Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Le-Centre » : une association qui repense le secteur du service à domicile

09/06/2020 | L’association Le-Centre à Poitiers contribue à l’insertion de demandeurs d’emplois précaires dans les métiers d’aide à l’autonomie, notamment avec l'aide de la Fondation EDF.

Le Centre

Simplifier la vie quotidienne des particuliers est depuis plusieurs années une activité économique particulièrement dynamique en Nouvelle-Aquitaine. A Poitiers, une association appelée « Le-Centre » a été créée en 2009, dans le but d’aider à la structuration du secteur des services à domicile, en allant encore et toujours vers l’innovation et la facilitation. Parcours d’intégration, sensibilisation aux discriminations, aides aux entreprises : l’association s'attaque aux nombreuses problématiques inhérentes à ce secteur d'une forte utilité sociale.

« Le-Centre », à l’image de celles et ceux qui travaillent quotidiennement dans le secteur du service à la personne, est un touche-à-tout. Principalement acteur dans les départements de la Vienne, des Deux-Sèvres et de la Charente, « Le-Centre » existe depuis 2009 et s’est implanté physiquement dans la ville de Poitiers. L’association a une ambition première qui se décline par des actes concrets et variés : aider à la structuration du secteur des services à domicile. Le secteur des services à la personne est défini par la loi Borloo du 26 juillet 2005 comme l'ensemble des activités visant le bien-être des personnes à leur domicile (aides à la famille, services de la vie quotidienne, services aux personnes dépendantes). Acteur nécessaire d’un point de vue territorial et social, « Le-Centre » ne cesse de développer ses compétences en fonction des besoins.

Une vision panoptique de la filière

L’activité historique de l’association poitevine concerne l’emploi avec notamment le déploiement de parcours d’intégration dans ces métiers de service à domicile pour les personnes éloignées du marché du travail. Le rôle de l’association est avant tout de définir des projets et des formations pour faciliter le dialogue entre les entreprises et les demandeurs d’emplois.« Le-Centre agit avec un système de double entonnoir, indique David Hamelin, directeur de l’association. Les personnes éloignées de l’emploi sont accompagnées, et de l’autre coté on cherche aussi des personnes déjà compétentes pour les mettre en relation avec les structures ». « Le-Centre » travaille notamment avec 26 entreprises et 10 organismes de formation dans la Vienne.

Le Centre

« Nous travaillons également beaucoup sur la prévention des risques professionnels », ajoute le directeur. Des dispositifs sont pensés par « Le-Centre » avec des actions de sensibilisation auprès de professionnels. La structure associative a par exemple participé à la création d’un espace autonomie à Poitiers en 2017, qui est un lieu qui permet de découvrir des aides techniques pour des domiciles. « C’est un endroit ouvert tant aux professionnels qu’aux usagers », précise David Hamelin. L’important est de faire en sorte que les aides techniques entrent dans le domicile et que les salariés sachent les utiliser. Il faut rappeler que le secteur d’aide à domicile est le premier en terme de sinistralité, devant même le secteur du bâtiment ». La prévention est au cœur de l’action. C’est pour cela également que « Le-Centre » s’intéresse aux questions de discrimination pour favoriser la diversification des parcours. Enfin, de ces actions se dégage aussi un véritable appui au développement économique du secteur. « Nous sommes d’ailleurs en train de travailler avec Grand Poitiers sur l’accueil de « start-up » qui s’intéressent aux questions liées à la Silver économie », ajoute David Hamelin. 

Un nouveau besoin de dématérialisation

Le principal objectif pour « Le-Centre » est de pouvoir, en fonction des besoins de la filière, trouver des réponses adaptées. Pour atteindre ce but, une vingtaine de financeurs (privés ou piblics) accompagne les activités de la structure associative, notamment sur des dispositifs bien spécifiques. La Fondation groupe EDF a par exemple créé récemment un Fonds d’Urgence et de Solidarité pour faire face à la crise sanitaire et sociale du Covid-19 et venir en aide notamment aux plus démunis. Dans ce cadre, elle a ainsi accordé 6.500 euros au profit de l’association poitevine. « Les échanges avec la fondation ont eu lieu début avril et ils nous ont alerté sur le fait qu’un appel à projets avait été lancé pour aider des associations », raconte David Hamelin.  L’avantage de ces financements privés, selon le directeur, réside dans le fait que l’aide économique intervient sur un besoin spécifique et à un moment précis. 

L’accompagnement vers l’emploi a été particulièrement difficile à mettre en place par « Le-Centre » pendant la période de confinement et encore actuellement. « Les démarches ont été difficiles, même via des explications téléphoniques. Certains ont suspendu leur formation pour continuer un parcours en pointillé car ils n’avaient pas de solution technique », constate le responsable de l’association. Un besoin d’achat de matériel s’est alors très vite fait ressentir afin de ne pas générer de rupture dans les dispositifs d’accompagnement. « Cette aide financière va nous permettre d’équiper 25 personnes que l’on accompagne. Nous avons jusqu’à la fin de l’année pour distribuer les ordinateurs aux personnes qui en ont le plus besoin, comme les personnes des quartiers prioritaires de la ville de Poitiers par exemple », détaille David Hamelin. L’initiative sociale s’inscrit aussi dans une démarche environnementale puisque « Le-Centre » fait appel à Adb Solidatech, acteur du numérique solidaire, pour obtenir du matériel informatique recyclé et de très bonne qualité. Et l’aide ne va pas s’arrêter là. Chaque don sera accompagné d’une installation à domicile et d’un accompagnement personnalisé pour les premières prises en main. « Cette aide va permettre à de nombreuses personnes d’arriver au terme de leurs parcours vers l’emploi et d’être beaucoup plus autonomes », confie David Hamelin.

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Le Centre

Partager sur Facebook
Vu par vous
5914
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !