le terme en lui même est polysémique faisant référence aussi bien à l'idéologie, au système politique qu'à l'économie. Qui plus est, l'approche envers le communisme, son évolution variaient d'un pays à l'autre. On voulait donc rendre compte de ces différentes réalités du communisme, en se focalisant notamment sur le rôle des partis communistes en Europe de l'Ouest. »

Des avant-premières non-communistes
Avec un thème aussi « attrayant et imposant » on pourrait maintenant s'interroger sur la raison d'être d'une sélection d'avant-premières qui ne traitent aucunement du communisme. « C'est vrai que pour la première fois depuis cinq ans (2005 - introduction de la compétition en catégorie fiction, ndlr) cette compétition peut se voir éclipsée par le thème général. » reconnaît M. Aymé. « Depuis que cette catégorie existe, le public a quand même toujours joué le jeu, et puis après tout nous sommes un vrai festival de cinéma avec des avant-premières, une compétition, des prix, et non pas un évènement qui passe en revue des films anciens. »

Rendez vous donc au Cinéma Jean Eustache de Pessac à partir du 9 novembre.

Piotr Czarzasty

Festival International du Film d'Histoire de Pessac
du 9 au 16 novembre 2009
Place de la Ve République
Pessac Centre

Renseignements
05 56 46 25 43
www.cinema-histoire-pessac.com
contact@cinema-histoire-pessac.com

Tarifs
Film à la séance : 6 € - Etudiant et moins de 18 ans : 4 €
Séances scolaires : 2,50 €
Carte 5 films - non nominative : 20 € (4 € le film)
Carte 20 films non nominative (catalogue du Festival
offert) : 46 € (2,30 € le film)

Partager sur Facebook
Vu par vous
400
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !