Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/12/18 : Le jeune rugbyman du Stade Français Nicolas Chauvin, 19 ans, victime d'un traumatisme cervical suite à un plaquage dimanche lors d'un match à Bègles est décédé au CHU de Pellegrin. Nouveau drame après la mort récente d'un jeune joueur d'Aurillac.

13/12/18 : Présente au salon Nautic de Paris, La Rochelle a lancé de Paris le Défi Atlantique, une nouvelle course en équipage réservée aux Class 40. Départ fin mars 2019 de la Guadeloupe, pour rejoindre La Rochelle mi-avril avec une escale à Horta aux Açores.

13/12/18 : La CCAS de Châtellerault organise ce samedi à la résidence Tivoli son marché de Noël. Lors d'ateliers manuels, les résidents ont réalisés des créations qui seront en vente lors du marché et dont les gains serviront à l'animation de la résidence.

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/12/18 | Ouverture de la Patinoire et « Ice Party » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    La patinoire revient à Villeneuve-sur-Lot du 15 décembre au 6 janvier, sous la halle Lakanal. Ouverte tous les jours de 10 h à 19 h (3 € les 30 min.), cette année, les jeunes du Villeneuvois inaugureront les nocturnes avec une soirée « Ice Party » proposée ce même jour de 20 h à minuit. Gratuit et réservé au 15-20 ans, cet événement sera animé par le DJ KM Events.

  • 12/12/18 | Don du sang: l'EFS appelle à une mobilisation continue

    Lire

    L'EFS lance un appel aux dons pour mobiliser les donneurs de sang à l’approche des fêtes, car, comme chaque fin d'année, le nombre de dons diminue et les réserves de sang avec. Or la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges), et les besoins des malades eux, restent constants: 850 à 1 000 dons sont nécessaires chaque jour en Nouvelle-Aquitaine. Les donneurs de tous groupes, et plus particulièrement les donneurs universels (O-) sont invités à venir donner leur sang. Où donner: dondesang.efs.sante.fr

  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visant notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le Centre de Formation Professionnelle en langue et culture OCcitane, qu’es aquò ?

21/09/2017 | Le Palais de Navarre s’est reconnecté à son histoire, en langue originale non sous-titrée, lors de la cérémonie de remise des diplômes du CFPOC.

Ce mercredi 20 septembre, à Pau, la salle de l’Assemblée départementale a en entendu résonner l’occitan à l’occasion de la remise des diplômes du Centre de Formation Professionnelle en langue et culture OCcitane.

Ce mercredi, à Pau, la salle de l’Assemblée départementale a entendu résonner l’occitan à l’occasion de la remise des diplômes du Centre de Formation Professionnelle en langue et culture OCcitane. Sur la photo des diplômés, petits et grands sont réunis. Mais, dans la grande famille des locuteurs de l’occitan, Aqui choisit aujourd’hui de faire le focus sur ces adultes qui retournent en cours pour apprendre ou réapprendre la langue occitane. Une démarche porteuse de (ré)appropriation culturelle, mais aussi souvent, d'opportunités professionnelles. Des cours et formations délivrés par le CFPOC, dont Marie-Hélène Villacampa, la directrice, nous a donné les clefs.

Pauline et la langue occitane, c’est une histoire qui aurait pu ne jamais exister. Ces grands-parents, dont c’était la langue maternelle, ont toujours refusé de lui parler en occitan, et plus encore de lui enseigner ce qu’on leur avait appris à considérer comme « une  langue de ploucs ». A leur époque, pour l’Ecole de la République, c’était le Français avant tout et sur tout. Comme un pied de nez à l’histoire, aujourd’hui, dans cette même Ecole, Pauline est enseignante bilingue… français-occitan. Une compétence recherchée, pour laquelle l'Education Nationale a bien du mal à répondre à l’engouement des parents. Pour sa part, Pauline enseigne à Artiguelouve en classe de maternelles, CP et CE1… Ce choix du bilinguisme, elle l'explique par son investissement personnel dans des associations occitanes, et par « le bienfait » qu’elle constate sur ses élèves « en termes de pédagogie, de curiosités et d’ouverture d’esprit » notamment. Et, bien qu’absente de ses propres relations familiales, la langue occitane et sa culture, « ça fait partie de notre environnement de tous les jours, c’est aussi le cas de mes élèves ».

Enseignants, soignants, animateurs, journalistes, ...
Pour pouvoir obtenir ce poste d'enseignante bilingue en occitan, elle a passé l’habilitation agréée par l’Education Nationale. En d’autres termes, elle a suivi une formation professionnelle de 6 mois dispensée par le CFPOC, et financée par le dispositif « Ensenhar » mis en place par le Conseil régional. Mais son amour de la langue occitane, a poussé la jeune femme à poursuivre son apprentissage par des cours du soir, tout au long de l’année qui vient de s’écouler. Toujours au CFPOC. Un beau parcours, débuté en décembre 2015, qui a débouché ce mercredi sur l’obtention d’un diplôme de niveau C1 soit le plus élevé en termes de compétences linguistiques. Un parcours qui a lui seul synthétise la double mission de diffusion de la langue occitane du CFPOC, auprès des professionnels et des particuliers et ce dès sa création à Orthez en 1999.

« Il faut préciser que le CFPOC Nouvelle-Aquitaine fait parti du réseau des CFPO avec les Centres de Languedoc à Béziers, de Midi-Pyrénées à Toulouse et bientôt d’Auvergne. Il a été créé à l’époque pour former les enseignants des calendretas, et pour aider les parents à suivre la scolarité de leurs enfants, grâce à des cours du soir de langue occitane », indique Marie-Hélène Villacampa, sa directrice depuis 2011.
Mais coté formation professionnelle, la palette des secteurs d’intervention de la structure s’est beaucoup élargie, à l’image du dynamisme de la langue. « Nous formons des enseignants bilingues et des formateurs, mais aussi des ATSEM pour les écoles bilingues et les calendretas. Nous avons aussi des collaborations dans le domaine de la petite enfance, par exemple, avec des actions de formations en vallée d’Ossau auprès des deux seules crèches bilingues existentes. Autre exemple, nous participons au programme « Que parli dab tu ? » qui vise à former soignants et animateurs dans les EPADH » Et pour cause, pour les personnes âgées qui y vivent, l’occitan est bien souvent la langue natale. Pour les professionnels qui interviennent dans ces structures, maîtriser la langue est donc un atout non négligeable.

Une forte volonté de développement
Dans la même logique des actions de formation sont aussi menées avec des collectivités locales, dont le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques. Là encore l’effet recherché est à la fois la promotion de la langue en tant qu’identité du territoire, mais aussi un meilleur échange avec les usagers. « La culture est aussi un de nos champs d’action régulier : formations ou remises à niveau de journalistes travaillant pour des médias en langue occitane, de comédiens ou encore de chargés de mission au sein d’associations culturelles… ».
Mais la directrice, qui insiste sur « la capacité du Centre de formation à s’adapter à toutes les demandes », compte bien développer plus encore l’outil qu’elle a entre les mains. La structure agréée et référencée au Datadock, réunit une équipe de 6 permanents et 15 formateurs vacataires. Son projet est de parvenir à toucher « les grosses multinationales » présentent en Béarn : Total ou encore Euralis sont notamment dans son viseur. Son idée : « proposer des formations d’initiation à la culture et à la langue occitane aux salariés de ces entreprises pour mieux vivre et mieux connaître le territoire sur lequel ils travaillent. »
Autre axe qu’elle souhaite développer : « nous devons mettre en place une ingénierie de formation à la langue pour les personnes en recherche d’emploi, car la demande en personnel sachant parler occitan est importante. Je vais également essayer de me rapprocher des autres centres de formation pour adultes tels que le GRETA ou des centres de formation spécialisés, comme par exemple les écoles d’infirmières. »

Marie-Hélène Villacampa, Directrice du CFPOC


317 apprenants au cours du soir
Mais, outre les formations professionnelles, le CFPOC, propose aussi 37 cours du soir, pour toute personne souhaitant se lancer dans l’apprentissage de la langue. Du débutant au plus expérimenté, 4 niveaux sont accessibles, au rythme de 30 cours d’une heure et demie par semaine, « soit 45 heures sur l’année hors vacances scolaires ». « Les cours sont principalement donnés dans des villes et villages du Béarn, mais pas seulement. Nous sommes aussi présents à Bayonne, et prochainement à Bordeaux », précise la directrice. Mais des stages intensifs d’immersion sont aussi proposés. Sur 2016-2017, le centre de formation a compté 317 apprenants en cours du soir… ! Dynamisme n’est pas un vain mot !
« Parmi ceux-là, il y a beaucoup de jeunes qui ont envie de reparler la langue de leur grands-parents, mais pas seulement; Nous avons un peu de tous les profils » insiste Marie-Hélène Villacampa. Quant à savoir à quel niveau s’inscrire, « le centre fait des pré-évaluations pour connaître le niveau des élèves. Et généralement, les gens sont meilleurs qu’ils ne le croient, car même sans s’en apercevoir l’occitan est très présent autour de nous ». Une langue inscrite dans la vie culturelle, sociale et économique des territoires. En d'autres termes, une langue vivante.


Site internet du CFPOC: www.cfpoc.com
Dernière précision, le passage du diplôme, s’il est gratifiant et certifiant dans une optique professionnelle n’a rien d’obligatoire ! Et si l'occitan vous tente, la rentrée du CFPOC c'est dès ce lundi 25 septembre pour les cours du soir. Demandes d'inscritpion sur le site internet du CFPOC

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
24674
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !