Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni ce jour les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Ce mercredi Jean-René Etchegaray en présentera les pistes.

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

17/02/21 : Charente-Maritime : ce jeudi, une intervention dans le cadre des travaux de réparation du pont de la Laisse, situé sur la RD9 à Charron entraînera une fermeture à la circulation entre la RD137 en Vendée et la RN11 en Charente-Maritime, de 9h à 16h.

15/02/21 : La Rochelle : Lutte ouvrière organise une journée à la rencontre mercredi 17 février, de 10h30 à 12h30 puis de 16h à 18h sur le vieux port (cours des Dames) où une structure sera montée, ainsi que dans les rues piétonnes du centre-ville.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

  • 25/02/21 | Une nouvelle gamme de produits bio et sans sucres dans le Pays Basque

    Lire

    A Bardos (64), Elikatxo produit, transforme et commercialise des jus de fruits et des soupes. Afin d’élargir sa gamme de produits bio et sans sucres, l’entreprise doit créer une ligne de production automatisée. Pour aider la société dans cet investissement, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué une subvention de 30 270 euros lors de sa dernière commission permanente.

  • 25/02/21 | Mimizan va accueillir un tiers-lieu

    Lire

    Mimizan, territoire assez isolé en dehors de l’été, a décidé de créer un tiers-lieu, au travers de l’association « Lily dans les étoiles », pour permettre aux habitants de se rencontrer, d’échanger, de travailler mais aussi pour favoriser le lien social. Cette association, constituée d’une quarantaine de professionnels locaux issus de secteurs divers, souhaite avec ce tiers-lieu créer un pont entre le dynamisme économique de la saison estivale et l’activité des résidents à l’année. La Région Nouvelle-Aquitaine soutient ce projet à hauteur de 60 000 euros.

  • 25/02/21 | Dordogne : Rubi Cuir forme tous ses salariés

    Lire

    A Boulazac, Rubi Cuir fabrique des pièces de maroquinerie pour le secteur du luxe. Afin d’acculturer les salariés à ces savoir-faire particuliers, l’entreprise a mis en place un parcours de formation interne afin de professionnaliser rapidement les nouveaux salariés. Les enjeux de développement de l’entreprise portent aussi vers une professionnalisation des formateurs. Pour les aider à cela, la Région Nouvelle-Aquitaine a alloué à l’entreprise une aide de 67 708 euros.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | La bonne santé du Centre hospitalier de la Côte basque

06/03/2019 | Premier employeur de la ville avec 3523 salariés, l'hôpital de Bayonne, comme certains l'appellent encore a fait son check-up et établit son ordonnance pour l'année 2019

Docteur Glanes hôpital de Bayonne

L'année a été particulièrement dynamique aussi bien en termes de développement d’activités médicales que de renforcement des coopérations avec les structures sanitaires, publiques et privées du territoire dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire. Il s'est accompagné de la réorganisation de la filière gériatrique avec le transfert en novembre de 20 lits de court séjour gériatrique de Saint-Jean-de-Luz sur le site de Bayonne et de 10 lits au sein de la Polyclinique Côte basque Sud dans le cadre de la création d’un Groupement de coopération sanitaire de court séjour gériatrique.

  Michel Glanes, le directeur du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne  (ici, lors d'une convention solidaire  avec l'hôpital de Douala au Cameroun) a dressé un bilan de l’année 2018 en présence des représentants des différentes instances, dont Sylvie Durruty, présidente du conseil de surveillance du Centre hospitalier et adjointe au maire de Bayonne et présenté les perspectives pour l’année 2019.

Une année a été particulièrement dynamique aussi bien en termes de développement d’activités médicales que de renforcement des coopérations avec les structures sanitaires, publiques et privées du territoire dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire. Il faut ainsi souligner la réorganisation de la filière gériatrique avec le transfert en novembre 2018 de 20 lits de court séjour gériatrique de Saint Jean de Luz sur le site de Bayonne et de 10 lits au sein de la Polyclinique Côte basque Sud dans le cadre de la création d’un Groupement de coopération sanitaire (GCS) de 20 lits de court séjour gériatrique au total.

Cette année a étré aqussi marquée par l’achèvement de la restructuration des services de pédiatrie (service d’hospitalisation, urgences pédiatriques, (Unités d’hospitalisation de courte durée) et la réorganisation globale des activités de chirurgie avec la mise en service d’un robot chirurgical en mars 2018, le regroupement sur un seul niveau de l’ensemble des lits d’hospitalisation de chirurgie en aout 2018 et l’ouverture de deux nouvelles salles au sein du bloc opératoire en novembre 2018.

La poursuite des travaux du Département de Santé Publique avec le développement de l’activité de l’Unité Transversale d’Activité Physique pour la Santé (UTAPS) et le renforcement de la dynamique de prévention et de promotion de la santé publique. h Un travail important mené sur la constitution d’équipes médicales communes (pédiatrie, imagerie, …) avec le Centre hospitalier de Saint Palais et le développement des consultations avancées sur le territoire. Comme il convient de souligner le lancement de la structuration d’une filière gériatrique territoriale avec un renforcement des collaborations avec les EHPAD publics et privées du territoire.

Autre chantier en 2018, le développement des liens avec les établissements « partenaires » dans le cadre du Projet médical partagé du Groupement Hospitalier du Territoire Navarre Côte Basque validé en janvier 2018

Un excédent entre recettes et charges d'exploitations

Après plusieurs années marquées par des augmentations d’activité fortes, 2018 se caractérise pVignette aquiar une certaine stabilité. Au total, 75 517 entrées et venues en service Médecine et chirurgie,  soit +0,59 % de plus qu’en 2017 , grâce à une progression de la médecine qui compense une baisse en chirurgie et une diminution plus forte en obstétrique. On peut observer les évolutions suivantes : entrées médecine chirurgie obstétrique : +2.85% en médecine, -5.92% en chirurgie, -7.43% en obstétrique.: Journées : -0.66% sur l’ensemble de l’établissement dont -1.56% de journées en psychiatrie, +0.48% en SSR, +5.58% pour les séances de dialyse et +2.52% pour les séances de chimiothérapies.

La durée moyenne de séjour se stabilise autour de 4 jours en médecine et 3,9 en chirurgie. Les passages aux urgences ont progressé de +0,17 % (59 213 passages) dont +0,94% aux urgences adultes, -0,98% aux urgences pédiatriques et -1,95% aux urgences maternité. Les consultations externes, quant à elles, elles ont connu une diminution avec 390 776 en 2018 soit -2.25% par rapport à 2017.

Le Centre hospitalier de la Côte basque a assuré la stabilité des effectifs globaux avec une légère progression des équipes soignantes (3002 équivalent temps plein) et médicales (345 équivalents temps plein). Les études promotionnelles ont permis à 18 agents d’accéder à une progression de carrière notamment 9 infirmiers et 3 aides soignants.

De même, la politique de formation a été maintenue à un niveau élevéL’exercice 2018 se termine donc par un excédent entre les recettes et les charges d’exploitation autour de 1,6 million d’euros. La capacité d’autofinancement s’établit à 14,4 millions d’euros et le taux de marge brute aidée à 7,50%. Le taux d’endettement continue à baisser pour atteindre 59.79%, conséquence de l’opération de restructuration du site de Saint Léon achevé il y a 3 ans, pour un montant de 250 millions d’euros.

Des perspectives en 2019 dans la lignée des années précédentes

2019 s'inscrit dans la lignée  des années précédentes,  se déclinera en sept axes, dont: améliorer  l’accessibilité; faciliter les prises et diminuer les délais de rendez-vous; démarrage de l’opération de restructuration de la filière gériatrique de Saint-Jean-de-Luz; poursuite de la dynamique de structuration d’une filière gériatrique territoriale;  mise en place d’un Service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) pédiatrique Sud aquitain; réflexion sur la constitution d’un Plateau d’imagerie médicale mutualisé (PIMM) avec les Centres hospitaliers de Saint-Palais, Dax et Mont-de-Marsan et développement des modalités de prises en charge ambulatoires en psychiatrie (hôpitaux de jour, centre de réhabilitation psycho sociale)

Le directeur a tenu aussi à souligner l’investissement des personnels pour leur engagement et leur contribution majeure à la qualité du service rendu aux patients aussi nombreux à faire confiance à l’hôpital. Centre hospitalier qui avec 3523 salariés est le premier employeur de la ville de Bayonne.

"Tout sera fait, a souligné Michel Glanes, pour soutenir cette mobilisation au quotidien, par la préservation des emplois et des compétences, la concertation et le dialogue social, en restant également attentifs aux conditions de vie au travail et au niveau de satisfaction des patients. Qui sont les conditions indissociables d’un service public qui continue à offrir qualité, sécurité et égalité d’accès aux soins pour tous."

 

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
5947
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !