Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

  • 10/08/18 | Le Verdon a son relais touristique

    Lire

    L’inauguration du relais touristique au Verdon-sur-Mer a lieu ce 10 août par Sandrine Derville, vice-présidente de la région en charge du tourisme. Ce relais permet à la région Nouvelle-Aquitaine de conforter ce territoire en tant que destination touristique d’excellence qui conjugue richesses touristiques, infrastructures et activités. La région a contribué au financement de la mise en accessibilité handicapés ainsi que les travaux de réhabilitation à proximité de la capitainerie de Port-Médoc pour y installer un relais d’information touristique.

  • 08/08/18 | Alain Rousset réagit à la reprise des Menuiseries Grégoire (24)

    Lire

    Alain Rousset prend acte du choix du Tribunal de commerce de Paris de retenir l'offre de reprise des Menuiseries Grégoire à Saint-Martial d'Artenset par le Fonds Prudentia Capital. Il souhaite qu'un plan social pour l'emploi digne de ce nom accompagne cette restructuration. 157 licenciements sont prévus. Alain Rousset indique que "la Région est au travail pour aider le repreneur dans son projet et demande à l'actuel actionnaire, le Fonds Parquest Capital, de contribuer au financement du PSE.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Kfé Pro » de la Victoire : Un premier pas vers l'embauche 

04/06/2015 | Ni stress, ni défaitisme : intervenants et diplômés se rencontrent pour parler d'avenir.

Entretien Kfé Pro

Mardi 2 juin, le café Chez Fred, place de la Victoire, a une nouvelle fois accueilli une quinzaine de jeunes diplômés et autant de professionnels du recrutement pour une matinée consacrée à l'insertion. Créés en 2009 par la Maison de l'Emploi, les « Kfé pro » de la Victoire proposent simulations et conseils gratuits aux jeunes qui appréhendent l'entrée dans le monde du travail, la vivent avec difficultés, ou souhaitent tout simplement mieux s'y préparer. Un autre regard sur les ressources humaines.

 Les Kfés pros de la Maison de l'Emploi se démarquent par leur longévité. Si des initiatives similaires apparaissent un peu partout en France, elles ne sont souvent que ponctuelles. À Bordeaux, l'entreprise tient sur la durée grâce à l'action bénévole des intervenants : une cinquantaine de coachs, employés des ressources humaines et consultants, font ainsi le choix de consacrer quelques matinées par an à ce qu'ils considèrent être une cause utile. À l'image de Julie Rouaud, consultante de 34 ans « On voit ici des jeunes dynamiques, qui se donnent les moyens. On sent qu'il y a encore de l'espoir. Ce qui donne envie de les aider. »

« Je pense qu'il y a des conseils bienveillants »

Les Kfé pro ne sont pas un speed-dating sous haute tension « C'est un moment confortable, un instant privilégié » raconte Jean-Pierre Perrin-Serres. « Les jeunes peuvent nous poser toutes les questions qu'ils n'osent pas poser en temps normal. Le principe c'est qu'il n'y a pas de danger, on est hors du cadre du recrutement. » Les coachs essaient de faire tomber des croyances, notamment celle de la "question piège", ou celle qui suppose que tout repose sur le contenu de son CV. Comme l'explique l'intervenant, qui confie rêver d'un recrutement sans CV, « La seule chose qui compte pour moi c'est : est ce que j'ai envie de le lire ? ».

Les Kfé donnent des pistes aux jeunes qui cherchent à se présenter avec plus d'assurance face à leurs futurs recruteurs. Et mènent occasionnellement pour le participant à une prise de contact avec d'autres recruteurs. « L'objet n'est pas là, mais si ça se fait, c'est la cerise sur le gâteau» . D'entretien en entretien, un même conseil semble revenir : malgré l'incertitude, les jeunes diplômés doivent apprendre à cibler leurs objectifs, et à savoir renoncer à certaines pistes pour mieux en choisir d'autres. « Le plus grand travers que je rencontre, c'est que les jeunes diplômés ont du mal à faire des choix. Ils pensent que c'est perdre des opportunités, se fermer des portes. Or, plein de portes ouvertes, ça n'est pas un projet »

 

Kfé Pro

 

 Quand le monde du travail  fait peur 

 « Avec les Kfé, on essaie de changer le regard des jeunes sur l'insertion. On est souvent face à des jeunes surdiplomés, chez qui on constate une peur de rentrer le monde de l'entreprise » explique Laurence Thomas. Pour Jean-Pierre Perrin-Serres, « On n'est pas souvent confrontés avant le bac, ou même à Bac+2, à des expériences qui préparent ».

Malgré une évolution récente des profils des jeunes qui s'inscrivent aux Kfé, la majorité des participants restent originaires d'Universités au sein desquelles la préparation à l'embauche et à la vie professionnelle est limitée, sinon absente. Plus généralement, un grand nombre de jeunes diplômés, Laurence Thomas le constate, « se sentent assez démunis dans leur recherche d'emploi ». Comme le confirme Charlotte, 25 ans, étudiante en marketing touristique « Dans ma formation, on a une ou deux sessions de formation au recrutement par an, mais elles ne nous aident pas beaucoup. Je suis venue aujourd'hui pour qu'on m'aide à prendre confiance... ce qui est difficile quand on est jeune diplômé, parce qu'on a peu d'expérience »

 

Kfé Pro

Appréhender l'avenir avec optimisme

 Face à des peurs bien réelles, le message délivré par les Kfé est libérateur. Les coachs ne cherchent pas à diffuser une méthodologie, mais s'emploient à redonner envie, confiance, à éveiller l'esprit critique des jeunes qu'ils rencontrent. « On ne cherche pas forcément des gens bardés de diplômes, mais une personnalité, un savoir-être » insiste Laurence Thomas « Beaucoup des jeunes que je rencontre ne sont pas assez conscients de leur potentiel».

« Laissez-vous découvrir pour qui vous êtes », conseillent les intervenants, qui luttent aussi contre la vision sombre d'un monde du travail où le jeune, en position de dépendance, devrait se plier aux attentes de ses recruteurs, quelles qu'elles soient « Ce que je dis souvent ici » reprend Laurence Thomas, « c'est que ce n'est pas parce que vous êtes convoqués à un entretien que ce boulot est fait pour vous. Je continue à croire qu'on peut s'épanouir au travail, qu'il peut nous faire rêver » D'où l'intérêt de bien le choisir.

 

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Joséphine Duteuil

Bordeaux Métropole 2030Cet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
1705
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !