Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

27/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/05/20 | La Rochelle étend l'accueil des ses élèves à partir du 4 juin

    Lire

    Les écoles de La Rochelle vont pouvoir accueillir une centaine d'écoliers supplémentaires à partir du 4 juin. La Ville va notamment mettre en place le dispositif "sport, santé, culture et civisme" encouragé par l'Etat. Les personnels municipaux et d'associations seront en charge de ces animations thématiques en semaine, dispensées sur le temps scolaires, dans les locaux adjacents aux écoles. 4 établissements vont servir d'écoles tests avant l'extension du dispositif.

  • 29/05/20 | Opération sportive « Limoges respire »

    Lire

    La Ville de Limoges propose du 8 au 26 juin un programme gratuit de remise en forme « Limoges respire » pour les personnes âgées de 18 à 50 ans. Au total, 11 activités vont être proposées au cours de ces 3 semaines comme des jeux d’orientation en famille, du VTT, du renforcement musculaire ou encore du stand-up paddle. Les pré-inscriptions pour 2 activités maximum par semaine débutent le 3 juin au 05 55 38 50 55.

  • 29/05/20 | La Ludo-médiathèque de Cenon en drive !

    Lire

    Depuis le 12 mai, la ludo-médiathèque Jacques Rivière de Cenon a repris ses activités sous la forme d'un drive! Désormais, pour emprunter livres, revues, jeux rendez-vous sur le site www.mediatheque.cenon.fr, puis envoyez un mail à commande.ludomedia@ville-cenon.fr ou par téléphone. Le retrait de la commande se fait dans le hall de la structure, à une heure convenue par la ludo-médiathèque. Pour les retours, les usagers sont invités à les déposer dans la boîte à retour. Infos au 05 57 77 31 77.

  • 29/05/20 | Annulation de la fête du couteau en Périgord vert

    Lire

    Il n'y aura pas non plus de fête du couteau à Nontron cet été. La 25e édition, prévue les 8 et 9 août, est annulée à cause de l'épidémie de coronavirus annoncent ce jeudi les organisateurs de l'événement. Les organisateurs sont déjà au travail pour préparer la prochaine Fête du couteau qui aura lieu les 7 et 8 août 2021. Par contre, les stages de forge coutelière de la Fête qui devraient se tenir du 5 au 9 août sont maintenus.

  • 29/05/20 | Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne : un docu pour sensibiliser

    Lire

    Zero Waste Bordeaux & Zéro Déchet Dordogne organisent une diffusion en ligne du documentaire “The story of plastic” les 29 & 30 mai suivie d’une visio-conférence le 31 mai. Cet événement, en présence des structures organisatrices ainsi que de Surfrider Gironde et Marie Mora, éco-infirmière, permettra d’approfondir différents aspects traités par le documentaire : pollution environnementale, risques sanitaires et enjeux citoyens.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Latifa Ibn Ziaten, la main tendue de la République

21/12/2018 | Elle dit: "ne laissez pas quelqu'un tomber dans la haine "

Latifa Ibn Ziaten, mère d’une des victimes de Mohammed Merah, au lycée Palissy

Hier était présente à Agen, Latifa Ibn Ziaten, mère d’une des victimes de Mohammed Merah, au lycée Palissy. A l’initiative de la Mission locale d’Agen, elle témoignait devant élèves et professionnels de l’éducation de la nécessité de parler avec les jeunes et « de tendre la main », pour qu’aucune autre famille ne vive le même drame.

Il s’appelait Imad Ibn Ziaten, était militaire. Il avait 30 ans et il est mort debout, sous les balles de Mohammed Merah. Il fut sa première victime. C’était il y a bientôt sept ans. Depuis, la mère d’Imad, Latifa Ibn Ziaten se bat contre la radicalisation et parcourt la France à la rencontre des jeunes, que ce soit dans les écoles, les cités ou les prisons. A la tête de l’association « Imad pour la jeunesse et la paix », elle fait vivre le souvenir de son fils et alerte sur la nécessité de recréer des liens entre les institutions scolaires, la famille et les jeunes.

Dans la Chapelle du lycée Palissy, une soixantaine d’élèves et tout autant de professeurs, éducateurs et conseillers de la Mission Locale ont tout d’abord regardé le documentaire « Latifa, une femme dans la République », avant que l’invitée ne fasse son entrée dans la salle sous les applaudissements. Dans l’assistance, l’émotion est palpable et quelques larmes coulent.

Bienveillante mais pas naïve, Latifa Ibn Ziaten convoque la responsabilité de tous durant l’échange de questions-réponses avec l’auditoire. « Je vois des profs, des parents qui me disent « On fait ce qu’on peut » mais non ! On fait plus que ce qu’on peut. » Un message percutant, de la part d’une femme qui n’a pas peur de se confronter aux hommes politiques, ayant dû sollicité par trois fois le président de République pour que son fils soit reconnu comme mort pour la France.

L’attentat du 11 décembre dernier à Strasbourg a ravivé la douleur de Latifa Ibn Ziaten, toujours meurtrie. Elle ne veut plus d’autres Merah. Son combat ? Le vivre-ensemble. « Je suis française, d’origine marocaine et musulmane. Les trois. Et je fais avec tout ça ». Elle raconte son arrivée en France en 1977, à 17 ans, alors qu’elle ne parlait pas français. « Une voisine a été là pour moi. Elle m’a poussé à apprendre le français. Ce n’est jamais trop tard pour apprendre ». Et voilà l’intégration, dans son « immeuble de quatre étages » avec « des italiens, des espagnols, des portugais ». Elle n’hésite pas à se montrer acerbe face aux manquements de l’État, qui a regroupé de nombreux immigrés entre eux et engendré un communautarisme : « on leur dit « intégrez-vous ! » alors qu’ils ne vivent qu’ensemble. Mais comment voulez-vous qu’ils s’intègrent ? Au couscous ?! »

« C’est vous l’avenir ! »

La question principale des professionnels de l’assemblée semble émaner d’une seule voix : que pouvons-nous faire au quotidien ? Comment lutter contre cette radicalisation ? Cuisinière pendant 24 ans dans les cantines scolaires, elle rappelle qu’il faut prendre le temps de parler avec les jeunes, pour gagner leur confiance. « Je finissais mon service à 17h15, mais je ne partais jamais avant 18 heures. Parce qu’on prenait le temps de parler ensemble ». Aux professeurs, aux parents, aux élèves, elle martèle « ne laissez pas quelqu’un tomber dans la haine ». Parler à l’humain qu’on a en face avec son cœur, tel est le principe qui guide chacune de ses prises de parole.

Sur la religion, son discours est ferme : « C’est ma foi, c’est en moi. Là, on est ensemble. Si c’est l’heure de ma prière, c’est pas grave, je la rattraperai ensuite, je ne vais pas vous laisser. Il y a une souplesse dans l’islam. Ce qui compte c’est ma conscience. » Elle se méfie d’ailleurs de certains convertis, souvent trop rigoristes : « je n’ai pas peur de le dire, il ne faut pas mettre des imams convertis dans nos mosquées ».

L’échange est riche en remerciements, mais aussi en dialogue. Un élève de Première d’origine « tunisienne et portugaise, non musulman » provoque les rires de la salle lorsqu’il raconte que des amis musulmans « aident des vieilles dames à traverser pour gagner des hassanates », sortes de bons points pour aller au paradis. Latifa Ibn Ziaten, à la fois atterrée et amusée lui répond « c’est pas des hassanates ça ! C’est du respect, de l’éducation ». Le respect, celui de soi et des autres, voilà ce qu’inspire Latifa Ibn Ziaten.

Mais « soyez toujours souriants », instigue-t-elle aux lycéens venus la rencontrer. « C’est vous l’avenir ! Ayez confiance en vous. Moi, un enfant qui n’a pas de rêve, ça m’inquiète ». Filles et garçons sont émus, parfois aux larmes et se pressent à la fin de la conférence pour lui témoigner leur affection, et réclamer quelques selfies, qu’elle fait toujours avec plaisir.

Élèves et professionnels sont sortis bouleversés de cette rencontre, avec en prime leur foi renforcée en une valeur : le vivre-ensemble.

Lien association : https://association-imad.fr/

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
4221
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !