Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

16/04/19 : Emmanuel Macron au 20 heures ce 16 avril: "Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d'ici cinq années"

16/04/19 : Patrick Bobet, président de Bordeaux métropole, frappé par la tragédie qui touche Paris et les français va demander au Conseil de métropole de participer, par le versement d’une subvention, à l’effort de reconstruction de la cathédrale Notre Dame.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

  • 19/04/19 | Bordeaux : du mouvement à la MÉCA

    Lire

    La Maison de l'Économie Créative en Nouvelle-Aquitaine sera inaugurée le 28 juin prochain. En attendant cette échéance, le site béglais de l'ALCA (Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel) Nouvelle-Aquitaine, s'installe à la MÉCA à partir de fin avril. Les équipes de l'ALCA - site de Bègles conservent leurs lignes téléphoniques le temps du déménagement. Les professionnels du livre et de l'audiovisuel pourront s'y rendre sur rendez-vous uniquement.

  • 19/04/19 | Pau : 10 ans de logement solidaire !

    Lire

    L'association paloise Presse Purée fête cette année son dixième anniversaire. Une décennie d'alternatives à la crise du logement des jeunes et de lutte contre l'isolement des personnes âgées. En effet, Presse Purée compose des "duos" ou "trios" de jeunes et de séniors. Ces derniers proposent un hébergement gratuit à des jeunes en échange de services du quotidien (acheter le pain, etc.) et d'une présence rassurante, notamment le soir. En dix ans, Presse Purée a accompagné 350 personnes.

  • 19/04/19 | Le Tour de France des Hôpitaux en Charente-Maritime

    Lire

    Les hôpitaux de La Rochelle et Rochefort seront mis à l'honneur. Dans le cadre du "Tour de France des Hôpitaux" lancé par la promotion Albert Camus de l'École de Directeur ou directrice d'Hôpital, les centre hospitaliers de Rochefort et La Rochelle-Ré-Aunis sont mis en vidéo par des étudiants stagiaires. Ces clips de 140 secondes font partie d'un documentaire réalisé à partir des différents tournages, dévoilé à la fin du Tour de France des Hôpitaux.

  • 19/04/19 | Les Landes s'engagent auprès des agriculteurs

    Lire

    Le département des Landes se classe en 2019 parmi les départements ayant le plus de productions sous signes officiels de qualité. Il va donc, avec Agrilocal40, consacrer 1.7M€ à la préservation des exploitations agricoles familiales et 2.3M€ pour inciter les agriculteurs à des pratiques plus respectueuses de l'environnement, tout en développant l'ancrage territorial de l'alimentation, entre espaces tests agricoles et circuits-courts.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Béarn lance sa monnaie locale complémentaire : la tinda

26/05/2015 | Une de plus ! C’est maintenant au tour du Béarn de se doter d’une monnaie locale complémentaire. Une manière de développer d’autres valeurs.

Une tinda équivaut à un euro

En gascon, son nom signifie tintement de cloche. Et il faut le prononcer « tiinde ». Fin juin, une monnaie complémentaire locale baptisée « tinda » sera mise en circulation en Béarn. Cette initiative prise par des militants de l’économie sociale et solidaire n’est pas la première du genre en France. Loin s’en faut. De l’Eusko basque au Sol Violette toulousain, une soixantaine de ces monnaies ont déjà été mises en place, ou sont sur le point de voir le jour, dans notre pays. « Il ne s’agit pas de supplanter l’euro » expliquent ses promoteurs. Mais de raisonner autrement, en cherchant à mettre en valeur l’économie locale, tourner le dos à la spéculation et consommer sans frénésie.

Le principe est simple. Un prestataire de service, qu’il soit boulanger, producteur de fromage, gérant d’un gite ou autre, propose un produit que l’on paie en monnaie locale. Une tinda correspondant à un euro.

« Une terre unique et irremplaçable »

Le vendeur doit être installé en Béarn et adhérer à une charte l’amenant à respecter des valeurs qui relèvent de l’économie sociale et solidaire. « Des valeurs dont la logique libérale ne se soucie plus depuis longtemps. Comme la volonté de développer des échanges non spéculatifs, ou encore de respecter une terre que l’on considère unique et irremplaçable » explique Luc Bignalet-Cazalet, l’un des animateurs de l’opération. Les fournisseurs peuvent eux-mêmes être payés en tindas. Tout un réseau se met ainsi en place.

Si on le souhaite, la monnaie locale béarnaise peut être reconvertie en euros. Car ses promoteurs, dont l’action est placée sous le contrôle étroit des services du ministère des Finances, ont déposé un dépôt de garantie dans une banque de leur choix. Celui-ci correspondant au montant de tous les billets mis en circulation. Des coupons qui n’ont rien à voir avec ceux, factices, du Monopoly par exemple. Ils  présentent en effet certains gages de sécurité : encre qui se transforme si on la photocopie, poinçons etc.

« Cela étant, le but est bien sûr que tout reste en tinda » poursuit Luc Bignalet-Cazalet.

Lancement fin juin

Sur le plan local, l’initiative est gérée par l’association « De main en main » dont les bénévoles envisagent de réunir à terme près de 200 prestataires de service.

Une cotisation annuelle de 5 euros sera demandée aux personnes qui souhaitent utiliser la monnaie locale (15 € pour les associations, collectifs, producteurs etc.). Un annuaire des prestataires de services sera mis en ligne sur Internet.

Plusieurs soutiens ont déjà été apportés à cette initiative : des compagnons d’Emmaüs à l’AMAP de la vallée d’Ossau, de la Confédération paysanne et du Conseil Départemental au collectif climat Coclipau. Pour n’en citer que quelques uns.

La monnaie locale béarnaise sera lancée lors du salon Alternatiba Béarn qui se tiendra les samedi 27 et dimanche 28 juin à Billère, dans l’agglomération paloise. « Nous pouvons créer une monnaie et l’utiliser pour réorienter l’économie dans une direction qui nous semble juste » expliquent ses initiateurs. « Pour briser l’idée que l’argent contrôle tout et que personne ne contrôle l’argent ».

Pour en savoir plus : www.demainenmain.org/entree

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1888
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !