Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Le CFA BTP de la Vienne a fêté ses 50 ans

29/06/2019 | Situé à Saint-Benoît, le CFA BTP de la Vienne vient de fêter ses cinquante ans. Il compte aujourd'hui 620 apprentis qui préparent des CAP, BP, Bac Pro ou BTS.

Le CFA BTP de la Vienne a fêté ses cinquante ans, le mercredi 26 juin.

Le CFA (centre de formation des apprentis) BTP de la Vienne, situé à Chantejeau sur la commune de Saint-Benoît, au sud de Poitiers, vient de fêter ses cinquante ans. Il a ouvert ses portes en 1969 avec seulement six formateurs pour 300 apprentis. Aujourd’hui, ils sont plus du double, soit 620, avec 25 formateurs qui les encadrent. Cet anniversaire a été également l’occasion d’inaugurer un nouvel espace de restauration financé pour moitié par la région Nouvelle-Aquitaine et par le Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics (CCCA-BTP), l’association qui coordonne, anime et participe au financement d’un réseau de 118 centres de formation d’apprentis du BTP sur l’ensemble de l’Hexagone. Parmi eux, il y a bien sûr celui de la Vienne. Visite de ce CFA BTP, désormais quinquagénaire.

« C’est un immense privilège », c’est par ces mots que François Ripault, le directeur du CFA BTP de Vienne a débuté son discours d’anniversaire. Il lui était difficile, voire même impossible, de résumer les cinquantes années d’existence du CFA, mais il nous a offert un tour d’horizon de son établissement. La formation s’étend sur de nombreux domaines : études, organisations et encadrement de travaux ; maçonnerie, construction de béton armé ; charpente, construction ossature bois ; couverture, zinguerie : menuiserie fabrication et installation ; sanitaire et thermique ; peinture, revêtements de sols ; carrelage, mosaïque, plâtrerie, plaquisterie. Le CFA BTP balaie un large éventail de formations donc, du Certificat d’aptitude professionnelles (CAP) au Brevet de Technicien Supérieur (BTS), en passant par le Brevet Professionnel et le Bac Pro. A la rentrée 2020, il devrait même proposer une formation  d’ingénieur bâtiment. « Nous organisons également un accompagnement sur la recherche d’apprentissage, sur la méthodologie à entreprendre, sur les aides techniques de recherche d’emploi. Nous nous occupons à la fois de l’orientation et de la préparation en amont », explique le directeur. 

Une histoire 

L’âge d’or du CFA remonte à 2007, quand l’établissement a atteint le nombre record de 999 apprentis. Ensuite, en 2017, la crise dans le bâtiment se répercute sur le centre de formation. Les effectifs sont quasiment divisés par deux, avec 550 apprentis. Aujourd’hui, le CFA BTP de la Vienne accueille 620 apprentis. « Le bâtiment est un secteur qui repart. On cherche beaucoup dans les domaines du carrelage, de la couverture. Ces secteurs éprouvent des difficultés à trouver du personnel. » Seulement une dizaine de carreleurs sortent chaque année de Chantejeau. « Cela ne remplace pas les départs en retraite et la demande. Nous avons pris du retard », reconnaît François Ripault. Quant au taux de réussite et au taux d’insertion dans la le monde du travail, ils sont plutôt bons. Plus de 90% des apprentis obtiennent leur diplôme en fin de formation et 75% d'entre eux sont embauchés dans les six mois suivant leur départ du CFA. 

 Un travail réalisé par des apprentis du CFA BTP à l'occasion des 50 ans de l'établissement.

Des perspectives

Les apprentis disposent d’un nouvel espace de restauration inauguré lors de cet anniversaire. Pour aménager les 245 m2, un peu plus d’un million d’euros ont été nécessaires pour la réalisation des travaux, financés pour moitié par le Comité de Concertation et de Coordination de l’Apprentissage du Bâtiment et des Travaux Publics (CCCA-BTP), l’association qui coordonne, anime et participe au financement d’un réseau de 118 centres de formation d’apprentis du BTP sur l’ensemble de l’Hexagone et par la région Nouvelle-Aquitaine. Alain Rousset en a profité pour tenir un petit point presse et tirer une sonnette d’alarme concernant les moyens alloués à l’apprentissage. « J’ai une inquiétude envers les CFA de proximité. La région n’a pas les moyens de les accompagner sur le plan économique. Sachant qu’aujourd’hui de grands groupes lancent leurs propres instituts de formation. On se retrouve dans une situation difficile, les chambres des métiers font aussi part de leur inquiétude. Cependant, je suis attaché à l’apprentissage, je le considère comme la voie royale de la formation. Je ne connais pas un chef d’entreprise, qui ne le défend pas ». La dotation risque de baisser sachant que le coût d’un contrat d’apprentissage sera désormais décidé par Paris… « Vous savez entre 2008 et 2012, sans la région, des CFA auraient mis la clé sous la porte », rappelle le président de la région Nouvelle-Aquitaine.  

Pour l’instant, le CFA BTP de Chantejeau a encore de belles perspectives devant lui. De nouveaux défis seront à relever, notamment avec des formations sur les nouvelles technologies du numérique. La direction pense également à mettre en place de plus en plus d’échanges à l’international. Puis, les métiers du BTP vont sans doute un peu se féminiser. Actuellement, il y a seulement 10% de filles dans l’établissement. Nous verrons cela sans doute au prochain grand anniversaire… « Ce sera sans doute sans moi », ironise le directeur, François Ripault.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2941
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !