24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Le CJD s'intéresse au bonheur d'entreprendre

08/06/2016 | Ce mardi 7 juin au Rocher de Palmer s'est déroulée la deuxième édition de la conférence-spectacle du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants d'entreprise)

Florence Servan-Schreiber

Taïg Khris et Florence Servan-Schreiber. C'est la tête d'affiche qu'a réussi à se payer le Centre des Jeunes Dirigeants d'Entreprise pour sa deuxième conférence-spectacle organisée ce mardi 7 juin au Rocher de Palmer à Cenon. L'occasion pour les invités présents d'échanger leurs expériences et d'écouter celle des intervenants sur scène. Le sujet ? "Entreprendre son pied" pour avoir une autre philosophie de l'entreprise.

Le CJD, c'est 75 000 entrepreneurs (dont 4500 en 2016), 117 sections locales qui fonctionnent grâce à de nombreux bénévoles. MAis c'est aussi un certain sens du show. Ce mardi 7 juin, le Centre des Jeunes Dirigeants d'Entreprise de Bordeaux a rempli la salle du Rocher de Palmer pour une conférence un peu particulière sur le plaisir d'entreprendre. Dans la salle, une majorité de trentenaires et de quadras, chefs d'entreprises pour la plupart. Les organisateurs sont pour cela partis d'un constat chiffré, un sondage Opinion Way publié en 2015 indiquant que 37% des français (19 millions de personnes) envisagent de reprenndre ou de crééer une entreprise, ce chiffre montant à 40% chez les jeunes. Comment passer le cap ? Qu'est ce qui pousse à entreprendre ? C'est à ces questions qu'ont notamment du répondre les invités de la soirée : Taïg Khris, champion du monde de sports extrêmes reconverti dans une entreprise de télécoms; Florence Servan-Schreber, se définissant comme "professeure de bonheur" et ayant fondé en 2015 la première académie de psychologie positive en ligne et enfin les quatre fondateurs de l'écosystème Darwin. 

Une leçon de volonté

En quelques lignes : qu'à-t-on appris lors de cette conférence ? D'abord une petite leçon de persévérance donnée par Taïg Khris, qui a raconté comment il a créé de toute pièces une collection de papeterie en 20 jours, signé une commande de 350 000 euros (le tout sur un lit d'hôpital) et dépassé le million d'euros de chiffres d'affaires au bout de trois ans. Il a également raconté ce projet de record sportif, "pour se refaire". Un saut par dessus la Seine devant Notre Dame : refusé. Un saut de la Tour Eiffel : refusé en 2009 pour des raisons de pelouses et de monument historique, paraît-il, puis finalement accepté en novembre 2009. "Tous les directeurs techniques, je les rendais dingues. Pour pouvoir faire ce saut, je devais prouver qu’il ne m'arriverais rien. C'est vrai, imaginez que je me tue en direct devant 100 000 personnes. Alors tous les mois, j'envoyais une vidéo de 500 essais au maire de Paris de saut sur la rampe d'un terrain vague. L’excès de passion, de persévérance, montrer que tout est possible. C’est mon amateurisme qui m’a fait me concentrer sur les solutions". Depuis janvier 2014, il est le PDG et fondateur de la société OnOff Telecom, un service d'hébergement de numéris de téléphone dans le cloud. Elle pourrait atteindre 100 millions d'euros de valorisation en 2017. 

La recette du bonheur

Le témoignage des quatre mousquetaires fondateurs de Darwin (Philippe Barre, Laurent Colmagro, Jean-Benoît Perello et Jean-Marc Gancille) a aussi été un temps fort, bien que bref. "On ne savait pas ce qu’on allait vraiment faire", a notamment témoigné Philippe Barre à propos de la fondation de l'écosystème Darwin, "on a eu des rêves, on les a entrepris, c'est devenu possible par plein de concours de circonstance". "On se demande parfois si on n'aggrave pas les choses plus qu'on ne les arrange", a ajouté Jean-Marc Gancille, qui n'a pas hésité à se poser la question de la "suralcoolisation des jeunes pour viabiliser un festival" (en parlant bien sûr d'Ocean Climax, dont les prochaines têtes d'affiche seront Selah Sue et Metronomy). 

Enfin, cela à été l'occasion pour Florence Servan-Schreiber de donner un petit cours de bonheur aux personnes présentes dans la salle. "Nous ne sommes pas tous Taïg Khris, mais nous avons quand même voulu vivre des vies épanouissantes. 10% de notre capacité à être heureux provient des conditions extérieures, 50% de la génétique et 40% de la façon dont nous interprétons ce que nous vivons. Corriger ses défauts ne sert pas à grand-chose, il est beaucoup plus difficile de parler de ce que nous faisons bien", a notamment professé cette ancienne journaliste et auteure. Une soirée qualifiée de "Prestige" qui a au moins eu le mérite d'essayer de combattre les craintes des jeunes entrepreneurs pour, peut-être les pousser à se lancer. Sans doute rejoindront-ils bientôt les 16 300 entreprises (dont 90% de moins de 10 salariés) de Bordeaux ou celles de sa métropole... 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
4725
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !