18/08/22 : Des travaux de nuit sont réalisés sur la rocade Sud de Bergerac jusqu'au 9 septembre pour réfection de la chaussée entre le giratoire de la Route d’Eymet et le giratoire « des sardines » (piscine AQUALUD). Les travaux se déroulent entre 20h et 6h.

18/08/22 : En quelques jours, Poitiers a perdu deux serviteurs. Henri Chevalier, premier président du CSC des 3 Cités et engagé au Stade Poitevin et au sein de l’OMS. André Guisiano, Zézé, joueur, entraineur et président du Stade Poitevin Rugby.

18/08/22 : Les urgences de la Polyclinique Bordeaux rive droite interrompent l'activité de nuit, du 19 au 28 août, de 20h à 8h, pour personnel médical insuffisant. Une infirmière orientera le patient en relation avec le 15. Le service reprendra le 28 août.

17/08/22 : StarClass et l’armateur Amasus Shipping ont opéré un chargement exceptionnel sur le site portuaire du Verdon. Deux yachts, signés Jeanneau mesurant 15 et 25 m, ont été chargés à bord du navire EEMSLIFT HENDRIKA. Direction salon du Yachting à Cannes.

16/08/22 : 8000 personnes évacuées en Gironde dans le contexte des incendies ont pu regagner leur domicile pendant le week-end. Même tendance dans les Landes. Les retours des personnes hébergées en foyer de vie ont lieu ce mardi à Moustey et Saugnacq-et-Muret.

12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/08/22 | Les anciens de Chatellerault tricotent déjà pour octobre rose

    Lire

    En prévision de la marche Octobre rose du 15 octobre, 9 h 30, place Emile Zola à Châtellerault (Vienne),les résidents des maisons de retraite, foyers logements et EHPAD de la ville, se mobilisent pour tricoter des ouvrages en laine rose qui viendront garnir le tronc des arbres du boulevard Blossac. Cette participation à une action internationale relayée par le club Soroptimist revalorise les personnes âgées et les liens intergenerationnels et stimulent les nouvelles générations à se faire dépister.

  • 18/08/22 | Douzième édition des vergers ouverts sur les coulisses de la pomme

    Lire

    Les pomiculteurs engagés font découvrir les coulisses des pommes écoresponsables. L’Association Nationale Pommes Poires (ANPP) regroupe 300 adhérents représentant 1 400 producteurs. Les vergers à visiter les 27 et 28 août : Scea La Californie, Acharf Essabiri 5480 route des Vergers Grun-Bordas (24) ouvert le 28 août ; Earl de Chantegrolle - SARL Gargouil Éric Gargouil Chantegrolle à Charroux (86) Verger ouvert les 27 et 28 août; Verger de Peyreton Christine Pizzinato, Peyreton Sainte-Bazeille (47) Verger ouvert les 27 et 28 août. http://www.lapomme.org/vergers-ecoresponsables/les-vergers-ouverts

  • 17/08/22 | Grippe aviaire: avance remboursable pour les transformateurs

    Lire

    A la suite de l’épizootie d‘influenza aviaire H5N1, les entreprises ayant une activité significative d’abattage, de transformation, de conditionnement d’œufs ou de services à la filière, touchées par la diminution de production peuvent bénéficier d'une aide sous forme d’avances de trésorerie remboursables. Cette aide s’inscrit en complément des efforts que doivent consentir les financeurs privés de l’entreprise (banques et actionnaires). Les demandes sont à déposer via le téléservice de FranceAgrimer avant le 09 septembre à 14h00. pad.franceagrimer.fr/pad-presentation/vues/publique

  • 17/08/22 | Fabriquer des dortoirs à osmies (abeilles) à Villenave d'Ornon

    Lire

    Villenave-d’Ornon (Gironde) organise un atelier participatif de fabrication de dortoirs à osmies, le samedi 27 août, de 14 h à 16 h 30, au Square Torres Vedras (7 rue des Peupliers). L’osmie est une abeille sauvage, « abeille maçonne », qui se différencie de sa cousine productrice de miel par son caractère solitaire et inoffensif. Elle fait son apparition très tôt dans la saison, elle est l’un des premiers insectes pollinisateurs d'où son importance. Gratuit, inscription obligatoire (05 56 75 69 85), l'atelier sera animé par l’association « Tous aux abris ».

  • 17/08/22 | Molière à l'aire du 3.0 à Pau

    Lire

    Du 25 au 28 août, à l'occasion des 400 ans de la naissance de Molière et en préfiguration du futur centre de recherche et de création théâtrale de Pau, la manifestation Molière 3.0 rassemblera artistes, spécialistes et grand public. A cette occasion, 3 pièces illustrant la diversité de l'œuvre de Molière seront présentées dans des lieux emblématiques de la ville, des conférences rassembleront artistes et spécialistes du théâtre du XVIIe siècle à la chapelle des Réparatrices du conservatoire, et enfin la médiathèque André Labarrère proposera des projections de documentaires, films et captations de pièces. Infos : www.pau.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le CECA disserte sur "l'avenir jeune"

30/08/2019 | La vingt-cinquième édition de l'Université Hommes-Entreprises s'est tenue ces jeudi 29 et vendredi 30 août à Martillac. On a jeté une oreille à son débat de clôture.

1

11. Ils étaient onze "grands témoins" convoqués sur la scène de la salle de réception du Château Smith Haut Lafitte, à Martillac ces jeudi 29 et vendredi 30 août, autour d'une réflexion : le "changement et la quête de sens". LA 25ème édition de l'Université Hommes-Entreprises, organisée par le CECA, a été l'occasion de débats très riches, notamment autour de l'écrivain "Marc Dugain" et du changement profond que peut apporter la révolution numérique à l'humanité. Nous avons pris au vol l'un des moments phares de ces deux jours : un débat intitulé "place aux jeunes" et dont les questions étaient posées par deux étudiants de l'IRCOM d'Angers, Étienne Boulet et Laure Bouyé, comme une manière pour le CECA de redonner la parole aux jeunes générations, leur absence sur scène ayant été un "grand regret des éditions précédentes".

Pour leur répondre, ils avaient en face d'eux Nicolas Truelle, directeur général depuis 2014 des Apprentis d'Auteuil, et Cyril Dion, créateur du mouvement "Colibris" et réalisateur du film "Demain", César du meilleur film documentaire en 2016, qui aborde avec optimisme les grands changements sociétaux du 21ème siècle. "Le changement, y compris climatique, ce n'est pas qu'une histoire de petits gestes : si on ne change rien au modèle économique, c'est un peu comme si on disait "je travaille chez Monsanto mais j'y vais en vélo donc je sauve la planète". Il faut se questionner sur comment on a envie de contribuer pendant le peu de temps qu'on va passer ici, qu'est-ce qu'on a envie de construire et de laisser ? Les étudiants ont d'ailleurs invoqué les forces et les faiblesses de la nouvelle génération : pour répondre, chacun sa version. Le phénomène Greta Thunberg et les débats passionnés qui s'agitent autour posent la question des jeunes et de savoir s'ils ont droit au chapitre. "Sa force, c'est qu'elle sait que c'est maintenant qu'il faut agir. Ça donne à ce qui se passe aujourd'hui une grande valeur. La faiblesse, c'est de ne vivre que pour l'instant et de s'y réfugier. Mais je pense que la force l'emporte sur la faiblesse, elle vous donne une exigence en termes de sens", commence Nicolas Truelle. "La lucidité, et c'est vrai même pour ceux qui s'en foutent", lui répond Cyril Dion. "C'est plus dur de vous faire gober n'importe quoi. La faiblesse, c'est le confort. On vit dans un confort dingue dont on a du mal à prendre conscience. L'inquiétude face au changement politique et climatique peut avoir du bon, elle peut être un peu passive et poser une question importante : est-ce qu'on va coller à la norme et être à la hauteur de notre société ?

Mais alors, questionnent les étudiants, "comment nous impliquer dans les défis de notre temps ? On est dans un entre-deux : d'un côté, on se dit que c'est maintenant qu'il faut agir et de l'autre, on pense encore qu'on a le temps. On est une génération inquiète de tout ce qui change si vite mais on est en même temps en quête de changement, en recherche de nouvelles formes d'organisation, de communauté, comme si on voulait raconter quelque chose de nouveau". "Ou les jeunes peuvent-ils trouver du pouvoir d'agir ? On a une grande chance, c'est qu'on peut en trouver assez facilement", continue Nicolas Truelle. "Des élèves d'écoles de commerce se sont engagés, viennent dans nos établissements (des Apprentis d'Auteuil) faire du soutien scolaire, jouer, partager. Même si c'est parfois à vocation utilitariste, on est confrontés à des situations tellement différentes que ce pouvoir d'agir se forme. Notre temps est riche en propositions de toute sorte, dans des structures qui ont trouvé une action à mener pour apporter leur pierre". "C'est bien d'essayer d'avoir la liberté de se dire : si je n'avais aucun problème d'argent, qu'est-ce que je ferais ?", continue Cyril Dion. "Assez rapidement, dès qu'on rêve de quelque chose, on se dit que ce n'est pas possible, or on a besoin d'imaginer avant de pouvoir concrétiser. Imaginer, c'est déjà faire un sacré pas. C'est une petite graine que l'on plante, et qui, parfois, pousse".

Avec son documentaire sorti en 2015 et baptisé "Demain", le réalisateur a dépassé le million d'entrées en France, et beaucoup de jeunes se sont intéressés à ce qu'il racontait. Ce qui n'était pas forcément son but au départ. "Je voulais essayer de faire un film pour dire tous les trucs que je croyais avoir compris et parler à plus de personnes que d'habitude. Ma surprise, ça a été que plein d'étudiants et de lycéens étaient dans les salles, au lieu de retraités membres d'associations écolo qui regardent ce genre de documentaire d'habitude. Ils sont venus nous voir, ont organisé des débats dans leurs écoles, ont développé des programmes dans leurs université. C'est la première fois que j'ai réalisé qu'une partie de votre génération avait compris bien plus vite que celles d'avant. Il y a une lucidité et une gravité et ça change beaucoup de choses parce que pour une partie des jeunes, l'insouciance qu'on a eu ne peut plus exister pour eux (...) Allez apprendre autrement si vous ne pouvez pas le faire par les études. Il y a plein de façons différentes, pas qu'une seule voie. Des gens inspirants, ce sont des gens qui sont au bon endroit et qui ont trouvé leur voie".  

Optimisme et grands témoins

Enfin, on a demandé à Christophe de la Chaise, directeur du CECA, de nous résumer ce qu'il avait retenu de l'essentiel du discours de ses invités. "Je dirais que c'est plutôt des confirmations. Des intervenants comme Clément Leroy ou Virginie Delalande ont montré que le changement était possible mais qu'il fallait une forte conviction au départ, croire en soi et beaucoup de travail. Dans l'entreprise, quand on parle de bonheur au travail, il y a plusieurs facettes : la conviction, mais aussi être authentique parce que quand on parle de RSE, certaines entreprises peuvent être tentées de prendre des raccourcis ou d'habiller la vérité mais personne n'est dupe. On n'a eu que des intervenants qui étaient dans une forme d'optimisme pour changer les choses. Jamais Atanase Perifan, le créateur de la "Fête des voisins", n'aurait envisagé que cet évènement touche 30 millions de personnes à travers le monde, il voulait juste réunir quelques personnes pour qu'ils se connaissent un peu mieux".

À peine cette nouvelle édition terminée que le CECA pense d'ailleurs déjà à la suite : la réalisation et la diffusion, potentiellement sur une chaîne d'information nationale, d'un documentaire sur la vision de l'entreprise. "Le point de départ, et c'est un constat, c'est que souvent quand on parle de l'entreprise, les grands médias en parlent de façon très rapide, souvent négative et pas toujours juste. Le tissu économique français est essentiellement composé de petites entreprises de moins de vingt salariés, la plupart ont envie que tout se passe bien et que les salariés aient de bonnes conditions de travail. On veut donc montrer une autre image de l'entreprise. On a la chance de connaître 120 à 130 "grands témoins", des spécialistes de toutes les disciplines. On en a interrogé une quinzaine (parmi lesquels Éric Orsena, Philippe Dessertine ou Luc Ferry) sur l'image de l'entreprise et les pistes à développer pour que ça change. On a envie de partager nos convictions pour dire que la performance économique et le bien être des salariés peuvent être compatibles. Avec l'Université Hommes-Entreprises, on touche 700 personnes, si on peut diffuser ce documentaire sur une chaîne d'info, on peut potentiellement en toucher beaucoup plus". On ne connaît pas la date de diffusion de ce documentaire sous forme de regards croisés, par contre on sait quand aura lieu la 26ème édition de l'Université Hommes-Entreprises : ce sera les 27 et 28 août 2020. Si ça vous intéresse, plus qu'à cocher la date...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
5970
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !