Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le CFA BTP de la Vienne a fêté ses 50 ans

29/06/2019 | Situé à Saint-Benoît, le CFA BTP de la Vienne vient de fêter ses cinquante ans. Il compte aujourd'hui 620 apprentis qui préparent des CAP, BP, Bac Pro ou BTS.

1

Le CFA (centre de formation des apprentis) BTP de la Vienne, situé à Chantejeau sur la commune de Saint-Benoît, au sud de Poitiers, vient de fêter ses cinquante ans. Il a ouvert ses portes en 1969 avec seulement six formateurs pour 300 apprentis. Aujourd’hui, ils sont plus du double, soit 620, avec 25 formateurs qui les encadrent. Cet anniversaire a été également l’occasion d’inaugurer un nouvel espace de restauration financé pour moitié par la région Nouvelle-Aquitaine et par le Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics (CCCA-BTP), l’association qui coordonne, anime et participe au financement d’un réseau de 118 centres de formation d’apprentis du BTP sur l’ensemble de l’Hexagone. Parmi eux, il y a bien sûr celui de la Vienne. Visite de ce CFA BTP, désormais quinquagénaire.

« C’est un immense privilège », c’est par ces mots que François Ripault, le directeur du CFA BTP de Vienne a débuté son discours d’anniversaire. Il lui était difficile, voire même impossible, de résumer les cinquantes années d’existence du CFA, mais il nous a offert un tour d’horizon de son établissement. La formation s’étend sur de nombreux domaines : études, organisations et encadrement de travaux ; maçonnerie, construction de béton armé ; charpente, construction ossature bois ; couverture, zinguerie : menuiserie fabrication et installation ; sanitaire et thermique ; peinture, revêtements de sols ; carrelage, mosaïque, plâtrerie, plaquisterie. Le CFA BTP balaie un large éventail de formations donc, du Certificat d’aptitude professionnelles (CAP) au Brevet de Technicien Supérieur (BTS), en passant par le Brevet Professionnel et le Bac Pro. A la rentrée 2020, il devrait même proposer une formation  d’ingénieur bâtiment. « Nous organisons également un accompagnement sur la recherche d’apprentissage, sur la méthodologie à entreprendre, sur les aides techniques de recherche d’emploi. Nous nous occupons à la fois de l’orientation et de la préparation en amont », explique le directeur. 

Une histoire 

L’âge d’or du CFA remonte à 2007, quand l’établissement a atteint le nombre record de 999 apprentis. Ensuite, en 2017, la crise dans le bâtiment se répercute sur le centre de formation. Les effectifs sont quasiment divisés par deux, avec 550 apprentis. Aujourd’hui, le CFA BTP de la Vienne accueille 620 apprentis. « Le bâtiment est un secteur qui repart. On cherche beaucoup dans les domaines du carrelage, de la couverture. Ces secteurs éprouvent des difficultés à trouver du personnel. » Seulement une dizaine de carreleurs sortent chaque année de Chantejeau. « Cela ne remplace pas les départs en retraite et la demande. Nous avons pris du retard », reconnaît François Ripault. Quant au taux de réussite et au taux d’insertion dans la le monde du travail, ils sont plutôt bons. Plus de 90% des apprentis obtiennent leur diplôme en fin de formation et 75% d'entre eux sont embauchés dans les six mois suivant leur départ du CFA. 

 Un travail réalisé par des apprentis du CFA BTP à l'occasion des 50 ans de l'établissement.

Des perspectives

Les apprentis disposent d’un nouvel espace de restauration inauguré lors de cet anniversaire. Pour aménager les 245 m2, un peu plus d’un million d’euros ont été nécessaires pour la réalisation des travaux, financés pour moitié par le Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics (CCCA-BTP), l’association qui coordonne, anime et participe au financement d’un réseau de 118 centres de formation d’apprentis du BTP sur l’ensemble de l’Hexagone et par la région Nouvelle-Aquitaine. Alain Rousset en a profité pour tenir un petit point presse et tirer une sonnette d’alarme concernant les moyens alloués à l’apprentissage. « J’ai une inquiétude envers les CFA de proximité. La région n’a pas les moyens de les accompagner sur le plan économique. Sachant qu’aujourd’hui de grands groupes lancent leurs propres instituts de formation. On se retrouve dans une situation difficile, les chambres des métiers font aussi part de leur inquiétude. Cependant, je suis attaché à l’apprentissage, je le considère comme la voie royale de la formation. Je ne connais pas un chef d’entreprise, qui ne le défend pas ». La dotation risque de baisser sachant que le coût d’un contrat d’apprentissage sera désormais décidé par Paris… « Vous savez entre 2008 et 2012, sans la région, des CFA auraient mis la clé sous la porte », rappelle le président de la région Nouvelle-Aquitaine.  

Pour l’instant, le CFA BTP de Chantejeau a encore de belles perspectives devant lui. De nouveaux défis seront à relever, notamment avec des formations sur les nouvelles technologies du numérique. La direction pense également à mettre en place de plus en plus d’échanges à l’international. Puis, les métiers du BTP vont sans doute un peu se féminiser. Actuellement, il y a seulement 10% de filles dans l’établissement. Nous verrons cela sans doute au prochain grand anniversaire… « Ce sera sans doute sans moi », ironise le directeur, François Ripault.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
3531
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !