Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/11/20 : Âgé de 90 ans, André Luberriaga, ancien maire d'Ascain, au Pays basque, s’est éteint lundi, une semaine après son épouse Martta. Conseiller général d’Ustaritz de 1976 à 1988, l'UDF André Luberriaga, avait dirigé la commune de 1977 à 2001.

19/11/20 : Charente-Maritime : le taux de positivité au Covid-19 était ce soir de 75 pour 100 000 habitants, et de 90 pour La Rochelle, soit moitié moins que la semaine dernière, selon l'ARS. 34 patients sont hospitalisés à La Rochelle, dont 14 en réanimation.

17/11/20 : Charente-Maritime: dans le cadre de la poursuite du chantier de changement des câbles du Pont de Ré, la circulation automobile aura de courtes interruptions jeudi 19 novembre entre 12 et 13h, sans conséquence pour le passage des piétons et des vélos.

17/11/20 : Le festival de la BD d'Angoulême se fera en deux temps: en janvier pour la remise des fauves et en juin pour un festival en présentiel. Une exposition sera dédié à l'art d'Emmanuel Guibert au musée des beaux arts d'Angoulême, inauguré le 20/11/2021.

16/11/20 : Les communes de La Mothe Saint Héray et Saint Maixent l'Ecole dans les Deux-Sèvres ont été reconnues en état de catastrophe naturelle, suite aux inondations subies au mois de mars.

15/11/20 : Le Centre communal d’action sociale CCAS de La Rochelle lance un appel à la solidarité et au bénévolat pour épauler les acteurs de l’aide alimentaire. Contact : Frédérique Duchesne àfrederique.duchesne@ccas-larochelle.fr ou au 05 46 35 21 16.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/11/20 | Les Chemins de l’Art Rupestre Préhistorique a un nouveau président

    Lire

    A l’occasion du renouvellement du Bureau Directeur de l’association ; principal réseau de tourisme archéologique du continent, Germinal Peiro, président du Conseil Départemental de la Dordogne, a été élu Président de l’Association pour la période 2020-2024. Initiée en 2010 en tant que projet d’initiative européenne de promotion, du patrimoine, de la culture et du tourisme, l’Association est une association internationale qui compte 151 sites d’art rupestres et près de 41 institutions dans tout le continent européen.

  • 30/11/20 | Travaux d’urgence sur les lignes Brive-Ussel et Périgueux-Brive

    Lire

    Afin de sauvegarder le réseau néo-aquitain, le Conseil régional s’est engagé en faveur d’un Plan Directeur d’investissements du réseau ferroviaire. Compte-tenu de l’état très dégradé des lignes régionales, des travaux d’urgence vont être menés sur 6 axes en 2021 parmi lesquels Brive-Ussel et Périgueux-Brive. La Région va prendre en charge 3 930 000 euros.

  • 30/11/20 | Lacs médocains: Début du programme global de restauration

    Lire

    Le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une subvention de 184 000€ au Syndicat intercommunal d’aménagement des eaux du bassin versant des étangs du littoral girondin. En effet, les deux grands lacs médocains et le bassin d’Arcachon sont des écosystèmes qui apportent beaucoup à l’activité économique et touristique. Seulement, ils sont soumis à des risques de dégradation de l’eau. C’est donc dans un but de restauration et préservation que le programme global des restauration des zones humides et des lacs médocains est mis en oeuvre.

  • 30/11/20 | L’argile bentonite se développe en Dordogne

    Lire

    Lafaure, située à Mazeyrolles en Dordogne, est spécialisée dans l’exploitation de carrières et la commercialisation de produits extraits ou transformés. Afin de se positionner sur de nouveaux secteurs, l’entreprise souhaite développer l’exploitation d’argile bentonite en perspective de 3 domaines d’application : la cosmétique, avec le développement de la marque « Argile du Périgord », la protection des plantes et l’alimentation animale. Pour l'aider dans ce développement, la Région la soutient à hauteur de 173 712 euros.

  • 28/11/20 | Forte mobilisation contre la loi sécurité

    Lire

    Forte mobilisation populaire à l'initiative de La Ligue des Droits de l'Homme, d'Amnesty, de syndicats de journalistes, contre la loi sécurité globale, ce samedi, dans plusieurs villes de la région, à Pau, Bayonne, Mont-de-Marsan, Périgueux, La Rochelle, Bordeaux où La marche des libertés réunissaient quelques huit mille personne qui se sont rassemblées place de la Bourse et se sont dirigées vers la place Pey Berland. Des casseurs ont saccagé en marge de la manifestation plusieurs magasins du centre ville notamment entre la rue Sainte Catherine la place Camille Jullian

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Le-Centre » : une association qui repense le secteur du service à domicile

09/06/2020 | L’association Le-Centre à Poitiers contribue à l’insertion de demandeurs d’emplois précaires dans les métiers d’aide à l’autonomie, notamment avec l'aide de la Fondation EDF.

Le Centre

Simplifier la vie quotidienne des particuliers est depuis plusieurs années une activité économique particulièrement dynamique en Nouvelle-Aquitaine. A Poitiers, une association appelée « Le-Centre » a été créée en 2009, dans le but d’aider à la structuration du secteur des services à domicile, en allant encore et toujours vers l’innovation et la facilitation. Parcours d’intégration, sensibilisation aux discriminations, aides aux entreprises : l’association s'attaque aux nombreuses problématiques inhérentes à ce secteur d'une forte utilité sociale.

« Le-Centre », à l’image de celles et ceux qui travaillent quotidiennement dans le secteur du service à la personne, est un touche-à-tout. Principalement acteur dans les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres et de la Charente, « Le-Centre » existe depuis 2009 et s’est implanté physiquement dans la ville de Poitiers. L’association a une ambition première qui se décline par des actes concrets et variés : aider à la structuration du secteur des services à domicile. Le secteur des services à la personne est défini par la loi Borloo du 26 juillet 2005 comme l'ensemble des activités visant le bien-être des personnes à leur domicile (aides à la famille, services de la vie quotidienne, services aux personnes dépendantes). Acteur nécessaire d’un point de vue territorial et social, « Le-Centre » ne cesse de développer ses compétences en fonction des besoins.

Une vision panoptique de la filière

L’activité historique de l’association poitevine concerne l’emploi avec notamment le déploiement de parcours d’intégration dans ces métiers de service à domicile pour les personnes éloignées du marché du travail. Le rôle de l’association est avant tout de définir des projets et des formations pour faciliter le dialogue entre les entreprises et les demandeurs d’emplois.« Le-Centre agit avec un système de double entonnoir, indique David Hamelin, directeur de l’association. Les personnes éloignées de l’emploi sont accompagnées, et de l’autre coté on cherche aussi des personnes déjà compétentes pour les mettre en relation avec les structures ». « Le-Centre » travaille notamment avec 26 entreprises et 10 organismes de formation dans la Vienne.

Le Centre

« Nous travaillons également beaucoup sur la prévention des risques professionnels », ajoute le directeur. Des dispositifs sont pensés par « Le-Centre » avec des actions de sensibilisation auprès de professionnels. La structure associative a par exemple participé à la création d’un espace autonomie à Poitiers en 2017, qui est un lieu qui permet de découvrir des aides techniques pour des domiciles. « C’est un endroit ouvert tant aux professionnels qu’aux usagers », précise David Hamelin. L’important est de faire en sorte que les aides techniques entrent dans le domicile et que les salariés sachent les utiliser. Il faut rappeler que le secteur d’aide à domicile est le premier en terme de sinistralité, devant même le secteur du bâtiment ». La prévention est au cœur de l’action. C’est pour cela également que « Le-Centre » s’intéresse aux questions de discrimination pour favoriser la diversification des parcours. Enfin, de ces actions se dégage aussi un véritable appui au développement économique du secteur. « Nous sommes d’ailleurs en train de travailler avec Grand Poitiers sur l’accueil de « start-up » qui s’intéressent aux questions liées à la Silver économie », ajoute David Hamelin. 

Un nouveau besoin de dématérialisation

Le principal objectif pour « Le-Centre » est de pouvoir, en fonction des besoins de la filière, trouver des réponses adaptées. Pour atteindre ce but, une vingtaine de financeurs (privés ou piblics) accompagne les activités de la structure associative, notamment sur des dispositifs bien spécifiques. La Fondation groupe EDF a par exemple créé récemment un Fonds d’Urgence et de Solidarité pour faire face à la crise sanitaire et sociale du Covid-19 et venir en aide notamment aux plus démunis. Dans ce cadre, elle a ainsi accordé 6.500 euros au profit de l’association poitevine. « Les échanges avec la fondation ont eu lieu début avril et ils nous ont alerté sur le fait qu’un appel à projets avait été lancé pour aider des associations », raconte David Hamelin.  L’avantage de ces financements privés, selon le directeur, réside dans le fait que l’aide économique intervient sur un besoin spécifique et à un moment précis. 

L’accompagnement vers l’emploi a été particulièrement difficile à mettre en place par « Le-Centre » pendant la période de confinement et encore actuellement. « Les démarches ont été difficiles, même via des explications téléphoniques. Certains ont suspendu leur formation pour continuer un parcours en pointillé car ils n’avaient pas de solution technique », constate le responsable de l’association. Un besoin d’achat de matériel s’est alors très vite fait ressentir afin de ne pas générer de rupture dans les dispositifs d’accompagnement. « Cette aide financière va nous permettre d’équiper 25 personnes que l’on accompagne. Nous avons jusqu’à la fin de l’année pour distribuer les ordinateurs aux personnes qui en ont le plus besoin, comme les personnes des quartiers prioritaires de la ville de Poitiers par exemple », détaille David Hamelin. L’initiative sociale s’inscrit aussi dans une démarche environnementale puisque « Le-Centre » fait appel à Adb Solidatech, acteur du numérique solidaire, pour obtenir du matériel informatique recyclé et de très bonne qualité. Et l’aide ne va pas s’arrêter là. Chaque don sera accompagné d’une installation à domicile et d’un accompagnement personnalisé pour les premières prises en main. « Cette aide va permettre à de nombreuses personnes d’arriver au terme de leurs parcours vers l’emploi et d’être beaucoup plus autonomes », confie David Hamelin.

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Le Centre

Partager sur Facebook
Vu par vous
4397
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !